De retour du Micrarctique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De retour du Micrarctique

Message par Edorel Gatline le Dim 15 Avr 2012 - 11:44

Sur le continent depuis une journée, Edorel se trouvait déjà au palais grand-ducal. On lui avait fait savoir que pendant qu'il s'amusait à faire des batailles de boules de neiges avec les édoranais, le Grand-duc avait repris du poil de la bête. Sa silhouette se serait même amincit. Bonne nouvelle pour l'employé donc. Gatline craignait que la goutte eut raison de lui, peut-être que le directeur devrait revoir ses pronostics concernant l'Altesse.

Il avait l'intention de lui faire son rapport concernant sa mission, au Grand-Duc plus qu'à Zabrucksï, normal vue que Louis était le grand-chef et qu'en plus on lui avait filé les plein pouvoirs. Pourquoi s'enquiquiner avec un subalterne comme le Prince-Amiral ? Edorel espérait aussi faire au Grand-Duc un peu de sport, maintenant qu'il se tenait debout. Il avait repéré des espadons dans la salle d'armes du palais, ça lui donnait des idées.

En chemin vers le bureau de son employeur, Gatline vit passer à coté de lui la Grand-Duchesse, il n'avait jamais vu une femme marcher aussi vite avec des escarpins. Tout porte à croire qu'il y eu un accrochage entre Elle et Lui. Elle marchait tellement vite qu'elle ne vit même pas Edorel la saluer selon le protocole. Le directeur des ZZZ ne s'en fâcha point et continua sa route vers le bureau.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Feu Prince Zabrücksi le Dim 15 Avr 2012 - 13:49

- Monsieur de Gatline !

L'intérréssé se retourna. Il vit un homme blond grand et fort venir vers lui. C'était Radulf Friedlander, l'homme de main du Prince.


- Monsieur le Prince Zabrücksi m'a chargé de vous remettre ce billet.

Gatline,
Je vous demande au Carlzberg. J'ai hâte d'entendre votre récit de votre opération en Micrartique. Les édoranais sont furieux et vous savez comme cela m'enchante. Leur presse minimise les dégâts mais en lisant entre les lignes, il semble que vous ayez pillé et détruit comme un chevalier angmarien !
À l'avenir, pour tout ce qui concerne les rapports de vos opérations militaires, respectez la hiérarchie militaire et adressez-vous en priorité au Feld-maréchal des Armées, c'est à dire à moi.
Zab.

- Et permettez un ancien officier du génie comme moi de vous adresser mes félicitations pour avoir si magnifiquement d******* la gueule de cette grosse p**** de s***** de p**** d'édoranaise !
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Edorel Gatline le Dim 15 Avr 2012 - 21:44

-De rien. Mais à l'avenir, évitez la particule avec mon nom, il n'en en a jamais eu et il n'y en aura probablement jamais. Dite au Prince que je me conforme à la hiérarchie en faisant mon rapport directement au chef des armées le Grand-Duc.

Ça devrait le calmer.

-Et je vous trouve assez faiblard au niveau de l'injure, "hyperhippoascensionnistes" irait certainement mieux à leur égards.

Il abandonna le sous-fifre avec sa réponse et continua sa marche. Arriver à la porte du bureau du Grand-Duc il frappa trois fois et attendit sa réponse.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Feu Louis Ier le Mar 17 Avr 2012 - 22:58

Le Grand-duc fut surpris dans la dégustation d'un croizzant. La frustration, l'angoisse, le faisait manger. La nourriture, voilà la valeur refuge. Cet épisode avec Marialyn s'il avait été quelque peu jouissif n'en avait moins pas fait naitre le remord d'une trop grande sévérité. Il engloutit à toute vitesse les derniers restes de son forfait, et crachant quelques miettes, la bouche encore pleine, il fit : Entrez ! Il tenta d'essuyer d'une revers de manche les quelques miettes qui maculaient son sous main, reste d'un délicieux sachet de Wihelstaufenoiseries. Le Souverain transpirait la culpabilité, le revers de sa tenue de Feld maréchal, qu'il n'avait essuyé que sommairement le trahi. Gatline ne fut pas dupe.

"Bonjour Monsieur Gatline. nous sommes heureux de vous revoir parmi nous. Que nous vaut la joie de votre visite ?"
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Edorel Gatline le Mar 17 Avr 2012 - 23:21

-Et bien je viens aux nouvelles. Et j'en apporte aussi. comme vous devez vous en douter, cette guerre m'a pris de court, donc j'essaie de faire du mieux que je peut pour "limiter" la casse. Je suis ravi que vous reveniez sur le devant, en espérant que vous puissiez continuer sur cette ligne.

Je m'en reviens du Micrarctique ou j'ai menée une série d'attaque et de sabotage visant en premier lieux les capacités économiques d'Edoran. Les accusations d'exactions étant légions comme vous l'aurez remarquer à notre encontre, je me suis dit qu'une action menée avec tact en suivant les grandes règles de la guerre, qui plus est par une unité d'élite comme les ZZZ. si les journalistes édoranais arrivent à caser un civil massacré, dépecé, et sacrifié puis dévoré lors d'une messe noir dans tout ça, je veut bien avaler une grenade avec un seau de mayonnaise !

Pour revenir au sérieux, on a payer le prix fort pour ça, pratiquement la moitié de l'équipe (une centaine d'hommes) décimé. J'avais pris les meilleurs, tous volontaires, nous avons mis à mal près de la moitié des installations du Micractique édoranais, sans doute ils vont en pâtir pendant six mois, peut-être un an, voir deux avec beaucoup de chances. En dehors de toute ces considérations, plus qu'un coup dur porté à leurs forces, c'est comme si nous avions brisé et emplâtré un bras à Edoran. Il ne seront pas tenté de recommencer à moyen terme. J'ai ici le rapport détaillé de la mission, la liste des membres de l'équipe, les morts et les recommandations pour les décorations et les récompenses que vous jugerez utile de remettre.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Feu Louis Ier le Mer 18 Avr 2012 - 23:23

Le Grand-duc écoutait le rapport du conseiller très spécial, aux méthodes très peu conventionnelles. Hum... trente sept morts. C'est beaucoup. Nous pensionnerons les familles orphelines. 50 £Z par mois vous, la retraite d'un officier supérieur vous semble-t-il raisonnable ? Certes l'argent ne rachète pas les pères et les maris, pas plus qu'il n'épargne les larmes, mais cela peut assurer à la veuve un niveau de vie acceptable, au fils ou à la fille d'un mort pour le Zollernberg, un avenir confortable. Nous vous nommons au grade d'officier dans l'Ordre de la Couronne. Accordez au chef, la décoration n'en honore pas moins les hommes.

Gatline je vous félicite vous semblez être le seul officier censé de mon État-Major. Comment en vouloir à ce bougre de Zabrücksi : c'est un hussard dans l'âme, il agit en sabreur. Toutefois, je le soupçonne de penser comme son cheval... Le Grand-duc ne fut pas mécontent de son trait et sembla en éprouver une certaine satisfaction. Allons Gatline, comment envisagez-vous la suite du conflit ?

Le Grand-duc s'achemina vers une cafetière yssoise. L'eau encore chaude était frémissante. Il se servit. Vous aurez l'obligeance de bien vouloir m'excuser. Voyez vous il m'empêche de trop manger et cale ce trou énorme qui me sert d'estomac. En voulez vous ?
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Edorel Gatline le Jeu 19 Avr 2012 - 16:57

-Non merci altesse, j'ai déjà mangé en rentrant au pays. Faites ce qui vous semble utile pour les familles des disparues.

Quant à l'avenir, j'ai quelques doutes. Certes nous avons l'avantage. Zabrucksï a repris fermement pied en Edredonie, je me suis occupé de mettre a mal les capacités économiques de l'adversaire, nous tenons les mers aux alentours.

Cependant il me semble percevoir qu'un semblant de fatigue commence à faire surface. Nous nous battons sur plusieurs front, sur terre et sur mer. Pour l'instant le pays a été épargné par la guerre, si l'on oublie le bombardement de Wilhelstaufen. Mais il est fort probable que la riposte édoranaise nous submerge tôt ou tard. Si je pars du principe que le pire est aussi inévitable que le meilleur est pratiquement utopique, il faut nous attendre à un débarquement massif sur les côtes zollernoises. Rappelez-vous qu'Edoran a à sa disposition près de deux millions d'hommes, et avec la circonscription rétabli nous atteignons à peine le million. Ce que je sous-entend par là, Altesse, c'est que nous allons perdre cette guerre si nous ne prenons pas les devants.

La meilleur solution serait l'armistice, prélude aux négociations de paix. Si nous faisons la demande Edoran se sentira à son avantage puisque c'est nous (l'ennemie) qui faisons la demande. Ce sentiment d'avantage les rendrons orgueilleux et leur propagande aidant, ils baisseront la garde, pas assez mais suffisamment pour que nous puissions reprendre nos forces si les négociations tournent court. Il demanderont certainement la restitution de l'Edredonie et un tribut de guerre pour les dégâts occasionnés. Au moins ça, nous leurs laisserons l'Edredonie.

Si vous n'êtes pas au courant, sachez que le peu de temps que j'ai été la-bas m'a convaincue que c'est l'endroit le plus miteux et le plus misérable du micromonde. Il n'y a RIEN ! Rien de rien. A peine quelques bergers. Ce territoire n'a pas la moindre capacité économique, ni bois, ni mines, ni gaz, ni pétrole rien, et en plus il y fait un temps pourri. Je suis le premier étonné que Zabrucksï, tout comme les édoranais se soit précipité sur ce caillou sans intérêt. Et je doute même que les krasslandais en voudront ! Si l'Edredonie avait ne serait-ce qu'un intérêt minime les verlorins ne l'auraient jamais bradé à Edoran.

Que les édoranais reprennent ce territoire soit, mais à la condition, naturellement qu'ils n'y installent rien de militaire, les ZZZ et moi-même y veilleront. Pour les autres territoires, je pense que les édoranais s'en moque, et d'après mes renseignement certains scanthénois était même bien content de voir que nous avons envahis et annexer l'ex-Norduryyk. Quant au tribut, vue le taux de change actuel je dirais pas plus de 500 000 £Z.

Bien sûr ce sont les conditions idéals pour régler le conflit à l'amiable, mais les édoranais voudront certainement plus, il faudra être intransigeant avec eux. D'où le fait que je précise qu'il faille récupérer un maximum de force. Si les négociations échouent, nous aurons de quoi frapper sans attendre.

L'intérêt principale de cette négociation est économique. Si la paix est signé et le tribut payé, Edoran n'aura plus qu'à réparer les dégâts. Nous aurons de l'argent en moins, mais l'argent perdu se récupère facilement. Et c'est là que le programme économique des libéraux entre en jeu. Ce que nous avons fait au Micrarctique ne sera pas réparé avant plusieurs mois. Une fois la paix, nous devrons nous concentrer sur notre économie, l'optimiser, l'agrandir, l'améliorer. alors que les édoranais s'efforceront à retrouver leur capacités d'avant-guerre, nous rattraperons le retard perdu. Et quand Edoran en aura terminé, Le Zollernberg sera à son niveau, voir même au delà avec un peu d'effort.

Ceci est bien entendu la solution la plus envisageable, une guerre devant durer le moins longtemps possible, c'est le mieux que nous puissions faire. N'étant pas du genre à être intimidé comme Babenberg ni trop brutal comme Zabrucksï, je pense être le meilleur homme pour mener de tel négociations, si vous choisissez cette option et si zabrucksï est d'accord bien entendue. Et il risque de pas être d'accord.

Gatline resta pensif sur ce dernier point. Le Grand-Duc l'avait écoutait attentivement tout le long. Edorel eu finalement une idée qui pourrait bien fonctionner.

-Altesse, pour faire accepter l'armistice par Zabrucksï, vous pensez à la même chose que moi ?
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Feu Louis Ier le Dim 22 Avr 2012 - 0:33

Homme sans grande envergure que la destinée avait placé à la tête d'un empire immense, le Grand-duc Louis n'était pas un Zabrücksi qui ne jurait que par le Zollernberg et sa gloire. Jugé souverain médiocre, il entendait œuvrer dans l'intérêt des peuples et de la Couronne dont il avait la charge. Peuple et Couronne, tout deux étaient liés dans un pacte cent fois séculaires. Louis régnait, il avait appris à prendre de la hauteur. Les mauvaises inclination de son humeur, son caractère neurasthénique, l'avait enclin à abandonner le pouvoir. Cela restait un mystère pour tous : à la faveur de l'instauration de l'ordre exceptionnel, le Grand-duc était pleinement devenu chef de l'état. Certains parlait d'une dame, d'autre parlait d'un retour en religion : peut être était-ce les deux ?

Ils n'avaient peut-être pas torts.Le Grand-duc Louis s'était lié d'amitié avec Madame d'Autzenberg, gouvernante du Kronprinz. Le souverain se préoccupait de l'éducation de son héritier. La dame d'une piété remarquable, par sa chaleur et ses paroles d'un grand réconfort, était parvenu à faire sortir le souverain de sa torpeur. Le libertin gourmand d'oisiveté devenait à son contact un homme pieux et soucieux du bien de ses peuples. Elle n'était la femme d'aucun parti, d'aucune ambition, jamais elle s'imscait dans les affaires politiques, simplement soutenait-elle le souverain. L'affection qu'ils se portaient l'un à l'autre dépassait la simple amitié. La profonde tendresse, la complicité, la fidélité, l'amour platonique mais sincère entourait les deux êtres. Derrière chaque homme d'état se cache une femme, malgré elle Madame d'Autzenberg était de celles ci. Il l'avait fait installer dans des appartemants distinct mais non loin des siens et de ceux du Kronprinz. A son contact le tourment de Louis s'éloignait, le Grand-duc puisait dans son soutien et son amitié le courage de persévérer dans son métier de roi et d'affronter ses peurs

Louis resta pensif :
Monsieur Gatline, votre analyse est pertinente. Il ne sert à rien de prolonger des hostilités que nous n'avons pas voulu. Toutefois nous croyons bon d'attendre encore, le rattachement du Nordenmark et du Zabrück-Crassauerstein au Zollernberg doit se réaliser en droit. Les traités seront bientôt signés, Monsieur Schleisien et le Chambellan Smith oeuvre en ce sens. Par ailleurs, nous voulons rattacher la marche des Monts Crassberg à nos états. Vous m'accuserez d'annexionite aigüe soyez cependant certain que je ne tiens pas à poursuivre une guerre contre Edoran aussi inepte qu'inutile ; je vous soutiendrai donc. Zabrücksi devra se rallier ou se démettre !

Vous serez notre ambassadeur plénipotentiaire. La paix sera à entrevoir sous les conditions suivantes : reconnaissance du rattachement du Nordenmark et du Zabrück-Crassauerstein, ainsi que la démilitarisation de l'Edredonie. Je souhaite voir réuni sous la Couronne de Zollernberg les peuples zollernois ; nos soldats ne seront morts en vain.

Le Grand-duc marqua une pause et reprit, l'air sourcilleux.


Votre présence m'est d'une grande aide. Voilà ce que l'on m'a rapporté de la presse Edoranaise. Quel crédit donnez-vous à cet article :

de Villeurban de Chalent a écrit:Troubles en Zollernberg.
Doit-on s'attendre à un coup d'état en Zollerberg? Un article pourrait le laisser supposer. En dehors des insultes facile pour notre glorieuse patrie de ces barbares zollernois, l'article montre comment le pouvoir pourrait vaciller. Le tyran Louis n'a pas une nation unie derrière, contrairement à notre Saint-Empire

Nous, ligeurs, nous sommes réunis à l’hôtel Von Schluss pour nous entendre sur nos revendications communes.
Malgré nos divergences de vue, nous nous sommes retrouvés dans la haine des libéraux, ces rats puants, ces traîtres à la patrie, ces cloportes nuisibles et dans la haine de la catin édoranaise et de ses filles croutonnantes et puantes.
Nous nous sommes retrouvés dans l'amour de notre Sainte Patrie. Dans le génie propre à notre patrie, la magnificence de nos paysages, la beauté de nos femmes. Assurément, notre royaume est le plus bon et le plus doux après celui du Ciel.
Nous avons retenu que la formidable puissance du Zollernberg a été réveillé et a ébloui le monde entier grâce à l'action du Prince Zabrücksi. À lui, à ses talents et à son ardeur patriotique, nous faisons allégeance.
C'est pour cela qu'en guise de récompense nationale, nous demandons à Son Altesse Louis Ier de faire convoquer au plus vite la Diète Impériale. Nous prions les concernés de se réunir et d'élire à la Couronne Impériale le Prince Zabrücksi, et ce dans l’intérêt, le bonheur et la gloire du Zollernberg.

Fait le treize avril deux mille douze, et ce parce que le Zollernberg doit commander à l'univers.
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Edorel Gatline le Lun 23 Avr 2012 - 10:33

Mis à part les revues scientifiques, Edorel ne lisait que rarement la presse. Surtout par les temps qui court ! Les édoranais étaient connus pour leur propagande démesuré, le Centuryon en fait les frais en ce moment même. Il n'était donc pas étonnant qu'ils s'essuient volontiers avec l'éthique journalistique pour déblatérer autant d'insanités dans leurs presses. A coté de ça les propagandistes zollernois passent pour des enfants de chœur. Gatline lu attentivement l'article. On lui avait déjà fait lire le message aux ZZZ. Il avait plusieurs agents dans les milieux nazionalistes et même chez les ultras. Ce message est bien véridique, il y avait connivence de la droite à l'extrème-droite zollernoise. Edorel en conclut que les nazionalistes considérait le Grand-Duc comme n'ayant pas les caractéristiques qu'ils attendant d'un chef et se tournent naturellement vers celui qu'ils estiment le plus à même de mener à bien la chose. Si les nazionalistes sont des tarés, Zabrucksï est un fou furieux notoire. Le Grand-Duc ne semblait pas rassuré naturellement. Même si il revenait aux affaires avec l'avantage des pleins-pouvoirs, sa position reste fragile.

-Altesse. Je ne suis qu'un mercenaire, cependant vous avez décider de me faire confiance, jusqu'à me donner les fonctions qui sont les miennes. Rares sont les gens de mon milieu qui pourraient faire pareillement. Étant étranger de surcroit, je ne vous considère pas comme mon souverain mais comme mon employeur. Cependant cela ne m'empêche pas d'avoir des devoirs moraux envers vous. Si j'estime que votre autorité, votre légitimité ou même votre vie viendrait à être mis en danger alors je serais là pour faire en sorte que vous restiez en place et qu'il ne vous arrivent rien.

Si ces gens tentent quoi que ce soit contre vous, soyez assuré qu'il ne manqueront pas de goûter à mes lames.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Feu Louis Ier le Lun 23 Avr 2012 - 23:23

Louis ne manqua de sourire, Louis employeur ! qui l'eut cru. Enfin qu'importe ; Louis s'amusait de l'excentricité de celui qui considérait comme le meilleur de ses sujets et qui, à la différence de tous, refusait les honneurs, les titres et les prébendes. Etrange homme que celui là. Mais enfin Louis livra ses projets.

- Mon cher Gatline, nous anéantirons les ligues et Zabrücksi avec elles. Au même moment le Grand-duc brisa de sa main une noix qu'il engouffra de sa bouche. Le Dr Damienz m'a rapporté que Zabrücksi se rendait souvent chez la Grande-duchesse. Bien sûr je ne veux pas porter crédit aux accusations d'adultère portés à l'encontre de mon épouse. Elle m'a certes préférée à cette andouille de Zabrucksi ; certainement avait-elle pressentie la couche qu'il tenait et jusqu'à ce jour je ne voulais douter de sa fidélité. Cependant des rumeurs prennent formes, vous connaissez l'adage il n'y a pas de fumée sans saumon - Le Grand-duc marqua un instant d'arrêt - A moins que cela ne soit, il n'y a pas de fumée sans feu - visiblement la nourriture et la faim obnubilent... -. Bref je souhaite un rapport sur les relations entre le Prince Zabrücksi et la Grande-duchesse. Il s'agit là bien davantage qu'une simple affaire de ménage, cela concerne la Couronne et la Nation en premier lieu. Osez vous un instant imaginer un prince qui ne soit de mon sang ? La dynastie et la monarchie en seraient gravement menacées.

- De grâce, ne voyez pas en moi le mari jaloux. - Louis se fit triste et afficha la mou que l'on connait aux enfants - ma femme ne m'aime plus ! Puis le visage du Souverain s'éclaira. Louis s'enthousiasmait : Ciel ! avec le printemps va débuter la saison des bals, nous y assisterons avec la Grande-duchesse et j'imaginais hum... je souhaitais - à ce moment Louis se mit à rougir - hum... disons perdre quelques kilos afin de me mouvoir et de danser de la plus belle des manières, et de séduire la Grand-duchesse ; ou du moins la rendre jalouse !

En effet Louis dansant la valse, c'était un peu comme un hippotame dansant au milieu d'un salon ; c' est plus drôle que gracieux ; c'est surtout très encombrant et douloureux pour les pieds !


- N'aviez pas conçu le projet de quelques exercices physiques à me faire exécuter ? Vous serez mon entraîneur et je commanderai au Dr Damienz un plan alimentaire. Oui nous ferons cela, acceptez vous, de grâce dite oui. J'allonge votre salaire de 25 £Z ; sur ma cassette personnelle, cela va de soi. Allons acceptez...
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Edorel Gatline le Mer 25 Avr 2012 - 22:21

-Justement, il se trouve que Zabrucksï m'a fait mander à son QG, je pense qu'il va vouloir me faire éloigner de la Capitale. Peut-être pense t-il que j'ai de l'influence sur vous. Je ne pourrai pas vous entrainer convenablement avant quelques temps. Cela dit, j'ai croisé votre maître d'armes dans les couloirs. Je lui ai suggérer de doublé la durée et l'intensité de vos séances, voir même d'utiliser un plus large panel "d'outils". Je lui ait suggérer de passer à l'espadon, quelques moulinets devrait vous dérouiller un peu les bras. Quant à vos jambes, eh bien, courir, marcher, nager, vous trouver un maître à danser devrait faire l'affaire. Si vous vous décider d'une quelconque activité sportive en extérieur, vous devriez prendre quelques hommes de la Garde. Je vous aurez volontiers flanqué quelques agents, mais c'est à la Garde d'assurer votre protection rapproché. Et quelques bons bains matinaux dans des eaux bien froides pour stimuler et vous retrouverez je pense une meilleur allure.

Il marqua une pause. "Un mois lâché dans les forêts de la Nordenmark rempli de trolls serait un peu trop extrême je pense. Peut-être pour le minot va savoir." Se disait-il.

-Pour en revenir à Zabrucksï, j'aviserais, mais je pense qu'il sera suspicieux, la prudence sera de rigueur. Le ZZZ a déjà infiltré les mouvements des ligueurs, je dirais aux hommes de vous tenir informer personnellement de leurs agissement. Et si vous en donnez l'ordre, nous procèderons à des arrestations et à des interrogatoires pour tirer cette histoire au clair. Mais je ne vous garantis pas que cela se passera sans problèmes. Je pense cependant qu'il sera plus facile de filer la Grand-Duchesse, elle ne sort jamais sans garde du corps, il sera facile d'en remplacer un ou deux par des agents, et de soudoyer une de ses dames pour pouvoir la surveiller sans trop de problème.

Mais pour ce qui est d'elle, je dois vous avertir que Zabrucksï me fit part de "certaines choses" à son propos. Qui ne sont pas des plus reluisants.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour du Micrarctique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum