Entrée en matière du Vice-gouverneur des Zindes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entrée en matière du Vice-gouverneur des Zindes

Message  Radülf Friedlander le Sam 13 Avr 2013 - 23:36

La garnison de Zingapour rendit les armes tandis que le fraichement intronisé Vice-gouverneur des Zindes descendait de la passerelle de son navire. Toute la notabilité de la ville s'était déplacé pour assister à son arrivée. Derrière les soldats zollernois, l'on pouvait voir les haut-administrateurs coloniaux, les grands marchands et les propriétaire des usines textiles de la ville. Coté autochtone, on pouvait aussi apercevoir quelques nobles zindiens, complètement témoins de leur propre décadence avec leurs suites interminables faite de courtisans, d'eunuques et de favorites aux costumes tapageurs et ridicules.

Le vice-gouverneur des Zindes se nommait Radülf Ratzler Friedlander. Grand, blond et moustachu, il était major dans l'armée zollernoise et l'on connaissait ses accointances avec le clan Zabrücksi.

L'homme menait une brillante carrière dans le génie de l'armée zollernoise. Le capitaine Friedlander s'était illustré à la bataille de Zölderstadt et y avait d'ailleurs laissé un œil. Le Prince August Molenkopv von Zabrücksi avait constaté de visu ses impressionnantes aptitudes. Il lui avait fait poser un œil de verre à ses frais et l'avait pris sous son aile.
Devenu aide de camp du Feld-Maréchal d'antan, Friedlander était rapidement devenu l'un de ses hommes de confiance. Farouchement attaché à "son général", Friedlander l'avait suivi dans toutes ses missions pour le meilleur et pour le pire.
Ainsi, il s'était illustré à la reprise de Kreuzeunbourg et avait fait partie des troupes d'assaut sur l'Édredonie mais à la bataille navale de Zozolulu, les obus édoranais avaient ravagé la passerelle de commandement du N.S.A.R Amiral-Nelzon. Le Prince Zabrücksi n'avait pas survécu au choc et c'est Friedlander qui avait recueilli ses dernières paroles.

Le Prince n'était plus, mais Friedlander était resté lien au clan Zabrücksi. Après avoir servi le père, il s'était lié au fils. Partageant la même estime pour lui que son père, Franz Molenkopv l'avait gardé à son service. Après qu'il eut été nommé vice-roi des Zindes, il avait pensé à Friedlander pour le poste de vice-gouverneur.

Friedlander était connu pour être un baroudeur esseulé et borné, comme l'était un peu tous les zabrückois. Nul ne pouvait deviner par avance ce que donnerait son gouvernorat. L'homme était brutal, prompt à utiliser la force pour établir la pax zollernae. Il ne rechignerait pas également à taper franchement dans les mœurs et coutumes indigènes qu'il jugerait les plus rétrogrades et indigne de la civilisation zollernoise.
avatar
Radülf Friedlander

Messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en matière du Vice-gouverneur des Zindes

Message  Radülf Friedlander le Dim 14 Avr 2013 - 11:55

Il y avait, dans les religions zindiennes, une vieille pratique qui soulevait le cœur de tous les Zollernois. Il s'agissait de la pratique du zati qui prévoyait l'immolation des veuves sur le bucher funéraire de leurs époux. L'administration coloniale avait coutume de ne pas intervenir dans le droit coutumier et civil. Toute réforme au niveau des mœurs était considéré comme particulièrement risqué et potentiellement susceptible de remettre en cause la domination coloniale. Cependant quelques modifications pouvaient avoir lieu sur des points jugés particulièrement choquants, et ce n'était pas un homme de volonté comme Radülf Friedlander qui y renoncerait.

Aussi, il se prépara à écrire un arrêté.
avatar
Radülf Friedlander

Messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en matière du Vice-gouverneur des Zindes

Message  Radülf Friedlander le Jeu 9 Mai 2013 - 20:09

Ce matin-là, le Vice-Gouverneur des Zindes avait assisté à un spectacle indigène d'une cruauté inouïe. Alors qu'il était en tournée à Andzira, il avait remarqué, depuis son fiacre, un attroupement de zindiens.
Se dirigeant avec sa suite à la suite de la foule, le militaire -qui pensait avoir tout vu- assista à l'exécution par éléphant d'un brigand zindien. Sous ses yeux médusés, il vit le bourreau poser la tête du condamné sur un billot. Un juge avait crié " Tuez le misérable ! "
Le pachyderme avait alors posé son énorme patte sur la tête du prisonnier, usant de toutes ses forces sur le malheureux.

Le vice-gouverneur était rentré en toute hâte au Palais et avait demandé des renseignements sur cette pratique. Il apprit ainsi que cette pratique étai courante quoiqu'en recul. Certains juges zindiens pratiquaient aussi la torture avec l'aide d'éléphants. Certains juges faisaient prolonger l’agonie des infortunées victimes en écrasant leurs membres, tout en évitant les parties vitales.

Cette pratique ne pouvait être admis d'un honnête zollernois. La civilisation zollernoise se devait d'éradiquer ces pratiques barbares. Pénétré de cette conviction, Friedlander s'asseya à son bureau et prit la plume.

avatar
Radülf Friedlander

Messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en matière du Vice-gouverneur des Zindes

Message  Radülf Friedlander le Dim 17 Nov 2013 - 14:06

L'ambiance était électrique à Agrazbah. La vieille ville zindienne, berceau de la révolte des zipayes était en ébullition. Plusieurs centaines de badauds se massaient devant le palais des autorités zollernoises.

Depuis Zingapour, le vice-gouverneur des Zindes avait vent de cet agitation, d'autant qu'il en était plus ou moins à l'origine. En effet, le zultan avait une jeune fille âgée de seize ans avec de longs cheveux soyeux et de beaux yeux noirs.

Radulf, en bon soldat, avait estimé que sa qualité de conquérant lui offrait certains droits et s'était jeté sur l'adolescente à l'occasion d'une vitesse. Son paternel en avait été furieux, et avait éructé moult menaces et injures envers les Zollernois.

Friedlander, depuis, cherchait une solution pour calmer l'atmosphère relativement tendue qui s'était emparé d"Agrazbah. Cette ville faisait figure de symbole, et il fallait éviter à tout prix un incident susceptible de briser la paix zollernoise.
avatar
Radülf Friedlander

Messages : 23
Date d'inscription : 13/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée en matière du Vice-gouverneur des Zindes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum