Un pli cacheté aux armes grand-ducales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un pli cacheté aux armes grand-ducales

Message  Victor-August Ier le Mer 5 Aoû 2015 - 20:16

La lettre portant le petit sceau de l'Etat, cacheté de cire rouge, parvint jusqu'au Palais des Ducs de Silverstein, monumental château datant du début du premier millénaire pour ses parties les plus anciennes et sans cesse mis au goût du jour par leur locataire successif, car il était une concession de la Couronne aux Ducs de Silverstein. Sa Grâce le Duc, qui était au château de Katzberg, en duché de Zabrück, sur des terres qui relevaient de l'ancienne souveraineté de sa belle-famille, ne reçut le pli que quelques jours plus tard. Il était adressé à "Sa Grâce le Duc de Silverstein, Mon cousin", les armes écartelé de Cobourg et de Zollernberg surmonté de la Couronne grand-ducale ne faisait nul doute sur l'identité de l'expéditeur. Le Grand-Duc écrivait à son vassal.


Très Noble Duc de Silverstein

Mon Cousin,


Je pense que votre beau-frère, l'excellent Carzinal Zabrücksi, vous a communiqué mon souhait de vous savoir au plus vite à Wilhelstaufen, afin que je puisse vous entretenir des affaires de l'Etat et prendre auprès de vous le conseil qui me manque si cruellement. Comme vous ne l'ignorez pas, la situation de l'Empire est des plus mauvaise chaque jour. L'entretien que j'ai eu avec Mon Premier Ministre, malgré sa cordialité et son respect de l'institution monarchique n'est pas sans causer mon inquiétude. Il ne fait nul doute que devrai bientôt m'insurger publiquement contre les lois iniques que l'on entend me faire adopter : je veux parler de cette séparation de l'Eglise et de l'Etat que l'on veut faire adopter au premier des princes zorthodoxes. Croyez bien qu'en pareil occasion, votre souverain n'usurpera pas le digne titre de Défenseur de la Foi.

Ma Couronne est don de la Providence, je l'accepte comme le prêtre accepte son sacerdoce. Il me faut mettre ma vie au service des plus belles destinées de notre Nation. La démocratie n'est pas un mal si elle n'usurpe le pouvoir dévolu au souverain, elle peut s'exercer dans le cadre de la province, à condition qu'elle ne soit par l'expression des coteries et des partis mais celle de l'intérêt commun. Tout cela suppose qu'à la tête de l'Etat il y ait un pouvoir monarchique assez fort capable d'assumer l'ordre et la grandeur. Que l'autorité soit en haut et les libertés en bas. J'entends restaurer la Couronne de mes pères afin d'épargner le Zollernberg de l'affairisme qui corrompt la classe politique, de l'esprit de coteries qui dévore le Bien Commun, du libéralisme qui dissout les mœurs, du parti de l'étranger qui affaibli sa puissance. Votre expérience me sera précieuse cher Duc, et je souhaite que vous soyez des nôtres sous deux jours au Palais Cobourg.

Recevez, Mon Cousin, l'assurance de ma profonde estime.



Victor-August, MD


avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum