Lettre à Son Altesse Royale mon frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre à Son Altesse Royale mon frère

Message  Feu Carz. de Klausbourg le Mar 3 Juil 2012 - 23:14


Evêché de Kolstadt


Son Excellence Monseigneur l'Evêque,



Lettre à l'attention de Monsieur mon Frère

Son Altesse Royale Louis Ier,
Grand-duc de Zollernberg, Défenseur de la Foi



Monsieur mon frère,


Nous avons appris par nos gens une nouvelle qui nous à fort attristée. Il se dit dans tout Kolstadt que vous vous apprêté à confier l'éducation du jeune Kronprinz à une femme. C'est une originalité qui risque de compromettre l'avenir de la Couronne. L'avenir des princes est chose sérieuse qui ne peut être confié à femelle. Il doit se fortifier à l'exemple de la virilité et de la vertu noble du courage ; ce que la femme ne peut de toute évidence expérimenter. Certes des études font état d'une intelligence du sujet féminin égale à celle du sujet masculin, je me permets toutefois d'en douter. Notre ancêtre la Grande-duchesse Charlotte-Marie Iere fut une exception parmi les intelligences féminines de son temps. De même, je doute fort qu'une Forzinger, fut-elle la fille de celle qui osa devenir Premier ministre et dont le nom est lié au plus inique des libéralismes soit à même d'éduquer un enfant appelé à régner sur un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais. Au nom de l'amitié fraternelle qui nous unis, du lien de sujétion qui me soumet à Votre Altesse et m'en fait le plus humble des vassaux, il m'appartenait d'éclairer le choix de mon souverain et frère afin qu'il ne mette en péril la pérennité de ses états.

Il me faut enfin ajouter à Votre Altesse, mon vif mécontentement. Que votre propre frère se retrouve dans cet évêché crotté de Kolstadt, voilà qui nous cause un grand chagrin. Votre auguste maison ne mérite-t-elle pas davantage qu'un simple évêché ? Je me pli au choix de Sa Béatitude et au bon plaisir de Votre Altesse avec résignation. Il y a fort à faire, c'est un foyer de mazzons, les élites traditionnelles y sont partisanes de la libre pensée et du libre examen. Je n'ai pas choisi mes ouailles, je les aime du mieux que je peux. L'homme du peuple est bon et brave. Un agneau qu'il faut guider. Bien que tenté par les sirènes mortifères du libéralisme et du socialisme il sait où sont ses vrais bergers, et je ne désespère pas de faire de Kolstadt le grand foyer de Zorthodoxie qu'il fut du temps de Monseigneur de Hohenlohe et de notre oncle l'archevêque Klauthaire.

Pour revenir à ce qui nous regarde, je ne doute pas que Votre Altesse reconsidérera l'éducation de Monseigneur le Kronprinz, dans l'intérêt de sa dynastie et de l'Etat.


Je me constitue de Votre Altesse, Monsieur mon frère, le très dévoué et humble serviteur et féal.



Son Excellence Révérendissime Monseigneur Wilfried de Klausbourg, Baron en Zollernberg
c.b.z.
Evêque de Kolstadt

Wilfried, Epizcopuz Kolstadto
avatar
Feu Carz. de Klausbourg

Messages : 14
Date d'inscription : 22/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum