Dans les couloirs du Palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans les couloirs du Palais

Message par Feu Baron de Lezingham le Lun 26 Déc 2011 - 20:01

C'était acté, Smith était en disgrâce. Zabrücksi avait gagné au jeu impitoyable des courtisaneries. La défaveur grand-ducale était implacable. Le Baron de Lezingham en homme de cour, savait que la faveur reviendrai un jour. Tout était affaire de vents politiques. L'homme se sentait sphinx, jeune étudiant, héritier d'une des plus grosse fortune du Zollernberg et d'un nom promis à la noblesse, il avait mené la révolte constitutionnelle lors la crise institutionnelle de la fin du règne de François-Joseph III. Son sens politique en avait fait un Klaubourgiste, portant à la Régence du Trône le frère aîné de l'actuel Grand-duc, le Prince Frédéric, décédé quelques années plus tard dans un naufrage. L'homme s'appuyait sur une clientèle recruté dans les milieux libéraux et progressistes : bourgeois éclairés, aristocrates libéraux. Il fallait enfin compter sur tous ceux qu'il faisait vivre. Lezingham était devenu, grâce à son mariage et à ses héritages, le premier employeur du pays, présidant aux destinées de trois conglomérats, actifs dans l'industrie mais surtout dans la finance. Il était le financeur des oeuvres de l'Eglise Zorthodoxe, lui l'arrière petit-neveu du Patriarche Zules V, le petit-neveu du cardinal Starhemberg et le neveu du cardinal Smith, figure de la Zorthodoxie sociale.

C'était un héritier qui faisait figure de parvenu en bourgeois fraichement anobli. Sa principale qualité était d'être riche et doué d'un grand sens politiques. Les écus, n'en déplaisent à la vieille noblesse, valaient davantage que les patentes Grand-ducales et les quartiers. L'honneur n'était rien dans un monde où la roublardise faisait les carrières. Smith s'exilait en province et préparait son retour.

Dans les couloirs qui le menaient à la sortie du Palais. Il rencontra Bersbourg :


- Et bien Monsieur, vous m'avez coûté une disgrace.

...
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les couloirs du Palais

Message par Otto Von Bersbourg le Lun 26 Déc 2011 - 22:01

- "Que ... Comment ?"

Von Bersbourg était surpris d'être abordé par cette homme.

- "On se connait ? De quelle disgrâce parlez-vous monsieur ?"
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les couloirs du Palais

Message par Feu Baron de Lezingham le Lun 26 Déc 2011 - 22:49

- Oh je ne devrai pas me tenir dans l'ombre. C'est la place des conseillers auprès de leur maître. Nous sortons tous deux de chez Son Altesse Royale. Votre entrevue n'a pas eu le meilleur effet. J'en suis à l'initiative, elle m'a coûté une disgrâce. Oh mais diantre où ai-je la tête, je me présente : Alexander Smith, 1er Baron de Lezingham, Chambellan du Grand-duc pour quelques heures encore. Monsieur, les codes de cette cour, que je m'apprête à quitter ne vous sied guère. Mettre fin à un entretien avec Son Altesse Royale, voilà qui tient de la hardiesse ou de la bêtise. Soyez heureux de ne pas être aux arrêts. Je vous recommende la plus grande prudence. Le Prince Zabrücksi est adversaire redoutable. Dans quinze jours la chambre des députés sera dissoute ainsi que le prévoit la constitution, des élections générales seront organisées. Peut être pourrions nous trouver les termes d'une entente électorale ? Me ferez-vous l'honneur de dîner chez moi à deux pas d'ici ?
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les couloirs du Palais

Message par Otto Von Bersbourg le Lun 26 Déc 2011 - 23:02

- "Je ne crains pas ce petit prince, même si il a le pouvoir de me faire guillotiner dit Vladimir. Je n'ai rien contre une alliance politique, surtout si cela nous donne une petite chance de gagner. Mais, quelle sont vos idéaux ? Etes-vous conservateur et monarchiste ?"
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les couloirs du Palais

Message par Feu Baron de Lezingham le Mar 27 Déc 2011 - 0:03

- Je suis monarchiste certes, mais un libéral monsieur. Je crois que la Liberté individuelle et les libertés du peuple ne sont que mieux préserver par une constitution qui pose les rapports des pouvoir entre eux et les limites. La Couronne a trop s'engager en politique menace tout l'édifice. Comprenez-vous le rôle arbitrale du Souverain est essentiel et ne peut que renforcer le fonctionnement harmonieux des institutions. Louis s'en moque, c'est un Prince zollernois qui a vécu en Russlavie, sa culture politique est à l'autoritarisme. Mais venez donc chez moi. Nous causerons plus facilement que dans ses couloirs perméables à toutes les oreilles.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les couloirs du Palais

Message par Otto Von Bersbourg le Mar 27 Déc 2011 - 9:57

- "Je crois que nous allons bien nous entendre monsieur. Et bien, allons chez vous."

Les deux hommes commencèrent à partir dans les couloirs du palais, pour enfin sortir du palais lui-même.
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les couloirs du Palais

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum