Lettres patentes du 15 avril 2018 portant élévation dans la pairie de Zollernberg

Aller en bas

Lettres patentes du 15 avril 2018 portant élévation dans la pairie de Zollernberg

Message par Zollernberg le Dim 15 Avr 2018 - 0:31




OUS, Charlotte-Marie, par la grâce des Dieux, Grande-Duchesse de Zollernberg et Défenseur de la Foi, Impératrice des Zindes; Grand-Maître de l'Ordre de la Sainte-Trinité, Grand-Maître de l'Ordre de la Couronne, Grand-Maître du Très Éminent Ordre de l'Étoile des Zindes, etc.  





A TOUS, PRESENTS ET A VENIR, QUI CES PRESENTES LIRONT, POUR PERPETUELLE MEMOIRE, SALUT !





Il relève assurément à la fois de l’audace et de l’esprit de sacrifice que de se lancer sans compter dans le service de la Couronne et des Sujets sur lesquels s’exerce sa bienveillante autorité. Il convient de reconnaître et de distinguer ceux qui parmi les sujets zollernois font preuves de ces deux qualités essentielles. Dans certains cas et pour certains d’entre eux, le temps n’est qu’accessoire car l’on discerne promptement et clairement le zèle de leur participation à la gloire de la Couronne et à la grandeur de l'Empire Zollernois.

Afin de rendre ce zèle impérissable et d’associer pour toujours de tels mérites au service de la Couronne, Nous souhaitons dès ce jour témoigner au Très Honorable Johann-Peter van Adelzcott, Membre de Notre Conseil Privé, Notre Premier Ministre & Notre Ecuyer, Grand-Officier de l'Ordre de la Couronne de Notre satisfaction et de Notre bienveillante reconnaissance pour ses actions et son abnégation.

Entre autres choses notre cher et estimé Johann-Peter van Adelzcott s’est illustré par l’ardeur qu’il a mise dans la réalisation des tâches qui lui ont été confiées comme chef de Notre gouvernement, Président du Parlement, Bourgmestre de Notre capitale, Président du Conseil de la Grande Alliance, éminent diplomate et officier de Notre Cour. Devenu Premier Ministre, chargé de la conduite des affaires de Nos Etats, il a poursuivi les défis imposés par l’exigence impériale zollernoise, particulièrement dans la conduites de Nos relations avec nos voisins du continent Nord.

Nous faisons donc savoir, que pour ces causes et autres bonnes considérations, de l’avis de notre conseil et de notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité royale, Nous avons, par ces présentes lettres, signées de notre main, avons élevé et élevons la seigneurie de Neustrassenkampf et ses dépendances dans le Wilhelstein en baronnie héréditaire. Ainsi, nous souhaitons que le Très Honorable Johann-Peter van Adelzcott, Membre de Notre Conseil Privé et Notre Premier Ministre, soit élevé à la qualité de baron de Neustrassenkampf et pair de Zollernberg. Nous rappelons qu’en titre et qualité de noble, Nous voulons et ordonnons qu’il soit toujours tenu, censé et réputé, comme Nous le tenons, censons et réputons pour tel, ensemble ses enfants et postérité tant mâles que femelles, nés et à naître en légitime mariage, de même que ceux qui sont issus de noble face et que ledit baron de Neustrassenkampf et sa postérité jouisse et use de tous les droits, prérogatives, privilèges, franchises, libertés, prééminences, exemptions et immunités dont jouissent et sont accoutumés de jouir les autres nobles de notre Grand-Duché, comme aussi qu’il puisse acquérir, tenir et posséder toutes sortes de fiefs, terres et seigneuries de quelque nature, titres et qualités qu’elles soient.

Nous souhaitons donc que le titre de baron de Neustrassenkampf que Nous conférons à notre très cher et bien aimé Johann-Peter van Adelzcott en sa qualité de noble et pair soit transmis à sa postérité, au premier enfant mâle né et à naître en légitime mariage, puis au second, jusqu’au dernier, puis à sa descendance mâle de ligne directe, dans l’ordre de naissance, les mâles devant les femelles, dans lequel cas où il n’y aurait pas de descendance mâle, à la première enfant femelle, puis à la seconde, jusqu’à la dernière, sans quoi le titre échoira à la Couronne.

Sont également accordées à notre très cher et bien aimé baron de Neustrassenkampf, les armes de la vicomté comme armes personnelles, et le droit de porter armoiries telles que timbrées et réglées par la Chancellerie de Zollernberg, avec pouvoir de les faire peindre, graver et inculper en tels endroits de ses maisons, terres et seigneuries que bon lui semblera.


Et pour que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait apposer aux présentes notre grand sceau, sauf en autres choses notre droit et le droit d'autrui en toutes. Car tel est notre bon plaisir.


Donné au Palais Cobourg, le quinzième jour du mois d'avril de l'an de grâce deux mil dix-huit, de notre règne le seizième.


Charlotte-Marie, M.D.



Par le Grand-duc,



Le Très Noble Philippe de Vignes, Duc de Wilhelstein
c.e.z.
Chancelier de Zollernberg

Vignes


Le Grand-duc étant en son Conseil




Zollernberg
Admin

Messages : 527
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum