Leçon d'Histoire au Hilzbury College par Mgr Cosme Z. Ztradivarys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leçon d'Histoire au Hilzbury College par Mgr Cosme Z. Ztradivarys

Message  Anthony Znodgrazz le Mer 1 Mai 2013 - 0:00

Leçon inaugurale au Hilzbury College
Panorama du Zollernberg Médiéval
Par Mgr. Cosme Z. Ztradivarys

Si le titulaire de la chaire d'histoire n'est pas tenu de se limiter à sa sphère de spécialité, vous permettrez cependant, qu'au moins au début, je me garde d'aborder des domaines que je ne connais pas assez pour pouvoir les évoquer avec vous. Aussi, je vous propose pour les prochaines séances un cycle concernant le Zollernberg médiéval, sous l'angle de l'histoire politique. Pour introduire ce cycle, il me semble important de fixer quelques idées importantes, d'abord et avant tout d'ordre chronologique, qui me permettra d'annoncer quelques unes des leçons que j'entends donner.


On admet généralement que le moyen-âge commence, au Zollernberg, lors du retrait de l'armée romaine de l'ensemble du continent nord, c'est-à-dire aux alentours de 320. Le vide politique laissé par le départ des Romains va se traduire par deux conséquences importantes :

En premier lieu, l'instauration d'un régime clanique, c'est-à-dire le degré zéro de l'organisation politique, et cela sur tout le continent nord. Seule Ys, qui avait conservé ses structures politiques d'avant la conquête romaine, a vu son État perdurer, ce qui permit du reste aux Yssois de s'emparer de l'ensemble des côtes zollernoises (330-385)
(leçon n° 1 - l'Etat du continent nord après le retrait des Romains).

En second lieu, ce vide politique engendrant un vide spirituelcertain, les conditions étaient propices à la naissance de la vraie religion, grâce à Saint Bezoar le Maxime (Ve siècle).
(leçon n° 2 - Naissance de la Zorthodoxie).

L'autorité clanique sera progressivement structurée par l'apparition,à Wilhelstaufen, du Zollvhuptmeister et du Zollvlizt (leçon n° 3 – le Zollvlizt).

Les villes, essentielles dans la domination romaine, vont perdre énormément d'importance pendant cette période et celles qui subsisteront ne le devront qu'à un régime politique particuliers.
(leçon n° 4 - Deux cas particuliers, Zotterdam et Wilhelstaufen).

La domination religieuse de la Zorthodoxie alla croissante, avec la domination rituelle du Zollvlizt, s'étendant jusqu'au delà des frontières zollernoises actuelles, sur les territoires du Krassland, de la Zaxe, des principautés qui sont au delà, mais aussi de Locquetas et d'Angmar-Persis. En revanche, les côtes du Zollernberg et les Zorcades restèrent solidement acquises aux Yssois.
Au VIIe siècle, le régime de Wilhelstaufen était devenu important politiquement et dirigeait un territoire, centré sur la ville, qui représentait le quart de l'actuelle province de Wilhelstein. La pression démographique des clans zollerns et une meilleure organisation militaire et politique, ainsi que les problèmes internes à l'Etat yssois, permirent aux Zollernois de récupérer le contrôle de leurs côtes vers 785, sans toutefois pouvoir conquérir les Yzlands ni même mettre fin aux incessants raids des Yssois sur les côtes zollernoises (leçon n° 5 - La domination yssoise sur le Zollernberg
médiéval clanique).

Le 9ème siècle voit l'affirmation d'une période faste pour les clans Zollerns, qui commencent à s'unir timidement et enregistre un succès important : la conquête des Yzlands. De la même façon, et sur le modèle des zollerns, les Krasslandais vont commencer également à s'organiser (leçon n° 6 - les premières formes d'organisation politiques post-claniques, le cas du Silverstein).

Cette organisation croissante va conduire, on le sait, au terrible affrontement qui représente la ligne de fracture du moyen-âge zollernois : la première guerre de Wasserland (1028-1047).
A l'issue de cette guerre, qui met fin à la période clanique du Moyen-Age, quatre États zollernois se sont constitués : Silverstein, Wilhelstaufen, Zorcades et Wasserland. Un nouveau mode d'organisation politique se met en place : le féodalisme (leçon n° 7 - l'organisation politique féodale).

Silverstein, Wilhelstaufen et Wasserland étaient des États de petite taille au départ, qui vont progressivement accroître leurs possessions. Les Zorcades vont également chercher à se tailler une part du gâteau territorial sur les côtes de l'actuel Wilhelstein, mais sans beaucoup de succès. Rapidement, de nouveaux duchés se constituèrent : Zabrückztein, Kolztein, Zaxe.
Au XIIème siècle, on prit l'habitude d'élire un Grand Duc parmi les différents ducs, souvent pris soit dans la famille de Cobourg soit dans celle des Molenkopv (leçon n° 8 - les grandes familles ducales du
Zollernberg féodal).

Les différents Duchés menaient des conflits territoriaux limités maismeurtriers, étendant progressivement leur influence et réduisant les principautés éparses qui subsistaient. C'est au moment où les conflitsterritoriaux allaient nécessairement devenir plus intenses que survient
l'assassinat, commandité par le Krassland, du duc de Wasserland, Anton III et la promulgation de la Pragmatique Sanction (11 février 1403), qui fait sortir le Zollernberg du monde médiéval (leçon n° 9 - la Pragmatique Zanction).
avatar
Anthony Znodgrazz

Messages : 18
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum