Front de Locquetas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Front de Locquetas.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Sam 24 Mar 2012 - 15:44

Le Contre-Amiral Auguste de Vignes de Wilhelstein avait la lourde tache de veiller à ce que le golfe de Locquetas reste mare zollerane. Plusieurs chalutiers zollernois pratiquant le cabotage avait rapporte à la capitainerie de Port-Zaid qu'ils avaient vu au loin de nombreux bâtiments de guerre battant pavillon édoranais. Une reconnaissance aérienne menée par l'escadre oumouyenne avait confirmé l'information et identifié toute une flotte édoranaise.
Le Contre-Amiral avait éventé le plan de l'ennemi. Celui-ci cherchait de toute évidence à faire un blocus du golfe espérant paralyser en partie le Grand-Duché. Depuis les manœuvres édoranaises dans le secteur, avant la guerre, les autorités militaires s'étaient donné les moyens de faire du golfe de Locquetas une mer exclusivement zollernoise. La seconde flotte avait été considérablement renforcé, portant son nombre de vaisseaux à soixante-dix cuirassés, frégates et destroyers..
Ordre avait été donné à la marine de briser le blocus et d'anéantir les vaisseaux édoranais et toute la flotte avait pris la mer. Le moral des hommes était bons et avec un peu de fortune, la bataille ne tournerait pas comme en Edredonie.
Après plusieurs heures de mer, les vaisseaux de pointe détectèrent quelques patrouilleurs ennemis. Ceux-ci larguèrent leurs torpilles et fuirent immédiatement. Quelques milles plus loin, la flotte édoranaise avertie se regroupa se prépara à l'affrontement. La bataille commençait ...
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Locquetas.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mar 27 Mar 2012 - 15:03

Klaus Störtebeker :
Tout ce que les navires édoranais comptaient en marins était à son poste de combat. Les messages radio des patrouilleurs confirmaient l'arrivée des zollernois.

Puis, vint le moment du contact visuel... L'Amiral Jonas Wilmer, à bord du célèbre croiseur "MIE Fransie", croyait déjà apercevoir un nombre de navires zollernois plus important que le détachement maritime édoranais. Il fit part de ses craintes au commandant du croiseur...


- Commandant... je ne pense que nous allons tenir le blocus... La IIe flotte zollernoise arrive sur nous au complet...

- Vous pensez à une bataille d'Edredonie à l'envers ?

- Par Ether, je n'espère pas... Transmettez à tous les navires. On se rassemble sur cette armada.

...

La flotte du Zollernberg s'approchait toujours... Et le "MIE Fransie" lui envoya des signaux de sommation en morze...

...

La tension était palpable... Et l'évidence devenait criante... Ils étaient plus nombreux...

Soudain, une torpille fut éjecté d'un cuirasser zollernois...


- Manœuvres d'évitement ! cria le Commandant du Fransie.

Le croiseur édoranais qui vira de bord rapidement évita de justesse la torpille. Le destroyer "MIE Estérel", en arrière du croiseur n'eut pas cette chance et fut percuter violemment... l'explosion emporta l'avant du navire...

Les canons édoranais se firent entendre en représailles... Quelques navires furent touché, mais la flotte de Port-Zaïd répliqua encore plus abondamment... La Bataille du Golfe de Locquetas avait bel et bien débuté...
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Locquetas.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mar 27 Mar 2012 - 15:04

Les batteries zollernoises tonnèrent. Les obus, après une course de plusieurs kilomètres percutèrent les navires édoranais, enfonçant leur blindage et broyant les marins.

L'Amiral Auguste de Vignes de Wilhelstein aligna ses forces et expliqua.



- Nous avons une nette supériorité numérique. L'objectif n'est pas de repousser ces deux escadres mais de les anéantir complètement. Nettoyez-moi définitivement le golfe.


Chaque navire devait attaquer un navire édoranais tandis que son propre bâtiment le SMS Löwe s'en prenait au MIE Fransie, le navire amiral du groupe adverse. Dans le même temps, les cuirassés zollernois, SMS Victoire, SMS Grand-Zollernberg, SMS Lützow, SMS Zozolulu et SMS Maximilien Ier modifieraient leur trajectoire et se formeraient en colonnes. Ordre leur était donné de prendre l'armada d'Edoran à revers, par le sud.

L'avantage fut d'abord aux édoranais. Une salve bien ajusté d'un cuirassé adverse détruisit plusieurs tourelles du SMS Zölderstadt. Sous le feu de deux vaisseaux ennemis, il fut mis hors de combat, puis achevé par un salve qui atteignit sa tourelle de 305 mm et perça le blindage d'une soute à munitions. Il explosa puis coula avec tout son équipage soit 850 hommes.

Il y eu temps de flottement et le spectre de l'Edredonie passa dans toutes les pensées zollernoises. Cependant, la grande qualité manœuvrière et la supériorité numérique de la marine grand-ducale renversa la vapeur. Les vaisseaux édoranais tiraient plus d'obus, mais les tirs zollernois étaient plus ajustés. Une hasardeuse manœuvre des bâtiments ennemis offrit à l'Amiral de Whihelstein le loisir de les viser correctement et, pendant un moment qui sembla une éternité, les édoranais subirent le feu continu et de plus en plus précis des zollernois.

Au sud de l'affrontement, le groupe de cuirassiers écrasait les petits bâtiments édoranais et pénétrait violemment le flanc de la marine impériale.



- Tout ça est de bonne augure commenta l'Amiral. Coupez leur la route et empêchez leur de manœuvrer. Interceptez le Fransie à tout prix, je le veux.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Locquetas.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mar 27 Mar 2012 - 15:04

Mais où était passé l'aviation neftasyenne? Les ordres étaient clairs à présent. La suite le dira assez.


C'est un ciel où déjà montaient les colonnes de fumée que trouvèrent quinze avions de la république Oumouyenne.


Passant à proximité des cuirassiers de la IIe flotte zollernoise, ces appareils au vrombissement si caractéristique, saluèrent les navires amis par un virage calculé avant d'accélérer.


Puis ils approchèrent, à la vitesse éclair, de la marine impériale, tout en se divisant pour se répartir chacun leur domaine.


Des ponts édoranais, la cannonade se déclencha vers les airs, et un des avions neftasyens,duquel fuyait une trace noirâtre, explosa avant d'atteindre la surface de l'océan. Ainsi trouva la mort Qassem El Methur qui recevra à titre posthème la décoration d'or de l'Ordre de la Forteresse.


Mais, des flancs lourds des avions avaient déjà fusé les torpilles a tête chercheuse contenant des vibro-droïdes.


D'abord, ces armes tenant en partie du missile tournoyèrent quelques secondes dans le ciel, faisant moult figures de voltige, le temps de démarrer leur système d'exploitation Bawâfidhu (fenêtres) et de se conecter à leur mémoire amovible. Enfin, elles prirent la température de l'eau et filèrent vers les navires.


Les premières explosions survinrent: ici une frégate ne résiterait pas longtemps à l'immense voie d'eau qui se déversait dans son flanc meurtri, là, ce cuirassier voyait une partie de son pont cracher le feu et la fumée, et finirait par contraindre les survivants à se jeter à l'eau.


Un à un, les avions firent demi-tour pour revenir vers leurs cibles et procéder à un nouveau largage. L'objet de la mission était clairement de larguer toutes les torpilles sur la flotte édoranaise.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Locquetas.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mar 27 Mar 2012 - 15:05

Klaus Störtebeker:
L'enfer... Wilmer vivait l'enfer... Des avions à l'allure improbable, des torpilles air-mer non moins surprenantes, une flotte zollernoise d'une agressivité sans limite... Ce n'était pas ce qu'il avait prévu pour ce blocus... D'ailleurs, il n'y avait plus de blocus à l'heure actuelle.

Plusieurs navires étaient en train de couler, des frégates avait cesser le combat pour secourir les équipages en détresse alors que les tirs ennemis, eux, continuaient bel et bien !

Des ponts volaient en éclat sous les obus zollernois et des chaudières explosaient sous les torpilles oumouyennes... La cadence de tir zollernoise faiblissait bien moins vite que la cadence édoranaise, ce qui était un signe patent d'un mauvais pronostic pour la Marine Impériale...

Le croiseur "MIE Prince de Traceau" était durement touché. Il avait réussit, comme le Fransie, à couler des navires zollernois, mais principalement des petits. Maintenant, c'était lui qui allait couler s'il ne s'exfiltrait pas...

C'était une situation difficile, le front des combats gagner progressivement l'ensemble du front de blocus, ce qui conduisait à déborder complétement les deux escadres édoranaises. Le front était même rompu en divers endroit, des navires ennemi allaient finir par passer au nord et prendre la flotte de l'amiral Wilmer en tenaille... Il fallait éviter ça à tout prix sous peine de perdre encore plus des navires...

L'amiral donna l'ordre de se regrouper encore plus. Il n'y avait plus de ligne de front, mais une armada fumante qui tentait une ultime attaque... Tous ensemble les navires des escadres de combat III et IV purent encore causer des dommages à l'ennemi, mais sans espoir de reprendre la main. Les zollernois était plus nombreux et bénéficiaient un soutien aérien efficace. Wilmer regrettait de ne pas avoir demander le renfort de la IIe escadre aéronavale lors de la préparation de ce blocus, les chasseurs édoranais aurait limitait ce facteur aérien.

Störtebeker était tenu au courant en simultané et celui-ci ordonna de battre en retraite...

La flotte compacte se retira rapidement du théatre des opérations pour aller se rassembler en Mer du Nord et rejoindre un navire hôpital et des navires ateliers. L'amiral Wilmer, durant cette manœuvre de retraite, espérait que les zollernois ne les poursuive pas... Selon les premiers rapports. 30% des navires du contingent aurait couler. L'estimation était difficile, plusieurs navires toujours à flot n'avait plus de système de communication opérationnel... 70% des navires présentait des avaries graves empêchant plus ou moins le combat...

La Bataille du Golfe de Locquetas était une défaite pour Edoran...
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Locquetas.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mar 27 Mar 2012 - 15:07

Klaus Störtebeker :
La IIe flotte édoranaise en déroute s'était rassemblée en Mer du Nord... mais la IIe flotte zollernoise semblait avoir envoyé des éclaireurs... des frégates avait était surpris au large...

L'Amiral Wilmer décida de rapatrier les navires dans leurs ports d'attache en Edoran. Les dégats était trop important pour les navires ateliers envoyer sur place.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Locquetas.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mar 27 Mar 2012 - 15:07

De retour à Port-Zaid, L'Amiral Auguste de Vignes de Wilhelstein exultait, la première grande victoire zollernoise de la guerre lui était due. La nouvelle avait été annoncée à tout le Grand-Duché, et les zollernois s'étaient réunis sur les places publiques pour fêter son nom. Il avait dans sa poche un télégramme de félicitations du Grand-Duc lui-même.


La flotte restera six heures à Port-Zaid. On laissa à quai les navires les plus endommagés et on refit le plein de carburant et de munitions. On allait désormais porter le fer et le feu sur les villes portuaires d'Edoran.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Front de Locquetas.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum