(26e élections générales) Discours sur la politique extérieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(26e élections générales) Discours sur la politique extérieure

Message par 2nd Baron de Lezingham le Mer 25 Nov 2015 - 20:40

La campagne avait été officiellement lancé hier lors d'un grand rassemblement politique à Kolstadt, fief du baron de Lezingham, circonscription gagnable devenu le symbole d'une hypothétique reconquête. On avait dégagé les grands thèmes de la campagne, autour de la défense des libertés, du rétablissement de l'Eglise dans ses droits et de la mise en place des conditions nécessaires à la prospérité. Le Baron de Lezingham ferait aujourd'hui son deuxième grand discours de campagne, sur la politique extérieure.

Le meetzing avait lieu à Zozolulu, terre whig appeler à devenir le point de confrontation entre le PLZ et PCZ. La présence de la première flotte, son statut d'archipel tourné vers les Zindes et la Mer Océane en faisait le lieu idéal pour un tel discours. Les délégations des différentes provinces avaient envoyés leurs membres volontaires afin de grossir les rangs d'une délégation des Zorcades bien maigre.



Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
Chers amis,


La politique extérieure du Grand-Duché a été bien malmenée durant le mandat passé. Certainement pouvons-nous rappeler la dénonciation illégale du Concordat qui actait l'alliance séculaire de la première des monarchies zorthodoxes au Bienheureux-Siège, la fin des négociations sur la Grande-Alliance dont le texte n'a toujours pas été ratifié par le Parlement et enfin la mise au point mort des négociations avec la CSH. Le multilatéralisme affiché du gouvernement au sein de l'ONA n'a été que chose vaine.

Le gouvernement s'il est conservateur demain, affichera pour ambition la grandeur. Grandeur d'une diplomatie incarnant la vocation universelle du Zollernberg fondée sur la Zorthodoxie et la promotion de la Pax Zollernae.

La politique extérieur du gouvernement conservateur, sans renoncer au multilatéralisme privilégiera le bilatéralisme fondée sur la confiance mutuelle entre nations ayant des intérêts convergeants. Enfin il abandonnera le pacifisme de la législature passé afin de se consacrer à la seule défense des intérêts zollernois à travers le micromonde, sans parti pris idéologique.

C'est dans cet esprit que nous consoliderons et approfondirons la Grande Alliance, non seulement dans le domaine de la défense, qu'il s'agisse de la mutualisation de nos sources de renseignement ou encore de nos moyens militaires, mais également dans le domaine économique, culturel ou humanitaire afin d'en faire une instance capable d'assurer notre sécurité collective et de relever les défis scientifiques et technologiques de notre temps.

Notre sécurité collective doit également passé par une réorganisation et une optimisation de nos forces armées après une renouvellement de notre doctrine stratégique afin de répondre au mieux aux menaces contemporaines. Nous créerons une force territoriale composée de réserviste afin de quadriller au mieux le territoire nationale, ce qui nous permettra de réorganiser et de renforcer la capacité de projection de nos forces professionnels et de renforcer nos moyens de renseignement en réorganisant les ZZZ dont nous souhaitons clarifier le fonctionnement administratif, enfin nous entendons créer une véritable agence de la recherche militaire dont nous contrôlerons de manière drastique les crédits alloués afin de tenir les exigences budgétaires. Notre politique de défense, verra aussi la modernisation de notre flotte qui devra laisser place à l'aéronavale. Nous renforcerons la flotte de Nouvelle-Caucasie considérant l'intérêt stratégique du Sud. Enfin, le tonnage de notre force sous-marine sera augmenté, afin de prévenir en particulier les actions de piraterie. Notre politique de défense mettra également en œuvre la maîtrise de la troisième dimension du champ de bataille, l'air en renforçant les moyens et les personnels de la ZAF ainsi que son poids dans l'Etat-Major général, en en faisant une arme distincte. Enfin notre politique de défense inclura la dimension de sécurité civile, mise pour emploi auprès du ministère des affaires intérieures, afin de fournir une force professionnelle d'intervention, capable d'intervenir en cas de catastrophe majeur au côté des volontaires des services d'incendie et de secours à l'intérieur du territoire, et à l'extérieur du territoire national.

La dernière exigence de la diplomatie zollernoise sera de favoriser le commerce extérieure en promouvant et en soutenant à l'étranger nos entreprises. Enfin, nous consoliderons et étendrons le zterlingbund aux Etats associés afin de renforcer le marché intérieur zollernois.

Le gouvernement conservateur, si vous lui accorder votre suffrage, au contraire d'abandonner l'Empire, en fera un atout de la puissance zollernoise et de son rayonnement dans le monde. Le Zollern Rajz, joyaux de l'Empire est un atout que nous ne pouvons nier. Nous mettrons en avant la préférabce impériale dans les échanges avec les Zindes. Nous défendrons le statut de l'indigénat afin de maintenir la stabilité et la paix sociale outre-mer. Le gouvernement libéral à renoncer à sa mission civilisatrice aux Zindes, à cela nous ne pouvons nous résigner, c'est pourquoi nous encouragerons la création de missions trinitistes aux Zindes, la construction d'écoles et d'hôpitaux confessionnels.

Concédé au Zollernberg, par traité international, la Terre-Marialyn si elle a fait l'objet de missions d'exploration et de quelques tentatives de colonisation, n'a fait, à ce jour l'objet d'aucune exploitation économique malgré la création d'un établissement royal dédié à cette fonction. Nous mettrons fin à cet immobilisme et mettrons en place une véritable politique de mise en valeur de ce domaine colonial, véritable manne pour notre économie, par un audit des ressources présentes et la création, au profit d'entreprises zollernoises, de concession minière ou pétrolifère.

La Couronne de Zollernberg est personnellement associé à de nombreuses monarchies. Cette particularité dynastique est une chance. C'est pourquoi nous mènerons la construction d'une communauté des Nations et de Dominions entre les états associés à la Couronne afin de renforcer et consolider l'alliance dynastique entre des états naguère rivaux. Nous réaliserons là un vieux rêve. Celui de l'union des monarchies zorthodoxes. Laquelle Zorthodoxie sera rétabli dans ses droits au Zollernberg par le rétablissement du traité de Concordat et l'envoi d'une ambassade d'obédience au Bienheureux-Siège.

Notre pays mérite une politique de grandeur et d'indépendance, nous conservateur, nous y emploierons ! Donnez au Zollernberg les moyens de ses ambitions ; les 29 et 30 novembre, votez conservateur !
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum