Zollenheim Morgenpost.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Mer 6 Mar 2013 - 23:48

Pourquoi nous ne pleurons pas le Carzinal Smith.

Le Carzinal Smith n'est plus. À l'annonce de sa mort, communiqués et articles de presse se sont abbatus sur nous en masse. On a salué le départ d'une « grande conscience libérale » . Je crois savoir ce qu’est une « grande conscience » et ce qu’est le parti libéral. Une grande conscience dépasse les querelles de parti. Une grande conscience est au-dessus de la mêlée. J’ai lu ici et là qu’un grand homme venait de nous quitter. Je crois savoir à peu près ce qu’est un grand homme. Le Carzinal Smith n’était pas le bon Frédéric-Guillaume Ier ni même le Prince August Molenkopv von Zabrücksi. La proximité fausse les perspectives. Ne nous trompons pas d’échelle, et gardons le sens des proportions.

Assurément, le Carzinal était un homme de bien. C'était un fervent zorthodoxe, passionné et impliqué dans la vie de la Cité. C'était un homme juste, charitable et courageux. La chose mérite d'être dite.

Pour autant le Carzinal Smith était un homme, qui, avec le temps, perdait le sens commun et se laissait entièrement dévorer par ses rêves de pouvoir. Il avait perdu toute nuance dans le propos, toute subtilité. On se souvient de l'insurrection de Kreuzeunbourg, où en haine de la Royauté, les émeutiers républicains avaient massacrés tout un peloton de la prévôté. Dans ces heures difficiles, le Carzinal hurlait, vociférait à la Chambre contre les soldats grands-ducaux qui entendaient ramener l'ordre. Dans une envolée "lyrique", il accusait le Prince Zabrücksi et S.A.R Louis Ier de crime de lèse-nation. Excusez du peu.

Pendant la difficile Guerre de Réunion, où la querelle des partis s'étaient éteinte devant l'Union Sacré, le Carzinal faisait cavalier seul. Il traitait alors le Prince Zabrücksi de "loup affamé", de "bandit", d'"assassin."

Assurément, le Carzinal était ambitieux. Dévoré par l'urbis, il se mettait systématiquement à contre courant d'un pouvoir dès lors qu'il n'était pas le sien. Son opposition était confuse, incompréhensible. Que le gouvernement s'attaque à la prostitution, et voilà que le Carzinal venait la défendre ! Le Carzinal ne s'effrayait pas de ses propres contradictions. Il ne débattait pas, paré dans la conviction profonde, de sa supériorité morale, il n'argumentait pas. Lorsqu'il était contrarié, il injuriait, lorsqu'il était de bonne humeur, il se laissait aller à des plaisanteries faciles et douteuses, pas même digne des brasseries qui lorgnent le Parlement.

Aussi, je le proclame avec force. Le Carzinal est le héros des libéraux. Il n'est pas celui des conservateurs, il n'est pas celui du Zollernberg, et c'est heureux.

Alexander von Kurland


Baromètre politique de la semaine.

↑ Franz Molenkopv von Zabrücksi. Le chef de l'opposition retrouve la traditionnelle place de chancelier, qu'avait occupé son père avant lui, et évince par la même occasion son rival, Smith-Lezingham. Il est pressenti comme le prochain Premier Ministre.
↓ Nicolaz de Vignes. Son mépris de l'opposition ne le grandit point. Dans la lignée du feu Carzinal Smith.
Alexander von Kurland

↑ Nola von Richthofen. La Ministre des Affaires Intérieures se tait. C'est préférable.
↓ Nicolaz de Vignes. Le Ministre des Affaires Intérieures a réussi à apeurer tout le Zollernberg, du Grand-Duc, jusqu'au plus humbles familles, de par son manque de fermeté en ce qui concerne la crise krasslandaise.
Elgenstein.

↑ Karl von Felgenheim. Le président et député du PNZ s'est montré le plus ardent défenseur du Wasserland.
↓ Ozcar Schrening von Watersee. Le Zollernberg a t-il un ministre du Trézor ? On ne peut pas retirer au Duc de Silverstein qu'il fait économie de toutes réformes et même de toutes déclarations.
Paiz Preceze-Aric

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Prince Zabrücksi le Sam 20 Avr 2013 - 11:46

Karl Kramer-Felgenheim est démis de ses fonctions de rédacteur en chef du Zollenheim MorgenPost. Monsieur Georg Mollwitz est nommé en remplacement.

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Lun 22 Avr 2013 - 23:04


Élections Générales : Grande déconvenue pour la droite zollernoise & victoire historique pour les whigz.

Pour la première fois de son histoire, le parti whig arrive très largement en tête des élections générales et n'aura besoin d'aucun appui pour gouverner. Conformément à la Constitution, le Feld-Maréchal Edorel Gatline sera la prochain premier ministre de Son Altesse Royale.


C'est avec énormément de surprise que le peuple zollernois a découvert les députés qu'il s'était donné. Alors qu'une victoire du PCZ paraissait acquise, ce sont les Whigz qui sont arrivé en tête. Fait historique, les députés centristes obtiennent pour la première fois de leur Histoire une majorité à Westernhalen.
L'homme que l'on dit le plus populaire du Zollernberg, le Feld-Maréchal et pair de la Couronne, Edorel Gatline, sera donc le prochain premier ministre. Assurément, sa large victoire lui permettra une très grande manœuvre d'action, et il pourra rompre avec la politique habituelle de son parti, qui se voyait obligé lorsqu'il était en position de gouverner, de piocher du personnel ministériel à droite et à gauche.

Assurément, un tzunami centriste a défilé sur le Grand-Duché, emportant tout sur son passage. Les autres partis ont tous subi une très lourde défaite, et le nouveau venu en politique qu'est le baron de Castelmore a renvoyé bon nombre de ces vieux renards à leurs chers études.
Les conservateurs ont accueilli leur défaite avec énormément de surprise. Anticipé comme les favoris de cette élection, ils gagnent des députés, mais sont très largement distancés par les Whigz. Une cruelle déconvenue pour le Prince Zabrucksi, qui la veille encore, était, de son propre aveu, quasiment assuré de devenir le prochain premier ministre.

Assurément, si la défaite conservatrice est d'ampleur, les nationaliztes doivent encore envier leur position. Le PNZ n'est plus représenté à Westernhalen. Le parti d'Erwin Schlesien survivra t-il à ce complet et total désaveu des électeurs zollernois ? Rarement a t-on vu tel dégringolade en politique. Voilà un parti qui, il y a encore dix ans, tenait les cœurs et les institutions zollernoises. Aujourd'hui, les nationaliztes ont tout perdu.

Seul point de satisfaction ; la déroute libéral. Le parti de Lezingham s'effondre à trente-quatre députés. C'est le message populaire, déjà tant perceptible avant les élections, que le Zollernberg ne sera ni le champ d'application des lubies gauchiztes, ni le simple spectateur de son démembrement.

- Les résultats, provinces par provinces -


A Wilhelstaufen, c'est la liste conservatrice qui arrive en tête. Dans leur malheur, les conservateurs pourront se consoler avec ce joli coup, ils raflent la capitale, ancré à gauche depuis plusieurs législatures :

S.A. le Prince Hanz (cons.) : 56,25 %
Carl Fussgänger von Ferresheim (whig) : 31,25 %
Erwin Schlesien (nat.) : 6,25 %
Karl Sturm (lib.) : 6,25 %


En Silverstein, la victoire whig est écrasante, illlustration du raz de marée politique qui a frappé le Zollernberg :

Ozcar Schrening von Watersee (whig) : 86,36 %
Gerhardt Beden (lib.) : 4,55 %
Werner Fuchs (cons.) : 4,55 %
Hans Schupmann (nat.) : 4,54 %


Le Kolstein, traditionnel bastion libéral, reste fidèle à la gauche zollernoise. Alexander Smith s'offre par la même occasion une victoire de dictateur banganais et sauve l'honneur !

Alexander Smith (lib.) : 95,95 %
Karl von Schwartzwolf (cons.) : 1,35 %
Jakob Sonnenblum (whig) : 1,35 %
Bill Trummendous (nat.) : 1,35 %

Extrêmement populaire aux Zorcades, le baron de Castelmore arrive en tête sans surprise.

Edorel Gatline (whig) : 84,53 %
Otto Kramer (nat.) : 14,75 %
Werner Fuchs (cons.) : 0,36 %
Giovanni Panzanys (lib.) : 0,36 %

En Wilhelstein, la liste whig précède de peu la liste conservatrice. Désavoué par le Grand-Duc, Nicolaz de Vignes relance une carrière politique que l'on disait ruiné. Le nombre important de suffrages conservateurs laissent pour autant une chance au PCZ de reprendre la province aux prochaines élections.

Nicolaz de Vignes (whig) : 52,11 %
Erich von Wolfenbüttel (cons.) : 45,07 %
Maximilian Strauss (lib.) : 1,41 %
Mark Will (nat.) : 1,41 %


Ce n'est qu'en Wasserland que l'élection s'est déroulé comme l'on attendait. Large victoire conservatrice, défaite libérale, sans doute à relier à la crise krasslandaise.

Karl Mauzer (cons.) : 85,42 %
Manfred Chesterfield (whig) : 10,42 %
Hans Edward Clementz-Wasser (nat.) : 2,08 %
Hans Schupachoupz (lib.) : 2,08 %


Le Zabrück reste dans le camp conservateur et renouvelle sa confiance à ses notables traditionnels, tranchant ainsi radicalement avec le reste du pays. Éternel & bon Zabrück !

Franz Molenkopv von Zabrücksi (cons.) : 59,52 %
Karl von Felgenheim (nat.) : 39,68 %
Jazon Bourn (whig) : 0,40 %
Werther von Walheim (lib.) : 0,40 %

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Lun 22 Avr 2013 - 23:35

Zabrücksi : Le rendez-vous raté avec Westernhalen.

Franz Molenkopv von Zabrücksi pensait et croyait dur comme fer qu'il deviendrait le prochain premier ministre du Grand-Duché. Une source provenant de l'entourage du Prince nous témoigne de cet état d'esprit révolu.
« J'entendais régulièrement le Prince commenter les élections à venir de la manière suivante : Les libéraux se sont totalement discrédités et subiront une très lourde défaite dans les urnes. Le peuple voudra l'alternance et votera conservateur dans sa très grande majorité. Lezingham pourra s'estimer heureux s'il arrive à sauver les Zorcades. Quant aux nationaliztes et aux whigz, ils ne feront que ramasser les miettes. »

Ce scénario, s'il était hautement désirable, ne s'est pas produit, et le président du PCZ s'est lourdement trompé dans sa lecture de la vie politique zollernoise. Aussi, l'un de ses proches nous le décrit désormais comme « très abattu et très blessé dans son orgueil.»

L'explication de ce zéisme politique est toute simple, un paysan du Silverstein me l'a résumé en quelques mots, peu avant les élections, avec le bon sens qu'ont ces vieux paysans.
« Je n'aime point ces libéraux qui veulent toucher à la Zainte-Eglise et donner le Wasserland aux étrangers. Je ne veux point pour autant du retour des conservateurs. Je m'engagerais pour la liste de Monsieur le Feld-Maréchal en qui j'ai toute confiance. »

Dans cette explication réside toute la récente faillite des conservateurs. Si nous étions au diapason avec le peuple quant au rejet des libéraux, nous ne savions plus nous faire aimer par lui. Le Prince est très populaire au Zabruck, certes, Gatline l'est lui aussi aux Zorcades, mais aussi dans toute la nation zollernoise.

Nos maux sont identifiés. Le remède est simple. Il faut retourner au peuple. Ce qu'a fait le Prince dans sa province était une bonne idée, cela a porté ses fruits, mais il faut désormais l'étendre au Zollernberg tout entier et redevenir les Pères du peuple.

Je reste confiant pour l'avenir. Nous avons gagné plus de cinquante députés. Le Whilelstein ne demande qu'à suivre la capitale et à basculer vers nous. Un peu de patience, Monsieur le Prince, ce n'est que partie remise !

Georg Angermann, militant et cadre du PCZ.

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Ven 3 Mai 2013 - 0:07


Baromètre politique de la semaine.

↑ Alexander Lemberg. Le volontarisme et l'énergie du jeune ministre porteront assurément leurs fruits.
↓ Manfred Chesterfield. Les réformes jacobines du Ministre laissent peu de place aux habitants des capitales de province.
Alexander von Kurland

↑ Edorel Gatline. Si les projets du PM tardent à se concrétiser, on lui doit l'idée de la Zollfest qui s'annonce comme un grand succès culturel à venir.
↓ Alexander Lemberg. Mais que quelqu'un fasse œuvre de charité et informe le Sieur Lemberg qu'il est d'abord Ministre du Trézor avant d'être ministre de l'agriculture et de la pêche !
Elgenstein

↑ Franz Molenkopv von Zabrücksi. Il est finalement le second grand gagnant des élections générales passés. Après avoir détruit l'ennemi libéral, et le frère maudit nationalizte, qui dit qu'il ne réduire pas aussi les Whigz ?
↓ Erwin Schlesien. Le nationalizme est-il un mouvement fini ? Son Président est renvoyé à ses livres, le reverra t-on à westernhalen ?
Paiz Preceze-Aric

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Sam 18 Mai 2013 - 12:22





Droit de vote féminin : Monseigneur Zabrücksi appelle " les femmes à ignorer cet arrêté."


Entretien avec Monseigneur Ztanizlaz von Zabrücksi, évêque de Zozolulu au sujet du droit de vote des femmes.

Monseigneur, merci de nous accorder cet entretien. Il se murmure que vous êtes farouchement opposé à l'ouverture du droit de vote aux femmes, qu'en est-il réellement ?

Monseigneur Zabrücksi : Je suis effectivement complètement opposé à cet arrêté gouvernemental. A vrai dire, il relève du zcandale plus qu'autre chose. L'Église avait un rôle à tenir et une parole à faire savoir en ce qui concerne le droit de vote féminin, Monsieur le ministre Chesterfied a préféré un coup de force pour museler l'Église, et prétend nous mettre en face du fait accompli. C'est après la réforme de l'état-civil, une nouvelle attaque faite à l'Église, attaque d'ailleurs bien comprise par les libéraux du Baron de Lezingham qui tombent à bras raccourcis sur les "curés" et  sur le clergé zorthodoxe " force hostile au progrès."

Au delà des conditions de promulgation de cet arrêté, pourquoi vous montrez-vous hostile au droit de vote féminin ?

Monseigneur Zabrücksi : Le Zollernberg est malheureusement en proie au mal égalitariste depuis maintenant de nombreuses années. La Zainte-Église rapelle avec force les desseins des Dieux quant à la place des femmes et des hommes dans la société. L'homme est appelé à servir la société, il en a la force et l'intelligence, il est appelé à voter, à participer à la vie de la cité et à se battre pour elle. La femme est appelé elle à la maternité et à élever des enfants. Ce n'est pas une vocation inférieure à celle des hommes. Les Dieux lui ont offert ce magnifique droit à offrir la vie, et à façonner le Zollernberg de demain. D'une certaine manière, la femme participe bien plus glorieusement que les hommes au bonheur et au salut de l'humanité.

Le ministre Chesterfield ne manquera pas de s'opposer à vous, d'en faire appel à l'égalité et de vous réduire à un vil réactionnaire ...

Monseigneur Zabrücksi : Le Ministre Chesterfield, athée notoire, et violemment anti-zorthodoxe, n'y manquera pas en effet ... Pour autant, l'Église n'a pas de leçons à recevoir de lui. Il n'était pas même né, qu'elle avait proclamé l'égale dignité entre hommes et femmes depuis des siècles. L'Église a fait bien plus pour la condition féminine, en interdisant la répudiation des femmes par exemple, que bon nombre de ces idéologues d'opérette. J'appelle les Zorthodoxes, et en particulier les femmes, à ne pas tenir compte de cet arrêté

Pour en finir, revenons à vous, Monseigneur, que retenez-vous des premières années de votre mandat à l'évêché de Zozolulu ?

Monseigneur Zabrücksi : L'un des principaux chantiers était d'impliquer toujours plus les Zorthodoxes dans les mutations de notre monde. Face à la modernité, que certains opposent à la Foi, le clergé et moi-même nous appliquons à zorthodoxiser la modernité. Les missions d'évangélisation sont également appelés à continuer. Les dieux savent à quel point les Zorcades en ont besoin ...[/justify]

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Dim 17 Nov 2013 - 12:47



Une si longue nuit …
Les années se suivent et se ressemblent pour le parti conservateur. Les vingt-deuxièmes élections générales ont vu la défaite de la formation politique du Prince Zabrücksi. Comme de coutume, il parvient certes en tête des partis d'opposition, mais loin derrière les libéraux.

Les conservateurs voient pour autant leur socle électoral s'effriter dangereusement avec une perte net de près de quatre-vingts députés. Ceux-ci ont tout intérêt à se réinventer, pour reconquérir les cœurs zollernois et mettre fin à dix années de politique libérale ou assimilée. C'est d'une importance capitale quand on voit à quel point le Zollernberg s'est renié, lorsqu'on voit qu'il fait la guerre à sa propre Église, qu'il renonce à inspirer le monde.

La catastrophe whig est pour autant plus appréciable. L'incompétent, l'analphabète, l'autocrate Edorel Gatline est mis à la porte. Voilà une belle victoire de Monseigneur Zabrucksi qui aura su remonter les bretelles à ce gamin vulgaire et vaguement pro-zollernois.

Ce n'était pas non plus la fête à l'état-major du Zentrum. Lemberg s'est fait élire sur son propre nom et a atteint l'objectif minimal. Pour autant, les centristes n'auront pas réussi à percer hors du Silverstein. Peut-être ce parti est-il appelé à devenir le parti de cette région, encore très marquée par les libertés provinciales, et la fidélité à la foi de nos aïeux.

Le Sieur Muller va former d'ici peu son gouvernement. Laissons-lui le bénéfice du doute, mais restons vigilants !

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Mer 23 Avr 2014 - 22:02



L'Amiral Klaus Störtebeker est mort


Le Feld-Maréchal du Saint Empire est décédé mardi à Confolens des suites d'une fièvre contractée en Valdisky. Il laisse une veuve la Princesse Anastazia de Palogne et un fils Stanislas.

Le Saint-Empire perd un grand soldat, un grand dirigeant, et un grand édoranais. Jamais encore un homme n'avait tant servi avec autant d'abnégation son pays. D'ailleurs, pour les Zollernois, Störtebeker était l'incarnation même d'Edoran.

Vainqueur du Zollernberg, Klaus avait réussi à gagner les cœurs des vaincus. Son sens de la modération, son souci du bien commun lui avait gagné notre estime. Magnanime, il avait pardonné à son ennemi de la veille, et via ses réalisations, et son activité diplomatique, il avait été le plus sur défenseur du Zollernberg. Fondateur de la Triple-Alliance, il avait su contenir les tentatives de déstabilisation krasslandaise et valdiske. Véritable artisan de la paix du Continent Nord, il sut la conserver.

Le pirate, comme il aimait à se nommer, est mort, mais son œuvre reste et elle est immense. Il nous a donné la paix. Son dernier combat en Valdisky fut un échec, mais Klaus a vécu assez longtemps pour voir ce grand mariage entre sa patrie et la notre, seuls garants de la paix au Nord.

Va t'en donc vieux pirate. Le Zollernberg que tu as vaincu te portera longtemps dans ton cœur. Il t'élèvera une statue et chérira ton souvenir. Pars en paix, et que les Dieux t'accueillent !


Le Zollenheim MorgenPost lance une souscription pour élever une statue à Lebus am der Krassee où des soldats édoranais veillent avec leurs fréres d'armes zollernois pour le salut du pays. La statue sera à l'effigie du défunt, et portera comme épitathe : Il a servi le Grand-Duché comme il a servi sa patrie - Les Zollernois reconnaissants.

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Herauzgeber Zabrücksi le Mer 7 Mai 2014 - 21:43



La victoire du Zollernberg

Les résultats des élections générales viennent de tomber, et surprise divine ! Les conservateurs et leur allié du Zentrum remportent un peu plus des deux tiers des sièges, tandis que la représentativité du parti libéral s'effondre ! Le Prince Zabrücksi sera le prochain premier ministre de Son Altesse Royale Louis Ier.

Une nette victoire conservatrice

La victoire conservatrice est écrasante, et il faut remonter plusieurs décennies en ailleurs pour en revoir une de cette ampleur. Les bastions droitiers perdus sont revenus au Prince Zabrücksi. Et il faut féliciter le sieur Zeiter pour sa superbe victoire dans la capitale. Quant au Prince Zabrücksi, il accède enfin au pouvoir après lequel il n'avait cessé de courir depuis tant d'années, et il était temps puisqu'il avait promis à ses propres troupes de vaincre ou se démettre.

L'effondrement des libéraux


A tant vouloir les perdre, c'est désormais chose faite. Ce n'est pas faute de les avoir prévenu, voilà la déroute libérale annoncé par le Président du Zentrum Alexander Lemberg. Le peuple zollernois est foncièrement attaché à ses institutions et à la religion des aïeux. C'est dans doute dans la sotte offensive nihiliste contre l'Église qu'il faut chercher la raison d'un tel désaveu, après une domination intellectuelle et politique pourtant absolue. Détaché de leurs électeurs et de leurs aspirations profondes, les libéraux ont d'abord perdu leur cœur, et maintenant l'État.

Herauzgeber Zabrücksi

Messages : 36
Date d'inscription : 27/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Maitre Schweitzer le Sam 23 Avr 2016 - 15:25

Lettre ouverte d'un ancien ministre libéral aux Zollernois



Zerge Schweitzer,
Docteur ès lettres,
Ancien ministre du Zollernberg,

Tôt, ce matin, j'ai remis ma démission au Président du Parti Libéral de Zollernberg. Je quitte ainsi les instances dirigeants du mouvement progressiste zollernois après plusieurs décennies de militantisme. Je garderai les meilleurs souvenirs de ces années et surtout une grande fierté d'avoir pu servir la Couronne. Mon mandat passé au ministère du Trézor fut animé par mon idéal de toujours: le service et la conquete de nouveaux droits pour les Zollernois.

Cependant, ma conscience m'interpelle devant le devenir du PLZ, et c'est ce qui motive ma décision. Je ne puis suivre davantage la ligne inspire à ce respectable parti par le président Julius Muller. Il n'y a pas si longtemps encore, nous autres libéraux, croisions le fer à la Chambre avec nos homologues conservateurs. Les débats étaient parfois tendus, mais nous croyions en un parlementarisme apaisé, et nous nous retrouvions à l'issue des débats dans les salons feutrés du Parlement.
Le parlementarisme prôné par Monsieur le Vicomte Muller est agressif, hargneux. Le Parlement est devenu un lieu irrespirable, où l'injure est devenue facile, où la dignité des gentlemen zollernois n'est plus qu'un lointain souvenir. Certains députés libéraux semblent se complaire dans cette atmosphère de vindicte et de guerre civile permanente.
Il y a plus grave. Je ne puis cautionner les odieuses manœuvres libérales des semaines passés. Quoique opposé aux dernières décisions gouvernementales, je n'ai que peu goûté la manière avec laquelle les libéraux ont fomenté de toutes pièces une pression internationale pour faire plier un gouvernement. Symboliquement, quelque chose dans notre unité a été blessé, jamais aucun parlementaires n'avait compté sur des ingérences extérieures pour régler des affaires entre Zollernois.
Enfin, les dernières accusations gravissimes à l'encontre du PCZ m'ont indigné et emporté mon choix. Le PLZ conteste l’inscription de plusieurs Zollernois sur les listes électorales. Il entend dénier à certains Zollernois le droit de voter. L'argumentaire à ce sujet a été d'une faiblesse confondante. Moi-même, selon les dires du Vicomte Muller, je devrais être privé du plus élémentaire de mes droits civiques !
Chose la plus grave encore; l'accusation formulé à l'égard du Palais, dont je me dissocie fortement par le présente lettre. C'est la première fois dans l'histoire zollernoise qu'une personnalité politique ose attaquer gratuitement et sans preuves notre souverain. Symboliquement, le coup porté à l'édifice monarchique est très grave. Muller frappe sciemment l'équilibre des instituions zollernoises à des fins électoralistes !

J'en suis arrivé à la conclusion que je n'avais plus rien à faire dans ce parti si étranger au bon droit et à l’âme zollernoise. Je continuerai mon combat progressiste et démocrate dans un parti qui le sera, ce ne sera donc le PLZ.



Zerge Schweitzer,
Docteur ès lettres,
Ancien ministre libéral Zollernois
.
avatar
Maitre Schweitzer

Messages : 19
Date d'inscription : 31/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Prince Zabrücksi le Mer 13 Juil 2016 - 22:58

Le "malaise" des députés conservateurs devant les projets gouvernementaux


Malaise. C'est le terme qu'a employé un assistant parlementaire conservateur devant le projet de loi gouvernemental relatif aux partis politiques. Ce texte s'inscrit dans une tendance politique de fond des monarchies nordiques. Il s'agit de l'aveu même du baron de Lezingham de renforcer la stabilité des institutions en expulsant de la tribune publique ceux qui souhaitent la dissolution du corps social et de l'édifice. Rappelons pour le lecteur que cette loi doit permettre l'interdiction des partis s'engageant contre la nature monarchique du régime, l'intégrité du territoire ou le droit légitime à la propriété privée.

Il s'agit d'un vieux projet conservateur, qui, devait légitimement recueillir le soutien sans réserve des députés conservateurs. Et pourtant, ce n'est pas le cas. Le député Zpielberg nous l'explique: " Les initiatives gouvernementales visant à tuer dans l'oeuf les partis merksistes et républicains sont louables. Seulement, les partisans de la Réunion du Zabrück sont visés, et c'est là que la bât blesse. Il est problématique que les défenseurs d'un grand archiduché soient privés d'expression." Et Zpielberg de s'agacer: Nous sommes loyalistes et notre parole ne se veut pas dissolvante mais constructive, nous ne pouvons pas être rangés à la même enseigne que les républicains!"
Pourtant une source gouvernementale bien placée réplique: " Ces accusations sont sans fondement. Nous ne visons pas les zabrückois, mais un éventuel mouvement rattachiste wasserlandais au Krassland." Ce à quoi répond Zpielberg, indigné : " C'est une éventualité bien mince, et les krasslandais ont bon dos. Dans ce cas, pourquoi le Ministre n'a t-il pas publiquement rassuré les rattachistes ?

Le projet de loi suscite également d'autres critiques, parmi les conservateurs les plus centristes. Un attaché parlementaire témoigne. " Le gouvernement s'engage dans une voie réactionnaire, et cela suscite chez nous un malaise. Mon député s'est cru l'autre jour dans un hémicycle valdisk. Monsieur le Premier Ministre a tout de même parlé d'assainissement démocratique et de purge des factieux et des séditieux ! C'est du Rouzzeau dans le texte ! " Un député du Silverstein, qui a voulu rester anonyme - précisons toutefois qu'il aime la messe, le fuzzball, et porter le chandelier du Grand-Duc- renchérit : "Nous comprenons la volonté gouvernementale de légiférer hardiment, conformément au souhait des Zollernois, mais allons-nous utiliser la même violence verbale et les mêmes anathèmes que les libéraux de ses dernières années ? "

Le projet de loi est donc contesté. Cependant, les conservateurs devraient instinctivement faire bloc pour le gouvernement et contre l'Opposition. Toutefois, les critiques émises seront vraisemblablement portées désormais par les libéraux, ceux-ci ayant promis de saisir la Cour Suprême contre ce texte controversé.

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Prince Zabrücksi le Dim 23 Oct 2016 - 16:30


Édition du 23 octobre 2016

Quel avenir pour le Zollernberg à l'O.N.A ?

Depuis le départ de la délégation zollernoise des débats de la très controversée résolution krasslandaise, l'avenir du Grand-Duché au sein de l'ONA s'inscrit en pointillé. Et pour cause, si le texte est voté, notre pays se verrait dans l'obligation statutaire d'appliquer la dite résolution et d'évacuer le Wasserland occidental. Pour Whilelstaufen, qui a quitté les négociations, la chose est impensable. Le Ministre des Affaires Extérieures commentait la veille encore l'affaire en ces termes : "Nous ne lâcherons pas un mètre carré de notre territoire national." Aussi, le Zollernberg enfreindrait la charte de l'O.N.A qu'il a signé. De fait, une exclusion de l'organisation interviendrait sans doute rapidement, ce qui donne du grain à moudre aux conservateurs, qui, pour une large partie d'entre eux souhaiteraient que le gouvernement dépose dès à présent un préavis de retrait de l'Organisation honnie. Même en cas de rejet de la motion krasslandaise, on voit mal le Zollernberg accorder encore sa confiance à une organisation, qui en place et lieu de préserver la paix micromondiale, se fait l'outil de ceux qui veulent démenbrer notre pays. Dans tous les cas, l'avenir du Zollernberg à l'O.N.A s'annonce sombre et semble donner raison aux conservateurs qui souhaitent le retour d'une diplomatie bilatérale.

Décès de l'écrivain Viktor Braun

Le célèbre écrivain-député Viktor Braun est décédé hier de noyade suite à un tragique accident de navigation. Alors que l'écrivain naviguait avec son épouse dans le delta de la Zpree à hauteur de Reindl, un brusque tourbillon de vent s'est abattu sur le modeste canot et l'a fait chavirer. Des paysans sur la rive ont raconté la terrible agonie du couple: "Monsieur et Madame étant attachés au banc de leur canot, ils n'ont pas pu se dégager à temps, et sont morts asphyxiés. Nous les avons découverts ainsi, tout bleues, et les mains raidies sur les attaches de leurs ceinture.
L'académie littéraire zollernoise et les députés du Parlement ont regretté la disparition du député, qui au travers de ses oeuvres littéraires, était devenue une égérie de la gauche zollernoise.
Un service funèbre sera célébré aujourd'hui en fin de journée à la cathédrale de Neustrassenkamp d'où était originaire le couple.

Double mariage chez les Zabrücksi

A l'occasion de la Zaint-Zézile, l'une des zaintes patronnes de la maisonnée, Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi a marié ses deux fils hier à Zollenheim.
Phillip, député conservateur et rattachiste s'est uni à Diane-Cléôpatre de Whilelstein, veuve du comte de Lambal, engagé en politique du côté libéral. Voilà qui promet d'animer les soirées du couple !
Ozcar, fils cadet du second mariage du Prince, s'est marié à la princesse Anaztazie de Livadia, et c'est cette jeune et belle princesse zlave qui a fait murmurer l'assistance lorsqu'elle a remonté l'allée au bras de son père le Roi de Livadia.
A l'issue de la cérémonie, le marié, attaché militaire de la Russlavie auprès de Livadia, s'est vu remettre la Grand-Croix de l'Ordre Royal de Livadia, plus haute distinction de ce pays, pour services rendus.
Le Roi est désormais attendu chez le Premier Ministre tandis que le cadet Zabrücksi a annoncé son entrée dans la marine.

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zollenheim Morgenpost.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum