Le début de la colère populaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le début de la colère populaire

Message  Otto Von Bersbourg le Mer 4 Jan 2012 - 11:11

Otto Von Bersbourg arriva au centre-ville de la capitale de Wasserland. Il cria pour faire venir la plèbe autour de lui.

- "Mes chers compatriotes du Zollrnberg ! Camarades de souffrance ! Frères et soeurs ! Venez écouter ma colère grandissante !"

Une grande foule se met autour d'Otto.

- "Hier, j'ai vue des ouvriers souffrir le martyr en travaillant, car le patron voulait toujours plus ! Des paysans ne produisant pas assez pour le propre famille car ils n'étaient pas assez nombreux, ou que leur seigneur réclamait beaucoup trop ! Des chômeurs et des SDF mourant de faim, ne voulant qu'un simple travail pour vivre dignement ! Allons-nous laisser ça ?! Non !! Il faut créer des emplois par dizaine de milliers, réduire le temps de travail et augmenter le salaire. Rien que ceci devrait apaiser grandement les souffrances du peuple."

Le public était de plus en plus galvanisé par le discours de Von Bersbourg.

- "Unissons-nous jusqu'à la victoire aux élections ! Faites de grandes manifestations ! Faites des grèves générales ! Montrons à ses chiens du gouvernement notre colère, qui grandira beaucoup plus si nos revendications ne sont pas acceptés entièrement ! Mais surtout, ne vous faites pas avoir par le gouvernement. Leurs pseudo-réformes ne sont jamais suffisantes, et servent qu'à réduire la colère anti-conservateurs et à minimiser nos convictions, nos idées et nos actions. La victoire ou la mort !!"

Le peuple applaudissait et criait sur ces mots, se sentant prêt à tous pour manifester.
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mer 4 Jan 2012 - 17:24


Un malheur n'arrivait jamais seul. Le Prince, en qualité de ministre de l'Intérieur, avait reçu moult rapports sur les événements du Wasserland. Les manifestations s'amplifiaient, et des bandes d'ouvriers investissaient le vieux centre de Kreuzunburg.
Les propriétés, et plus importants encore, les arsenaux avaient été respectés. On ne dénombrait pas non plus d'agressions physiques, mais de violents slogans contre le gouvernement, les conservateurs, et le patronat avaient été entendus.
Zabrücksi n'était pas disposé à laisser ce mouvement dissident s'étendre. Il fallait, par mesure de prévention, frapper vite et fort.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mer 4 Jan 2012 - 17:34

Sous les huées de la foule, un bataillon de soldats de la prévôté se déployait, obstruant les rues menant à la Grande-Place, épicentre de la manifestation. La foule, largement majoritaire, se refroidit lorsqu'elle aperçut que sur l'épaule de chaque soldat brillait une carabine.

Un officier s'avança et déplia un ordre. A voix haute, il le lut pour la foule.

Au nom du Prince Zabrucksi, en charge de la Sécurité Intérieure, par le bon vouloir du Grand-Duc

Nous vous sommons de vous disperser à l'instant. Cette manifestation n'a reçu aucune autorisation. Bons habitants de Kreuzeuburg, retournez à vos métiers qui vous préservent du caniveau. Vos réclamations ne doivent faire l'objet que de pétitions déposés auprès de vos élus, et non de manifestations hostile à la tranquillité public et à l'ordre grand-ducale. Ne faites point de difficultés et il n'y aura aucune poursuite.
Libérez la place !!

Sur ce dernier mot, les soldats, déployés en deux rangs derrière lui, avancèrent avec un ordre impeccable d'un pas. Il n'y eut qu'un seul son de botte.

avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Otto Von Bersbourg le Mer 4 Jan 2012 - 17:52

Le leader des manifestations, Otto Von Bersbourg, avança, et se mit entre les manifestants et les soldats.

- "Soldats du Zollernberg !! Allez-vous tirer sur vos propres frères et soeurs ?! Sur les citoyens de votre propre peuple ?! Serez-vous capables de supporter psychologiquement de fusiller un peuple ne voulant qu'une chose ?! ... Vivre librement et dignement !!"

Un léger doute apparaissait dans les yeux de certains soldats. Otto continua.

- "Nous ne sommes pas ici pour tuer, mais pour revendiquer des conditions de vie de meilleurs qualités. Et vous devriez en faire de même ! Vous qui êtes entraîné à défendre le Zollernberg des ennemis étrangers,
préfèreriez-vous défendre le gouvernement qui vous exploite pour se défendre et rester riche en nous exploitant ?! Ou bien aider le peuple qui est dans le désarroi et la pauvreté ?! Imaginez que vous nous tirez dessus ? Que vont penser vos proches, votre famille ? Que vous tuez votre propre peuple ! Et cela n'attisera que la colère du peuple, voulant se venger de la mort de ses camarades de souffrance ! Unissons-nous tous !!"
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mer 4 Jan 2012 - 17:56

L'officier eut un rictus.

Monsieur, Il ne s'agit point de massacrer le peuple mais de disperser des manifestants dissidents. Les soldats ne se battent pas pour un régime ou un gouvernement mais pour la Couronne et leur pays. Monsieur, nous serons tous morts depuis des siècles quand le Grand Duché tombera.
Dites à vos amis de vous disperser, je vous le somme une dernière fois.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Otto Von Bersbourg le Jeu 5 Jan 2012 - 0:14

De plus de monde venait dans la foule, entre les manifestants-grévistes et les amateurs de curiosités. Cette foule compacte se prit les bras, par former un véritable mur humain.

- "Alors, venez nous disperser vous-même ! Nous résisterons jusqu'au bout. La victoire ou la mort !!"

Toute la population de manifestants commença à crier les même mots en rythme et d'une seule même voix, devenant presque un crie de guerre pour apeurer l'ennemi.

- "LA VICTOIRE OU LA MORT !! LA VICTOIRE OU LA MORT !!"
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Feu Prince Zabrücksi le Jeu 5 Jan 2012 - 0:45


LA VICTOIRE OU LA MORT ! LA VICTOIRE OU LA MORT !

L'officier sentit un frémissement parcourir ses rangs. Il y avait quelque chose de terriblement angoissant à voir cette foule soudée, excité par ce slogan, qui semblait aussi promettre un sort funeste aux soldats. Mouvante et hurlante, elle gagnait en intimidation. L'air semblait chargé d'électricité, un incident et c'était l'escalade.

LA VICTOIRE OU LA MORT ! LA VICTOIRE OU LA MORT !

L'officier Steiner se retoura vers ses hommes. Un rang de recrues de fraiche date semblait paniqué, apeuré par la perspective d'etre débordé par cette foule vociférante. Steiner savait d'expérience que si une ligne décrochait, l'effet de contagion pouvait gagner tout son bataillon.

Il hurla un ordre sec:
"Tenez vos positions !"

LA VICTOIRE OU LA MORT ! LA VICTOIRE OU LA MORT !

L'officier retourna vers ses rangs, s'essuya le front et s'adressa à ses officiers.

" Laissez pourrir. Ces gueux se lasseront avant nous. Ce sont des travailleurs, ils ne peuvent pas perdre une autre journée de travail. Faites demander d'autres troupes. Nous les délogerons un par un quand le rapport de force sera inversé. Informez Whilelstauffen de la précarité de notre situation.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Otto Von Bersbourg le Ven 6 Jan 2012 - 17:15

La ville se vidait progressivement pour se réunir dans la manifestation. La foule compacte devenait plus grande, impressionnante, effrayante et unie.

- "Regarder, cher officier ! dit Otto a chef de la troupe. Regardez comment une foule unie et solidaire peut effrayer un régiment de soldats."

Le slogan s'entendait de plus en plus fort, les pas de plus en plus dynamique, en rythme comme une armée.

- "Soldats !! Unissez-vous à nous ! Et vous connaitrez un avenir meilleur. Bien meilleur que l'oppression faite par le Grand-Duc et son gouvernement."
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Feu Prince Zabrücksi le Ven 6 Jan 2012 - 18:52

Un escadron de cavalerie provinciale était venu s'ajouter aux forces de l'ordre. La place était cerné. Nul ne pouvait y pénétrer.

" Dernier avertissement ! Ordonnez à vos hommes de se disperser, Bersbourg. Dans le cas inverse, nous ouvrirons le feu. Et vous aurez leurs morts sur la conscience. "
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Otto Von Bersbourg le Ven 6 Jan 2012 - 19:16

- "Et vous, vous aurez ma mort sur la conscience, avec en prime une éventuelle guerre civile !" cria Bersbourg.

La foule se calma un peu, même si beaucoup continuèrent le bruit. Cela est dû à la menace de l'officier et de l'arrivée de la cavalerie.

- "Camarades de misères ! N'ayez pas peur, même de la mort. Si nous devons nous battre contre l'oppression, nous nous battrons. Si nous devons mourir pour abolir la misère, nous mourront. Mais au moins, nous mourrons dans la dignité, par rapport à ces chiens qui passent leur temps à s'engraisser et à vous exploiter à la tâche."
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Feu Prince Zabrücksi le Dim 8 Jan 2012 - 1:11

-Messieurs, nous allons en coucher quelques uns, et la meute se calmera. Présentez, aaarmes !

Avec une régularité qui faisait honneur aux vieilles valeurs martiales zollernoises, les soldats désanglerent leurs armes de leurs épaules.

- En joue !

Chaque soldat choisi alors une cible. Le cœur noué, ceux-ci s’efforcèrent de viser un homme, plutôt qu'une femme ou un enfant. Non, sans angoisse, l’officier dégaina son propre mousquet, et visa un ouvrier armé de son outil de travail, une gigantesque clé à molette, une massue potentielle.

- FEU !

Un bruit assourdissant et un panache de fumée s'échappa du premier rang de soldat. Une grêle de mitraille s'abattit sur la foule, tuant ou mutilant les civils. Lorsque la fumée se dissipa, une trentaine d'individus gisaient à terre mort, ou implorant leurs camarades en retrait.
La foule devient furieuse. Massues et gourdins furent brandies en l'air. Les poings fusèrent, et les bouches vomirent des insultes où se mêlaient la haine et le désespoir.

L'officier Steiner se demandait si la foule allait s'éparpiller prise de panique, ou charger les soldats qui rechargeaient mécaniquement leurs armes. Tristement, il contemplait la scène. Le sang avait coulé, rien ne serait plus comme avant.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Otto Von Bersbourg le Dim 8 Jan 2012 - 9:53

La foule hystérique continuait d'insulter les soldats.

- "A MORT !! A MORT !!" lançait un ouvrier, et toute la foule reprit ce slogan.

Otto Von Bersbourg était ahuri de voir autant de civils morts autour de lui, et de voir que des soldats ont réellement tirés sur eux. Mais il restait qu'en même heureux de voir que ses "camarades" de la manifestation toujours assez prêt et unis pour ne pas se disperser.

- "A L'ATTAAAAQUE !! lança Otto. Vengeons-nous !"

Et tous les citoyens fonça sur les soldats. De nombreuses personnes tombèrent, soldats comme ouvriers.
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Feu Prince Zabrücksi le Dim 8 Jan 2012 - 12:58

- Feu à volonté sur ces chiens de ...

Une pique perfora l'abdomen de Steiner, et personne ne sut la fin de l'insulte qu'il réservait aux ouvriers.
Quelques tirs partirent des rangs de soldat. A bout portant, il fit firent d'horribles massacres chez les assaillants. On en vint cependant rapidement au corps à corps. A un contre dix, le premier rang fut ce qu'il put, mais il fut balayé par la foule vengeresse.
Le capitaine Reinhard de la cavalerie provinciale réagissa immédiatement, il lança son escadron, en rangs serrés, dans la foule. Le choc fut largement à l'avantage des cavaliers. Profitant de la vitesse et de la puissance conféré par leurs montures, les soldats sabrèrent et piétinèrent les rebelles. Mais rapidement, la foule compacte, à l'instar d'un carré de fantassins, ralentissa puis stoppa la charge de l'escadron. Les rebelles s’agglutinèrent autour des chevaux, désarçonnèrent les cavaliers, et ceux-ci tombés à terre furent massacrés et étripés par la foule vengeresse.
De leur coté, les soldats à pied, totalement débordés, lâchaient pied. Les survivants du peloton s'enfuyaient sans se retourner à travers les rues de Kreuzeuburg. Jetant leurs armes pour courir plus vite, ils allèrent porter la nouvelle de leur déroute en dehors de la ville.

L'insurrection était pour un temps victorieuse. La réaction du Prince serait terrible.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Otto Von Bersbourg le Dim 8 Jan 2012 - 13:46

Voyant les quelques soldats survivants fuirent, les citoyens se réjouissaient de cette victoire inattendu, tout en tuant les derniers ennemis à terre.

- "Camarades !! cria Von Bersbourg. C'est une belle victoire que nous avons là. Mais ne vous réjouissez pas trop vite, ni trop longtemps. Pensons à nos frères et soeurs morts pendant la batailles, et enterrons-les avec dignité. Enterrons nos ennemis avec respect. Et préparons-nous pour la suite, car le gouvernement nous enverra sûrement d'autres troupes, en plus grand nombre. Je vous pris aussi de convaincre votre famille, amis, voisins et connaissance de venir nous aider à défendre nos idéaux, ou à se cacher avec les enfants, et à prendre tous ce qui pourrait servir comme armes, comme les fusils des soldats morts, ou les outils agricoles !"

La foule s'éparpilla pour s'organiser, transporter les morts et les blessés, ou bien en prenant des armes. Bref, la révolte avait belle et bien commencée à Wasserland.
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début de la colère populaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum