Louis de Klausbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Louis de Klausbourg

Message  Feu Louis de Klausbourg le Dim 24 Avr 2016 - 21:56


MINISTÈRE DES AFFAIRES INTÉRIEURES
Hôtel de Carlsberg

Direction de la Nationalité/Service de l'Etat-Civil
Dossier suivi par : Manuel Neuer
Mis à jour le : 12 juin 2017

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

Nom : Klausbourg (de)

Prénoms : Louis, Auguste, Julius, Nikolaus

Titres : Baron en Zollernberg (titre de naissance, le seul porté au Zollernberg), Prince d'Angmar, de Klausbourg, de Persis et de Laufenbourg (titres étrangers non portés au Zollernberg)

Prédicat : Son Excellence (dans les instances de la Grande Alliance, comme ambassadeur)/Son Altesse Impériale & Royale (non porté au Zollenberg)

Appel : Monsieur (Zollernberg)/Votre Excellence (dans les instances de la Grande Alliance, comme ambassadeur)/Votre Altesse (Locquetas, Angmar, Persis)

Charges tenus & fonctions occupées :

Charges et fonctions actuelles
Président du Conseil de la Grande Alliance (ex-officio comme ambassadeur de Zollernberg à la Grande Alliance durant la présidence zollernoise)
Secrétaire Général de la Wilhelmshof
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire, représentant permanent de Zollernberg auprès de la Grande Alliance
Président du comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage du système électoral
Colonel-Général de l'Infanterie
Aide de camps du Grand-Duc
Chargé de cours (Littérature & Société, Littérature étrangère comparée, Droit de la Guerre, Géopolitique du Monde contemporain) à l'Université de Wilhelstaufen

Anciennes charges et fonctions
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire de Zollernberg au Sommet international de Lédao
Représentant permanent du Zollernberg auprès de l'Organisation des Nations de l'Archipel
Secrétaire général adjoint de l'ONA
Chef de l'Opposition Loyale
Député - chef-de-file - du Wilhelstein
Conseiller provincial du Wilhelstein
Député - backbencherz - de Wilhelhof
Directeur général des affaires politiques et de la sécurité internationale (MAE)
Secrétaire général adjoint du ministère des Affaires Extérieures
Major Général des Grenadiers
Chef d'état-major du corps expéditionnaires zollernois en Parranie
Conseiller militaire du Ministre des Affaires Extérieures
Ambassadeur plénipotentiaire auprès de S.M. le Roi d'Aldanor
Chef de corps du 3e régiment de Grenadiers

Distinctions :
Chevalier de l'ordre de la Sainte Trinité
Croix de Zaxe
Médaille commémorative du Ludwigstein
Médaille commémorative de la Parranie

Éléments biographiques : Dernier des fils du couple archiducal de Laufenbourg, Louis de Klausbourg, benjamin des frères du Grand-Duc Louis Ier et oncle du Grand-Duc Victor-August Ier, actuellement régnant, Louis de Klausbourg est né au Palais de Grazstadt en archiduché de Laufenbourg, apanage d'une branche cadette de la prestigieuse Maison royale d'Angmar appelé bientôt, à la faveur des décès et des successions, à régner sur les Etats héréditaires des Klausbourg, le Grand-Duché, les états associés à sa Couronne. Pour l'heure, Louis n'est qu'un obscur prince de la Maison de Laufenbourg. Elevé à la Cour d'Avaricum où le couple s'est installé, le jeune homme rejoint à ses dix-huit ans le Grand-Duché de Zollernberg. Depuis le règne de Klausdène II, il est de tradition que les mâles de la Maison de Klausbourg se destinant aux métiers des armes, effectuent à Zandhurzt leur formation militaire. Le jeune homme en sort sous-lieutenant et se destine à l'infanterie. Il rejoint naturellement le Royal Angmar, 3e régiment de Grenadiers, dont son oncle le Roi Klausdène III est le colonel honoraire. Il y fera toute sa carrière, jusqu'au grade de colonel, chef de corps de ce même régiment. Il sera de toutes les campagnes récentes du Zollernberg. Guerre de Réunion : Louis est alors jeune capitaine à Ludwigstadt. Guerre civile : l'action de Louis et de sa compagnie sous le feu des ligueurs en nombre supérieur lors de l'assaut du Parlement est héroïque ; elle lui vaudra une citation et une promotion au grade de major. Sa carrière se poursuit, lieutenant-colonel puis colonel, il s'illustre encore, lors de la campagne de Zaxe, à la prise de Zachzenburg. Le prince, pourtant simple baron en Zollernberg, mais frère du Grand-Duc alors sans héritier est rattrapé par son statut de membre de la famille grand-ducale, il est nommé ambassadeur auprès de Sa Majesté le Roi d'Aldarnor, avec pour missions d'initier des relations diplomatiques. Le jeune homme s'acquitte bien de sa mission et demande son retour dans l'armée. Ce qu'il obtient, mais dans les cabinets ministérielles, promu au grade de major-général, il devient le conseiller militaire du Duc de Silverstein, alors Ministre des Affaires Extérieures et pilote la création de la commission de modernisation des armées. Il participe ensuite à la campagne de Parranie comme chef d'état-major du corps expéditionnaire déployé sous le commandement du Général Muller en Parranie. Versé dans la 2e section des officiers généraux, il quitte l'armée d'active.

Le Grand-Duc Louis Ier, son frère, pour lequel, sans être proche, il a une estime profonde, l'appelle à la Cour. Nommé à la fonction honorifique d'Aide de Camp du Grand-Duc, il assume des fonctions de représentation et le commandement plus honorifique qu'opérationnel des régiments de Grenadiers à titre de Major-Général des Grenadiers. A la mort de son parent le Prince Hanz, il reçoit en survivance de charge la dignité de Colonel-Général de l'Infanterie, qu'il occupe encore aujourd'hui.

La mort de son grand-père et parrain, le Prince Julius-Nikolaus, trop fameux Carzinal de Bure, l'a placé à la tête d'un immense patrimoine mobilier et immobilier en Zollernberg, constitués de châteaux, d'hôtels particuliers, de toiles de maître, mais aussi de nombreux placements financiers qui constitue alors l'apanage d'un cadet laissé dans l'ombre de la Couronne. Il aurait pu vivre de sa rente, mais ces années sous l'uniformes zollernois, loin d'amené au conservatisme, ont forgé, à cette âme naturellement cosmopolite, une conscience humaniste, prompte à réparer l'injustice. C'est alors qu'il s'engage en politique dans les rangs libéraux, localement d'abord  dans la circonscription de Wilhelholf où se situe son château de Zolmondey

La fin de sa carrière militaire et le début d'une carrière politique locale n'a pas pour autant mis un terme à sa carrière de haut-fonctionnaire, son expérience diplomatique le fait entrer de nouveau au cabinet du Duc de Silverstein, en qualité de Secrétaire général adjoint de la Wilhelmshof ou il est particulièrement chargé de l'organisation du Sommet de la Rezidenz, regroupant les Nations du continent Nation. A cette époque, il collabore à l'organisation du Sommet de Wilhelstaufen qui voit la naissance de la Grande-Alliance et accompagne la délégation zollernoise à l'ONA. Le changement de ministère le nomme directeur général des affaires politiques et de sécurité, poste clé de la Wilhelmshof qui a charge les questions de sécurité internationale et la conduite des négociations au sein des instances et organisation micromondiale. Elu député backbenchez du Wilhelstein lors des 25e élection général, il est place en disponibilité afin d'assumer pleinement ses fonctions politiques nationales. Réélu lors de la 25e législature, il devient à l'issue de la 1ère élection provinciale, conseiller de l'Assemblée du Wilhelstein. Le retrait du Baron de Finkelstein, à l'issue des 27e élections générales le porte à la tête de l'Opposition Loyale. En raison de son expérience diplomatique et militaire est choisit par le gouvernement pour porter la candidature zollernoise au secrétariat générale de l'ONA. Défait, il est néanmoins élu secrétaire général adjoint. Démissionnaire de ses fonctions politiques en cours de législature, il ne se représente pas lors des 28e élections générales. En octobre 2016, il quitte le secrétariat général de l'ONA et réintègre ses fonctions d'ambassadeur plénipotentiaire auprès de l'ONA, promu en ambassadeur extraordinaire de Zollernberg, ce même mois, il assume également la représentation du Zollernberg au Sommet international de Lédao sur le droit humanitaire. Se consacrant désormais principalement à ses fonctions diplomatiques, il vit alors la majeure partie de l'année avec sa famille à Talamanca. En novembre 2016, tout en conservant ses précédentes attributions, il est nommé Secrétaire Général de la Wilhelmshof, poste le plus élevé du corps diplomatique zollernois. A l'ONA gère la crise portant résolution du conflit frontalier entre le Krassland et le Zollernberg, et organise, au côté du ministre Lemberg, le retrait du Grand-Duché de l'organisation internationale.  En janvier 2017, il reçoit le Souverain dans le prestigieux Ordre de la Sainte Trinité en récompensant ses mérites éminents acquis par au service de la diplomatie zollernoise. En avril 2017, il est nommé ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire de Zollernberg auprès de l'ONA, assumant ex officio la Président du Conseil de la Grande Alliance, tout en continuant d'assumer le Secrétariat général de la Wilhelmshof. Il vit avec son épouse entre Zozolulu et Wilhelstaufen où le retiennent ses fonctions diplomatiques. Il meurt en sa quatre-vingt-deuxième année à Wilhelstaufen peu de temps après avoir cédé la présidence du Conseil de la Grande Alliance à son homologue édoranais.

Archétype de l'artistocrate libéral, Louis de Klausbourg était un intellectuel chevronné et passionné de tout. Cette qualité l'avait conduit à assumer des cours à l'Université de Wilhelstaufen tant dans son domaine d'expertise la géopolitique et le droit internationale que dans ses domaines de prédilection, la littérature, zollernoise comme étrangère. Il était marié depuis vingt-trois ans à Franziska Schrening von Watersee, Duchesse de Silverstein, de quarante-quatre ans sa cadette qui lui avait donné deux enfants, Alexander et Lorenz, âgés respectivement de vingt-deux et vingt-et-un ans.


Propriétés :
Château de Zolmondey, Wilhelstein (1 500 £Z)
Hôtel de Zollmeinmeister, Wilhelstaufen (1 500 £Z)
Hôtel de Klausbourg, boulevard de la Couronne, Wilhelstaufen (1 800 £Z)
Actions de la Compagnie Klausbourg : (6 000 £Z)
Collection de livres anciens dont incunables (1 000 £Z)

Total : 11 800 £Z

Observations : Membre de la famille grand-ducale, proche de Son Altesse Royale, bibliophile à ses heures, très critique à l'égard de la ligne orionnaise du Gouvernement.

avatar
Feu Louis de Klausbourg

Messages : 21
Date d'inscription : 27/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum