Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Sam 21 Jan 2012 - 20:47

La session parlementaire promettait d’être explosive ; le Prince Zabrücksi venait à la Chambre rendre compte de son action à Kreuzeunbourg. Nommé général de l'armée chargé de réprimer la rébellion, le Prince avait obtenu un résultat sans appel. En moins d'une semaine de combats, la ville avait été reprise et les rebelles neutralisés.
À la Chambre, son parti n'avait pas été particulièrement à la fête. Les critiques libérales avaient été dures. On avait tiré à boulets rouges sur le Prince et, ignominie suprême, sur le Grand-Duc.

- Le Prince Zabrucksi est appelé à la Tribune pour exposer le bilan de son mandat à la tête de la dite armée de Kreuzunbourg.

Les députés conservateurs se levèrent et applaudirent de longues minutes leur président. On avait beaucoup tremblé suite au soulèvement, mais le Prince avait réagi rapidement, empêchant la contagion de la rébellion à toute la province du Wasserland.
De leur coté, les libéraux s'enfermaient dans un silence réprobateur et boudeur.

Le Prince attendit que les applaudissements faiblissent et souriant, il salua ses partisans. Enfin, il put s'exprimer.


Monsieur le Président, messieurs les députés,

Il m'est un grand honneur et un incommensurable plaisir d'avoir aujourd’hui à vous exposer le bilan de mon action à Kreuzeunbourg. Mieux que moi, chers collègues, vous savez ce qu'est le plaisir du service rendu à la Couronne.
J'ai cru comprendre que certains d'entre vous ont eu un regard néfaste sur mon action et à l'inverse une sympathie pour les rebelles.

Il y eut des remarques réprobatrices à gauche. Tant de hauteur affecté agaçait.

Ne me m'interrompez point. Écoutez moi. J'étais à Kreuzeunbourg. J'y ai acquis la certitude que le soulèvement n'était du qu'à l'action de comploteurs. Je pense au chef brigand Bersbourg.
Ah, messieurs les libéraux, j'aurais voulu que vous soyez à Kreuzeunbourg ! Vous auriez vu de vos propres yeux la nature profonde des insurgés. Nous avons donné au monde l'affreux spectacle de la guerre civile. Les étrangers ont vu une ville, hautement symbolique de notre gloire nationale, brûlé et souillé par des mains zollernoises. Ces mains parjures ont assassiné nos meilleurs citoyens, détruit nos palais, menacer tout Kreuzeunbourg de destruction.
Ce fut principalement l’œuvre de Bersbourg et de ses complices. Sous couvert du prétexte de restituer au peuple des avantages, il enrôla les ouvriers et les enivra d'erreurs et de haines. On présenta le patriotisme comme une vieillerie suranné, la société comme une machine détestable qu'il fallait briser, le capital comme un vol. On fit croire aux hommes que tout appartenait à tous, comme si la richesse n'était pas ce capital que les honnêtes gens et leur famille rassemblent lentement par le travail, l'intelligence et le labeur.
Il se forma un mélange hideux d'ignorance et de perversité, de convoitises et de jalousies. Messieurs, rien n'a émergé de bon de Kreuzeunbourg. Aucune idée formidable, ni d'élans généreux.

Le gouvernement m'a chargé de rendre la ville au Grand-Duché. J'ai reçu un mandat, je l'ai rempli jusqu'au bout. L'armée est entré en campagne dès son rassemblement. En moins d'une semaine, la rébellion a été jugulé. Je pleure mille morts, mais je me réjouis à la pensée que quatre milles parjures ne porteront plus jamais les armes contre mon Souverain. Mes vertueux soldats n'ont pas démérités. Messieurs, vous m'avez applaudi. Réservez-leurs vos applaudissements. Ma gloire est leur.

La majorité approuva le discours. Le député Meier qui tenait absolument à en faire plus que les autres criaient « Vive le Prince », en tentant de croiser son regard.

- J’appelle désormais le député Meier à prendre ma suite et à terminer l'exposé.

Le député, frétillant de bonheur, monta à la tribune. Le Prince ne lui accorda pas un regard.

-Monsieur le Président, messieurs les députés,

Nous entendons clore le chapitre de la rébellion du Wasserland. Elle a été écrasée, elle n'est plus. Cependant, passer à autre chose n'est pas l'oubli. Il nous faut encore donner un témoignage national pour les soldats tombés avant et pendant la bataille. Mon parti propose l'érection d'un monument sur la Grande-Place de Kreuzeunbourg. Il sera dédicacé « À l'officier Steiner et ses hommes, tombés par devoir pour leur Couronne. Leurs noms vivent à jamais.»

On fit afficher une représentation du monument. Le projet de l'artiste Wittman était académique mais assez lourd. Plusieurs esprits fin trouvèrent la statue un peu pathétique. Elle représentait Steiner et une partie de ses hommes. Fatigués et courbés, leurs visages gardaient pourtant l'expression du courage et de l'abnégation. Une autre personne, vraisemblablement une représentation de la Zainte-Trinité, leur ouvrait maternellement les bras.

- Bien, la parole est à l'opposition loyal de Sa Majesté.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Carzinal Smith le Dim 5 Fév 2012 - 14:38

- La parole est à Son Eminence le Carzinal Smith, pour l'opposition de Son Altesse Royale

- Monsieur le Président, je vous remercie,
Messieurs les députés, chers collègues,

Des rapports indépendants font état de cas de destructions, de viols, d'assassinat, d'exécutions sommaires, commises par les armées de Son Altesse sous le commandement du Prince Zabrücksi. L'opposition loyale réclame la vérité sur ces allégations.Pourquoi avoir livré Kreuzunburg à la subversion ? La représentation nationale est en droit de savoir Monsieur le Prince, nous n'attendons pas des formules de style, nous sommes en droit d'exiger un rapport détaillé sur la politique répressive que vous avez mise en oeuvre. Nous ne sommes pas de un temple érigée à votre gloire, mais bien dans l'émanation de la Nation, devant laquelle vous êtes comptable de vos actes.

L'opposition loyale en appelle à la transparence afin de préparer la paix civile. C'est au nom de la paix civile que nous refusons la construction du monument proposé par Monsieur Meier. Il est une insulte à la mémoire des victimes des deux camps, un déshonneur fait au nom de Zollernois, nos enfants ont droit à un autre leg qu'un cénotaphe, symbole des désunions et des haines fratricides. Nous commémorons toutes les victimes, et prions pour l'union de tous sous le régne de la couronne Grand-ducale. Il n'est pas besoin de monument pour cela.

A cela, la député Perraysky ajouta :

- Monument héritique qui plus est, Monsieur Meier. La Sainte-Trinité, représenté en une seule personne, vos amis conservateurs vous auraient brûlé il y a cent ans de cela !

Des rires semparèrent de l'opposition

- Allons silence dans la silence dans la salle ! Nous passons au vote : qui est pour la création d'une commission d'enquête parlementaire ?
Qui est pour la construction du monument de Kreuzunburg ?
avatar
Feu Carzinal Smith

Messages : 30
Date d'inscription : 08/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Dim 5 Fév 2012 - 16:37

Le député Meier prit la parole au noms des conservateurs.

- Monsieur Perrayski, il y a cent ans, nous n'aurions pas réadmis ici un député adepte du cachot et si enclin au ridicules sorties et aux injures faciles.

Ce fut au tour des conservateurs de sourire.

- Mon parti n'ignore pas qu'il y a eu des violences à Kreuzeunbourg, c'est cela la guerre, Monzieur le Carzinal, voyez-vous ? Elles sont moindres et relèvent d' à cotes-inévitables.
Nous votons en faveur de la création d'une commission d'enquête parlementaire, désireux que nous sommes d'associer tous les représentants du peuple à constater l'invalidité des rumeurs. Nous votons également en faveur de la construction du monument de Kreuzunburg.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Florian Perraysky le Dim 5 Fév 2012 - 20:33

- Meier on t'emmerde !

- Monsieur Perraysky calmez-vous

- Bande de cléricalo-conservateur. Regardez vous mollusques ! Je ne vois que des vampires sur les bancs face aux miens. Vous vous gossez d'aimer la patrie mais vous ne savez que détruire, que chier sur le petit peuple. Un jour viendra où le peuple vous renverra toute cette merde à la figure. Vous n'aimez pas qu'on la remue. Cela dérange ses altesses de la haute. Le toutou de Môsieur le Prince me donne des leçons de conduite. A la bonne heur ! Monsieur Meier je suis peut être habitué du cachot, vous c'est à la laisse que l'on vous a dresser !

Des bruits de contestation se firent entendre sur les bancs conservateurs

- Perrraysky taisez vous ! Mgr Fussgänger, président de l'assemblée tentait de calmer le débat

- Au diable le cureton laisse moi finir. Je vais vous dire la vérité voilà un rapport officiel classé secret-défense. Il m'a fallu, non pas coucher comme l'eut fait le député Meier, mais payer dix fois ma tourné au Zonégal (un bar malfamé de Wilhelstaufen) pour l'obtenir d'un vieil ami, officier d'ordonnance du Palais. Je protège mes sources et ne dirai rien - même sous la torture -

- Perraysky taisez-vous !

- Je connais trop vos méthodes bande de cloportes ! Mais voilà la vérité. Je cite le rapport d'un agent du Grand-duc :

"des exactions qui m'ont était rapporter ou que j'ai vue de mes propres yeux, en tout, j'ai recensé :
-28 cas de viols dont trois sur mineurs;
-8 cas d'exécution sommaires, avec un total d'une centaine de personnes;
-12 cas de tortures, la plupart sur des blessés;
-des pillages, partout en ville;
-5 cas de défenestration;
-une synagogue hébraïte incendié.

La stupeur s'emparait de la salle

Voilà la gloire de nos foutues armées, voilà la gloire du Prince Zabrücksi, Sinistre des Affaires Intérieures de Zollernberg ! Combien de victimes innocentes devra-t-on encore immoler sur l'autel de votre gloire Altesse. Buveur de sang ! Vous déshonnorez le nom de Zollernois et avec vous tous les députés assis sur ces bancs en face du mien. Mais retenez bien cela messieurs. Le peuple vous expulsera comme un étron de son cul ! J'en ai terminé l'abbé.

Le pagaille s'était emparée de la salle des débats.

- Messieurs du calme ou je fais évacuer la salle ! DU CALME ! Gardes ! Gardes ! Evacuez la salle des débats !



-
avatar
Florian Perraysky

Messages : 10
Date d'inscription : 05/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Dim 5 Fév 2012 - 20:50

Le brouhaha était complet. Triste spectacle que l'anarchie complète qui régnait alors en ce si noble hémicycle. Comme de coutume le député Clementz-Wasser criait plus fort que les autres :

- Monsieur le Carzinal ! Félicitations ! Regardez, regardez voilà où nous mènes vos pompeuse inepties ! Regardez les tristes personnages que vous avez amené ici ! Et vous prétendez servir le Souverain ! Et vous défendrez Perrayski, j'imagine ! Vous êtes passé maitre dans la défense de l'inexcusable ! Et votre parti manie si bien l'injure !

Le marquis de Brancourt criait :

-Perrayski au piquet ! Perrayski au piquet ! Fussgänger poltron, lache, vendu !

Le député Meier, le regard rouge, la bave aux lèvres, fendait la foule comme un forcené et semblait éprouver le pressant besoin de converser avec le député Perray.


- Descends qu’on s’explique! Descends qu’on s’explique !!!
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Florian Perraysky le Dim 5 Fév 2012 - 21:13

- Laissez notre bon évêque en dehors de tout cela ! Clementz-Wasser ! Vous êtes décidement un de ces trous du cul atteint de diarrhé verbale qui ne peut s'empêcher d'excréter leur parole nauséabonde sur cette honorable assemblée. Taisez-vous ! Le monde s'en portera que mieux ! Puis s'adressant au député Meier qui l'invectivait : qu'est-ce que t'as petite bite tu veux te battre ? Les deux hommes s'empoignèrent. Perraysky n'eut aucun mal de venir à bout de son assaillant.

Le député s'en alla vers les rangs conservateurs, espérant prendre à parti le Prince Zabrücksi. Les gardes eurent du mal à maîtriser ce lion. Pendant qu'il était emmené vers le cachot dont il était si coutumier, il continuait à invectiver ses collègues conservateurs.

Bandes de lâches ! Revenez-vous battre ! Ah ah pour décréter la guerre civile il sont tous là, lorsqu'il s'agit d'argumenter, il n'y a plus personne. Pucelles en fleur ! Ah ah ! laissez moi rire !

avatar
Florian Perraysky

Messages : 10
Date d'inscription : 05/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Dim 5 Fév 2012 - 21:44

Le Prince était resté silencieux depuis le début du dérapage. Vraiment, ce Parlement était mal tenu. Les insultes n'avaient pas glissés sur lui. L'homme bouillonnait de colère.
En tout instant, un Zabrücksi devait rester maitre de sa personne. Il ne s'agissait point de déverser sa bonde comme Perrayski ou Clementz-Wasser.


- Viens te battre contre quelqu'un de taille rugit Clementz-Wasser, en lançant avec précision un dossier parlementaire sur le nez de Perrayski. ( L'homme avait la carrure et l'adresse des rugbymanz du ZollenheimRugbyzBund.)
Ha, tu as de la chance d'être avec les soldats, grande gueule, tartuffe de carnaval !

Le député Breslau poussa un gros soupir et alla chercher son dossier.

Comment réagir ? Rester impassible quand tout le monde gesticulait ou s'invectivait était admirable. Mais d'autres penseraient que le Prince était dépassé par les événements.


- Fussgänger ! démettez-vous ! Incapable !

Le Prince se leva et s'adressa au Carzinal, posément.

- Monsieur le Carzinal, j'ose imaginer que vous exclurez cette homme de votre parti. La politique et le service de l'État excluent les injures. Monsieur le Président, on m'insulte désormais à chaque session parlementaire. Ne pouvez-vous point empêcher cela ?

Alors que des soldats approchaient, le Prince leur fit signe que cela n'était pas nécessaire. Le vote était repoussé au lendemain.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Lun 6 Fév 2012 - 16:34

La session reprit le lendemain. Les esprits s'étaient légèrement apaisés, effrayés de tels débordements au sein-même du Parlement.
Le député Perrayski était encore absent, les députés conservateurs espéraient sans se le cacher qu'il saurait désormais participer à une séance parlementaire sans insulter ses collègues.

Le député Meier était présent. L'un de ses yeux était masqué par un grand et disgracieux chapeau. Il racontait à qui il voulait l'entendre qu'il aurait écrasé Perrayski si celui-ci ne l'avait pas attaqué en traître, par derrière. Le député Breslau semblait aussi encore sous le choc des événements de la veille et serrait nerveusement contre lui son dossier parlementaire.

Les conservateurs votèrent donc en faveur du cénotaphe de Kreuzeunbourg. Plus curieusement, ils approuvèrent aussi la commission d’enquête demandé par l'opposition. Dans un souci d'apaisement des passions, les députés conservateurs jouaient la transparence. De toute manière, il serait aisé de trouver une justification stratégique ou militaire à chaque débordements. Au pire, on accuserait les rebelles de certains forfaits.

Ce fut à l'opposition de voter.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Carzinal Smith le Mer 8 Fév 2012 - 23:32

Les libéraux avaient encore à l'esprit et pour longtemps les évènements de la veille. L'on regrettait formellement les écarts à la bienséance. La scène avait été cocasse pour beaucoup. La grossièreté du personnage était connu, et ses excès de colère redouté. Le député Perrayski était cependant une espèce de coqueluche que l'on aimait a cotoyé. Il aimait la bouteille et avait des avis tranchés. Il ne machait guère ses mots et avait le mérite, un tort en politique, de révéler toujours l'exactitude de sa pensée. Son impertinence lui avait coûter un rappel au réglement et à son parti l'hire des conservateurs. Les libéraux affichaient une fin de non-recevoir.

- Monsieur le carzinal vous demandez la parole. Elle est à vous
- Monsieur le Président nous souhaitons voter des textes, et guère spéculer sur des déclarations. Voici le texte de l'opposition concernant la création d'une commission d'enquête.




Nous députés de la Nation Zollernoises résolu d'apaiser les consciences avons résolu la création d'un comité d'enquête parlementaire qui aura pour rôle de mettre en lumière les responsabilités de chacun dans les causes, la conduites et les excès des évènements de Kreuzunburg

Article 1 : Une commission d'enquête parlementaire est crée. Elle est composée de deux députés de la majorité et de deux députés l'opposition

Article 2 : Les partis désignent leurs députés membres de la commission. Le Président et le rapporteur sont choisis dans le parti qui a demandé la réunion de la commission d'enquête

Article 3 : La commission d'enquête parlementaire est compétente dans les champs suivants : l'enquête des causes de l'insurrection de Kreuzunburg, l'enquête sur la conduite des opérations de police et des opérations militaires dans le cadre du rétablissement de l'ordre, l'enquête sur les exactions dénoncées, vérifiées ou supposées, la définition des responsabilités, la formulation de propositions de réformes.

Article 4 : La commission d'enquête prendra fin dès la lecture du rapport d'enquête devant le Parlement ou si l'un des champs de sa compétence fait l'objet d'une instruction judiciaire.

Article 5 : Les témoignages devant la commission se font sous serment.


avatar
Feu Carzinal Smith

Messages : 30
Date d'inscription : 08/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Mer 8 Fév 2012 - 23:56

- La Parole est à Ludwig Meier, pour la majorité conservatrice.

- Monsieur le Président, je vous remercie.

Messieurs,
Les conservateurs, par ma voie, se chagrinent que l'opposition réclame une commission d'enquête suite à un soulèvement monté de toutes pièces par d'infâmes comploteurs anti-monarchistes. Le terme d' excès dans le préambule du texte ne nous semble pas judicieux. Mon parti réfute les thèses selon lesquelles il y aurait eu de nombreux dérapages et des violences gratuites lors de la reprise de la cité. Il y a eu de toute évidence, quelques violences, inhérentes à la guerre civile, mais celle-ci ont été combattus et réduites à néant.
Pourtant, convaincu du bien-fondé de l'action de l'armée du Prince Zabrucksi à Kreuzeunbourg, nous entendons jouer la carte de la transparence dans un souci d'apaisement.
Nous voterons en faveur du texte, une fois modifié, car celui-ci comporte plusieurs imperfections.
Nous souhaiterions que les charges de Président et de rapporteur soit réparti également entre les deux partis représentés ici. De même, nous demandons à nos estimés collègues que le député Perraysky ne soit point membre de la commission. Nous ne pensons pas qu'il ait suffisamment de recul, de sang-froid et d'objectivité pour mener à bien un travail d'enquête sur les événements de Kreuzunbourg.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Carzinal Smith le Sam 11 Fév 2012 - 22:24

- La parole est à Monsieur le Carzinal Smith, au nom de l'Opposition

- Loyaliste, nous ne mésistimons pas l'usage du recours à la force légitime et légale de l'Etat lorsque l'autorité de la Couronne est l'utilité du recours à la force lorsque l'autorité de la Couronne est remise en cause, cependant nous pensons que le drame aurait pu être évité. Le but que nous cherchons est la vérité, et nous sommes heureux de savoir le gouvernement et la majorité prêt à nous soutenir dans cette démarche. Bien que nous refusions la qualification de guerre civile pour désigner les évènements de Kreuzunburg, nous acceptons les changements voulu par la majorité. Nous déposons en ce sens deux amendements dont je fais ici la lecture :



AMENDEMENT N°1

Nous députés de la Nation Zollernoises résolu d'apaiser les consciences avons résolu la création d'une commission d'enquête parlementaire qui aura pour rôle de mettre en lumière les responsabilités de chacun dans les causes et la conduite des évènements de Kreuzunburg.





AMENDEMENT N°2

Article 2 : Les partis désignent leurs députés membres de la commission. Le Président est choisi dans le parti qui a demandé la réunion de la commission d'enquête, le rapporteur dans l'autre parti qui présent dans la commission.



Enfin, le député Perrayski absent ce jour,

"Il a trop abusé de la bouteille !" cria un député d'opposition. Ce qui n'était pas si faux...

Le député Perrayski exprime par ma voix ses plus sincères excuses à ses Honorables collègues. - le Bon évêque avait réussi à confesser l'impie. Le fauteur de trouble fut incité à présenter ses excuses en pénitence. La bouteille eut raison du pécheur. -. Le Parti Libéral accepte et s'engage à ne pas le nommer dans la commission d'enquête.

avatar
Feu Carzinal Smith

Messages : 30
Date d'inscription : 08/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Feu Prince Zabrücksi le Sam 11 Fév 2012 - 23:26


Les députés conservateurs furent tout d'abord surpris. Les libéraux leur tenaient la dragée haute, et subitement, ils rendaient tout. La crise politique " Perrayskienne " semblait avoir finalement rapproché les opinions au lieu de creuser un fossé infranchissable entre conservateurs et libéraux.

Le député Kastner prit la parole pour les siens.


- Par ma voix, les conservateurs approuvent les amendements suggérés par Monsieur le Carzinal. Nous les tenons pour indispensables. Nous nous réjouissons de constater que le dialogue, entre serviteurs la Couronne, n'a finalement point été rompu, particulièrement en ces temps troublés. Les conservateurs apprécient en ce sens les efforts déployés par Monsieur le Carzinal et acceptent les excuses du député Perrayski. Le PCZ s'engage par juste retour des choses à ne point nommer Monsieur le Prince dans la commission d'enquête.

Le député Meier bougonnait tout seul. Il n'en revenait pas qu'on accepte ainsi les excuses de Perrayski. Il faut dire que son œil au beurre noire après être passé du rouge au noir était maintenant d'un beau violet.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Zollernberg le Dim 12 Fév 2012 - 12:41

Monseigneur Fussgänger goûtait au calme des débats. Les derniers jours avaient été pour le moins houleux. A soixante-sept ans, veillissant, il souffrait de tenir une chareg si exposé aux humeurs des députés. L'inimitié de Zabrücksi lui offrait la perspective d'un retraite anticipé. Une prébende de député, une prélature d'honneur, voilà qui le ravissait. Il sortit de ses rêvasseries.

- Bien Messieurs les députés, je mets au vote le premier amendement ; qui est pour ?

Les doigts se levèrent, unanime.

- Qui est contre ?

Seul deux députés à l'extrême gauche se manifestèrent

- L'amendement premier est adopté ! CLAC ! Un coup de marteau marqua la fin du vote.

La scène se répéta pour le deuxième amendement, puis pour la loi modifier dans le sens du consensus

Zollernberg
Admin

Messages : 489
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comte rendu faits aux députés de l'action du Prince Zabrücksi à Kreuzeunbourg.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum