Sommet d'Elbêröhnit

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sommet d'Elbêröhnit

Message  Edorel Gatline le Lun 4 Fév 2013 - 23:32

Edorel Gatline a écrit:Edorel avait jusqu'à maintenant écouter les propos qui s'échanger. Il n'avait rien à redire à propos du Centuryon, qu'il considèrent comme le problème des édoranais et des belondaures. Scarmyglyone notait en sténo dans son dos, tandis que les quelques membres de la délégation zollernoise échangeaient des commérages à voix basses. Sur la question de Sorabe, Gatline ayant pu faire exfiltrer les otages, il ne comptait pas s'opposer aux revendications belondaures, le Zollernberg avait bien fait de même avec les petites Zorcades. Si le Belondor veut se servir dans l'archipel nautien, c'est "zelf-zervice" comme dirait le cuisinier du palais Cobourg quand il n'a pas d'idées quant à son menu.

L'intervention du Duc de Varsalence, lui donna une occasion d'enfin dire quelques choses à se sommet.


-Son Excellence vient de nous rappeler la situation dans ces territoires, elle est connut de tous. Cependant, je me permettrais de lui signifier un petit oubli. Ces territoires, notamment celui d'Yrusalem, relèvent tant de la foi syiste, que de la foi zorthodoxe. Et même de la foi halawite. Aussi, je pense, qu'il n'est pas des plus judicieux qu'un état ayant pour religion officiel l'une de ces trois religions, puisse intervenir sans laisser craindre par la communauté intermicronationale quelques "récupérations".

Gatline fit une petite pause, il construisait son discours intérieurement, l'exercice lui était particulièrement ardue.

-De plus, de par la présence du Zollernberg dans la région via le protectorat de Nouvelle-Causasie, et le territoire de Nyvélia sous administration du Bienheureux-Siège (territoires qui se partagent l'île orientale de l'archipel yrusalemotain, la Caucasie au Nord, Nyvélia au sud), une intervention belondaure dans ce secteur serait donc mal-avisé. La question d'Yrusalem se doit d'être réglé à l'amiable sans créer de frictions qui pourraient être nuisible aux intérêts de la Triple-Alliance. Toutes fois pour ce qui est de la Gallice, anciennement syistes que les zorthodoxes avec l'appuie des avarois ont annexé, ma foi, ces îles relèvent strictement de l'autorité syiste et ne nous concerne pas.

avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet d'Elbêröhnit

Message  Edorel Gatline le Mar 5 Fév 2013 - 0:03

Sa Majesté l'Empereur a écrit:
L'Empereur était on ne peut plus satisfait de la présentation faite par l'Archichancelier de l'Empire qu'il avait chargé, une fois n'était pas coutume, de donner la réplique, en lieu et place du Connétable de l'Empire. Pourquoi donc cela ? Nul ne pouvait le deviner... de manière générale, les voies de Sa Majesté semblaient bien souvent impénétrables. Néanmoins, sans le montrer le moins du monde, Nabelnine II était heureux de voir les deux personnages les plus importants du Saint-Empire d'Edoran appuyer la position impériale sur le partage des zones d'influence, y compris concernant Sorabe, dont la suzeraineté belondaure était actée... bien qu'il n'en alla pas de même des Zollernois. L'Empereur se tourna vers ses invités, disant :

- Nous sommes heureux de vois nos États tomber d'accord sur ce qui constitue l'essentiel et pourra, à l'avenir, devenir une sorte de doctrine politique pour notre alliance. La définition de zones d'influence permet, en effet, de délimiter les intérêts vitaux des membres de la Triple-Alliance.

Se tournant vers le Feld-maréchal Edorel Gatline :

- Excellence, vous avez fait part de vos remarques concernant l'archipel dont fait partie Yrusalem. Mais il nous revient alors de vous rassurer : le Belondor n'entend que défendre les intérêts de de notre foi en l'île d'Yrusalem, la seule où des populations syistes sont installées – qui sont, comme vous le savez en fort contingent en cette île, bien plus que les zorthodoxes. Or, les syistes d'Yrusalem sont malheureusement bien malmenées par le califat d'Alharkoum depuis quelques mois et l'Empire de Belondor ne pourra indéfiniment rester sans rien faire, même si, jusqu'à présent, nous privilégions la diplomatie. La question yrusalemoise est devenue un sujet brûlant en Belondor. Bien évidemment, si intervention il devait y avoir, elle se ferait dans le respect de nos alliés, et uniquement pour rétablir la justice et le droit, tant pour les zorthodoxes que pour les syistes.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet d'Elbêröhnit

Message  Edorel Gatline le Mar 5 Fév 2013 - 0:04

Sa Majesté l'Empereur a écrit:
L'Empereur était on ne peut plus satisfait de la présentation faite par l'Archichancelier de l'Empire qu'il avait chargé, une fois n'était pas coutume, de donner la réplique, en lieu et place du Connétable de l'Empire. Pourquoi donc cela ? Nul ne pouvait le deviner... de manière générale, les voies de Sa Majesté semblaient bien souvent impénétrables. Néanmoins, sans le montrer le moins du monde, Nabelnine II était heureux de voir les deux personnages les plus importants du Saint-Empire d'Edoran appuyer la position impériale sur le partage des zones d'influence, y compris concernant Sorabe, dont la suzeraineté belondaure était actée... bien qu'il n'en alla pas de même des Zollernois. L'Empereur se tourna vers ses invités, disant :

- Nous sommes heureux de vois nos États tomber d'accord sur ce qui constitue l'essentiel et pourra, à l'avenir, devenir une sorte de doctrine politique pour notre alliance. La définition de zones d'influence permet, en effet, de délimiter les intérêts vitaux des membres de la Triple-Alliance.

Se tournant vers le Feld-maréchal Edorel Gatline :

- Excellence, vous avez fait part de vos remarques concernant l'archipel dont fait partie Yrusalem. Mais il nous revient alors de vous rassurer : le Belondor n'entend que défendre les intérêts de de notre foi en l'île d'Yrusalem, la seule où des populations syistes sont installées – qui sont, comme vous le savez en fort contingent en cette île, bien plus que les zorthodoxes. Or, les syistes d'Yrusalem sont malheureusement bien malmenées par le califat d'Alharkoum depuis quelques mois et l'Empire de Belondor ne pourra indéfiniment rester sans rien faire, même si, jusqu'à présent, nous privilégions la diplomatie. La question yrusalemoise est devenue un sujet brûlant en Belondor. Bien évidemment, si intervention il devait y avoir, elle se ferait dans le respect de nos alliés, et uniquement pour rétablir la justice et le droit, tant pour les zorthodoxes que pour les syistes.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommet d'Elbêröhnit

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum