Prise de commandement à la caserne de Zollenheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prise de commandement à la caserne de Zollenheim

Message par Bernhardt Gelbmann le Ven 3 Mai 2013 - 18:13

La capitaine Bernhardt Gelbmann était un officier du génie mis à disposition du ministère de l'intérieur. D'origine Zabrückoise, né d'un père maréchal-ferrant et d'une mère au foyer, l'homme, marié et père deux enfants Ernzt-Andreas et Amalia, avait fait une carrière honorable dans l'arme du génie, du grade de simple sapeur à celui de capitaine qu'il avait acquis à l'âge de quarante-huit ans, parvenait après avoir passé quatre ans à la tête d'une compagnie du 1er régiment de génie stationné à Madraz, il avait bénéficié du nouvel arrêté du ministre des affaires intérieures, et fut même l'un des premiers à répondre présent lorsqu'il s'était agit de recruter le corps d'encadrement des tous nouveaux pompier communaux Gelbmann avait sauté sur l'occasion pour retourner dans son cher pays, Zollenheim, la ville que son fils, étudiant à l'université de Wilhelstaufen, vivant de quelques subsides de précepteur, trouvait être la plus belle du monde. Le capitaine Gelbmann, homme issu du petit peuple des artisans de la cité, avait une haute idée du service public, l'emploi de chef de corps lui permettait de mettre en avant sa conviction profonde pour le service de la collectivité.

Le couple s'était installé à Zollenheim sur un boulevard de la périphérie ouvert à la construction, et non loin de la caserne des pompiers. L'épouse du capitaine, Zylvianne était elle, issu d'une famille de métayers originaires de Pratz. Son père Ernzt d'abord ouvrier agricole sur les terres de "Monsieur le Prince" était venu par la suite s'installer dans un faubourg de Zollenheim avec le premier exode rural, donnant ses bras à l'industrie métallurgique du Zolderthal. Zylvianne, plutôt bonne élève, s'était engagé dans l'armée, en qualité d'infirmière ; elle y avait rencontré son futur époux et était tombé amoureuse de sa moustache. Elle ouvrait désormais son cabinet dans la capitale du Zabrück. Le couple avait eu deux enfants, Ernzt-Andreas, âgé de vingt-trois ans, dont nous avons déjà parlé et Amalia, âgé de dix-huit ans, qui avait trouvé un emploi de boutiquière une épicerie de la capitale provinciale grâce à la nouvelle notoriété de son père. Jeune blonde, elle rêvait encore de son prince charmant, qui avait bien un visage, celui du Prince Zabrücksi.

Dans un cadence toute militaire, digne d'un zergent de la Garde Pruzzienne, l'infirmière principale Gelbmann avait mené les opérations de déménagement.
avatar
Bernhardt Gelbmann

Messages : 3
Date d'inscription : 03/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum