Réunion dans le cabinet des cartes du Palais Cobourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réunion dans le cabinet des cartes du Palais Cobourg

Message  Alexander Lemberg le Dim 30 Oct 2016 - 2:10

Tout Whilelstaufen dormait paisiblement. Il était près de deux heures du matin. La ville était plongé dans le noir et le silence. On entendait seulement le pas lent et monotone des gardes pruziennes devant le Palais Cobourg.

Dans le cabinet des cartes, l'ambiance n'était pas beaucoup plus bruyante. Les visages étaient soucieux, les mines graves. Se tenaient ici le Grand-Duc de Zollernberg en uniforme. A son côté, le premier de ses soldats, le Feld-Maréchal, Alexandre de Klausbourg. En face d'eux, il y avait le Premier Ministre, le baron de Lezingham, un peu plus détendu, et le ministre des Affaires Etrangères, Alexander Lemberg. Tous attendaient sa prise de parole. L'entrevue était exceptionnelle, propre aux circonstances. Chacun, selon son rang, se sentait investi par la solennité du service qu'il devait aux Zollernois.


- Le monde est au bord de l'embrasement ...
- Poursuivez fit le Grand-Duc.

- La situation internationale n'a jamais été aussi dramatique. La résolution krasslandaise en a été le détonateur. Si nous perdons le scrutin, les Krasslandais attaqueront avec le soutien de l'ONA. Cette organisation n'est plus un organisme garant du bon droit international, mais un simple outil au service de Müller. Celui-ci a fait lever une armée et projette une action militaire contre Edoran, et ce sans motion, et sans que nos protestations n'y change quoique ce soit. A cela, il faut rajouter le spectre d'une guerre russlavo-valdisk, suite à un raid mené par les Livadiens.

Toutefois, c'est bien l'ONA qui inquiète. Si Muller attaque Edoran, alors nous sommes tenus de nous porter au secours de notre allié en vertu de l'article 4 de la Chartre de la Grande Alliance. Si ce cas de figure se pose, alors nous devrons choisir entre l'ONA et la Grande-Alliance. Sire, messieurs, le choix est loin d'être cornélien. Nous soutenons notre allié de toujours qui ne nous as pas fait défaut ou une organisation qui n'est plus dans le droit et qui est l'allié objectif des Krasslandais.

Le silence se fit. Le Zollernberg était-il prêt à l'embrasement du monde ? L'ambassadeur de l'ONA pouvait-il encore ramener l'organisation à la raison ?

La parole grand-ducale était attendue ...
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réunion dans le cabinet des cartes du Palais Cobourg

Message  Victor-August Ier le Dim 30 Oct 2016 - 2:54

Le Grand-Duc avait la mine des jours soucieux. Qu'il était heureux de pouvoir compté en ces instants graves dans l'expertise de deux ministres reconnus pour leurs compétences.

Messieurs,

Je crois que nous sommes tenus aux engagements de la Grande-Alliance. Nous nous devons à notre allié édoranais et ne pourrions nous satisfaire d'une simple neutralité dans le cas d'un conflit qui exposerait le Saint-Empire, fut-il contre l'ONA. Toutefois, je crois qu'il faut épuisé tous les recours diplomatique et j'appuis cher Baron l'action de votre gouvernement. Croyez Messieurs que nous ne tirerons pas les premiers.
avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum