Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Zollernberg le Sam 25 Fév 2017 - 13:09



Zollernae ezt imperare orbi univerzo

Le 25 février 2017

Couronnement au nom des Dieux de

Son Altesse Royale Charlotte-Marie II,
Grande-Duchesse de Zollernberg et Défenseur de la Foi,
Impératrice des Zindes et de Maurésie


par

S.B. Anaztaze V, Evêque de Wilhelstaufen, Patriarche de la Très Zainte Eglize Zorthodoxe & Univerzelle
assisté de
S.E.R. le carzinal Zabrücksi Archevêque de Kroenenberg, Primat de Zabrück-Crassaeurstein, Grand-Aumônier de la Cour & S.Exc. Monseigneur von Preussen, Archevêque de Wilhelstadt

en présence des Pairs, du Gouvernement, des Corps constitués et des ambassades étrangères.

en la Basilique des Dieux à Wilhelstaufen.


Zollernberg
Admin

Messages : 489
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Zollernberg le Sam 25 Fév 2017 - 15:43

La veille et tôt le matin, les autorités officielles s'étaient relayées pour accueillir les délégation étrangères qui avaient fait à la Grande-Duchesse l'honneur de leur présence. Chaque membre de la famille grand-ducale, représentant la Souveraine, avait été mis à contribution pour recevoir les chefs d'Etat et de gouvernements. La Princesse Marguerite, jeune soeur de la Souveraine, avait accueilli son frère le Prince Louis, Régent du Saint-Empire d'Edoran. la Princesse Sophie-Charlotte, Princesse Royale tante de la Souveraine, accompagné de son époux, le Feld-Maréchal de Klausbourg, avait accueillit le couple ducale de Pirée et leurs enfants. Les membres du gouvernement étaient également mis à contribution, L'Honorable Alexander Lemberg, Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Extérieures avaient accueilli le Président Kirov. Quant au Premier Ministre Lezingham, il s'était rendu personnellement à Flossenberg accueillir Shivana Pal, l'InterPares de Scanténoisie-Helvétia.


***


Depuis les premières heures du jour, une foule immense s'était massée sur le trajet que la procession du Sacre devait emprunter afin d'amener le Grand-duchesse Charlotte-Marie de l'Abbaye des Bezoaristes, ou elle s'était tenue en prière la nuit durant, à la Basilique de la Zainte-Trinité-des-Dieux. Le peuple zollernois, des bourgeois aux plus humbles, se trouvait rassemblé le long des larges avenues. Les forces de la prévôté aligné en grande-tenue au garde à vous contenait la foule venue assistée aux festivités. Des agents du ZZ-II, le service de sécurité intérieur dans la foule, des znipers sur les toits des immeubles parcourant le trajet de la Souveraine, maintenaient une veille de tous les instants.

Bientôt, le cortège du couronnement défilerait le long de ces rues pavoisées et décorées aux couleurs rouge et bleu de la dynastie.

Zollernberg
Admin

Messages : 489
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Zollernberg le Ven 10 Mar 2017 - 18:38

La procession quitta l'Abbaye des Bezoaristes à 10h40. La Grande-Duchesse Charlotte-Marie, installé dans le somptueux carrosse du Zacre, était précédé d'un nombre impressionnant de détachements des régiments des forces zollernoises. Venues de toutes les régions du Grand-duché et des parties les plus reculées de son Empire, ils inspiraient le respect et donnaient une idée de la puissance de la Nation zollernoise. Les clameurs de la foule venue en masse se mélangeaient aux musiques des fanfares militaires dans une explosion sonore de patriotisme. Les régiments zindiens obtenait un grand succès dans leurs uniformes chamarrés, étincelants de rouge et d'or. 

Les membres de la famille grand-ducale avaient pris place dans des calèches et précédaient le carrosse du Zacre. Il étaient chaudement applaudis et salués par la foule. La jeune Princesse Marguerite rencontra un vif succès. Mais les plus grandes acclamations étaient sans conteste réservées à la Grande-Duchesse Charlotte-Marie. Les soldats placés chaque mètre le long du trajet de la procession, durent contenir les mouvements de la foule qui menaçait d'envahir les avenue, emplie d'allégresse.
 
Tandis que le souverain traversait sa brillante capitale, les invités de marques qui allaient assister au couronnement prenaient place, selon leur rang protocolaire, dans la Basilique de la Zainte-Trinité-des-Dieux. Les premiers furent accueillis par les Portes mineures et conduits a leurs places par des Huissiers alors qu'un détachement d'honneur de la Garde Pruzienne entra dans la nef. Il aurait la charge d'escorter le souverain jusqu'au théâtre du couronnement. Au dehors, d'autres gardes d'honneurs se mettaient en place afin de donner les saluts d'usage aux représentants des Nations étrangères invités aux festivités. Les premiers de ceux-ci firent leur entrée par la Porte Majeure vers 10h50. Les chefs d'Etats reçurent un par un le Salut Royal et furent placés selon leur rang, selon l'ancienneté de leur prise de fonction. Chacun prenait place, Loïc de Vagne, Duc de Pirée, au côté de son épouse la Duchesse, Vladimir Kirov, Président du Kolozistan, Shivana Pal InterPares de Scanthénoisie-Helvétia, Louis de Klausbourg, Régent du Saint-Empire et frère de la Souveraine. Dans le même temps les zollernois distingués: Pairs, Grand Officiers, Hommes politiques, étaient aussi placés un à un dans la Basilique, au plus près du théâtre du couronnement, afin de participer à la cérémonie.

 La plus vaste Eglize de la zorthodoxie s'emplissait à vue d'œoeil et semblait maintenant prête à accueillir la souveraine afin de débuter la cérémonie du Zacre.






Zollernberg
Admin

Messages : 489
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Zollernberg le Sam 25 Mar 2017 - 17:37

Entrée dans la Basilique

Alors que chacune des personnalités invitées est installée à sa place, le Patriarche, l'Archevêques de Wilhelstadt et l'Archevêque-Primat de Zabrück-Crassauerstein firent leur entrée, crossés et mitrés dans la Basilique depuis la Porte Zacristine, accompagné d'une nuée de prélat vêtu de violet, en rochet et camail sous le grondement sourd des grandes orgues et les chants du Choeurs des Pages du Bienheureux-Père. L'assistance se leva afin de les accueillir, tandis que le chef de la zorthodoxie et les prélats formaient une procession qui traversait la Bazilique, passant par la nef, afin de se rendre sur le Parvis de la Zainte-Trinité. Il passait sous l'impressionnante Porte Majeure et se préparent à recevoir le souverain zollernois.
 
Les premiers détachements du cortège sont déjà arrivés et installés en rang le long de la Colonnade lorsque le carrosse du Zacre pénètre sur le parvis, depuis l'Avenue de la Communion. Alors que le superbe équipage s'arrêta au devant des marches de la Bazilique, devant un tapis rouge, les régiments donnèrent tous le Salut royal dans un impeccable ballet dont seuls les militaire ont le secret. Le Règne Zollernia ! fut entonné par les fanfare des régiments. La foule assemblée est comme en transe et le Peuple n'était plus qu'une marée humaine aux couleurs zollernoises qui flottent dans le léger vent de cette journée radieuse.
 
Le Grand-duchesse était vêtue d'une robe confectionnée par les plus prestigieux couturiers zollernois. Elle portait un manteau de velours pourpre rehaussé d'hermine et brodé d'or porté par six demoiselles d'honneur, toutes issues des plus respectables familles de la pairie. Elle gravit les marches de la Bazilique une à une. La tension était intense est palpable.  Arrivée devant la Porte Majeure, la souveraine fut accueillie par le Bienheureux-Père, et s'inclinant légèrement baisa l'anneau de la Zainte-Trinité, que le Patriarche portait à son annulaire gauche. Une procession se forma. L'instant était solennel. Dans l'Eglise, l'assistance debout et retenait son souffle.
 
Soudain, les voix délicates des Chœoeurs s'élevèrent et la Grande-duchesse fit son entrée dans la Basilique au son de pzaumes chantés implorant la bienveillance des Dieux et la bénédiction de la Monarchie. La Souveraine fut précédée la procession des hauts prélats emmenée par le Patriarche. Elle remonta la nef jusqu'au choeœur et passa devant son trône installé devant l'Autel, à la vue de toute l'assistance. Sur son passage les hommes s'inclinaient et les dames faisaient la révérence, à l'exception des chefs d'état en exercice. La souveraine vint ensuite se placer sur une cathèdre située à la droite de l'autel. Elle s'agenouilla quelques instants sur un coussin de velours disposé devant elle et se recueillit quelques instants avant de s'assoir. Dans le même temps, le Patriarche gagna le Trône de Zaint Bezoar situé derrière la cathèdre du souverain, légèrement en hauteur, surplombant ainsi le théâtre du couronnement. L'assemblée s'assit à son tour.

Aussitôt après, venue de la porte Zacriztine, une procession constituée des membres de la Chapelle Patriarcale menée par le Prieur de l'Abbaye des Bezoaristes, portant sur un coussin doré la Zainte-Ampoule, qui servait depuis la nuit des temps au couronnement du Souverain. Celle-ci et son porteur sous un dais noir, porté par quatre officier des Gardes Pruzziennes et gardé par quatre gentilhommes issus de la meilleure des noblesse et ainsi honorés d'avoir été désigné comme otage de la Zainte-Ampoule, s'appliquant à la défendre depuis le lieu où elle était gardée, jusqu'à la Basilique des Dieux. Parmi, ces jeunes hommes, l'on pouvait reconnaître, en grands-uniformes, le Comte de Zunderland et le Vicomte de Siegbaden, tout deux en uniforme de colonel du régiment dont ils étaient les propriétaires, l'un de cuirassiers, l'autre de hussard. La précieuse relique fut ensuite déposée sur l'Autel.

Enfin, les Grands Officiers de la Couronne et Pairs, entrant par la Porte Majeure, amenèrent en procession les Régalia devant l'Autel. Au Prince Zabrücksi de porter la Couronne dite de Zaint-Bezoar, au Duc de Wilhelstein, la Couronne dite de Zaint-Bezoar, au Duc des Zorcades, le sceptre, à Louis de Klausbourg, consort de la Duchesse de Silverstein, l'orbe, au Duc de Wasserland de porter l'épée de Zaint-Ziegfried, et au Baron de Lezingham, tenant lieu de Duc de Kolstein, d'apporter l'anneau sigilaire des Grand-Ducs, présenté chacun au Grand-Aumônier de Zollernberg, le Carzinal Zabrücksi, afin qu'il les plaça sur l'Autel, à l'exception de l'Epée qui demeura portée.

Zollernberg
Admin

Messages : 489
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Zollernberg le Dim 26 Mar 2017 - 20:20

Reconnaizzance & Acclamazion

 
Après que les Régalia eurent été placés sur l'Autel, la souveraine se leva de sa cathèdre et fit quelque pas. Elle faisait face aux Grands Officiers et aux Hauts Pairs. Dans les tribunes, à droite de l'autel, où la souveraine avait pris place depuis son entrée dans la Bazilique, se trouvaient installés les Pairs de la Couronne en grand habit de cérémonie. Ils portaient chacun un uniforme, l'uniforme militaire lorsqu'il l'était, ou l'uniforme Cobourg, uniforme de la Cour, qu'ils avaient reçu le droit de porter en cette solennelle occasion. Par dessus celui-ci, ils étaient revêtu du manteau de velours rouge à épitoge d'hermine des pairs de la Couronne, chacun des pendants symbolisant leur rang dans la pairie: huit pour les ducs et Monsieur le Prince, sept pour les marquis, six pour les comtes, cinq pour les vicomtes et quatre pour les barons. Il ceignait enfin une couronne, différentes selon leur rang, marquant elles aussi la hiérarchie nobiliaire au sein de la pairie. Contrairement aux autres membres de l'assistance qui s'étaient découverts, les pairs restaient pour l'heure tête couverte.
 
S'adressant à eux, la souveraine prononça cette exhortation, en zollernois ancien :


- "Mezzeigneurs, Je me prézente izi à vous, Grande-duchesse Charlotte-Marie, votre inconteztable zouveraine. Et z'est pourquoi vous êtes touz venus en ze jour pour me donner Acclamation et me prêter Hommage."
 
Les Pairs et les Grands Officiers de la Couronne, d'une même voix, firent retentir dans la Bazilique leur approbation et leur joie par de vives acclamations répétées.
 
VIVE LE GRANDE-DUCHESSE CHARLOTTE-MARIE !
 
Les vivats furent ensuite repris par le Peuple avec ferveur. Les trompettes de la Garde Pruzzienne retentirent alors, pour marquer ce premier temps du Zacre, réminescence de l'antique rituelle par lequel les Grand-Ducs étaient élus par acclamations : la Grande-duchesse venait d'être solennellement reconnus par ses vassaux et par son Peuple, tous formant ses sujets, comme leur indiscutable souveraine.

Zollernberg
Admin

Messages : 489
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Zollernberg le Lun 27 Mar 2017 - 19:36

Preztazion de zerment


Alors que la Reconnaizzanze s'était achevée, la Grande-duchesse vint reprendre sa place sur sa cathèdre. Les chœurs continuaient à chanter. Une musique, forte et claire, raisonnait dans l'auguzte édifice. Le Chancelier de Zollernberg, le Prince Zabrücksi, arborant, au dessus du manteau d'hermine des pairs, le collier insigne de sa charge, s'approcha du souverain. Il fut rejoint par les archevêque de Wilhelstadt et de Kronenberg, Monseigneur von Preussen et le Carzinal Zabrücksi, son frère. Les deux prélats se placèrent à ses côtés afin de recueillir avec lui les Zerments du Zacre que l'on s'apprêtait à prêter au Grand-duc. Le silence se fit dans la Bazilique afin que chacun puisse entendre les paroles de Charlotte-Marie. Selon un rituel codifié,  le Chancelier demande tout d'abord au souverain.
 
- Madame, Votre Altesse Royale veut-elle prêter le Zerment
 
Le Grande-duchesse répondit alors.
 
Je le veux.
 
La Preztation de Zerment proprement dite pouvait alors commencer. Le Chancelier, d'une voix forte, mais dérailler par l'âge, posa les questions rituelles.

- Jurez et promettez vous zolennellement de régner sur les Peuples du Grand-Duché de Zollernberg, des territoires et fiefs de pleine zouveraineté et zuzeraineté impériale de la Nation Zollernoise, de l'Empire Libre et Démocratique de Maurézie, de l'Empire des Zindes, et de vos pozzezzions et autres territoires, selon leurs lois propres et bonnes coutumes que vous maintiendrez et sauvegarderez ; ainsi que de protéger celles du Peuple de l'Archiduché de Zabrück-Crassauerstein

La souveraine, plaçant alors ses mains jointes, en posture de recueillement, lui répondit.

- Je le jure et le promets zolennellement.

- Uzerez-vous toujours sans faiblir de votre puizzance de juztize et de gouvernement, autant que vous demeurerez magnanime et mizéricordieux ?

- Je le jure.

- À l'extrême de votre puizzance, maintiendrez- vous les lois des Dieux et la profezzion vraie du Zamayana ? À l'extrême de votre puizzance maintiendrez-vous au Grand-duché la Zeule et Unique Foi et la Zainte-Eglize inztituée par les Dieux pour là tranzmettre ? Protègerez-vous l'Eglize Zorthodoxe qui est au Zollernberg et son clergé dans ses biens, ses privilèges et ses prérogatives? 

En des instants une la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat avait encore cour la formule serait un brûlot pour l'Opposition loyale. Le Gouvernement conservateur avait tenu à la maintenir dans le cérémonial du Zacre.

- Tout zezi je le jure
 
Les chœurs entonnèrent alors un pzaume tandis que le Grand-duc se lève de sa Cathèdre. Il se rend devant l'Autel et s'agenouille devant lui, sur un carreau de velours placé sur les marches. Le Carzinal Zabrücksi, Grand-Aumônier de Zollernberg, s'avança vers la souverain. Il tenait dans ses mains, ouvert, le Zamayana. La souveraine posa alors sa main droite sur le Zaint-Livre et prononça solennellement la formule finale de son Zerment, d'une voix ferme afin que toute l'assistance en prenne connaissance : - Tout ze que j'ai izi promis je maintiendrai et exécuterai. Que les Dieux me viennent en aide.

La Grande-duchesse embrassa le Zamayana. A cet instant, le Patriarche, du haut de son trône, bénit de la main droite en exécutant un signe de croix trinitaire. Le Grande-duchesse se releva alors et retourna à sa cathèdre.

Zollernberg
Admin

Messages : 489
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Anaztaze V le Mer 29 Mar 2017 - 19:58

L'Office religieux pouvait débuté. Un thuriféraire encensa abondamment l'Autel, et le Bienheureux-Patriarche alors que les choeurs et la musique se taisaient lentement. Le Souverain Pontife, bien qu'octogénaire, prononça d'une voix claire :

Réunis au nom de la Zainte-Trinité des Dieux Quetzalometeotl le Créateur, Tezcahuetecuhtli le Miroir et Itzimtlacoatl le Prince Zerpent, Prions, Fidèles, Prions, Humbles et Puizzants, Prions, pour que la Grâze Nous illumine en zet instant et pour toujours.

A quoi les fidèles répondirent :

Yaïla, Aux Dieux Puizzants, Yaïla !

Le Patriarche poursuivit :

Faizant mémoire de Zaint-Bezoar le Fondateur, des Zaints Patriarches, Evêques, Prêtres et Fidèles nous ayant prézédé dans la louange, implorons les Dieux Puizzants pour qu'ils ouvrent nos coeurs à leur divin enzeignement.

Yaïla, Aux Dieux Puizzants, Yaïla ! répond l'assistance.

Après quelques airs de musique sacrée, le Patriarche prononce le Credo, reprit par tous les fidèles dans la Bazilique :

Je crois en la Très Zainte-Trinité des Dieux, Unique et Multiple,
Omnipotente et Omnisziente, Parfaite et Eternelle qui vit au plus profond de
nos coeurs et dans les Zieux.
Je crois en la Créazion de toutes chozes et en leur Zauvegarde par le Zalut
des Hommes éclairés par la Zainte-Eglize Univerzelle pour les confier
zereinement au Jugement selon l’œuvre et la volonté divines.
Je crois fermement toutes les vérités que les Dieux ont révélées et
qu'enzeigne la Zainte-Eglize et en votre règne éternel sur les Zieux et les
Terres pour les ziècles des ziècles.

Yaïla.

La voix des choeurs s'éleva à nouveau, soutenue et magnifiée par une musique grandiose :

Credo in trez Dea, Patrez omnipotentez,
factorez caeli et terrae, vizibilii omni et invizibilii.
Et in unam Dominam Zanctam Trinitam Dea.
Et ex Patri natam ante omnia zaecula.
Dea de Dea, lumen de lumine,
Dea veri de Dea veri.


Pendant ce temps, le Souverain Pontife s'était déplacé vers l'autel et avait embrassé les Zaintes icônes avant de regagner le trône pontifical, puis le Chantre entonna le premier verset du Veni Zancta Trinita en zollernois antique, repris en intégralité par les Choeurs, en zollernois moderne cette fois.
avatar
Anaztaze V

Messages : 26
Date d'inscription : 30/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couronnement de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Charlotte-Marie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum