Quelques part dans les nuages...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques part dans les nuages...

Message par Edorel Gatline le Mer 10 Juil 2013 - 12:01

Au Zollernberg, beaucoup n'hésitent pas à jouer les transfuges aux Krassland. Les raisons peuvent être nombreuses mais curieusement, les krasslandais ont toujours signifiés en particulier les prostitués zollernoises qui passent la frontière, plus que les autres. On ne sait pas pourquoi, les krasseux n'étant pas connu pour leur hygiène particulièrement développés, on ne sera donc pas étonnés que le premier poste de dépense des filles de joies soit l’acquisition de médicaments et autre remèdes contre la plupart des MST.

Cependant, il y a aussi des krasslandais qui font les transfuges aux Zollernberg. L’État a toujours été très discret à leurs sujets. Mais on ne manquera pas de noté que certaines entreprises zollernoises ont un krasslandais à leurs tête. Krupp le canonnier par exemple dont le premier client est l'armée zollernoise. Il existe cependant d'autres transfuges, plus intéressent aux yeux des zollernois, les espions.

Il arrive en effet que l'un d'eux passent à l'ennemie avec des bagages plus ou moins intéressent pour les ZZZ. Ce fut le cas de Kasimir Dukros, un agent de terrain passé aux ZZZ il y a des années qui avait permis l'arrestation et l'exécution d'une dizaine d'agents krasseux durant la campagne du Wasserland au début des années 2000. Depuis il s'était mis à son compte, créant une agence de détectives servant les maris cocus principalement. Ce n'était pas sa plus grande réussite mais néanmoins il s'était fait une belle réserve pour la retraite.

Un beau jour cependant, on l’appela à son agence. Une voix familière qu'il n'avait pas entendue depuis belle lurette, Dukros sorti de son état d'agent dormant et retourna au siège des ZZZ. Il retrouva la voix familière qu'il avait entendue au téléphone : l'agent qui l'avait accueilli il y a près de treize ans auparavant, des cheveux en moins et du galon en plus, cela va de soi. L'homme avait acquis un poste très demandé, celui de l'organisation dit des « grandes randonnées », autrement dit, des opérations sur les théâtres étrangers.

L'homme avait fait appel à Dukros car Gatline (le directeur des ZZZ quand il n'est pas Premier Ministre ou Feld-Maréchal) lui avait demandé un service, assez particulier.
Voyez-vous, disait le baron de Castelmore, ça n'est pas une mission habituel que je vous demandes, bien qu'elle en ait tout les aspects. Gatline voulait envoyer un groupe d'hommes récupérer tout ce qui pouvait s'avérer être intéressent à un certain endroit. Le problème, rajouta Edorel, c'est que le lieu n'est indiqué sur aucune carte, mais il existe, il faut juste trouver sa position actuel d'après les calculs de sa dernière position connue.

Dukros commençait à avoir une idée de l'endroit, mais il n'en n'était pas encore très sûr. Ne réfléchissez pas plus, c'est à l'institut de Verlor que vous allez visiter. Ajouta l'homme en devinant les pensées de Dukros. La chose n'était pas aisé cependant, il avait fallu des mois pour calculer l'emplacement de l'île flottante. Les matheux de la boîte avait déterminé la position quelques part au dessus de la mer du Saraland. Ce qui rajoutait aux risques vue la situation géopolitique des plus instables de la région.

C'est un risque à prendre, mais Gatline veut que nous le prenions. Affirma l'homme à Dukros. De ce fait les petits plats avait été mis dans les grands. Une équipe de quinze hommes parmi l'élite des ZZZ avait été mobilisés pour l'opération. Le meilleur équipement dont pouvait disposer le ZZZ aussi. Du reste un dirigeable spéciale avait été mis au point pour atteindre l'institut, qui stationné bien plus haut que la plupart des aéronefs peuvent aller. L'altitude estimé était de 12 500 mètres. Impressionnant, aucun dirigeable ne pouvait atteindre une tel hauteur et celui-ci (baptisé Ycare pour des raisons évidentes) devait être capable d'atteindre cette altitude. Matériaux allégés au stricte minimum, hélium pour le ballon et moteur aussi puissants que petits. On ne devait emporter que le nécessaires, armes et nourriture et carburant pour quelques jours. Le départ était prévue de Massinissima dans deux jours.

-Mais avec tout ça, on ne risque rien ? Demanda Dukros.

-Avec les grands huiles de ce monde qui se regarde le nombril a Wilhelstaufen, le continent sud qui se concentre sur le Skotinos et Noddia qui se concentre sur Tolpan, très franchement, tout le monde s'en fout. En fait, on devrait le hurler sur les toits pour qu'on le remarque.

-Et que devons nous récupérer ?

-Tout ce qui peut se montrer utile, plans, dessins, textes, images, éventuelle survivants. Évitez d'être agressifs, n'utilisez vos armes qu'en cas d'extrême nécessité. En cas de gros pépins, filez avec tout ce que avez trouvé en chute libre.

-En chute libre !?

-Vous aurez des parachutes, et l'Argoz Panoptèz vous récupérera et filera à pleine vitesse pour vous chercher. Dans le meilleur des cas, repartez comme vous êtes venus.

-Si vous le dites, ça me va.

-Pas d'autres questions ?

-Non.

-Parfait, voilà la listes des hommes apprêtés pour l'opération et l'inventaire du matériel, départ pour Massinissima dans deux heures.

-Bien reçu.

Deux jours plus tard à Massinissima, Nouvelle-Caucasie.

-C'est quoi le record d'altitude pour un dirigeable ?

-7600 mètres monsieur. Répondit le pilote en chef de l'Ycare. Et cette bête doit monter plus haut. Je tiens à ce que le record soit homologué. Même si des avions volent plus haut, j'aurais au moins réussit quelques choses dans ma vie.

Il y avait en tout vingt hommes, quinze agents des ZZZ menés par Dukros et les cinq pilotes. Le départ été imminent. Chaque hommes avait été sélectionnés pour sa spécialité. Verlor étant une technocratie très avancé, il fallait surtout des scientifiques pour aller voir ce qu'il pouvait y avoir d’intéressant. Les hommes des ZZZ n'étaient pas des scientifiques comme on peu l'imaginer, en blouse blanche au fin fond de leurs laboratoires. Ils venaient tous du génie militaire, ingénieurs, chimistes, physiciens, mathématiciens, acousticiens, biologistes, médecins, bref, que du beau monde.

-Ycare, ici contrôle, vous avez l'autorisation de décoller, bonne chance et bon voyage. Signala l'opérateur au sol. Aussi tôt, avec une grâce inhabituel pour un zepplin, celui-ci s'éleva rapidement dans les airs et pris la direction plein sud. Maintenant les fallait prier les dieux pour que l'Institut de Verlor soit bien à la position indiqué.

L'opération GR20 pouvait commencer.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques part dans les nuages...

Message par Edorel Gatline le Ven 12 Juil 2013 - 16:40

-Contrôle, ici Ycare altitude 5250m, toujours en élévation en direction des coordonnés indiqués.

-Bien reçu Roger.

-Non, Ycare.

L'Ycare s'élevait dans les airs, péniblement mais inexorablement, voilà déjà 5 heures que le zepplin était parti de Massinissima.

-Dans combien de temps nous arriverons à destination. Demanda Dukros.

-Si les vents restent calme, d'ici ce soir. Répondit le pilote.

-On pourrait pas se dépêcher ? Imaginez qu'on se fasse déjà repérer.

-Une fois dans les nuages, même avec un radar perfectionné, on aura du mal à nous coincer, et nous avons une réserve limité en carburant, donc non, je ne pousserai pas cette cocotte plus vite.

-Dukros n'a pas trop l'air de se décarcasser ce coup-ci. S'exclama l'un des hommes de l'équipage. En effet, c'était un jeu de mot assez courant que subissais Dukros, tout ça a cause d'une marque de boite en conserve appartenant à Felgenheim.

-Mazturbin, je vous prierez de ne pas la ramener à propos de mon patronyme, ou je dis à tout le monde le vrai prénom de votre sœur jumelle.

La sœur jumelle en question s’appelait Clitorine... Ceci refroidit les ardeurs de l'agent.

-Chef, on doit s'attendre à quoi ? Demanda un autre agent.

-D'après nos estimations, la bactérie de la capillopancréatite bucolique est assez volatile. Avec les vents violent en haute altitude, il est fort probable que l'endroit soit devenue sûr. Cependant, on gardera les masques à gaz sur nous. Ensuite, il y a la chute, gardez un parachute avec vous, ça c'est si vous restez près des bords. Si on ne se fait pas déglingué le pancréas et qu'on ne devient pas chauve d'ici une heure ou deux après l’atterrissage, il faudra peut-être faire avec d'éventuel survivants. Notamment des savants potentiellement fou ayant créer de quoi oblitérer l'archipel, des machines et des pièges mortels qu'il nous faudra désamorcer. Sans oublier d'éventuel générateur de trou de ver qui pourrait nous faire tourner en bourrique dans toute l'île. Et, menace mineur parait-il, la panne du système permettant la lévitation de l'île entière, et dont la chute provoquerait un raz de marée suffisamment puissant pour submerger toute les villes côtières de la mer du Saraland, en faisant quelques dizaines de milliers de morts accessoirement..

-Menace mineur ?

-Oui, les verlorins étant pointus et perfectionnistes, une panne de la sorte est le cadet de nos soucis.

-C'est pas Gatline qui dit que si le meilleur peut arriver, le pire arrive toujours ?

-Espérons qu'il ait faux pour une fois.

-Contrôle ici Ycare altitude 6500 mètres, aucun problème à signaler.

-Bien reçu Roger.

-Foutez moi la paix avec Roger !

Le dirigeable s'élevait toujours, aucun signe du caillou, ni sur les radars, ni à la jumelle, rien. Les nuages était assez rare et avec le soleil estival, il régnait dans l'habitacle une chaleur assez écrasante.

-On peut pas ouvrir les hublots ? Histoire de faire entrer un peu d'air.

-Impossible, la différence de pressions pourrait s'avérer mortel. Répondit un des aérostiers.

-Chef, j'ai un OVNI sur mon radar.

-Confirmer ?

-Affirmatif, distance 64 kilomètres sud/sud-est de notre position, je le distingue à peine tellement il est au bord de la portée radar.

-C'est sans doute notre objectif. Répliqua Dukros.

-Changeons nous de cap ?

-Affirmatif.

Le dirigeable se mit en direction de l'objet en question.

C'est pas une blague, Clitorine et Masturbin sont de vrais prénoms, j'ai vérifier. Et je ne suis pas responsable si ça vous donne de mauvaise idée pour vos marmots.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum