(PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  2nd Baron de Lezingham le Mar 22 Déc 2015 - 16:02

Premier Ministre de Son Altesse Royale
Palais de l'Adlersberg


Le Premier Ministre,

Le Très Honorable Vicomte de Finkelstein, C.P.
Chef de l'Opposition loyale


Monsieur le député,


Le début de la législature a laissé apparaître certains blocages qui ne sont pas propice à la réalisation du Bien commun que nous nous sommes proposé de servir. Dans un souci d'apaisement et de conciliation, je vous propose de nous rencontrer ce mercredi, afin de nous accorder sur le nom d'un candidat au siège vacant de la Cour Suprême et d'explorer les voies permettant, dans le respect de ses convictions propres, d'associer l'Opposition au travail de la majorité.

Je vous prie d'agréer Monsieur le député, l'assurance de ma haute considération et de croire en mon entier dévouement envers ce qui nous rassemble, la réalisation de l'intérêt général.

Le Très Honorable James Smith, Baron de Lezingham, C.P.

Premier Ministre de Son Altesse Royale

Smith-Lezingham
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Mer 23 Déc 2015 - 20:12

Bureau du Chef de l'Opposition Loyale au Parlement
Palais de Westernhalen

Le Chef de l'Opposition
Le Très Honorable Vicomte de Finkelstein, C.P.


Le Premier Ministre


Monsieur le Premier Ministre,

Je suis très agréablement surpris de votre proposition et celle ci tranche nettement avec vos dernières déclarations au Parlement ces jours derniers. Soyez assuré, monsieur le Premier Ministre, que votre volonté d'avancer et de composer avec l'Opposition est grandement appréciée.

C'est avec plaisir que je réponds positivement à votre proposition, je serai présent mercredi au Palais de l'Adlersberg.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de mes salutations les plus respectueuses.
Julius Müller
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Mer 23 Déc 2015 - 20:15


Le jour venu, l'ancien Premier Ministre revint au Palais de l'Adlersberg qu'il n'avait quitté que quelques semaines plus tôt. La démarche, attendue par l'Opposition, restait inédite. Introduit discrètement dans le Palais - ni la majorité, ni l'Opposition ne souhaitait ébruiter le fait que leurs deux leaders se rencontraient - le Vicomte de Finkelstein fut amené jusqu'a l'antichambre du bureau primoministériel ou il attendit d'être invité à pénétrer dans le bureau du chef du gouvernement.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  2nd Baron de Lezingham le Mer 23 Déc 2015 - 21:46

Le Premier Ministre avait l'air ombrageux des mauvais jours, ruminant le coup de poignard de l'Opposition. Nul n'était dupe, la décision de la Cour Suprême renversant des années de jurisprudence était une décision politique.

- Bienvenue Monsieur Muller, prenez place je vous prie.

Smith indiqua un fauteuil à son prédécesseur, tendit une boîte de cigare et un zcotch. L'entretien débuta. L'atmosphère était, malgré les apparences, celle tendue des grandes discussions diplomatiques.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Mer 23 Déc 2015 - 23:17

Il est des choses qui ne changent jamais en politique au Zollernberg. Le personnel fonctionnaire affecté à l’Adlersberg en faisait partie. En arrivant il avait pu reconnaître de nombreux membres du personnel : des huissiers, des gardes ou agents de sécurité qu’il avait eu le temps d’apprendre à connaître durant la dernière mandature. Leur accueil avec été globalement cordial voire chaleureux. Le personnel politique avait naturellement changé ainsi que le personnel de premier cercle – Julius n’aurait jamais accepté de laisser sa secrétaire à Lezingham – mais c’est un peu nostalgique que Julius franchissait les derniers mètres qui le séparait du bureau du Premier Ministre.

La décoration avait changé, une bibliothèque était déplacée, la lourde horloge François-Joseph n’était plus dans l’axe du bureau. Ce dernier n’était d’ailleurs plus le même et était sommairement encombré.

Le Premier Ministre était à l’image de son bureau, vide et terne. Ceci dit, il n’avait pas vraiment de quoi sourire : la Cour Suprême venait de lui lancer une pique dont on se rappellera encore longtemps. Les quelques députés ou collaborateurs conservateurs croisés au Parlement pestaient presque ouvertement contre les représentants de l’Opposition, fulminant sur un prétendu complot gauchiste contre le gouvernement. Ce qu’ils ignoraient, c’est que les juges de la Haute Cour s’étaient bien gardés de prévenir l’Opposition de ce qu’ils mijotaient. Ceci dit, on buvait du petit lait à la rue de Zollférino et tout le monde se félicitaient de la clairvoyance du gouvernement à nommer les juges de la Cour Suprême in extremis avant ces élections que l’on pensait pouvoir gagner facilement.

A l’invitation du chef du gouvernement, Julius prit place dans l’un des fauteuils massifs à l’écart du bureau, autour d’une petite table basse ou le Baron de Lezingham offrit un zigare et un verre de zcotch. Il accepta les deux. Lezingham servait pendant que Julius coupait le bout des zigares. Les deux hommes étant bien pourvus pour la longue discussion qui les attendaient se calèrent dans leurs fauteuils respectifs, se regardant l’un et l’autre.
- Bien, monsieur le Premier Ministre, je vois que la maison accueille toujours aussi bien ! Que puis-je pour vous ?
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  2nd Baron de Lezingham le Jeu 24 Déc 2015 - 0:24

Lezingham cachait son agacement devant le triomphalisme de Müller. Ravalant son orgueil il reprit :

- Monsieur Müller, en dépit de leur divergence opposition et majorité ont à travailler ensemble, ne serait-ce que pour pourvoir le siège vacant de la Cour suprême, ou encore pour finaliser la déclaration des droits qui nous tient tous deux à cœur. Aussi, je vous propose de nous accorder, afin d'éviter tout blocage institutionnelle et de servir au mieux l'intérêt général.

Le Premier Ministre laissant expulsant la fumée, et humectant son palet de quelques gouttes de zcotch poursuivit,


Je vous propose de débattre du nom du futur juge suprême si vous le voulez bien. L'opposition maintiendra-t-elle son candidat ?
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Jeu 24 Déc 2015 - 0:48

Le Premier Ministre rentrait dans le vif du sujet ce qui évitait à l’un comme à l’autre de tourner autour du pot en futilité. Julius allumait tranquillement son zigare pendant ce temps, tirant de courte bouffée pour aviver et faire grandir la braise naissante.

- Hum… Hum. * souffle la fumée de son zigare * Heureux de voir que nous sommes d’accords sur le principe. Cette législature commence de façon plutôt mouvementée mais je reste convaincu qu’il y a des points sur lesquels nous pourrions nous accorder ! Pour ce qui est du siège à la Cour Suprême, pour l’heure le Parti tient à la candidature du docteur Unterwald qui est un juriste méritant bien qu’un peu jeune. Cependant, l’Opposition est prête à voir ce que le gouvernement est prêt à proposer en échange de notre soutien au candidat conservateur. Unterwald quant à lui est tout à fait prêt à se retirer pour le bien commun si le besoin s’en faisait sentir.

Honnêtement, Julius pensait le contraire. Unterwald était l’un des meilleurs juristes qu’il ait pu voir. Le jeune homme avait brillé à la présidence du Parlement qui était un poste important mais peu valorisé par les hommes qui avait tenu le perchoir les années précédentes. Toutefois, l’Opposition tenait une carte importante à jouer, bien que la loi d’abrogation était passée pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

- Pour ce qui est de la déclaration des droits, je suis heureux de voir que nous y tenons l’un et l’autre. Mais vous aurez aussi besoin de nos voix pour la voter. Et il y a des points sur lesquels nous ne transigerons pas. La question de la liberté de conscience en fait partie. Nous n’avons rien contre l’Eglise monsieur le Premier Ministre, sachez le. Et bien que vous ayez la majorité au Parlement, plusieurs manifestations ont déjà eu lieu contre votre dernière proposition de loi. D’autres manifestations devraient suivre au Wasserland dans les prochains jours. Nous prenons là le risque de fortement diviser le pays sur la question religieuse alors même que mon gouvernement avait réussi à éviter ce problème lors du vote de la loi et de sa promulgation. Vous ne pourrez pas imposer votre loi au risque de voir votre électorat colviniste et hebraite en prendre ombrage. Et vous comme moi savez que les armateurs hébraites de la côte et les industriels colvinistes du nord savent être très généreux quand il s’agit de soutenir les campagnes politiques.

Julius marquait une pause, le temps de cendrer son zigare et d’en reprendre une bouffée avant de le reposer sur l’imposant cendrier qui trônait à mi-chemin entre les deux hommes sur la table basse.

- L’Opposition peut retirer son candidat, mais pas sans raison ni garantie.

Il finit alors son verre de zcotch et le posa fermement sur la table. Observant son interlocuteur, Julius lançait la main vers le décanteur :

- Vous permettez ?
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  2nd Baron de Lezingham le Jeu 24 Déc 2015 - 11:35

- Nous souhaitons maintenir la candidature du député Weiss. Comme je l'ai déjà exprimé, il me semble que la pluralité des opinions ne peut que profiter au débat juridique. Il va sans dire qu'à l'attitude conciliatrice de l'opposition doivent répondre les marques de bonnes volontés de la majorité. Nous pensons que les qualités de Monsieur Unterwald pourront être utilisé à profit à la présidence de la commission chargée de la codification du droit, ne croyez vous pas ? De plus, la composition de l'assemblée provincial des Zorcades a établi une égalité parfaite entre les députés la composant. Il me semblerait juste au regard de la bonne volonté dont témoignerait l'opposition de soutenir le candidat libéral au gouvernorat, surtout si celle-ci laissait apparaître dans l'organigramme un Vice-gouverneur conservateur.

Le Premier Ministre porta le verre de zcotch à ses lèvres.


La déclaration des droits sera un projet commun et largement consensuel. Nous nous accordons donc tous deux pour reconnaître la liberté de conscience et de religion. Qu'en dites-vous ?

Le Premier Ministre dégagea de la fumée de ses naseaux, attendant la réponse de son interlocuteur.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Jeu 24 Déc 2015 - 14:50

« Ca y est » se disait Julius. Les échanges de bons procédés commençaient. C’était une victoire dont on ne parlerait pas tout de suite mais uniquement dans de nombreuses années : le Zollernberg venait d’entrer dans l’ère du parlementarisme moderne. Il aura fallu que la Cour Suprême déchaine les enfers sur la majorité pour y parvenir et c’est sans doute ce qui fera que le processus sera fragile pendant bien des années mais le premier acte venait de se terminer.

- L’Opposition n’a rien a reprocher aux qualité du député Weiss, vous savez que le problème est ailleurs. L’important est de donner à la Cour son troisième juge. Il va de soi que nous n’aborderons pas ici la question de la présidence de la Cour Suprême qui doit relever de l’initiative des juges eux même. Pour votre proposition concernant la commission sur la codification du droit, je pense que le docteur Unterwald en sera effectivement ravi. Nous avons cependant eu l’expérience des commissions lancées sous des mandats conservateurs, celle des armées notamment qui n’a pas pu mener son travail jusqu’au bout. La commission sur la codification du droit devra avoir accès à la totalité des archives juridiques et un décret du gouvernement devra rendre non-opposable toute source juridique ancienne non soumise à la commission pour codification. Par ailleurs, l’Opposition demande la réactivation de la commission de modernisation des armées avec le Feld-maréchal Gatline à sa tête, il envisage de présenter un projet de loi de réforme des armées et je pense que votre majorité ne s’opposera pas a ce que le commandant de nos armées y siège et nous pourrons donc trouver une occupation pour le Feld-maréchal qui fera, nous en sommes sur, un excellent travail.

Julius était arrivé à la moitié de son zigare qu’il cendrait en même temps qu’il regardait une de ses notes qu’il avait avec lui.

- Pour les Zorcades, j’avoue que vous me surprenez un peu, nous n’avions pas anticipé la question zorcadienne. Là encore, l’Opposition pensait proposer à la majorité une position de principe visant à faire de Gatline le Lieutenant-gouverneur de l’archipel. Je peux vous proposer que le vice-président de l’assemblée provinciale soit conservateur, poste qu’il pourrait cumuler avec un poste dans l’exécutif de la province comme le secrétariat aux finances par exemple. Ceci dit, le gouvernorat des Zorcades dirigé par une assemblée parfaitement bipartite serait là une expérience intéressante à laquelle les libéraux souscriront avec intérêt.

Julius marqua une pause pour la déclaration des droits. Quelque chose n’était pas clair.

- Pour ce qui est de la Déclaration des Droits, je suis un peu sceptique. L’article 1er de la Déclaration préparée par le gouvernement que j’ai dirigé va clairement dans le sens inverse des positionnements du Parti Conservateur et du Zentrum. Et si quiconque touche à cet article, vous n’aurez pas les voix libérales. Pour le reste, cette déclaration est un document qui cherche a dépasser les clivages idéologiques puisqu’il établit de façon claire l’égalité entre les hommes et les femmes, garantit les droits fondamentaux. Si je pense qu’il est possible de nous entendre pour établir cette déclaration des droits, il va de soi qu’il y a des points sur lesquels nous ne lacheront pas. Et clairement l’article 1er va invalider les démarches que vous mettez actuellement en place contre la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Comment voyez vous la construction du consensus dans cette situation ?
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  2nd Baron de Lezingham le Jeu 24 Déc 2015 - 16:54

L'atmosphère se déridait.

- Pour ce qui est de cette d'idée de rendre non-opposable toute source juridique ancienne non soumise pour codification, j'y suis favorable, avec un délai de six mois cependant afin de permettre à la commission d'entamer son travail sans bouleverser l'ensemble du système juridique zollernois. Ainsi la nouvelle législature pourra débuter sous les auspices d'y droit refondu. J'accepte la réactivation de la commission de modernisation des armées avec à sa tête le Feld-Maréchal Gatline, toutefois le projet de loi devra être présenter par le Gouvernement et amender par lui s'il le juge nécessaire, en contrepartie la commission pourra rendre son avis public. Pour ce qui est de la question zorcadienne je suis favorable à votre position, mais à la condition d'un gouverneur libéral et d'un lieutenant-gouverneur en la personne de M. Gatline, eut égard à la représentation conservatrice au sein de l'assemblée, la vice-présidence est un juste compromis, toutefois les postes de l'exécutif doivent pouvoir être partagé, nous renonçons au secrétariat général toutefois nous nous proposons d'occuper les secrétariats aux finances et à l'action sociale et souhaitons une garantie de répartition équitable des communes.

Le visage de Lezingham s'était fermé, il regarda ses notes, à savoir

- Je ne peux garantir la première disposition de l'article, inclure celle-ci dans le corpus de la réforme la sortirait des conditions exigées par l'article 62 au sens ou le consensus exigé par la population ne serait pas réuni au vu des dernières manifestations. De plus, elle ne peut être approuvé par ma majorité comme vous l'avez compris. Toutefois nous pouvons nous accordée sur l'ensemble des autres points de l'article et sur l'essentiel, la liberté de conscience et le libre exercice du culte. Ce qui constituera alors une véritable avancée puisque pour l'heure la constitution ne garanti pas explicitement ces deux libertés. Sur la question religieuse le gouvernement va proposer un texte de compromis qui je l'espère permettra la satisfaction des deux partis.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Sam 26 Déc 2015 - 16:36

Les discussions avançaient bien. Chacun y mettait du sien et ça se voyait. Quelques derniers points bloquaient, mais Julius avait quelques moyens de parvenir à les réduire et d’arriver à un accord équitable.

Müller : Pour la commission sur la codification du droit, nous sommes d’accords. Pour la commission sur les armées, je pense que nous avons un accord également, il serait toutefois bon de garantir au Feld-maréchal Gatline qu’il puisse avoir un feedback sur les amendements gouvernementaux afin qu’il puisse les intégrer harmonieusement dans son projet de loi et que le travail de chacun soit respecté. Pour les Zorcades également. Concernant les communes, je suis d’accord sur le principe, je vous propose que les représentants libéraux et conservateurs locaux procèdent eux même à la répartition. Cela nous évitera le travail fastidieux de devoir attribuer nous même les communes aux deux partis sans connaître le contexte local et de confier au gouverneur et au vice-président de l’Assemblée le pouvoir d’arbitrage en cas de litige. Pour la déclaration des droits et la question de l’Eglise, vous devez comprendre que je ne peux revenir voir les députés libéraux sans avoir obtenu quelque chose de décisif. Je comprends que votre parti soit attentif à la question religieuse et qu’il vous ai compliqué de faire des concessions là-dessus. Je propose que nous continuions de nous battre sur la question et que vous fassiez ce pour quoi vous avez reçu mandat du peuple mais qu’en contrepartie vous lanciez dès maintenant une réforme de la loi électorale. Cette réforme portant établissement d’un scrutin proportionnel de liste au niveau provincial. Ce projet permettrait aux libéraux de sauver la face en obtenant une réforme nécessaire et les conservateurs auront leur victoire.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  2nd Baron de Lezingham le Sam 30 Jan 2016 - 20:39

Le Baron de Lezingham se savait pressé par sa majorité qui n'accepterait que peu cette ouverture à gauche. Aussi marchait-il sur des œufs, après avoir observé un temps sur interlocuteur, considéré sa stature d'animal politique, il poursuivit l'entretien comme il l'avait débuté, d'une froide cordialité.

Smith : La commission de codification du droit verra donc le jour et vous me voyez ravi. Pour ce qui est de la commission des armées, il me semble que les compétences de celle-ci doivent être clairement établi, et à mon sens, elle ne saurait se substituer au travail législatif gouvernemental et parlementaire. Par conséquent, le Feld-Maréchal n'aura pas pour mission d'écrire le projet de loi, chose qui est de la prérogative du cabinet, mais de faire des propositions permettant la modernisation des armées. Toutefois, je ne suis pas hostile à inclure dans les prérogatives de la commission, la soumission des projets de loi à vocation militaire pour avis. Pour les Zorcades, vous me voyez du même avis que le vôtre, les fédérations parviendront sans nul doute à s'accorder. Pour la contrepartie que vous envisagez, il me semble qu'elle doit emporter le soutien des libéraux sur un texte de consensus de la déclaration des droits, bien que celle-ci ne reprenne l'article 1er dans son intégralité. A ces conditions, je ne serai pas hostile à une réforme électorale qui ajusterait au mieux la représentation des Zollernois en appliquant une proportionnelle au niveau provincial.

avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Sam 30 Jan 2016 - 21:00

Le Premier Ministre qui avait été pour le moins ouvert sur bien des sujets commençait un jeu qu'il était compliqué de comprendre. Il devait bien se douter que la Déclaration des Droits était un texte d'importance pour les libéraux et que Müller mettrait un point d'arrêt à sa carrière si il devait transiger sur la question religieuse.

Müller : Rien a rajouter sur la commission de modernisation des armées, je pense que le Feld-maréchal appréciera d'être rappelé aux affaires sur son domaine d'expertise. Idem pour les Zorcades. Par contre, si je suis d'accord sur l'idée de trouver un consensus, il faut encore savoir de quoi il s'agit avant de conclure quoi que ce soit. Et vous devez savoir que constitutionnaliser la questions des droits les gravent dans le marbre, il sera très dur d'y revenir quand bien même les libéraux reviendraient au pouvoir. Présentez moi votre proposition de texte de compromis et je vous dirais si les libéraux sont en mesure de le voter. Mais n'exigez pas que les libéraux acceptent un compromis que votre parti n'aurait jamais accepté.

Julius avait terminé son intervention d'une voix douce et détendue, montrant a son interlocuteur sa volonté d'être juste sans être méprisant. Et en soi, c'était le sentiment de Julius à ce moment là, il ne pouvait pas signer de chèque en blanc à la majorité.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  2nd Baron de Lezingham le Dim 31 Jan 2016 - 22:31

Smith dégagea une bouffée de zigare.

- Je comprend M. Muller que vous ne pouvez vous vendre à la majorité, ni même lui donner un chèque en blanc, je ne vous en demande pas tant. Afin d'envisager toute modification constitutionnelle sans convoquer le corps électoral, il est nécessaire d'adopter un texte de consensus. Aussi, je vous propose de reprendre la déclaration que vous avez naguère soumis, modifié afin de faire consensus entre nos deux formations. Nous souhaitons garantir la liberté de la presse, de l'enseignement, du culte, d'expression, d'opinion, le droit de propriété, le droit de coalition, de réunion et de manifestation. Pouvons nous être d'accord sur ces points qui fonderont constitutionnellement des droits existants en fait ?
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Julius Muller le Dim 31 Jan 2016 - 22:51

Müller : Eh bien, dans l'idée oui bien sur, mais l'accord ne peut porter sur le principe mais bel et bien sur la façon avec laquelle le texte est écrit. Vous n'êtes pas sans savoir que la Cour Suprême est pour le moins pointilleuse en ce moment !

Julius écrasait son zigare dans le cendrier avant d'attraper son verre de zcotch presque vide pour le terminer, un sourire entendu aux lèvres.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PM) Entrevue avec le Chef de l'Opposition loyale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum