Invasion de l'Edredonie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invasion de l'Edredonie.

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Mar 2012 - 16:47

Le Prince-Amiral Zabrücksi réalisait aujourd'hui un coup de main qui resterait à coup sur dans les annales militaires du Zollernberg. La Grande-Duchesse l'avait accusé de mollesse, de paresse d'esprit, de conservatisme pour la forme.

Il en serait tout autre lorsqu'elle apprendrait l'incroyable nouvelle. La première flotte cinglait vers l'Edredonie.

Après plusieurs atermoiements, le Prince avait décidé de prendre de son propre chef les devants Tôt ou tard du fait des tensions internationales du à Édoran, la guerre éclaterait, il fallait mieux que le Zollernberg eut alors quelques gages en mains.

Assurément, il serait couvert par la Grande-Duchesse. Elle en tomberait ébahie en apprenant que le drapeau zollernois flotte sur le Bragdat, prochainement Bergstadt.

Mieux, cette opération lui assurerait la sympathie éternelle des nationaliztes et du peuple. Il ne ferait alors pas l'impression d’être un transfuge, ayant pris le train en cours de route, mais bien le premier chef panzollerniste qui avait osé mettre la main sur les terres réclamés.

Le Prince avait passé la nuit précédente à mettre au point le plan de son raid. On bombarderait d'abord le Bragdat et Mâtthe-Las, prochainement Ludwigstadt. Ce n'était qu'une formalité, la place n'était pas défendue. Par la suite, les sept mille fusilliers-marins de la flotte descendraient dans leurs chaloupes et prendrait possession du territoire. Les scientifiques présents opposeraient peut-être une résistance symbolique.

Le Prince fit réunir ses officiers dans la grande salle du vaisseau-amiral.


- Messieurs,

Nous sommes en vue des cotes d'Edredonie. Aujourd'hui en ce lieu va se jouer l'avenir de la nation. Cet bataille décidera ou non de l'essor du Zollernberg. Vous n’êtes pas sans savoir que cet opération n'a peu eu l'aval du gouvernement. Je suis certain du bien-fondé de mon action, je serais approuvé. J'assume tout. Allez sans craintes, vous connaissez tous vos ordres.

Le Prince marqua une pause.

- Vive le Saint Zollernberg !

- Vive le Saint Zollernberg ! répéta l'assistance.

Les hommes furent renvoyés à leur poste. L'Amiral prit place sur la passerelle de commandement. Dans un grinçant bruit de machinerie, les lourds canons tournèrent leurs gueules d'acier vers le territoire dominé par la masse sombre qu'était le Mont Drakalp.
Les fusiliers marins tournèrent la tête et cessèrent un instant l'embarquement à bord des chaloupes.

Un canon du vaisseau-amiral ouvrit le feu, rapidement suivie par tous ceux de l'escadre....

…. pour la gloire du Zollernberg.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Edorel Gatline le Mer 21 Mar 2012 - 17:07

Dormir sur un bureau en chêne massif n'est pas de tout repos, en voyant la grosse marque rouge sur sa joue, Edorel le comprit bien parfaitement. Il avait fini sa nuit au siège des ZZZ (les Zervices Zecret Zollernois), après avoir fuit le bal donné après le mariage Grand-Ducale, un petit gros et un député à la solde des nazionalistes l'avaient abordé de manière un brin désarçonnant. Prétextant un besoin naturel, il fila à l'albionnaise. On lui servi le déjeuner dans son bureau. Il buvait donc le café, avalait ses croizzants et lisait la revue mensuel de l'Académie des Sciences Zollernoise. L'habituelle débat entre les créazionnistes et les évoluzionistes l'intéressait peu, les articles sur les nouvelles avancés mathématiques par contre, il n'en manquait jamais plus d'une virgule.

On frappa très violemment à la porte.


-Entrez, et par pitié, frappez moins fort et ayez un peu de respect pour cette porte !

-CHEF ! on a un problème !

Edorel ne leva pas les yeux de son journal. Il ne remarqua pas le visage blanchi de terreur et les membres tout tremblant. Edorel soupira.

-De quel genre ?

-C'est Zabrucksï.

Il leva un oeil de son journal tout en mettant un croizzant dans sa bouche.

-On sait pas pourquoi mais il a mobilisé une flotte pour ...

Il leva la tête de son journal le croizzant entre les lèvres.

-"Mmmh" ?

-Je crois qu'il veut envahir l'Edredonie.

Son journal se déchira net en deux au niveau du pli et son croizzant fut éjecté de sa bouche.

-Foutrecul de nonne ! Mais il est débile ou juste con ?!

Un autre agent arriva.

-J'ai confirmation du palais, le Grand-Duc ne sait rien il dort et je doute qu'il puisse se lever avec tout ce qu'il a bouffé !

Edorel sentait que la situation allait lui échapper.

-RAMENEZ-LE MOI !

-Mais il est déjà en mer.

-Alors au Wasserland ! Qu'on me réquisitionne un navire !
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Mar 2012 - 17:32

Les vétérans, entassés dans les cargos de débarquement hérités des guerres des Zindes, piaffaient d'impatience.

- Héhé, Radulf, t'a vu ce qu'ils prennent sur la cafetière ?

- Ach, vivement qu'on soit à terre qu'on aille embêter des petites assistantes à lunettes. Je leur montrerais mon canon lourd .. ! Heuheuheu !

Un vieux caporal rappela ses hommes à l'ordre. S'adressant à un collègue, il lui expliqua.

- Soit, le vieux Zabrücksi est un génie, soit il est fou. Toutes les chancelleries du micromonde vont se faire dessus et vont réagir. Ça ne t’embête pas ?

- Si, si tout à fait. A vrai dire, je suis plutôt embêté par Steiner, il a vomi sur mes chaussures.

- Mes excuses caporal, qu'est ce que je fous dans la marine ? J'aime pas la mer.

- Silence, nous approchons. Fourbissez vos armes.

Tous obéirent à l'ordre, il y eut un fort à coup, les canons des cuirassés se turent. Trois heures avaient du suffir pour anéantir toute vélléité de résistance. Les portes grincèrent ….
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Edorel Gatline le Mer 21 Mar 2012 - 18:30

Zollernhafen brillait par son activité peu habituel. D'habitude, l'ancienne cité oriento-krasslandaise était une petite ville balnéaire plutôt tranquille, mais suite aux récentes évènements au sud du Graustrom, les organes de presse locaux tachait de faire parvenir autant d'informations que possible au reste du pays.

Edorel arriva avec tout son staff, quatre agents d'élite, une dizaine d'autres pour la garde, et son petit état-major (soit une trentaine de personne). Sur les quais, un navire réquisitionné à la va-vite attendait avec son capitaine et son second qui ne semblait pas tout comprendre de la situation.


-La première flotte à levé l'ancre de Zozolulu vers 10h ce matin, ils sont arrivés en vue de l'Edredonie deux heures plus tard et les bombardements ont commencé une heure après. Récita Jean-Kevin. Un autre agent arriva en courant avec un journal qui sortait de la presse.

-Chef ! L'agent brandit le papier avec écrit en gros "Ultimatum".

-Nous sommes foutus, ce con ne nous a pas laissé le temps de retrouver une économie suffisante pour alimenté le réarmement, et à peine la moitié des troupes sont mobilisables, comment veut-il gérer une tel situation ?

-C'est Zabrucksï monsieur, il est totalement imprévisible.

-En général les imprévisibles, on leur passe une camisole et on les met à l'isolement ! Et croyez moi que ses titres ne m'aurait pas gêner !

La troupe arriva devant le navire.

-On embarque levez l'ancre et au pas de charge !

-Mais vous pouvez me dire ce qu'il se passe ?

-JE T'EMMERDE TU ENTENDS ? On lève l'ancre !

Devant le ton visiblement colérique de Gatline, le capitaine de la corvette n'insista pas plus et engagea les procédures nécessaires.

-Combien d'hommes les édoranais peuvent mobiliser ?

-Près de deux millions.

-Et si les belondaures rejoignent la danse, ça fera quatre millions !

Jean-Kevin écarquilla les yeux.

-Mais même au complet l'union zollernoise ne peut pas rassembler autant d'hommes !

Le navire commençait à quitter le port et à descendre la gorge d'ici deux à trois heures, Gatline aura une petite discussion avec le Prince-amiral.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Mar 2012 - 18:50

Les portes s'ouvrirent et le soleil inonda l'intérieur du cargo. Rentrant la tête dans les épaules, les soldats sautèrent à terre. Protégeant leurs ventres avec la crosse de leurs fusils, ils attendirent avec anxiété la réaction adverse.
Démilitarisé et copieusement bombardée, l'Edredonie ne pouvait réellement se défendre. Quelques coups claquèrent ci et là, sans faire beaucoup de dégâts.

La plage conquise, le Prince débarqua sous les hourras de la troupe. Il se baissa, saisit une poignée de sable, la tint en l'air et répéta :


- C'est à nous ! À nous !

La région n'était pas pour autant prise. On poussa d'abord vers Mâtthe-Las. Plusieurs compagnies furent envoyés prendre possession de Oreillade-sur-Radiateur, de Archée-sous-Delrob et de Ertnom. L'homme de main du Prince, Radulf Friedlander emmena avec lui un peloton escalader le mont Drakalp pour y planter le beau drapeau zollernois.

Dans l’après-midi, chaque régiment envoya une estafette au Prince. La région était sous contrôle. L'opération était une complète réussite.
On fit alors le décompte des pertes. Six soldats avaient été tués, et huit étaient légèrement blessés. Deux soldats avaient été abattus sur la plage, un autre était tombé dans les escaliers glissant du Bragdat, un autre était mort d'empoisonnement après s’être désaltéré dans la rivière dite du Radiateur, un autre était tombé sur sa baïonnette et enfin un dernier soldat avait été battu à mort par une jeune assistante qu'il avait tenté d'abuser.

S'adressant à son aide de camp, le Prince eut cette réflexion.


- Hé bien Ratzler, ce fut plus simple qu'à Kreuzunburg.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Mar 2012 - 21:16

Le Grand-Duc, à cheval sur la place intérieure de Bragdat, regardait le drapeau zollernois monter le long de sa hampe. L'ambiance était survolté.

- Officiers, sous-officiers, soldats !
Je suis content de vous ! Votre courage et votre discipline nous ont permis de commencer à bien la reconquête des terres zollernoises !
Vous vous souviendrez longtemps de ce jour. Nos petit-fils viendront en pèlerinage dans cette forteresse et, la larme à l’œil dirons « C'est ici que tout a commencé. »
Soldats, savourez cette victoire ! Ne dites plus Mâtthe-Las mais parlez désormais de Ludwigstadt ! Béni soit notre souverain ! De même, ne parlez plus d'Ededronie, mais bien du district de Ludwigstein !

Zollernois, je dois vous quitter ! Je m'en vais référer à la Couronne notre gain. Je laisse notre conquête entre les mains de braves. Général Von Wolfenbüttel, je vous confie la place avec les meilleurs fusiliers-marins de notre flotte ! Jurez-vous de la défendre !

- Je le jure !
- Nous le jurons ! Nous le jurons ! Vive le Prince ! Vive le Grand-Duc ! Vive le Zollernberg !

Chacune des phrases du discours du Prince avait été entrecoupé d'acclamations. Ce n'était pas la même ambiance qu'à Kreuzeunbourg. Chacun ici communiait dans la ferveur patriotique.

- Ratzler, nous rentrons. Après la guerre, la paperasse !
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Edorel Gatline le Mer 21 Mar 2012 - 22:10

-Edredonie en vue !

Hurla un des matelot sur le pont. Gatline fut étonné que la flotte n'empêchait pas ce navire civile de passer. Au contraire même il fut accueilli sous les viva et les salve de canon.

-En quel honneur il nous font un tel tintamarre ? Demanda Edorel.

-Je crois que nous le saurons bientôt. répondit Jean-Kevin avec son flegme tout zollernois.

Après quelque manœuvre le navire accosta, Gatline descendit au pas de course.


-T'as déjà vu un mec marché aussi vite ? Demanda un de ses garde à un collègue.

-Une fois, pour aller cherché un fusil, va savoir peut-être qu'on aura droit à un peu d'action. Répondit celui-ci. La troupe fut rapidement accosté par un officier.

-Aaah ! nos premiers colons, et vous avez fait vite !

Gatline, pour toute réponse, lui mis un crochet du droit qui l'assomma net, sous le regard étonné de ses hommes.

-20 Livres qu'il y a duel. Paria un garde.

-Tenu. 15 sur Zabruck.

-Ou est-il ?! Demanda Gatline furibond.

-C'est pas lui à cheval avec tout les autres gens d'armes ? Répondit Jean-Kevin.

-Même tête d'orgueilleux, même arrogance, ya pas à dire, un peu maquillage et on dirait Ugo de Belcyne ! ZABRUCKSÏ !

Edorel courut vers la troupe à cheval. De plus près il eu la confirmation que c'était bien le Prince-Amiral.

-Zabrucksï ! vous êtes saoul ou bien définitivement con ?!

Les multiples infractions au protocole (oublie du prédicat et du grade, insulte à un prince, atteinte à la dignité d'un membre du gouvernement) ne manqua pas de provoquer chez l'état-major du prince des "oh", le genre d'onomatopées que pousse le noble insulté par le prolétaire.

-Vous savez dans quel merde vous nous avez foutu ? vous savez qu'on risque d'avoir la moitié du continent nord aux miches ?!
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Mar 2012 - 22:28

Le Prince en entendant le tintamarre se retourna et vit Gatline complètement furieux. Un instant, il se demanda si il n'allait pas se jeter à sa gorge. Enfin une réaction étatique songea t-il.

- Gatline, si vous souhaitez m'insulter, ayez au moins l'élégance de ne pas le faire devant les hommes !

Tout à sa victoire et à son succès, le Prince se montrait indulgent. Dans d'autres occasions, il aurait déjà demandé de faire fusiller l'opportun. Entraînant le directeur des ZZZ à l'écart, il s'expliqua :

- Gatline, tôt ou tard, la guerre allait éclater. J'ai pris les devants. J'ai profité de l'effet de surprise et j'ai désormais de bonnes cartes en main. Considérez cela, comme un jeu de cartes, j'ai misé gros, j'ai pris des risques. Je peux perdre, beaucoup, certes mais je peux aussi gagner énormément et faire l'union de tous les zollernois sous la Couronne.

Tout est sous contrôle Gatline ! Absolument tout ! Nous n'avons qu'un adversaire potentiel : Edoran. Cette guerre sera avant tout une guerre navale. Notre flotte est tout à fait à même de les repousser. Nous avons à nos coté la Russlavie. Le Bélondor ne bougera pas, la CSH résolument pacifiste non plus, Armara va s'en tenir à des protestations, et j'ose imaginer que le Caussland ne vous effraie pas !
Gatline, la reconquête a commencé, laissez-vous guider par l’âme du Zollernberg.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Edorel Gatline le Mer 21 Mar 2012 - 22:44

A l'écart, malgré les propos du Prince-Amiral, le directeur des ZZZ ne restait pas moins mécontent de la chose.

-Est-ce que vous vous rendez compte que ce pays n'a pas les moyens économiques et militaires de pouvoir soutenir une action guerrière sur le long terme. Je ne donne pas six mois avant que le pays flanche, à moins d'un miracle ! Le pire dans cette histoire, c'est le Zollernberg qui a tiré le coup de feu en premier, et dans ce genre de situation, j'espère que vous avez bien préparer votre coup car si défaite il y a, croyez moi que nous paierons le prix fort ! Moi aussi j'ai déjà joué gros, pour une balle bien placé la tête de feu Nabelnine père pouvait sauter ou pas ! Je me doute bien que vous jouer gros. Mais était-ce bien nécessaire de gaspiller des munitions sur un pays à peine peuplé de scientifique ! Et je préfère vous le dire franchement, à ce niveau là, la moindre munition compte !

Et maintenant vous allez faire quoi ? vous voudriez tout de même pas vous déglinguer les poumons en envahissant le Krassland ?
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Mar 2012 - 23:11

Le Prince éclata de rire.

- Cher ami, cher ami, calmez vous ! Vous êtes tous comme ça à Whilelstaufen? Notre pays est industrialisé et riche en usines de canons, l'armée ne se porte pas si mal, elle m'a donné toute satisfaction à Kreuzeunbourg. La nation zollernoise est prête à la guerre, mieux elle est ardente d'en découdre !

Le Prince désigna Ludwigstadt de la main.

- Et pour répondre à votre question, que pensez-vous que je sois venu chercher ici ?

Totalement euphorique, le Prince fit un clin d’œil au directeur des ZZZ qui se persuada vraisemblablement que la folie de l'Amiral était la cause de toute cette affaire.

- N'avons-nous pas là une magnifique tête de pont vers le Crassland ?

Gatline, si vous avez encore des objections, j'y répondrais une par une. Seulement maintenant, je dois vous donner du travail. Nous allons retourner en la capitale. Faites ordonner la mobilisation générale. J'ai déjà mobilisé les flottes. Je compte sur vous pour fortifier nos façades maritimes.

Prenons le même bateau. Je vais référer de mon action au Palais Cobourg. Dites, pensez-vous que je dois porter la tenue de feld-maréchal ou d'Amiral ?
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Feu Prince Zabrücksi le Jeu 22 Mar 2012 - 3:09

Le Prince parti rallier l'Armée de Kreuzeunbourg, la lourde tache de la défense du Ludwigstein retombait sur les épaules du général Von Wolfenbüttel. On vint lui rapporter que le capitaine Friedlander avait planté le drapeau zollernois au sommet du Mont Drakalp. Le général se moquait de ce fait d'armes comme de son premier caporal mais il fit circuler la nouvelle dans la troupe.
Le Zollernois était fasciné par l'exploit physique et le dépassement de soi. C'était au fond un sportzman.
Von Wolfenbüttel avait mis quelques ordres pour mettre le territoire à l'abri d'un coup de mai nocturne. La troupe s'était endormie à l'exception des sentinelles scrutaient la mer et le Krassland. Le génie était encore mobilisé. On allait passer la nuit à démonter, puis remonter les pièces anti-aériennes.
Le général avait hâte de pousser vers le Krassland. Quoiqu'âgé, l'homme était en proie à une euphorie quasi-juvénile. En nationalizte de la première heure, il réalisait qu'il était acteur, et pas des moindres, du premier pas panzollerniste.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Edorel Gatline le Jeu 22 Mar 2012 - 22:15

Edorel s'empêcha de lui signifier qu'une camisole de force conviendrait mieux au Prince-Amiral. Il préféra une réponse laconique.

-Je ne suis pas votre habilleur.

Les deux hommes et leurs troupe respective regagnaient le rivage quand des détonations se firent entendre. Ils accoururent vers le seul quai en état, et virent deux flottes attaquant et ripostant à tour de rôle. Le premier affrontement direct entre le Zollernberg et Edoran. Coincé ici ni Zabrucksï ni Gatline ne pouvait faire mieux qu'observer la bataille. Les zollernois se démenaient tel des lions en cage mais les édoranais avait mis le paquet.

Ils observèrent des heures durant la bataille.

Ils virent les navires zollernois débordés par l'aviation édoranaise.

Ils virent l'escadre coulé lamentablement et un seul navire fuyant lâchement.

Un cuirassé entrain de coulé explosa, sa soute à munition probablement mis à mal par l'incendie qui s'y était déclarer. On ressenti l'onde de choc jusqu'à la terre ferme.

Au final, plus rien, seul le ciel assombrie pour témoin de ce clash entre deux géants.

Quelques survivant regagnaient la terre ferme à la nage ou dans l'un des rares canots de sauvetage qui n'a pas était pris pour cible.

Les hommes était effarés, eux qui croyaient en la toute puissance du Zollernberg venait d'avoir reçue une leçon qui leur appris le mot "défaite".

Gatline était de marbre, neutre, presque insensible.

Zabrucksï était bouche bée. Le chef des ZZZ tourna la tête vers le Prince qui n'y prêta même pas attention.


...


...


-Vous savez nager j'espère ?

...

-Moi avec une jambe en bois comme la mienne, ça va être marrant je vous le dit tout de suite.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Invasion de l'Edredonie.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum