Bibliothèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bibliothèque

Message par Prince Zabrücksi le Jeu 15 Mar 2012 - 20:54

- Les propos de ce professeur sont scandaleux ! C'est faire fi des actes d'Union que prétendre que le Crassauerstein puisse rester un simple protectorat !!

Le jeune James Smith-Lezingham semblait approuver du chef.

- Rendez vous compte que …

- Oh Oh Oh ! Zabrücksi, faites silence! Vous êtes à la bibliothèque, pas à la caserne d'exercices.

Le dénommé Pazacal, l'intendant de l'école était survenu et avait interrompu la conversation de sa voix grave. Derrière son gros ventre, on devinait l'ancien militaire musculeux qui avait gardé de beaux restes.

- Il est hors de question que je t'entende crier ainsi ici. Si je t'attrape encore une fois, la bouche grande ouverte, tu peux être sur que tu vas descendre d'ici aussi vite que tu es monté.

- Je vous prierais de m'adresser à ma personne sur un autre ton.

- Zabrücksi Zabrücksi ! Je vais me foutre en rot !!

- Ah, mes bons Dieux, taisez-vous …

- Dis donc! Zabrücksi ! Tu vas te calmer hein ! Tu vas te calmer ! Faut pas essayer avec moi, hein !

L'index levé, Pazcal fixait le jeune homme avec de gros yeux plein d'autorité. Bientôt, l'élève baissa les yeux.

-Si je dois remonter, je te fous dehors hein … !

Le jeune Zabrücksi se tint cois. Posséder l'arrogance propre à sa famille était une chose, acquérir cette autorité était une autre paire de manche.

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliothèque

Message par Prince Zabrücksi le Mer 2 Mai 2012 - 0:24

Le Prince déprimait. Du haut de ses vingt-deux ans, il connaissait déjà beaucoup de tourments. James Smith avait par contre sa tête des bons jours. On parlait de son père comme prochain premier Ministre. Adossé au billard de l'établissement, il en conversait avec ses amis.

- Foutre, petit con, veux-tu bien dégager de là ?

Pazcal, bedonnant mais puissant chassa le jeune Smith du billard.

- Nigaud, ce n'est point une chaise. Cela l'abime, c'est honteux de voir ça ! Que je ne t'y reprenne plus !

Mal à l'aise le dernier des Smith tentait de retrouver une contenance. De son coté, August ne cachait pas son sourire.

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum