Bicoque de Zotterdam.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bicoque de Zotterdam.

Message par Alexander Lemberg le Jeu 8 Mar 2012 - 15:56

Alexander était né en Kurzeme une lointaine contrée un temps explorée et partiellement colonisé par des aventuriers de Silverstein. Comme des milliers de ses compatriotes, surtout ceux qui pouvaient prétendre à une vague et lointaine origine zollernoise, il avait fui la famine. Du fait de la malnutrition, ses parents avaient succombés à une maladie bénigne. Il avait de son coté survécu du fait de ses aptitudes naturelles. Dès son plus jeune age, son père lui avait appris à chasser ou plutôt à braconner sur les terres des riches propriétaires kurzemois. C'était justice disait-il, tout le monde y trouvait son compte. La viande du gibier servait à nourrir la famille Lemberg et les fourrures étaient revendus et restitués à leurs propriétaires originels.
Après la perte de ses parents, d'autres malheurs touchèrent Alexander et le Kurzerme, comme si les Dieux avaient voulu s'éprouver et manifester leur mépris de cette race médiocre et de cette terre ingrate. Le dernier hiver avait été terrible. Chaque nuit, un vieillard, un enfant voire même un homme adulte était découvert mort de froid et de faim dans une l'une des bicoques de bois du village d'Alexander. Celui-ci avait survécu à l'hiver grâce à ses talents de chasseur et à ses aptitudes à refourguer aux riches bourgeois les peaux de lièvres ou de loutre qu'il attrapait avec ses collets. La grande majorité des hommes survivants avaient décidé de ne plus subir et d'émigrer vers le riche et lointain Zollernberg où paraissait-il les gens vivaient dans des maisons en pierre et où le blé levait tout seul dans les champs.
L'effet de groupe avait joué. Alexander, du haut de ses vingt-deux ans avait relevé le défi. Il avait empaqueté ses maigres affaires et vendu toutes ses fourrures pour partir vers l'espérance d' une vie meilleure.
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Alexander Lemberg le Dim 11 Mar 2012 - 21:45

Alexander Lemberg était entré sur le territoire du Grand-Duché. Il avait demandé sa naturalisation. Les autorités n'avaient pas pour le moment donné suite. Fallait-il voir une simple lenteur, inhérente à toutes les administrations ou un changement de politique migratoire décidé depuis le Palais Cobourg ?
Sitôt débarqué en Silverstein, Alexander avait vendu ses fourrures sur le marché de Zotterdam, véritable plaque tournante du continent Nord pour ce commerce. Le maigre pécule retiré lui avait permis d'acheter une bicoque sur les marges de Zotterdam.
Le jeune homme s'était laissé une nuit de repos. Dès le lendemain, il était allé poser ses collets et chasser de quoi se nourrir. Il avait eu le plaisir en rentrant en ville de bénéficier de distributions gratuites de nourriture. Le Grand-Duc, le maître de cet immense empire s'était marié. En grignotant, Alexander avait aperçu dans la rue des photos du couple royal. Le Grand-Duc, Louis Ier, était plutôt décevant, Alexander avait imaginé un demi-dieu, il ne vit qu'un gros homme. Son épouse, une princesse du Nord, était d'une rare beauté.
Flânant de rues en rues, le jeune kurzemois continuait la découverte de la ville. Alexander avait parfois considéré avec fierté la grande rue de son village. Ici, tout était démesurée. Des immeubles entièrement fait de briques s'élevaient. Ils semblaient vomir continuellement dans la rue une foule d'individus équivalant à dix fois, cent fois, la population de son village. La cathédrale aux yeux d'Alexander était tout bonnement gigantesque. Il fallait se tordre le cou pour percevoir toutes les flèches élancés de l'édifice. À quoi pouvait ressembler Whilelstaufen ?
Alexander rentra chez lui et s'étendit sur la paillasse, la tête pleine des merveilles qu'il avait vues. Des inquiétudes, pourtant, le taraudaient. Pourrait-il rester en Zollerberg ? Si oui, pourrait-i réussir à subvenir à ses besoins ? L'immensité était la caractéristique de ce pays. Pourrait-il jamais s'y faire ?
Le jeune homme partit relever ses collets. De dures journées l'attendaient.
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Alexander Lemberg le Mar 13 Mar 2012 - 23:01

Alexander se fit lire le document par le curé du quartier. Celui-ci fut formel, le kurzemois était naturalisé.

- Mon père, vous n'imaginez pas à quel point cette nouvelle m'enchante ! Fort de ce document et de l'amour des Dieux, je me sens prêt à conquérir le monde !

Le prêtre eut un sourire indulgent devant la fougue du jeune homme.


Je dois m'en aller relever mes collets. Nous nous reverrons à l'office, mon père.

Alexander prit le chemin de la grande et touffue foret de l'Est de Zotterdam. Il avait piégé deux lièvres et une sublime hermine sur les terres d'un riche noble. Satisfait, il déjeuna dans le bois et médita sur sa situation. La fortune n'était pas encore là mais il pouvait subvenir à ses besoins. Sa vie prenait forme.
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Alexander Lemberg le Jeu 15 Mar 2012 - 22:21

Peu à peu, le jeune homme faisait son trou. Sa vie se rythmait. Il passer sa journée à chasser puis à vendre ses fourrures sur un petit établi du marché de Zollenheim. Travailleur et d'une intelligence vive, Alexander avait réussi à faire son trou. Il gagnait peu d'argent, mais il n'avait quasiment aucune dépense.
Délivré des tourments de la famine, le jeune homme commençait lors de son temps libre à profiter de sa jeunesse. Il s'était mis à fréquenter une jolie brune de son âge, fille d'un petit marchand de sa rue. Avec un peu de temps, elle lui était devenue tout à fait dévouée. Un soir, Alexander avait osé poser ses lèvres sur celle de la jeune femme, qui à son grand contentement ne s'en était pas offusqué, loin de là !
Alexander était allé voir son père pour lui demander sa main. Il lui avait répondu de réitérer sa demande lorsqu'il ne serait plus sans le sou. Dépité, Alexander s'en était allé sans savoir quoi répondre.
Le jeune homme était dans une impasse. L'homme avait eu le mérite de lui ouvrir les yeux sur le fait qu'il ne pouvait se contenter de vivre ainsi chichement toute sa vie. Fallait-il continuer à braconner et à faire le commerce de la fourrure ou devait-il mettre ses talents de débrouillardise à meilleure contribution dans une autre profession ?
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Alexander Lemberg le Mer 21 Mar 2012 - 21:40

La foule criait et hurlait dans la rue. La ville toute entière était en ébullition ces temps-ci. Le nationalizme progressait au sein de toutes les couches de la population. Alexander avait été très favorablement surpris quand il avait appris que les nationaliztes réclamaient l'annexion de son ancienne patrie l'ile de Kurzeme.

L'un d'entre eux lui avait expliqué que le peuplement était quasiment à cent pour cent d'origine zollernoise. Avant leur leur arrivée, l'ile était quasi-inhabité. Pour cet exalté, il était hors de question de laisser ainsi dans la misère des frères et qu'il fallait tous les réunir sous la Couronne du Grand-Duc.

Séduit, Alexander avait acquiescé.

Il se disait aussi dans les rues de Zotterdam qu'Edoran cherchait à contrecarrer la réunion de tous les Zollernois. Pourquoi ? Par pure malfaisance vraisemblablement. On disait que l'hypothèse d'une guerre était très probable mais que l'armée du Grand-Duc ne ferait qu'une bouchée de ses ennemis.

Alexander eut soudain une illumination. Il cherchait une nouvelle destinée à sa vie. Pourquoi ne pas mettre ses talents au service de l'armée ? Rusé et débrouillard comme il l'était, les recruteurs ne manqueraient de le remarquer. Et puis l'armée, c'était l'assurance d'un toit, d'une gamelle pleine tous les jours et puis les militaires fascinaient les filles ...

Alexander fit demi-tour, il devait en parler au curé.
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Alexander Lemberg le Mer 2 Mai 2012 - 0:47

- Vous vous êtes vaillamment battu à Ludwigstadt. Vous êtes un fervent nationalizte qui ne s'est point renié comme tous les autres. Vous êtes un homme intelligent et ingénieux. Vous êtes le gendre idéal. Aussi, je vous accorde la main de ma Juliette.

Radieux, Alexander Lemberg remercia intérieurement les Dieux de leur bienveillance. De son coté, la jeune Juliette semblait aux anges, elle contemplait son beau militaire avec des yeux énamourés.

- Je vais vous trouver une place dans mon entreprise. Êtes-vous satisfait jeune homme ?
- Oui, Monsieur Zamber, je tacherais de me montrer digne des honneurs que vous me faites.
- Je n'en doute pas une seconde Alexander. Venez déboucher avec moi cette bouteille de vozka. Ma chérie, si ton fiancé tient l'alcool mieux que moi, je rachète l’île de Kurzem !
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Feu Comte Felgenheim le Mer 20 Juin 2012 - 12:32

Karl Von Felgenheim, Premier Ministre de Son Altesse Royale.
à
Alexander Lemberg, cadre du PNZ.

Jeune homme,

Dans le cadre du projet de rénovation de la patrie, j'ai pensé à vous pour un sous-ministère à la Restauration Moral. Vous aurez pour mission la remise au gout du jour des bonnes mœurs. Cela couvre les attentats à la pudeur, la lutte contre le marchandage des corps, la promotion de la vraie Foi etc ... Si nous parvenons à interdire les expressions de républicanisme, merksisme, ou socialisme, votre ministère se doublera d'une mission d'ordre public et de répression de ces opinions.
Vous interviendrez essentiellement par des circulaires. Quand l'opposition faiblira, nous vous donnerons des moyens d'actions plus conséquent via des lois passés devant le Parlement.

Je dois vous éclaircir sur les raisons pour lesquels mon choix s'est porté sur vous. Monsieur le Duc de Silverstein, responsable de votre section provinciale m'a dit le plus grand bien de vous. Il m'a brossé le portrait d'un jeune homme charismatique, marié, dévot, de surcroit ancien militaire. Vous serez crédible à ce poste.
Le fait que vous soyez un Zollernois des Petites Zorcades a également retenu mon attention. Il est important que les nouveaux Zollernois se sentent représentés. Jouez-là dessus, vous êtes kurzemois !

Un logement de fonction, l'Hotel d'Hellstadt, vous attend vous et votre épouse à Whilelstaufen. J'ose espérer que vous serez assez perspicace pour ne point refuser mon offre d'emploi. Je me réjouis à l'avance de travailler avec vous.

Felgenheim.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Alexander Lemberg le Mer 20 Juin 2012 - 16:32

Alexander vit sa jeune et splendide épouse s'avancer vers lui un courrier à la main. Les tailleurs réservés par le PNZ aux cadres féminins étaient vraiment seyants, et le jeune homme se surprit à concevoir avec elle des projets bien peu zorthodoxes et bien éloignés de ceux que nourrirait normalement le futur Ministre délégué à la Restauration Morale.

- Votre courrier jeune homme !
- Merci Madame Lemberg !

En lisant la lettre du Ministre, Alexander fut pris d'un vertige. Certes, le duc de Silverstein le couvait et l'assurait qu'il aurait bientôt un poste, mais Alexander s'imaginait qu'il tenait peu ou prou le même discours à tous les jeunes du PNZ. Il vivait un rêve éveillé, ca ne pouvait être possible ! Lui qui il y a tout juste deux ans, peu avant son entrée au parti, n'était encore presque qu'un vagabond.
Le réflexe habituel le submergea. Il devait demander conseil à son curé. Une seconde après, l'évidence le frappa. Le père Fritz l'approuverait ! Aller à Whilelstaufen, servir la Patrie en œuvrant à l'élévation morale du genre humain voulue par les Dieux.


- Juliette ? Es-tu heureuse de t'être fait des amies dans la bonne société de Zotterdam ?
- Drôle de question, cela va de soi mais je ne dirais pas encore que nous fréquentons l'eztablishment. Quoique Bertha est la petite nièce par alliance d'un ami du fils du Duc de Silverstein.

Alexander eut un sourire, sa jeune épouse avait une ambition dévorante.

- Je crains que tu doives les quitter, ma Juliette ...
- Oh non, quel malheur est arrivé ! C'est cette lettre ? Montrez la moi ! Moi qui me faisais une tel joie de ...

Alexander réprima un sourire à mesure qu'il vit l'expression du visage de son épouse changer.


- Mes Dieux, mauvais farceur, c'est tout simplement merveilleux. Je n'ose en croire les yeux. Père sera si fier de vous ! Whilelstaufen, nous voilà !

Lemberg était fier de lui en effet, il serait bien passé directement aux réjouissances, mais Juliette tenait à rédiger pour lui sa réponse favorable à Von Felgenheim.
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bicoque de Zotterdam.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum