Reveil-matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reveil-matin

Message  Edorel Gatline le Dim 6 Mai 2012 - 12:35

Il devait être bien six heures du matin, autant dire que beaucoup de monde dort encore dans le palais. Sauf peut-être la garde qui garde les lieux, et trois silhouettes arpentant les couloirs en direction de la chambre du Grand-Duc. Edorel, le préposé aux entrainements du Grand-Duc (un grand skotinec bien baraqué), et une trompette-major du régiment maurésien de la Garde. Les gardes les laissaient faire, ils avaient été mis au courant et on leur avait dit de ne pas réagir, si c'est le Feld-Maréchal qui le dit !

Arrivé devant la porte de la chambre, le trio se fit le plus discret possible, entrant sur la pointe des pieds dans le saint des saint. Le lieu était possible, le Grand-Duc dormait comme un bébé. Et ça n'était pas une image, il suçait son pouce. C'était tout mignon parait-il. Edorel et le skotinec se placèrent vers les rideau les agrippant bien, le trompette-major juste devant le lit.


-Prêt ? Demanda Edorel.

-Wesh. Répondit le skotinec.

-Ben quand vous voulez. Ajouta le musicos.

1...

2...

3 !

Et en même temps que la lumière matinal fut, la sonnerie du réveil fut entonné. Avec ses sonorités grasses et puissantes, la trompette fit sursauté le Grand-Duc de plusieurs centimètres au dessus de son lit, malgré son embonpoint et ses kilos encore en trop. Le lit en souffrit et on entendit plusieurs lattes se fracturés au moment de l'atterrissage. Éblouis par la lumière du soleil, l'Altesse s'en retrouva aveuglé et complètement déboussolé par l'attaque hurla qu'il se rendait. La trompette s'arrêta.

-Vous avez bien dormi j'espère ? Un bon sommeil, c'est bon pour la santé. Habillez-vous, cinq tour de terrain pour dans dix minutes ! Et c'est que le début.

Il en faudrait pour que le Grand-Duc retrouve une silhouette acceptable.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reveil-matin

Message  Feu Louis Ier le Mar 8 Mai 2012 - 1:07

Le Grand-duc cru avoir une crise cardiaque. Et cet énergumène skotinec ce tas de muscle qui prenait plaisir à le voir peiner. Il s'était éxécuter presque mécaniquement. Son short ne lui convenait plus, il se contenta d'un caleçon, enfila des chausses taillées pour la course et s'exécuta. Le parc du Palais devint un terrain d'entrainement digne des casernes militaires zollernoises. Et dire qu'il avait toujours pu - de manière scandaleuse - sécher les séances de sport de l'académie royale militaire de Zandhurst. Voilà la rétribution du destin.

Louis Ier souffrit donc une heure, sous les cris, les injonctions, et le ton très militaire du militaire :

- "Alors petite pucelle enamourachée on se ramollit, je vais lui faire connaître les joies de la vie en plein air."


Le Grand-duc peinait à mettre un pied devant l'autre, avait la jambe lourde, la cuisse douloureuse, le mollet amollit, bref il souffrait et termina sa course rampant sur le sol pour atteindre la ligne d'arrivée que le skotinec lui avait imposée. Il n'eut pour seule récompense dans sa peine qu'une simple pomme. Qu'importe cela, le déjeuner de midi serait du Von Felgenheim, que Rudolf alla chercher dans la succursale du boulevard de la Couronne, le Grand-duc y avait ses habitudes, la commande fut prête immédiatement.

Gatline devrait aussi lutté contre les habitudes alimentaires du souverains pour le faire maigrir, celles ci étaient bien ancrée et plutôt désastreuse, chaque repas dont le goûter étant doublé d'une collation. Louis savait glisser, ramper dans la boue c'était certain mais la séance d'aujourd'hui n'avait pas été concluante ; il en faudrait bien d'autre.
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reveil-matin

Message  Marialyn von Manheim le Mar 8 Mai 2012 - 2:50

Depuis une fenêtre de ses appartements, la Grande-Duchesse avait assisté à l'incongru spectacle. Ainsi, cette grosse pâte molle pouvait encore courir ? Gatline cherchait-il à l'assassiner via la syncope ?
Marialyn éclata d'un rire cristallin en reconnaissant le caleçon fétiche du Grand-Duc. Les femmes de chambre en sursautèrent, la Grande-Duchesse ne riait point ces temps-ci. Immédiatement, après elle se rembrunit et murmura pour son petit garçon aux boucles blondes
.

- Mon petit Prince, tu sais, ton oncle était un athlète, il excellait en course à pied et en rugzby, enfin à Zandhurst. Et il me racontait qu'en hiver, il traversait le lac de Centuryon à la nage, pour se mettre en train, disait-il. Je l'ai toujours mis au défi de le faire sous mes yeux ... en vain !

Le Kronzprinz écoutait sagement sa mère, mi-intimidé par la peur qu'elle lui inspirait, et mi-amusé par le spectacle du gros bonhomme rampant dans la boue.

avatar
Marialyn von Manheim

Messages : 72
Date d'inscription : 20/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reveil-matin

Message  Edorel Gatline le Mar 8 Mai 2012 - 15:46

Ça c'était finalement mieux passé que prévue, les cinq tours de terrain, les quarante pompes et les abdos avaient certes eu raison du Grand-Duc, il faut dire qu'il s'en sortait plutôt bien. Bien malgré quelques incidents, l'Altesse était en bonne voie pour retrouver une silhouette agréable.

On lui autorisa un petit-déjeuner exprès, qui avait été scrupuleusement inspecté par le docteur Damienz (qui s'était aussi recyclé en gouteur). Le Grand-Duc, visiblement éreinté par les exercices, avait tout avalé en cinq minutes, alors qu'on lui avait laisser droit à un quart d'heure !

Il était près de neuf heures, on passa aux exercices en salle d'armes. Aujourd'hui, on se battrait à l'arme contondante (hache, masse, fléau, marteau) à une main avec bouclier. Edorel insistait pour qu'on attaque à l'espadon mais le maitre d'armes lui expliquait que c'était encore un peu tôt. En effet le Grand-Duc avait encore du mal à enfilé une tenu correct et du mal à tenir un fléau en main. Edorel avait fait modifier toute les armes remplaçant tout ce qui est métallique par du plomb, bien plus lourd que du fer ou de l'acier. C'était psychologie disait-il, les armes d'entrainements doivent être lourde pour que les vrais armes paraissent plus légères et donc plus facilement maniables. Même si leurs poids est déjà important.

Puis on passerait aux exercices, si l'on peu appelé ça comme ça. A l'épée, il y a toute une gestuelle, tandis qu'avec des armes de cette trempe, ça serait moins fin, on verserait plus dans la barbarie, dans le bourrin, bref dans le genre des ancêtres des scanthélois et l'époque des razzias sur les côtes méridionales, il y a des siècles de cela. Il fallait au moins ça. A l'épée c'était trop fleur bleu.


-Bon Altesse, là, c'est pas compliqué, vous bloquez avec le bouclier et vous ripostez ! Lança Edorel qui se tenait à l'écart, c'est lui qui menait l'entrainement, le skotinec faisant office d'adversaire. Profitant qu'il était dans le dos de Louis, Edorel fit quelques signes au skotinec.

-Euh, ça risque d'être ardue pour lui je pense.

-Allez-y je vous dis, de toute façon il est censé déjà tout savoir.

-Bon.

Et le skotinec débuta par les figures les plus compliqués qui soit, le Grand-Duc tarda à réagir et manqua d'être désarçonné. Tout était à l'avantage du maitre d'armes. Edorel se dit qu'il faudrait réagir.

-Altesse, imaginez que vous avez un edoranais en face de vous ! ça devrait faire l'affaire. Se disait-il.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reveil-matin

Message  Feu Louis Ier le Mar 8 Mai 2012 - 21:40

Le Grand-duc était quelque peu désarçonné.

- Grands Dieux ! Gatline vous voulez ma mort !

Le souverain essayait d'esquiver les coups. Un jeune des quartiers populaires de Wilhelstaufen aurait dit du bouclier " qu'il avait pris chère".

- Je ne vous entends point Gatline ! Comment cela un edoranais ! Ma grand-mère est édoranaise !

Le Grand-duc comprit la technique mental proposé par Edoral : "Allons pense que cet homme à manger ton Von Felgenheim" Soudain le souverain se mit à rugir, et à courir sus au Skotinec. L'énergumène faiblissait il reculait comme pris de cours par cette rebuffade. Hélas Louis se prit les pied dans un de ses lacet défais, laissant partir en l'air sa masse d'arme qui vint s'écraser sur les pieds du colosse, pendant que le souverain achevait sa course dans le râteau d'arme, un peu sonné. Au garde qui accourut il demanda :

- Du gâteau s'il vous plait madame
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reveil-matin

Message  Edorel Gatline le Mer 9 Mai 2012 - 9:47

Gatline n'en crut pas ses yeux, un moment il pensa que ça avait marché. Vue la tournure des évènements, il s'exaspéra.

image illustrant à merveille l'exaspération:

Il accourut pour congédier le garde et relever (du moins essayer !) le Grand-Duc encore sonné.


-Eh bien, vous voyez ? Avec un peu de motivation on va y arriver, bon je prend la relève.

Il donna congé au skotinec pour qu'il aille se faire soigné et s'arma. Le Grand-Duc se remit tant bien que mal en place.

-Bon on la refait encore quelques fois et après promis c'est la surprise du chef... Histoire de vous remotiver un bon coup, imaginez que vous avez Erik Lykkdort-Altsen en face de vous. Franchement, qui n'a jamais rêver de tabasser un connard pareil ? Allez hop en garde mollasson !

Et il fit quelques moulinets avec un maillet.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reveil-matin

Message  Feu Louis Ier le Jeu 10 Mai 2012 - 16:35

Le Grand-duc harassé par l'intensité de la séance ne pouvait plus. La rougeur de ses grosses joues, les gouttes de sueur formait en réalité des torrents de transpirations sur son visage. On eût dit une énorme écrevisse sortant tout juste de la marmite où elle avait été cuite. Il désespéra et fit tout bas :

- de grâce non...

Désespéré il s'exécuta. Et se remotiva. "Pense que tu viens de trouver le Prince Zabrücksi dans la chambre de ton épouse en des positions indécentes". Puis se fut un déchaînement de violence, vaine cependant, le Grand-duc s'écroula sous son propre poids. Bien sûr il parvint à défaire Gatline, mais grâce à une attaque écrasement tout à fait inédite...
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reveil-matin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum