Cours d'Histoire contemporaine : La Guerre de Réunion dispensée par le Professeur Schlesien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours d'Histoire contemporaine : La Guerre de Réunion dispensée par le Professeur Schlesien.

Message  Erwin Schlesien le Mar 20 Nov 2012 - 23:18

Le brouhaha régnait dans l'amphithéâtre de la vieille faculté d'Histoire de Wilhelstaufen. On comptait dans l'assistance, des fils de pairs de Zollernberg, des petits nobliaux de province, comme autrefois, mais aussi des fils de bonne famille bourgeoise de la capitale. Il y avait également quelques filles de bonne famille. Celles-ci en bonnes zorthodoxes attendaient sagement leur professeur, au premier rang, en évitant tout contact avec le gente masculine.

Le brouhaha cessa subitement. Les élèves se levèrent brutalement, comme des automates, pour saluer l'entrée de Monsieur le Professeur.

Distraitement, Erwin leur fit un signe de la main, que les jeunes gens prirent pour une invitation à s'asseoir. Erwin Schlesien descendait vers son estrade d'un pas vif. Il semblait revivre. Enfin, le panzollerniste de la première heure avait décidé d'abandonner la politique. Assurément, il n'aimait pas les conflits et préférait le calme de sa bibliothèque et les ambiances studieuses de la prestigieuse université de Whilelstaufen.

- Bien, bien, jeunes gens, asseyez-vous.

Schlesien s'assit derrière son bureau. Il sortit de sa serviette une pile de papiers froissés, ainsi qu'une baguette et de petites lunettes. Religieusement, les élèves attendaient.

- Bien, Messieurs, mesdemoiselles, je suis chargé de vous donner un cours sur la Guerre de Réunion. Profitez-en, il sera sans doute supprimé en cas de victoire du parti anti-zollernois aux élections générales. Que voulez-vous, chaque gouvernement a sa priorité. L'un défend les zollernois, l'autre veut légaliser la prostitution.

Schlesien eut un sourire. Ici, personne ne le reprenait, tous buvaient ses paroles.

- Bien, aujourd'hui, nous ferons les causes du dit conflit. Si vous souhaitez que j'aille plus lentement, faites moi des signes sémaphoriques.


Dernière édition par Erwin Schlesien le Mar 20 Nov 2012 - 23:30, édité 3 fois
avatar
Erwin Schlesien

Messages : 63
Date d'inscription : 17/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours d'Histoire contemporaine : La Guerre de Réunion dispensée par le Professeur Schlesien.

Message  Erwin Schlesien le Mar 20 Nov 2012 - 23:26

- Inutile de vous rappeler que la Guerre du Continent Nord ou Guerre de Réunion pour les Zollernois opposa au printemps 2012 le Zollernberg à une Coalition comprenant Edoran, Armara et Meniro. Malgré des succès initiaux, le Zollernberg fut battue en brèche par la supériorité militaire et économique de la Coalition, et du reconnaître sa défaite au Traité de Zozolu.

Commençons par un grand un les causes, section un la politique étrangère édoranaise.

1. La politique étrangere édoranaise.
Il est communément admis encore aujourd'hui dans les milieux conservateurs zollernois que la Guerre fut imposé au Zollernberg. Les manœuvres navales édoranaises de février 2012 en Golfe de Locquetas sont perçues comme un empiétement sur une zone d'influence traditionnellement dévolue au Grand-Duché. De même, l'expansion édoranaise sur les terres du Centuryon sont alors le sujet de vives inquiétudes au sein de l'opinion publique. On craint une mainmise complète de l'Empire sur le continent Nord. Enfin, l'Edredonie sous contrôle édoranaise reste une pomme de discorde entre les deux pays. On la voit à Whilelstaufen comme une possible base de départ édoranaise vers le Grand-Duché.
L'idée d'une guerre préventive et juste entamé par un Zollernberg soucieux pour sa propre sécurité tend aujourd'hui à tomber. En effet, l'historiographie récente rappelle que les frictions en Golfe de Locquetas tendait à etre résolu via l'action diplomatique. Selon Babenberg, alors Premier Ministre, Edoran par la voie de son feld-maréchal était prét à reconnaître le Locquetas comme une mare zollernae. Dans le meme ordre d'idée, l'Edredonie démilitarisé ne se portait pas vraiment à une base de lancement d'une offensive impériale. Il faut rechercher la cause de la guerre dans le panzollernisme.

2. Le Panzollernisme
Le Panzollernisme est une vieille idée qui n'avait jamais totalement disparu. Encore très en vogue dans l'armée, elle était le vœu secret de nombreux intellectuels et officiers, convertis de facade à un parlementarisme classique. Il s'agit d'un mouvement irrédentiste visant à rassembler tous les Zollernophones sous la meme Couronne. Au printemps 2012, l'idée est rénové par votre serviteur ; Erwin de son prénom. Zollernois de l'extérieur, il remet à la mode dans les beaux salons de la capitale le rêve panzollerniste. Profitant de la tribune offerte par le très conservateur Zollenheim MorgenPost, il popularises ses idées.
Le Panzollernisme réclame le rattachement de plusieurs territoires à la Patrie. Les libéraux s'opposent à cela et commentent "Si les revendications sur le Crassauerstein et la Nordenmark semblent évidentes, les nouvelles vues sont plus difficiles à jutifier. On réclame le Krassberg, le Krassland, du fait des minorités zollernoises qui y vivent, des iles de la Mer Océane où on comptait alors environ 10% d'habitants ethniquement zollernois. La partie sud de la CSH où vivent plusieurs milliers de zollernois ayant fuit la Zorthodoxie triomphante est également réclamé. 10 % c'est trop peu, cela relève de la diaspora zollernoise, pas d'un peuplement ancien qui aurait zollernisé le pays"

- Comment cela ? Noter la citation ? Mais bien sur, comprenez qu'une citation à votre examen, exercera une poussée verticale de bas en haut de votre note !

Le 21 mars 2012, les troupes zollernoises prennent pied en Edredonie, immédiatement renommé Ludwigstadt. Le Prince Zabrücksi pense ainsi faire le premier pas de la Grande-Oeuvre.


Dernière édition par Erwin Schlesien le Mar 20 Nov 2012 - 23:32, édité 1 fois
avatar
Erwin Schlesien

Messages : 63
Date d'inscription : 17/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours d'Histoire contemporaine : La Guerre de Réunion dispensée par le Professeur Schlesien.

Message  Erwin Schlesien le Mar 20 Nov 2012 - 23:28

Enfin, dans une troisième section, venons en au grand homme.

3. La personnalité du Prince Zabrücksi
On pourrait appeler cette guerre, la guerre de Zabrücksi tant elle fut dominé par sa personnalité. D'ailleurs, l'écrivain kurzemois Lenderg la décrit comme « un gigantesque duel Zabrücksi-Störtebeker, ne s'achevant qu'avec la mort d'un dueliste »
La personnalité du Prince Zabrücksi doit etre étudié. Disgracié au début du conflit, il devient rapidement à sa faveur Premier Ministre et Feld-Maréchal. Très apprécié de la troupe, il suscite la méfiance de certains officiers. Il n'admet la critique de personne et s'estimera être le seul à pouvoir conduire au mieux la guerre. Personnage impulsif, coléreux, l'homme est un nationalizte passionné et donnera sa vie pour la Grande-Oeuvre. Incarnant la nation zollernoise, il tient le pays dans un gant de fer et entend mener une guerre totale.

- Quoi ? La fin ? Hé bien, filez jeunes gens, nous nous reverrons la semaine prochaine, et ensemble nous étudierons le déroulement du conflit.
avatar
Erwin Schlesien

Messages : 63
Date d'inscription : 17/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours d'Histoire contemporaine : La Guerre de Réunion dispensée par le Professeur Schlesien.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum