Diplomatie Orionnaise

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Mar 9 Fév 2016 - 16:10

A l'Autorité compétente,
Suite à son retrait forcé de l'ONA, le Conseil Diplomatique de l'Union des Républiques Orionnaises sollicite un entretien entre le Strategos Svalborg et son homologue zollernois, afin d'envisager l'ouverture de relations diplomatiques entre leurs nations.
Respectueusement et cordialement,

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Ven 12 Fév 2016 - 0:38


Premier Ministre de S.A.R.
Palais de l'Adlersberg


Le Très Honorable James Smith, Baron de Lezingham, Premier Ministre de Son Altesse Royale, recevra demain à 10 heures, au Palais de l'Adlersberg, Son Excellence Max Svalborg, Stratégos de la République Orionaise de Nôddia

avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Ven 12 Fév 2016 - 17:01

Ponctuel comme à son habitude, Max Svalborg se présenta au Palais de l'Adlersberg et demanda à voir le Très Honorable James Smith, Baron de Lezingham, Premier Ministre de Son Altesse Royale.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Ven 12 Fév 2016 - 18:51

Le carrosse du Stratégos de Noddia, escorté depuis la gare de Wilhelstaufen par un escadron du régiment de cavalerie de la Garde Pruzzienne, avait rejoint la Cour d'honneur de l'Adlersberg. Un détachement d'honneur du 2e régiment de la Garde Pruzzienne avait dès son arrivé sur le sol zollernois rendu les honneurs militaires au chef d'état noddien.

Le Stratégos emprunta le tapis rouge déroulé pour sa visite officielle en Zollernberg - la deuxième depuis le mariage du Grand-Duc Louis -. Le Premier Ministre Smith, habillé d'un simple frac l'accueillit au pied du perron. La diplomatie zollernoise, en acceptant de normaliser ses relations avec la république orionnaise de Noddia, devait jouer un jeu d'équilibre qui consistait à ne pas froisser l'allié avarois qui revendiquait sous sa suzeraineté la principauté d'Argentorate voisine, titulaire trône des Fleury tombée dans l'héritage des Klausbourg qui n'en avaient guère revendiqué la Couronne.

Le Premier Ministre zollernois était un homme d'ouverture et de dialogue, pragmatique en matière de politique extérieure, - d'aucun disait cynique - prêt à pousser les lignes diplomatiques, si cela pouvait servir les intérêts zollernois.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Ven 12 Fév 2016 - 19:01

Max Svalborg était sensible aux honneurs qui lui étaient rendus par le Zollernberg, et en remercia vivement le Premier Ministre Smith au pied du perron. Sensible, et aussi conscient que la normalisation des relations entre le Grand-Duché de Zollernberg et l'Union des Républiques Orionnaises était délicate. Il avait hâte d'entamer les discussions, mais n'en laissait rien paraître.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Ven 12 Fév 2016 - 21:11

La poignée de main des deux hommes fut photographié par quelques journalistes déplaçant leurs lourds appareils. Les deux hommes rejoignirent le premier étage sans plus de formalité, les négociations allaient débutées. La délégation noddienne avait pris place dans le salon de Mars célébrant les gloires militaires du Zollernberg représentant plafond la victoire de l'Adlersberg contre les Krasslandais, annoncé par un aigle s'étant posé là même où le palais était édifié.

Le Premier Ministre zollernois, installé au côté de son conseiller diplomatique débuta :

- Excellence, se met un honneur de vous accueillir dans cette demeure, il m'est un plaisir d'œuvrer à la normalisation des relations entre nos deux pays. Nos pays malgré leurs divergences ont certainement des choses communes à réaliser, ils ont su le faire récemment sur le théâtre des opérations en Eridan. Ils seront je l'espère le faire à l'avenir en construisant les bases coopérations solides et renouvelés. C'est pourquoi nous sommes particulièrement attentif aux demandes de l'URO.

C'était désormais au tour du Strategos Svalborg d'exposer ses attentes.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Sam 13 Fév 2016 - 8:02

Le salon de Mars, célébrant les gloires militaires du Zollernberg: le lieu idéal pour des négociations, pensa Max Svalborg, car il soulignait un aspect commun entre Zollernberg et Nôddia, une certaine culture militariste, voire guerrière. Faisant face au Premier Ministre zollernois, il prit la parole à l'invitation de ce dernier: "Monsieur le Premier Ministre. Il me semble utile de préciser dans ses grandes lignes le fonctionnement de l'Union des Républiques Orionnaises. Elle est composée par deux républiques: Doratos et Nôddia. Ces républiques sont autonomes, mais ont mis en commun leurs diplomaties et leurs armées qui sont respectivement dirigées par un Conseil Diplomatique et un Conseil Militaire, dans le but commun d'établir la Grande Orion. J'ai donc été mandaté par le Conseil Diplomatique de l'Union pour la représenter ici. Je représente en conséquence l'ensemble de l'Union, même si mon titre est celui de Strategos de Nôddia. Il n'y a d'ailleurs pas de Strategos d'Orion ... Dans ce cadre, la diplomatie orionnaise ayant récemment montré ses limites avec l'occupation de sa frontière avec l'Argentorate et son exclusion de l'ONA, nous recherchons des appuis d'autres nations, parmi les puissants de l'Archipel et de l'ensemble du Micromonde. La normalisation des relations entre nos deux pays sous forme d'une reconnaissance mutuelle serait déjà un premier pas. Nous pourrions ensuite mettre à plat nos divergences, puis nous appuyer sur nos convergences pour envisager d'autres traîtés ... Qu'en pensez-vous?".

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Sam 13 Fév 2016 - 15:35

- L'idée d'un traité de reconnaissance mutuelle est tout à fait envisageable. Il n'est toutefois pas réalisable sans la mise à plat des divergences dont vous parlez. L'abandon de toute prétention territoriale sur l'Argentorate voisine me semble un préalable nécessaire et une exigence au regard de notre alliance avec le Saint-Empire d'Avaricum. L'isolationnisme de Nôddia, certes contraint m'interroge, quel avenir entrevoyez-vous pour la nation dont vous avez la charge ?
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Sam 13 Fév 2016 - 15:53

Max Svalborg:Voilà qui est placer la barre assez haut, Monsieur le Premier Ministre, car l'unification de Nôddia passe par l'acquisition de l'Argentorate. Y renoncer serait diffiicile à faire passer auprès des Nôddiens. Je peux tout au plus promettre de ne plus en faire une priorité pour le moment ... Et ce serait d'autant plus facile à faire passer si Avaricum faisait -disons- un geste envers nous, notre territoire tolpanais et la demande de référendum dans ce que nous appelons la Regio Argentorâti, ces trois villages à l'Est d'Aluneis. L'isolationnisme de Nôddia n'est problématique que d'un point de vue diplomatique, car l'Union des Républiques Orionnaises a les moyens de survivre dans une quasi-autonomie. L'Union n'est pas totalement isolée, car elle entretient des relations officielles ou officieuses avec des nations de l'Archipel ou hors Archipel.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Dim 14 Fév 2016 - 8:32

Et alors que qu'il attendait une réponse du Premier Ministre, Max Svalborg recut un message sur son transphone selon lequel les Avarois envisageaient avec l'autorisation de l'ONA et l'aide du Zollernberg d'envahir la République Orionnaise de Nôddia, prétextant un effondrement du régime et des troupes nôddiennes. Contenant sa colère, il demanda à son homologue s'il était au courant de cette démarche ...

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Mar 16 Fév 2016 - 0:32

- Vous m'apprenez la nouvelle Excellence.

Le Premier Ministre semblait confus. La négociation tournait à une représentation d'équilibriste.

- Je n'ai pour ma part reçu aucune information de ce genre. Quelles sont vos sources ?
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Mar 16 Fév 2016 - 8:38

Apaisé et convaincu par la réponse de son homologue, Max Svalborg reprit: " Fort bien. Monsieur le Premier Ministre, sans doute une fausse rumeur ... Vous me disiez que l'idée d'un traité de reconnaissance mutuelle est tout à fait envisageable, pour autant que des divergences soient mises à plat. Alors que pensez-vous de ma proposition d'abandonner pour une durée indéterminée toute prétention territoriale sur l'Argentorate voisine ? Pour autant, évidemment, qu'Avaricum ne menace pas l'intégrité terriotoriale de la République Orionnaise de Nôddia".

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Mar 16 Fév 2016 - 21:03

- Je pense que votre proposition est encourageante Excellence et fait montre d'une bonne volonté. Pour autant, vous comprendrez que je ne puis prendre d'engagement au nom du Saint-Empire. De plus nous sommes tenus par des engagements internationaux. L'ouverture de relations diplomatiques entre nos deux pays, doivent être, me semble-t-il soumise au respect de l'intégrité territoriale de la Principauté d'Argentorate, au respect de la souveraineté des nations membres de l'ONA.

Cependant, Nôddia est dans une position délicate au regard du droit international. Elle n'a plus d'existence légal, nous le déplorons.Je ne vous le cache pas Excellence qu'il sera juridiquement impossible au Zollernberg de s'opposer à une invasion si elle avait hélas lieu. Cependant nous pouvons apporter certaines garanties profitables aux deux parties que nous représentons. La première consisterait en un accord migratoire qui faciliterait l'arrivée d'immigrants nôddiens en métropole, dans certains de nos territoires en manque de mains d'œuvre ou aux Zindes, encore ouverte à la colonisation. La seconde consisterait en la signature d'accords financiers facilitant la préservation des avoirs nôddiens au sein de la banque de Zollernberg et l'arrivée de capitaux nôddiens dans l'économie zollernoise.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Mer 17 Fév 2016 - 12:09

Max Svalborg:"Monsieur le Premier Ministre, permettez-moi de répondre point par point à ce que vous venez de dire, et qui me paraît fort intéressant. Je comprends que vous ne puissiez prendre d'engagement au nom du Saint-Empire et que vous soyez tenus par des engagements internationaux. Mon idée n'est d'ailleurs pas d'embarrasser le Saint-Empire sur le plan international ... L'ouverture de relations diplomatiques entre nos deux pays doit être soumise au respect de l'intégrité territoriale de la Principauté d'Argentorate et au respect de la souveraineté des nations membres de l'ONA: je peux m'y engager au nom de l'Union des Républiques Orionnaises (URO), pour autant que son intégrité territoriale et sa souveraineté le soient également. Ceci dit, bien plus que Nôddia, mais l'ensemble de l'URO,  est dans une position délicate au regard du droit international. Cependant, si elle n'a plus d'existence légale au niveau de l'Archipel, elle n'en reste pas moins un ensemble de nations toujours actives dans le monde. Je salue au passage l'initiative de Léon Wallon avec la création de l'Assemblée pour la Réunification de l'Archipel, mais là n'est pas le sujet ... Je comprends qu'il sera juridiquement impossible au Zollernberg de s'opposer à une invasion si elle avait lieu. Je suis convaincu que les forces armées orionnaises sont à présent suffisamment puissantes que pour faire face aux seuls Avarois. Bref, je pense qu'un traîté de reconnaissance mutuelle peut être signé. Libre à vous d'y inscrire les conditions que vous jugerez indispensables, notamment au regard du manque d'existence légale de l'URO à l'heure actuelle dans l'Archipel. Un accord migratoire pourrait ensuite être conclu, qui faciliterait l'arrivée d'immigrants nôddiens en métropole, dans certains de nos territoires en manque de mains d'œuvre ou aux Zindes, encore ouverte à la colonisation. Je pense particulièrement à notre Province d'Heratia qui me pose problème. Cette migration permettrait de soulager la pression démographique nôddienne qui est une des causes de notre volonté d'expansion vers l'Argentorate. La signature d'accords financiers, facilitant la préservation des avoirs nôddiens au sein de la banque de Zollernberg et l'arrivée de capitaux nôddiens dans l'économie zollernoise, me paraît également possible ... ".
.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Ven 19 Fév 2016 - 21:25

Le Premier Ministre était touché par la marque d'estime et de confiance témoignée par son interlocuteur. L'entretien s'interrompit, le temps d'un déjeuner entre les deux hommes et de quelques heures durant lesquels les délégations avaient pu se réunir. Le Stratégos de Nôddia logeait durant son séjour, comme tous les chefs d'Etat en visite officielle au Zollernberg, au Pavillon des Princes, trianon édifié au XVIIIe siècle dans le parc de la Rezidenz, palais désaffecté des empereurs de Zollernreich. Durant sa visite l'endroit bénéficiait du privilège de l'extraterritorialité. Il pouvait y travailler avec sa délégation et profiter du parc Zollernoise.


Vers quinze heures, l'on se réunit à nouveau à l'Adlersberg. Le salon de mars serait le théâtre de la négociation d'un accord de la plus grande importance pour Nôddia et le Zollernberg. L'on reprit les discussions. Le Premier Ministre zollernois était tenu par le temps, sachant que sa position serait critiquée à la Grande Alliance, il voulait pouvoir donner à ses alliés, et en particulier l'allié avarois, toute les gages de bonne volonté de l'Union des République Orionnaise. Il tendit à son homologue un premier exemplaire du traité.



Au nom de l'Union des Républiques Orionnaises de Nôddia, représenté par Son Excellence Monsieur Max Svalborg, Strategos de la République Orionnaise de Nôddia.
Au nom du Grand-Duché de Zollernberg, représenté par Son Excellence Le Très Honorable James Smith, Baron de Lezingham, Premier Ministre de Son Altesse Royale.

Le gouvernement de Grand-Duché de Zollernberg et le conseil diplomatique de l'Union des Républiques Orionnaises de Nôddia, animés du désir d'ouvrir une ère paix et de prospérité entre leurs deux nations sont parvenus à l'accord suivant, nommé traité de reconnaissance mutuelle et d'ouverture économique et migratoire entre l'Union des Républiques Orionnaises et le Grand-Duché de Zollernberg :

Titre I - De la Reconnaissance Mutuelle

Article 1 : L'Union des Républiques Orionnaises (URO) reconnaît les frontières et la souveraineté du Grand-Duché de Zollernberg, comme celles d'une micronation libre, partie intégrante du micromonde francophone et de l'Archipel.

Article 2 : Le Grand-Duché de Zollernberg reconnaît les frontières et l'Union des Républiques Orionnaises, comme celles d'une micronation libre.

Titre II - Des relations bilatérales

Article 3 Il est établi une légation de l'Union des Républiques Orionnaises  sur le territoire du Grand-Duché. L'envoyé plénipotentiaire tient l'Union des Républiques Orionnaises informée de l'actualité zollernoise, et fait office d'intermédiaire privilégié entre le gouvernement zollernois et le conseil diplomatique de l'URO. L'Union des Républiques Orionnaises peut ouvrir des consulats sur les territoires et dépendances zollernoises après consentement du gouvernement zollernois.

Article 4 : Il est établi une légation du Grand-Duché de Zollernberg sur le territoire de l'Union des Républiques Orionnaises. L'envoyé plénipotentiaire zollernois tient le Grand-Duché informé de l'actualité orionnaise, et fait office d'intermédiaire privilégié entre le conseil diplomatique de l'URO et le gouvernement zollernois. Le Grand-Duché peut ouvrir des consulats sur les territoires et dépendances orionnaises après consentement du Conseil de l'URO.

Article 5 : Les hautes parties contractantes pourront requalifier leur légation en ambassade conformément à leur disposition réglementaire et législative respective.

Article 6 : Les hautes parties contractantes s'engagent à respecter les immunités et privilèges ordinairement réservés aux missions diplomatiques. Les locaux et terrains mis à leur disposition jouissent du privilège de l'extraterritorialité.

Titre III - Des engagements réciproques

Article 7 : Les hautes parties contractantes reconnaissent la charte de l'ONA et s'engagent à respecter la souveraineté et l'indépendance de tous ses états membres.

Article 8 : Les hautes parties contractantes proclament leur attachement commun à la stabilité. Chacune des Hautes Parties contractantes s'engage à ne pas déstabiliser le système politique en vigueur chez la tierce partie.

Article 9 : Les hautes parties contractantes s'engagent à ouvrir leur système économique respectif aux capitaux en provenance de chacune des parties à un taux de change appliqué selon une convention bilatérale.

Article 10 : Le présent traité n'engage a aucune aide militaire d'une des Hautes Parties contractantes envers l'autre en cas de conflits.

Article 11 : Dans le cas où l'une des hautes parties contractantes serait victime d'une situation de catastrophe naturelle ou de crise humanitaire, l'autre haute partie contractante s'engage à lui prêter assistance si demande officielle émane de la partie victime.

Titre IV - Des engagements propres à chacune des parties

Article 12 : L'Union des Républiques Orionnaises s'engage à respecter l'intégrité des frontières et la souveraineté de la Principauté d'Argentorate. Elle abandonne ses prétentions sur la seigneurie du Tolplan et les territoires habités par la diaspora orionnaise. Elle s'engage à observer strictement le principe de la non-ingérence.

Article 13 : L'Union des Républiques Orionnaises s'engage à lutter contre la piraterie aux abords de ses côtes.

Article 14 : Le Grand-Duché de Zollernberg s'engage à accueillir les migrants nôddiens et doratiens ressortissant de l'URO.

Article 15 : Le Grand-Duché de Zollernberg s'engage à accueillir les avoirs de l'URO sur demande des autorités compétentes.

Titre V- Des dispositions transitoires


Article 16 : Dès qu'une des hautes parties contractantes aura ratifié le présent Traité conformément à ses règles institutionnelles, elle le signifiera à l'autre partie.

Article 17 : Le présent Traité entrera en vigueur, et liera les hautes parties contractantes, à compter de sa ratification par les deux parties conformément à leurs règles institutionnelles respectives.

Article 18 : Entre sa signature et sa ratification, le présent Traité sera appliqué par les Hautes Parties contractantes à titre d'anticipation.

Article 19 : Le présent traité prendra fin à la dénonciation ou à la violation par l'une ou l'autre des parties, de tout ou partie du traité, à l'exception des articles 3 et 4.


Signé le XX février 2016, à Wilhelstaufen

Pour l'Union des Républiques Orionnaises,
Le Strategos de Nôddia, Max Svalborg

[signature]

Pour le Grand-Duché de Zollernberg,
Le Premier Ministre de S.A.R., James Smith, Baron de Lezingham

[signature]


- J'attire Excellence votre attention sur les articles 3 et 4 et le terme de légation, le Grand-Duché, afin de ne froisser aucune nation de l'ONA, n'enverra pas un ambassadeur mais un ministre plénipotentiaire. Ce qui ne changera rien sur la nature de nos relations bilatérales, ni sur la considération que nous portons à l'URO, mais vous savez comme moi que la diplomatie est aussi affaire d'apparence. Pour ce qui concerne l'Union vous pourrez requalifier unilatéralement la légation en ambassade, et nous reconnaîtrons alors le rang d'ambassadeur à votre envoyé plénipotentiaire. De même, pour les mêmes raisons en prélude nous souhaitons que ce traité soit qualifié de traité de reconnaissance mutuelle et d'ouverture économique et migratoire, ces derniers termes remplaçants ceux de coopération ou d'entraide.

J'attire également votre attention sur le titre III et les engagements propres à chacune de nos parties. Il nous semble intéressant que l'URO s'engage à la lutte contre la piraterie afin de donner des gages de bonne conduite à la Grande Alliance, qu'en pensez-vous ?

Enfin j'ai exclu des conditions d'annulation du présent accord les articles 3 et 4, afin d'en exclure le rappel d'un ambassadeur qui peut être vu comme un moyen de protestation légitime de la part d'un gouvernement.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Ven 19 Fév 2016 - 23:30

Max Svalborg dit au Premier Ministre zollernois toute sa satisfaction quant à l'accueil qu'il lui était fait, du traîté qu'il s'apprêtait à signer, puis se mit à surligner des points qu'il souhaitait voir corrigés:
Au nom de l'Union des Républiques Orionnaises , représentée par Son Excellence Max Svalborg, Strategos de Nôddia.
Au nom du Grand-Duché de Zollernberg, représenté par Son Excellence Le Très Honorable James Smith, Baron de Lezingham, Premier Ministre de Son Altesse Royale.
Le gouvernement de Grand-Duché de Zollernberg et le Conseil Diplomatique de l'Union, animés du désir d'ouvrir une ère paix et de prospérité entre leurs deux nations sont parvenus à l'accord suivant, nommé traité de reconnaissance mutuelle et d'ouverture économique et migratoire entre l'Union des Républiques Orionnaises et le Grand-Duché de Zollernberg :
Titre I - De la Reconnaissance Mutuelle
Article 1 : L'Union des Républiques Orionnaises (URO) reconnaît les frontières et la souveraineté du Grand-Duché de Zollernberg, comme celles d'une micronation libre, partie intégrante du micromonde francophone et de l'Archipel.
Article 2 : Le Grand-Duché de Zollernberg reconnaît les frontières et l'Union des Républiques Orionnaises, comme celles d'une micronation libre, partie intégrante du micromonde francophone.
Titre II - Des relations bilatérales
Article 3 Il est établi une légation de l'Union des Républiques Orionnaises  sur le territoire du Grand-Duché. L'envoyé plénipotentiaire tient l'Union des Républiques Orionnaises informée de l'actualité zollernoise, et fait office d'intermédiaire privilégié entre le gouvernement zollernois et le Conseil Diplomatique de l'Union. L'Union des Républiques Orionnaises peut ouvrir des consulats sur les territoires et dépendances zollernoises après consentement du gouvernement zollernois.
Article 4 : Il est établi une légation du Grand-Duché de Zollernberg sur le territoire de l'Union des Républiques Orionnaises. L'envoyé plénipotentiaire zollernois tient le Grand-Duché informé de l'actualité orionnaise, et fait office d'intermédiaire privilégié entre le Conseil Diplomatique de l'Union et le gouvernement zollernois. Le Grand-Duché peut ouvrir des consulats sur les territoires et dépendances orionnaises après consentement du Conseil Diplomatique de l'Union.
Article 5 : Les hautes parties contractantes pourront requalifier leur légation en ambassade conformément à leur disposition réglementaire et législative respective.
Article 6 : Les hautes parties contractantes s'engagent à respecter les immunités et privilèges ordinairement réservés aux missions diplomatiques. Les locaux et terrains mis à leur disposition jouissent du privilège de l'extraterritorialité.
Titre III - Des engagements réciproques

A la lecture de l'Article 7 selon lequel "Les hautes parties contractantes reconnaissent la charte de l'ONA et s'engagent à respecter la souveraineté et l'indépendance de tous ses états membres", Max Svalborg demanda au Premier Ministre quel sens il donnait à cet article, alors que l'URO était -provisoirement?- exclue de l'ONA.

En attendant son éventuelle réponse, il se remit à surligner le document:
Article 8 : Les hautes parties contractantes proclament leur attachement commun à la stabilité. Chacune des Hautes Parties contractantes s'engage à ne pas déstabiliser le système politique en vigueur chez la tierce partie.
Article 9 : Les hautes parties contractantes s'engagent à ouvrir leur système économique respectif aux capitaux en provenance de chacune des parties à un taux de change appliqué selon une convention bilatérale.
Article 10 : Le présent traité n'engage a aucune aide militaire d'une des Hautes Parties contractantes envers l'autre en cas de conflits.
Article 11 : Dans le cas où l'une des hautes parties contractantes serait victime d'une situation de catastrophe naturelle ou de crise humanitaire, l'autre haute partie contractante s'engage à lui prêter assistance si demande officielle émane de la partie victime.
Titre IV - Des engagements propres à chacune des parties

Arrivé à l'Article 12 qui prévoit que "L'Union des Républiques Orionnaises s'engage à respecter l'intégrité des frontières et la souveraineté de la Principauté d'Argentorate. Elle abandonne ses prétentions sur la seigneurie du Tolplan et les territoires habités par la diaspora orionnaise. Elle s'engage à observer strictement le principe de la non-ingérence", il dit que la Principauté d'Argentorate serait respectée, pour autant qu'Avaricum ou l'Argentorate respectent les territoires orionnais en retour. Il se dit prêt à abandoner Tolpan aux autorités avaroises. Il demanda enfin s'il était possible de préciser ce qu'on entendait par "territoires habités par la diaspora orionnaise", de quels territoires il pouvait bien s'agir.

Et il reprit lecture:
Article 13 : L'Union des Républiques Orionnaises s'engage à lutter contre la piraterie aux abords de ses côtes.
Article 14 : Le Grand-Duché de Zollernberg s'engage à accueillir les migrants nôddiens et doratiens ressortissant de l'URO.
Article 15 : Le Grand-Duché de Zollernberg s'engage à accueillir les avoirs de l'URO sur demande des autorités compétentes.
Titre V- Des dispositions transitoires
Article 16 : Dès qu'une des hautes parties contractantes aura ratifié le présent Traité conformément à ses règles institutionnelles, elle le signifiera à l'autre partie.
Article 17 : Le présent Traité entrera en vigueur, et liera les hautes parties contractantes, à compter de sa ratification par les deux parties conformément à leurs règles institutionnelles respectives.
Article 18 : Entre sa signature et sa ratification, le présent Traité sera appliqué par les Hautes Parties contractantes à titre d'anticipation.
Article 19 : Le présent traité prendra fin à la dénonciation ou à la violation par l'une ou l'autre des parties, de tout ou partie du traité, à l'exception des articles 3 et 4.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Sam 20 Fév 2016 - 18:18

- Excellence, je vous remercie de vos modifications de formes. Le traité sera corrigé en ce sens.

Obnubilé par le crayon surligneur de Svalborg, qui n'existait guère en Zollernberg encore habitué au crayon à papier, le Premier Ministre sembla réfléchir quelques instants. Il ne fallait oublier aucun paramètre, l'affaire était périlleuse pour la diplomatie zollernoise et pour le gouvernement, la question nôddienne était clivante dans l'opinion.

Je vous propose de revoir le quatrième chapitre comme vous le faites remarqué :

Je propose la suppression de l'article 7, la reformulation de l'article 2 de la manière suivante : "Le Grand-Duché de Zollernberg reconnaît les frontières et l'Union des Républiques Orionnaises, comme celles d'une micronation libre, extérieur à l'Archipel. La reformulation de l'articles 12 et 13 : L'Union des Républiques Orionnaises s'engage à abandonner ses prétentions territoriales dans l'Archipel, qu'il s'agisse de tout ou partie du territoire d'un état souverain reconnu par l'ONA, ou d'un territoire libre de toute emprise étatique. Font exception à l'application du présent article les revendications formulées dans le cadre d'une demande officielle d'intégration à la carte de l'Archipel et à l'ONA aux autorités compétentes.

Article 13 : L'URO s'engage à ne soutenir aucun mouvement de rébellion ou de sédition dans l'Archipel et à dénoncer ceux qui se revendique d'elle ou de l'empire d'Orion.

Spoiler:
EL/J'explique en EL ce petit changement afin de ne pas polluer le Rp. Je vous propose d'acter le fait que l'URO est désormais à l'extérieur de l'Archipel (de nombreux phénomène naturel micromondiaux et de notre invention peuvent expliquer cela). Cela éviterait des situations ou deux réalités se confronterait, apparition d'un état à la place de Nôddia... L'article 13 a pour but de sauver votre réputation contre l'utilisation malveillante des termes nôddiens et doratiens et de postuler que d'éventuels rebelles ne seraient pas soutenus par l'URO.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Sam 20 Fév 2016 - 21:31

- Monsieur le Premier Ministre, je pense que nous touchons au but, et je m'en réjouis. D'accord pour la suppression de l'Article 7. Pour ce qui concerne la reformulation de l'article 2, je préfèrerais : "Le Grand-Duché de Zollernberg reconnaît l'existence de l'Union des Républiques Orionnaises", ce qui évitera de parler de la problématique des frontières, qui est un sujet délicat tant pour vous que pour nous. La reformulation de l'articles 12 et 13 ... "L'Union des Républiques Orionnaises s'engage à abandonner ses prétentions territoriales dans l'Archipel, qu'il s'agisse de tout ou partie du territoire d'un état souverain reconnu par l'ONA, ou d'un territoire libre de toute emprise étatique. Font exception à l'application du présent article les revendications formulées dans le cadre d'une demande officielle d'intégration à la carte de l'Archipel et à l'ONA aux autorités compétentes" ... Dans la mesure où l'ONA pourrait un jour, même lointain, entendre nos revendications, oui, nous pouvons vivre avec cela. Et Article 13 : "L'URO s'engage à ne soutenir aucun mouvement de rébellion ou de sédition dans l'Archipel et à dénoncer ceux qui se revendique d'elle ou de l'empire d'Orion". Il est évident que nous ne soutiendrions aucun mouvement contraire aux intérêts du Zollernberg dans l'Archipel et dans le Micromonde ... Mais voudriez-vous me préciser en quoi nous devrions nous engager à ne pas soutenir une évolution ou une révolution dans l'Archipel qui ne menacerait pas les intérêts du Zollernberg? A quoi faites-vous allusion? Il va aussi de soi qu'à l'exception des républiques orionnaises et des territoires actuellement baptisés Orion Continentale et Orion Insulaire, nous ne permettrons à personne de se revendiquer d'Orion sans notre accord préalable ...
Spoiler:
J'aimerais pouvoir être réintégré rapidement en tant que joueur sur le forum de l'Archipel du Micromonde. Et d'autant plus que le résultat du vote qui m'a exclu est discutable quand on constate que l'Eraluse et les Etats Pontificaux ne se sont activés que pour ce vote. L'Eraluse est d'ailleurs proposée pour être grisée. Dans cette attente, j'espère que l'ORA veillera à ce que les territoires de Nôddia, Doratos, Orion Continentale et Orion Insulaire ne soit pas donné comme emplacement à une autre MN actuelle ou à venir.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Mar 23 Fév 2016 - 22:06

- Pour être clair, je dirai que le Zollernberg souhaite obtenir des gages afin de démontrer la respectabilité de l'URO. Il s'agit pour nous d'engager des relations nouvelles avec l'URO tout en apportant des garantis à nos alliés et à nos partenaires micromondiaux.
Spoiler:

Je pense au contraire que l'ORA n'aura aucun égard pour les terres anciennement attribués à l'URO. C'est pourquoi, je pense vraiment que tu devrais placer l'URO à l'extérieur de l'Archipel pour un temps. Par ailleurs je ne sais pas en tant que joueur qu'elle attitude adopter si la ZCI devait envoyer des patrouilles à Nôddia. Les soldats zollernois joué par Gatline y verrait des villes fantômes alors que nous aurions contracté avec un état viable et bien portant. C'est typiquement le genre de conflits de réalité que j'aimerais résoudre en te proposant cela. As-tu des propositions pour éviter cela ?
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Mer 24 Fév 2016 - 12:03

Max Svalborg: " Monsieur le Premier Ministre, je pense que le Traîté que vous me proposez et que je m'apprête à signer, offre les gages de respectabilité que vous attendez de l'Union des Républiques Orionnaises, notamment par la fin de l'expansion nôddienne vers l'Est, car il la mènera à respecter le Grand-Duché de Zollernberg ET ses alliés, ainsi que leurs interêt dans l'Archipel et dans le reste du Micromonde. Et pour preuve de ma bonne foi, je suis prêt à donner l'ordre de mettre un terme immédiatement à l'aventure tolpanaise des Nôddiens. N'est-ce là pas suffisant?".

Spoiler:
Je pense qu'il n'y a pas de raison que l'ORA se précipite pour attribuer sur le carte de l'Archipel les territoires orionnais à d'autres nations, notamment parce qu'il y a encore suffisamment de place sur la carte, et parce que cela serait problématique en cas de retour des Orionnais dans le jeu, ce que je souhaite et qui reste théoriquement possible. L'URO ayant cessé toute velléité vis-à-vis de l'Argentorate, il n'y a pas non plus de raison que des patrouilles étrangères entrent sur le territoire nôddien (et encore moins doratien), d'autant plus que ce n'est pas prévu par le mandat de l'ONA. Le cas échéant, ce serait un non-sens que ces patrouilles y découvrent des villes fantômes, alors que l'URO est toujours bien vivante ... Pour éviter un conflit de réalité, je propose que l'ORA me laisse -à terme- la possibilité d'être réintégré selon la procedure en vigueur, et conserve dans l'attente les territoires orionnais en l'état actuel. De mon côté, je promets que Svalborg respectera les engagements qu'il est en train de prendre vis-à-vis du Zollernberg et de ses allies par le biais du traîté qu'il s'apprête à signer.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Jeu 25 Fév 2016 - 6:21

Alors qu'il était toujours en discussion avec le Premier Ministre zollernois, Max Svalborg reçut un nouveau message qui lui fit froncer les sourcils. Après un moment de réflexion, il s'adressa à nouveau à son homologue.
Max Svalborg: "Monsieur le Premier Ministre, si je suis bien informé, alors que je viens de vous donner les gages que vous me demandez envers vos alliés, l'un d'entre-eux colporte des propos mensongers sur la situation à Nôddia et propose à l'ONA d'envoyer des patrouilles militaires en territoire nôddien. Voudriez-vous me dire ce que cela signifie, s'il vous plait?".

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Jeu 10 Mar 2016 - 8:24

Un nouveau message arriva sur le transphone du Strategos nôddien pour l'informer de la parution d'un nouveau numéro de "La Grande Orion". Curieux, il cliqua immédiatemment sur lien pour pouvoir le consulter:
LA GRANDE ORION
Vérités et Contre-vérités Orionnaises
GO20160310
Editeur responsable : max.svalborg@yahoo.fr
Le retour de la Fédération d’Armara à l’ONA
C’est avec incompréhension que l’Union des Républiques Orionnaises apprend le retour d’Armara au sein de l’ONA dont un des buts est le maintien de la paix dans l’Archipel. En effet,  nation impérialiste représentant un danger pour l’ensemble du Micromonde, Armara a déjà failli à plusieurs reprises faire usage d’armes de destruction massive. Le Conseil Diplomatique de l’Union s’interroge également sur les réticences de l’ONA à poursuivre l’examen de la Proposition de résolution interdisant les armes nucléaires.
https://www.facebook.com/UnionRepubliquesOrionnaises/
http://union.orionnaise.xooit.fr/f2-union-des-republiques-orionnaises.htm

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  2nd Baron de Lezingham le Ven 11 Mar 2016 - 20:57

Le Premier Ministre répondit à son homologue :
- Monsieur Svalborg j'apprends comme vous la nouvelle de ce projet de résolution déposé par Avaricum suite à un afflue de réfugier dans la ZCI conséquences de nombreuses destructions dans l'Est de l'île dans les territoires sous souveraineté de la RON. Notre officier sur place le colonel Mountzbatten et haut-commissaire en Argentorate semble prêt confirmer ces faits. Que se passe-t-il donc ?

Que Votre Excellence soit rassuré, pour notre part, le Zollernberg s'opposera à l'extension des prérogatives de la ZCI surtout si elle venait à violer la souveraineté nôddienne, et retirera ses troupes dans le cas contraire.

Spoiler:
Je vous prie d'excuser mon absence due à un emploi du temps assez chargé.
avatar
2nd Baron de Lezingham

Messages : 203
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Sam 12 Mar 2016 - 8:14

Max Svalborg: "Monsieur le Premier Ministre. La République Orionnaise de Nôddia, située à l'Ouest de l'île, n'a subi aucune destruction et se porte bien. Il n'y a aucun afflux de réfugiés sur son territoire, ou à partir de son territoire, ni même vers son territoire . Il doit s'agir d'une manipulation avaroise. Pour ce qui concerne l'Est de l'île, nous n'y possédons aucun territoire ... Et s'il le souhaite, j'inviterais volontiers le colonel Mountzbatten à venir le constater par lui-même. Le Maréchal Fischer se fera un plaisir de l'accueillir à Aluneis (http://union.orionnaise.xooit.fr/t18-Ch-teau-d-Aluneis.htm). Qu'en pensez-vous?".

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Max Svalborg le Lun 14 Mar 2016 - 8:36

Encore une message sur le transphone du Strategos: la propagande francovare fait courir le bruit que Nôddia serait un foyer d'infection de flémingite ... Max Svalborg prit le parti de ne pas réagir. Si le Premier Ministre zollernois s'en inquiétait, il serait toujours temps de l'inviter à Aluneis pour lui prouver toute la vigueur des Nôddiens.

Max Svalborg

Messages : 46
Date d'inscription : 27/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie Orionnaise

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum