Rattachement des États de la nation zollernoise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Marialyn von Manheim le Mer 28 Mar 2012 - 21:59

Le mouvement panzollerniste s'était très rapidement intéressé aux États de la nation zollernoise. C'était sa revendication la plus évidente et la plus justifiable. Ces États étaient peuplés de zollernophones. Résidu d'une époque où les zollernois étaient divisés en une multitudes de comtés, duchés et principautés, ces États étaient restés en marge de l'union des Zollernois autour de Whilelstaffen.

Les zollernois de ces États, qui se nommait eux-mêmes les Zollernois de l'extérieur avait fourni aux nationaliztes d'ardentes troupes. La famille Schlesien était originaire du duché de Kleinfled, la Grande-Duchesse Marialyn prétendait descendre des Princes d'Azpen.

Les nationaliztes au pouvoir avaient commencé à négocier avec les souverains indépendants la réunion de ces territoires sous l'autorité du Grand-Duc. La plupart d'entre eux avaient immédiatement donné leur accord. On leur avait promis qu'ils conserveraient leurs titres et gagneraient une paierie. Le duc de Kleinfeld s'y était d'abord opposé. On lui avait tiré un peu les oreilles et promis un superbe palais aux Zorcades. Il s'y était alors résolu.

Cinquante mille soldats, l'armée du Zabrück, s'était massée à la frontière attendant la décision politique. Il n'était point question d'invasion, on s'attendait plutôt à une sorte de grande parade militaire. Les ratifications officielles suivraient.

La Grande-Duchesse avait fait le déplacement. Panzollerniste car fasciné par son titre futur d'Impératrice, elle avait pris l'initiative de se montrer à la nouvelle province. La garde pruzzienne et le jeune Franz Molenkopv von Zabrücksi, fils du feld-maréchal en Edredonie étaient du voyage. Le jeune capitaine, parce que fils du Prince, était l'un des favoris de la Grande-Duchesse et s’apprêtait à vivre avec elle un grand moment de l'Histoire du Zollernberg.

L'armée entra en Zaxe et les soldats brisèrent les barrières frontalières. Tout le long de son chemin vers la capitale, la population s’amassait et criait « Vive le Zollernberg ! » ou « Vive la Grande-Duchesse ! »
Furztenstein fit le même accueil enthousiaste aux Zollernois. Le jeune capitaine qui n'avait même pas fini ses classes fut acclamé comme un héros, à sa grande surprise. Le peuple ne pouvait pas espérer voir le Prince Zabrücksi retenue sur le front, le Zollernberg lui offrait son fils.
À Kleinfeld, le vieux général des gardes Pruzziennes, Von Elweiss, déclara « Jamais des troupes zollernoises n'ont été accueillies aussi chaleureusement depuis le défilé triomphal des fondateurs du Grand-Duché. »
Koalberg érigea une immense arche de la victoire, la ferveur populaire monta au paroxysme quand la Grande-Duchesse y passa.

À Azzpen, Marialyn du Zollernberg prit la parole depuis l’Hôtel de ville devant une foule de quarante mille personnes.


Il appartenait au Zollernberg de venir en aide à tous les zollernois qui n'était pas en mesure d'assurer leur propre liberté. Cinq millions de zollernois vivent à nos cotés, séparés de la Couronne par une frontière absurde. C'est avec une immense émotion que nous, frères et sœurs, fils et filles de la nation zollernoise, nous réunissons aujourd'hui.
Azzpen, tu n'es pas conquise tu es réunie ...
avatar
Marialyn von Manheim

Messages : 72
Date d'inscription : 20/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Marialyn von Manheim le Mer 4 Avr 2012 - 16:19

François-Xavier :

Le St-Empire condamne fermement l'invasion du Norduryyk . Cette invasion met en péril le Transterranovien, un chemin de fer reliant les capitales Belondaure, Edoranaise, Russlave et Scanthéloise.

Mon gouvernement demande l'aide de la communauté micromondiale pour freiner ces fous qui aspirent à dominer le micromonde!
avatar
Marialyn von Manheim

Messages : 72
Date d'inscription : 20/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Marialyn von Manheim le Mer 4 Avr 2012 - 16:20

Diplomatie Scanthéloise :
Département Scanthélois des Affaires Etrangères
Aarosia, Confédération de Scanténoisie-Helvetia



La Confédération condamne, une fois de plus, le rattachement, de force, des tribus Truuks à l'ouest de la Confédération. Cette invasion montre clairement la volonté du Grand-Duché de nuire à la stabilité durable du Continent Nord. Non seulement, le Grand-Duché exporte la guerre contre des populations civiles innocentes, mais en plus, il s'arroge le droit d'envahir n'importe quelle contrée occupée par les tribus barbares.

La Confédération prend cette manœuvre directement à son encontre. La Confédération considère que le Duché du Zollernberg, puisqu'il n'a plus rien de grand, souhaite encercler notre territoire afin de le soumettre à un quelconque contrôle. La Confédération rappelle à notre voisin sudiste que :

- Les terres de l'Ouest ne lui appartiennent pas. A aucun moment, le Zollernberg n'a eu ses territoires en sa possession.
- La Mer du Nord est une mer libre et neutre. Elle est sous pavillon scanthéloise et restera nos eaux territoriales. Les navires zollernois ne seront pas autorisés à naviguer dans ses eaux.
- La technologie scanthéloise, nettement supérieure à celle du Zollernberg et la protection de notre bouclier magnétique, annihileront toutes attaques et toutes tentatives à notre encontre.

La Confédération voit dans cette invasion une menace directe contre son intégrité territoriale et contre ses ressortissants. La Confédération mettra tous les moyens en sa possession pour stopper l'avancée hégémonique zollernoise et les ramener à la raison.

La Confédération appelle les autres Nations du Micromonde à s'opposer avec vigueur à l'hégémonie zollernoise, et à ne plus accepter la moindre discussion avec leurs représentants. Le Duché est l'envahisseur!!!

Enfin, la Confédération rappelle son plein soutien et son amitié aux Nations attaquées par les belliqueux et désaxés zollernois. Sa Diplomatie oeuvrera pour leurs sécurités, et celles de leurs ressortissants à travers le Micromonde et contre la menace constante de violence des autorités zollernoises.


Sven Jusisson, Chef du Département Scanthélois des Affaires Etrangères
avatar
Marialyn von Manheim

Messages : 72
Date d'inscription : 20/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Erwin Schlesien le Sam 14 Avr 2012 - 17:43


Schlesien, natif de Kleinsfeld avait reçu pour instruction de réorganiser les États de la Nation Zollernoise sur le modèle d'une province zollernoises. On avait commencé à procéder par un référendum libre et au vote secret.
Schlesien avait lancé la campagne depuis Azzpen. Dans un discours violent et populiste, il mit en exergue la différence entre les populations zollernoises libres et Edoran, la « prison des peuples.» Pour influencer favorablement le vote des nouveaux zollernois, il annonça un investissement de vingt milles LZ dans le développement de l'industrie et la modernisation de l'agriculture. Dans les jours qui suivirent, le système de sécurité sociale zollernois fut étendu à la nouvelle province et des distributions de nourriture furent organisées pour les plus pauvres.
Le référendum eut lieu le vendredi douze avril. Le scrutin fut libre et secret quoiqu'on dissolut quelques jours auparavant des associations tels que la « Zaxe libre » Le résultat fut annoncée le 14 avril. 95 % des votants se rendirent aux urnes et 76 % d'entre eux votèrent pour le rattachement au Grand-Duché.
Schlesien s'avoua déçu. Le oui l'emportait très largement, mais la Zaxe restait frondeuse et n'avait voté qu'à 56 % pour l'union avec le Zollernberg.
On continua donc le processus d'union. Les États de la Nation Zollernoise formèrent la province de la Nordenmark, un nom que l'on était allé cherche loi dans le Moyen-Age . La capitale fut fixée à Azzpen. On divisa le territoire en provinces et districts en essayant de prendre au mieux en compte les frontières des anciens États. Dans le même temps, on enrégimenta les soldats des armées de métier. Au 13 avril, quatre vingt milles hommes portaient désormais les uniformes et les étendards zollernois.

Un calendrier organisa les élections législatives. Cinquante nouveaux députés devaient bientôt rentrer au Parlement de Whilelstauffen.
avatar
Erwin Schlesien

Messages : 63
Date d'inscription : 17/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Feu Louis Ier le Dim 15 Avr 2012 - 0:48


LETTRE DE SON ALTESSE ROYALE A L'HONORABLE ERWIN SCHLESIEN,
MINISTRE DES AFFAIRES EXTERIEURES, PLENIPOTENTIAIRE DE ZOLLERNBERG





Monsieur le Ministre,


L'on nous a rapporté votre empressement. Il nous déplait au plus haut point. Les princes de ses états fussent-ils de tailles modestes, n'en sont pas moins souverains, et mérite rang et honneur d'Altesse en même temps que bonnes considérations et égards dû à leur rang. Le scrutin que vous avez pris la liberté d'organiser, n'a guère valeur de traité et ne consacre rien, bien que le résultat nous soit favorable ce que nous voulons féliciter. Je vous trouve bien trop autoritariste et centralisateur à mon goût. Vous êtes allez trop vite et avez pêché par orgueil. Rien de ce que vous avez fait n'est à admettre. Le Zollernberg n'est pas un état merxiste qui fait fi des particularismes locaux et balaye d'un revers de la main les questions de préséance et de souveraineté. Sans comptez ce choix ridicule d'Azpen pour capitale, au mépris de Zachzenburg ancienne capitale impériale ! Vous nous placez en bien fâcheuse posture auprès de nos cousins et alliés. Croyez que je suis mécontent de vous.

Le rattachement des états de la Nation zollernoise pose de multiples problèmes qui n'ont pas cru bon d'attirer votre jugement et qui existe pourtant. Le rattachement au Grand-duché signifie pour les souverains des dits états de perdre leur souveraineté à notre profit, de se voir réduit au rang de seigneurs locaux au même titre qu'un pair de Zollernberg alors qu'ils furent souverains. Je doute que le Duc de Zaxe, ce vieux Léopold III qui a animé seule la résistance de ses états face au merxisme accepte cela avec autant de facilité quand bien même sont peuple y est favorable. Et je lui donnerais raison si je n'étais tenu par ma charge de Grand-duc !

C'est pourquoi j'ai décidé d'utiliser le droit féodal pour réaliser se rattachement. Le traité stipulera que nous agissons en suzerain de Nordenmark, les souverains abdiqueront leur droits de régner et nous leur redonnerons leurs états en vassal. Rien ne changera à leur fonction régalienne pour ce qui concerne l'intérieur de leurs états. Ils délègueront aux Grand-duché, des compétences exclusives en matière de défense, de finance et de diplomatie et partagées pour le reste des domaines. Chacun des souverains pourra conserver une garde d'honneur et aura un siège à la Chambre des Pairs, ils seront placés selon leur rang dans une liste de préséance que nous publierons par ailleurs. Les Norderners enverront leur députés au Parlement dans des proportions égales au notre. Nous nommerons en Nordenmark un Lieutenant-Représentant. Nous attendons des résultats plus concluent de votre part. Je vous envoie l'ambassadeur Smith qui dirigera avec vous l'ambassade zollernoise auprès des souverains Nordernois. Faites lui bon accueil.



Louis, Grand-duc de Zollernberg
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Erwin Schlesien le Dim 15 Avr 2012 - 2:35

Conscient des nécessités politiques du moment mais la mort dans l'ame, Schlesien rédiga son courrier au Grand-Duc. Tristement, il contemplait sur son bureaux les centaines de lettres de soutien écrites par des officiers, des ligeurs, des députés, des haut fonctionnaires et des intellectuels panzollernistes.

Erwin Schlesien, Ministre de Son Altesse Royale.

À

Son Altesse Royale Louis Ier, Grand-Duc du Zollernberg.

Sire,
Je ne me dédouanerais pas de mes fautes et j'irais droit au but. Toute ma vie a été consacré au Zollernberg et aux zollernois. Sitôt ma vocation trouvé, j'ai œuvré avec mes forces seules à établir leur union. Parvenu au rang de Ministre, mes nouvelles possibilités d'action m'ont fait fauté par empressement.
Je n'avais que pour ambition de Vous servir et non de vous mettre en difficulté. Je n'ai pas su remplir la tache que l'on m'avait assigné.
Le Prince Zabrücksi, Premier de Vos ministres m'a recommandé d'agir en honorable zollernois et d'expier ma faute. Croyez bien que ma décision est pourtant toute personnelle. Aussi, je vous supplie d'accepter ma démission de mon poste de Ministre des Affaires Étrangères.
Recevez, Sire, l'expression de ma complète fidélité à l'endroit de votre personne.
Schlesien.
avatar
Erwin Schlesien

Messages : 63
Date d'inscription : 17/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Feu Louis Ier le Dim 15 Avr 2012 - 5:42


LETTRE DE SON ALTESSE ROYALE A L'HONORABLE ERWIN SCHLESIEN,
MINISTRE DES AFFAIRES EXTERIEURES, PLENIPOTENTIAIRE DE ZOLLERNBERG


Monsieur le Ministre,


Les ministres sont désormais responsables devant moi seul, votre démission est refusée. Nous avons trop besoin d'honnête serviteur comme vous. Qu'une chose soit clair, j'ordonne, on exécute. Vous ferez parvenir aux princes de Nordenmark mes intentions dans les plus bref délais. Installez votre gouvernement à Sachsenburg cela flattera les Zachsons. La clé du Nord, c'est la Zaxe.

Vous trouverez joint une copie du traité. Elle sera mise plus en forme au moment de son officialisation, mais je vous prie de bien vouloir me faire parvenir les remarques des Princes, leurs réticences, ainsi que vos objections

Louis, Grand-duc



Nous Princes, Ducs et Comtes Souverains des Etats de Nordenmark avons résolus pour qu'il soit ferme et stable à jamais le rattachement de nos états, dépendances et Seigneurie au Grand-duché de Zollernberg, reconnaissons dès ce jour comme seigneur éminent et suzerain du Nordenmark Son Altesse Royale Louis, par la Grâce Grand-duc de Zollernberg, en conséquence de quoi il a été signé le présent traité après que l'acte d'allégeance ait été prononcé.

Nous Louis, Par la Grâce des Dieux Grand-duc de Zollernberg, avons remis à nos vassaux de Nordenmark leur terre en fiefs et seigneurie afin qu'il tienne désormais de Nous pleine et entière autorité. En conséquence de quoi nous avons conclu avec nos vassaux le présent traité afin de rattaché à nos états de Zollernberg notre seigneurie éminente de Nordenmark.


TITRE I : DU NORDENMARK

Article 1 : Le Nordenmark est réuni au Grand-duché de Zollernberg de manière irrévocable comme parti intégrante de ses états.

Article 2 : Le Nordenmark sera tenu pour province zollernoise, sa capitale est Sachsenbourg.


TITRE II : DE LA DIETE DES ETATS DU NORDENMARK

Article 3 : La Diète des états du Nordenmark sera réuni à Sachsenbourg

Article 5 : Les Princes, Comtes, Ducs et représentant des villes libres du Nordenmark se réuniront au sein de la Diète des Etats de Nordenmark.

Article 6 : Ils pourront proposer par délibération la nomination d'un Bailli-Gouverneur qui aura pour charge l'exécutif de la Province au nom du Grand-duc et d'en présider la diète en son nom. Le Prince-évêque d'Altenberg en est de droit Vice-Président

Article 7 : Les compétences reconnus à la Diète portent sur les matières suivantes :
- L'éducation et l'enseignement supérieur
- La santé publique
- La sécurité publique
- L'économie & l'industrie
- Le cadastre & l'Etat civil

Article 8 : La Diète des états de Nordenmark gouverne par délibération. Elle ne saurait méconnaître la législation zollernoise.

Article 9 :Le gouvernement de Zollernberg pourra transmettre des compétences à la Diète des Etats s'il le juge nécessaire.


TITRE III : DU BAILLI-GOUVERNEUR

Article 10 : Le Bailli-Gouverneur de Nordenmark est nommé par décret du Grand-duc sur proposition du Ministre des Affaires Intérieures.

Article 11 : Il représente Son Altesse Royale le Grand-duc, Suzerain de Nordenmark, et exécutif du Nordenmark. Il préside les Etats, il prend des arrêtés dans les domaines de compétence reconnu à la diète des états.


TITRE IV : DES SOUVERAINS MEDIATISES

Article 12 : Les Souverains médiatisés de Nordenmark et leurs descendants continueront à jouir de leur titre, prédicats et dignités.

Article 15 : Les souverains du Nordenmark et leurs successeurs dans leurs droits de seigneuries seront admis à siéger à la Chambre des Pairs du Grand-duché.

Article 13 : Dans les cérémonies officielles dans leur seigneurie, ils prendront place immédiatement après le Grand-duc ou son représentant. Dans les cérémonies officielles en dehors de leurs états, ils prendront place après les Ducs et avant les marquis, exception faite du Duc électeur de Zaxe qui prendra place après les princes de la Maison de Zollernberg et parmi les princes électeurs.

Article 14 : Les souverains médiatisés de Nordenmark pourront conserver une garde d'honneur entretenue par le Gouvernement zollernois.

Article 15 : Les Gardes des Palais nationaux leurs rendront les honneurs.

Article 16 : Ils ne pourront être soumis à l'impôt.


TITRE V : DES REPUBLIQUES


Article 17 La Confédération du Zwyzbund et la ville libre d'Otterstadt sont confirmés dans leurs privilèges fiscaux et accords commerciaux.



Article 18 : Les plénipotentiaires, souverains médiatisés et représentants des républiques libres ont apposés leur signature au présent traité afin de le rendre ferme et véritable.



Signés :

[L.S.] Léopold III, Duc de Zaxe, Electeur de Zollernreich
[L.S.] Erwin Schlesien

[L.S.] Ludwig VII, Duc de Kleinfeld
[L.S.] Baron de Lezingham

[L.S.] Nicholas II, Duc d'Esterhazy

[L.S.] Egon III, Prince-évêque d'Altenberg

[L.S.] Maximilian V, Prince de Furztenstein

[L.S.] Karl XIX, Prince d'Azpen,

[L.S.] Otto IV, Comte Palatin de Koalberg

[L.S.] Gustuz Gloupz, Président du Zwyzbund

[L.S.] Florian Steiner, Maire d'Otterstadt



avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Feu Baron de Lezingham le Jeu 26 Avr 2012 - 22:46


M. Le Chambellan

Message à l'adresse de


Son Altesse Royale le Grand-duc


Votre Altesse,


J'ai l'honneur de vous informer la signature du Traité réunissant vos états du Nordenmark à la Couronne de Zollernberg. L'annonce de la reprise des hostilités n'a guère entamé l'espoir des Norderner. Bien sûr la noblesse reste circonspecte, et il nous faudra la convaincre, mais il y a dans le peuple un tel enthousiasme, une telle ferveur à l'égard du projet nationale que le Zollernberg peuple qu'il n'a fallu que l'annonce du bombardement de Zorkney Harbour pour engager dix milles hommes robustes et prêt à en découdre sous la bannière zollernoise.

Nous avons dû renégocier sans mal quelques points du traité proposé par Votre Altesse, nous accordez sur les privilèges et les exemptions. Cela donnera au Nordenmark quelques reliefs et particularités attrayantes. N'est-ce pas le propre de la Monarchie de pouvoir accorder des libertés sans que l'unité ne soit menacé. Votre Couronne en est sorti grandie et moins blâmer qu'elle ne l'avait été après les mesures vexatoires et autoritaire du Ministre Schlesien. L'homme républicain de nature et de moeurs, n'en est pas moins monarchiste par devoir et soucieux de vous servir. Sincèrement contrit, il ne manqua pas d'apporter son concours au Traité que nous proposons à votre signature en mobilisant les milieux nationalistes. Quant à votre serviteur, il peut témoigner de l'immense enthousiasme des industriel et financier, qui se sont empressés d'apporter une contribution à l'effort de guerre. Tout ici donne à voir l'immense œuvre à laquelle vous présider.

La nouvelle province sera un atout pour le Grand-duché, je suggère à Votre Altesse de régler au plus vite les questions de préséances et de titres, les souverains médiatisés y sont sensibles. Peut-on le leur reproché lorsqu'il ne leur reste que cela ?

Je pars ce soir pour Kronenberg, je redoute le voyage. Le Ministre Schlesien, quoique homme fort symathique sent le fromage à dix pas. Cet immonde Marzoile que savent produire les laiteries Zabrückoise. Qu'importe nous avançons et espérons emporter votre signature.

Je me constitue de Votre Altesse le serviteur dévoué.



Honorable Alexander Smith, Baron de Lezingham
o.e.z., c.b.z

Smith-Lezingham
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattachement des États de la nation zollernoise.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum