Séance des questions au gouverment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Séance des questions au gouverment

Message  Feu Baron de Lezingham le Mar 23 Juil 2013 - 23:45

Le Baron de Lezingham se rendait en simple député, et pourtant chef de l'opposition libérale, à la très connue séance des questions au gouvernement. En ancien premier ministre et doyen d'exercice, il sentait l'humeur fébrile qui régnait dans les couloirs du Palais de Westernhalen. L'article du Zollenheim MorgenPost avait réveillé l'opinion publique zollernoise. La classe politique survolté réclamait l'intervention militaire en Laurasie. Les uns, pour venger l'affront, les autres, pour sauver les frères en zorthodoxie. Les bruits de couloirs étaient instructifs, le Premier ministre était abandonné par sa base. Le parti whig se scindait en deux, les interventionnistes qui souhaitaient se préserver de la menace d'un empire du sud et les pacifistes, qui eux gardaient l'œil fixe sur les gorges du Gauztröm.

L'on prenait place dans la Chambre. Le héros du jour était Lemberg. L'arrivée du ministre Lemberg suscita dans toute l'assemblée une acclamation générale, des libéraux aux conservateurs. Elle dura plusieurs minutes. La séance débuta enfin à l'invitation du président duc de Wilhelstein, qui en poète déçu avait déjà composé plusieurs odes au Skotinos martyrisé.


- La parole est à Son Altesse le Prince Zabrücksi, chef de l'opposition loyale
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Prince Zabrücksi le Mer 24 Juil 2013 - 0:25

Le Prince montait à la tribune, alors que l'ambiance était électrique. Tous les députés savaient ce qu'allaient aborder le Prince. Il y avait dans l'air ce parfum savoureux que ce soir l'Histoire allait s'écrire.

- Monsieur le Président, Messieurs les députés,

Je serais bref, les grandes causes n'ont besoin que peu de mots pour être défendues. Une grande conscience zollernoise, venue des confins de notre pays a hurlé sa douleur et la vérité à ses concitoyens. Monsieur le Ministre Lemberg ...

Des applaudissements légers interrompirent le Prince. Ils allèrent rapidement crescendo. Certains députés se levèrent, imités par le grande majorité de leurs collègues. Au premier rang, Alexander Lemberg tentait en vain de réprimer un sourire radieux.

- Monsieur Lemberg, vous n'êtes pas de famille politique, mais je vous le dis, vous avez parlé à mon âme. Vous avez réveillé quelque chose en moi, et je sais cher collègues, que vous aussi avez connu la même expérience. Le combat du Skotinos est grand et noble. Combattre les despotes orientaux pour le droit d'un peuple frère à disposer de lui-même est un devoir. Le Zollernberg est appelé à combattre l'antimonde, lorsque les droits humains sont bafoués. Le peuple élu de la Zorthodoxie ne peut rester ballants face aux violences contre la foi de ses frères.

De nombreux applaudissements ponctuèrent cette nouvelle tirade.

- Monsieur le Ministre des Affaires Extérieures, Monsieur le Duc. Vous entendez le cri du peuple réel. Il vient de vos rangs. Nous réclamons un soutien, une intervention franche et massive du Zollernberg en faveur des rebelles du Skotinos. Monsieur le Duc, quel est la position du gouvernement devant la lutte d'indépendance nationale mené par les valeureux skotinecs ?


______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 408
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Feu le Duc de Silverstein le Mer 24 Juil 2013 - 1:18

Le duc de Silverstein faisait du lobbying au pour l'intervention armée au Skotinos. En homme de pragmatisme il la soutenait, toutefois il était tenu à la solidarité gouvernementale. Il attendait que ce fût au Premier Ministre que l'on posât la question. Aussi fut-il mis par son cousin dans une position inconfortable qu'il réprima en se frottant le sourcil droit de l'index, de l'air flegmatique qui lui sied si bien.

- Monsieur le Prince,
Messieurs les députés,

A mon tour et en premier lieu je souhaite saluer le remarquable plaidoyer du ministre Lemberg celui d'une grande conscience que nous connaissions prompte à défendre notre ruralité et qui se montre maintenant défenseur le plus brillant des droits de l'humanité. A l'heure où je vous parle, je puis vous affirmer que les ZZZ sont mobilisés en Skotinos et livre régulièrement des rapports sur l'évolution du conflit. S'il n'est pas encore à l'ordre du jour de reconnaître ou de soutenir une des partis en présence, la situation en Skotinos fait l'objet de la plus grande vigilance de la part de nos services.

Silverstein était satisfait de sa pirouette, qui lui semblait préserver de manière satisfaisante le devoir de réserve d'un ministre tenu à la solidarité gouvernementale et ses convictions personnelles. Ses services étaient sur le coup effectivement et cherchait à prendre des contacts avec la résistance ; sans que ce fût officiel ou que l'on su lequel du ministre des affaires extérieures ou du premier ministre étaient à la manœuvre...
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Prince Zabrücksi le Mer 24 Juil 2013 - 19:37

Une rumeur monta subitement dans les rangs des députés. Chacun se retournait tachant de comprendre le pourquoi du brouhaha qui montait. Un jeune homme cria.

- Ils ont osé ! Ils ont osé !!

Le député Hauzermann cria la voix tremblante.

- L'horreur ! Le culte zorthodoxe est désormais interdit en Skotinos ! L'Empereur de la Laurasie a fait fermer les églises et enfermer les prêtres !!

Alors qu'un brouhaha montait de tout l'assemblée, Hauzermann reprit plus fortement.

- Plus d'atermoiements, Monsieur le Duc, le Premier Ministre doit venir s'expliquer !

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 408
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Feu Duc de Wilhelstein le Mer 24 Juil 2013 - 21:34

L'assemblée des députés étaient sur le choc, certains, dans tous les rangs se scandalisaient, comment pouvait-on accueillir avec les honneurs et discuter avec un despote sanguinaire. Le duc de Wilhelstein, poète raté avait déjà composé quelques vers plus ou moins heureux à la gloire du martyr de la nation skotinecque. Il menait tant bien que mal les débats, et n'avait pas le cœur à réprimer la salle unie dans l'émotion.

- Monsieur le Premier Ministre est invité à la Tribune.
avatar
Feu Duc de Wilhelstein

Messages : 59
Date d'inscription : 11/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Edorel Gatline le Jeu 25 Juil 2013 - 12:41

Edorel aimait pas le parlement, cette caserne de janissaires qui peut à tous moment le faire tomber pour d'obscurs nécessités. Il avait quasiment toute l'assemblé contre lui, le wighz été divisé sur la question et seul quelques uns de ses "afizionados" et des députés isolés parmi les libéraux qui restaient derrière lui souhaitent ardemment que le Zollernberg reste en dehors de tout ça et conserve sa neutralité. Mais la récente interdiction du culte zorthodoxe rendait la manœuvre des plus délicates. En montant à la tribune le premier ministre repassa dans sa tête toutes ses cartes, les ZZZ déployés dans la région, les différents groupes combattants, et, d'après le dernier rapport d'espionnage, une livraison d'armes importante indiquant qu'une puissance tiers soutient la résistance skotineque. Arrivé au perchoir, il jeta son regard sur l'ensemble de l'hémicycle avant de débuter.

-Monsieur le président, Messieurs les députés, Prince...

Les récents évènements au Skotinos ont bouleversés tant l'opinion publique que l'opinion internationale. Je vous l'accordes. Certes la charité zorthodoxe dont certains ici se prévalent quand cela leurs parait utile (quelques hués dans l'hémicycle) recommande d'aller secourir vos frères zorthodoxes du Skotinos. Certes les rebelles sont mal-équipés face à l'armée laurasienne. Certes l'Empereur Henri est une homme qui visiblement est partisan d'une justice quelque peu radical.

Cependant, je pense toujours qu'il est inutile pour le Zollernberg de se mobilisé militairement contre l'Empire. (Les hués deviennent plus fort, Edorel hausse le ton) Plusieurs raisons à cela ! Premièrement, le pragmatique que je suis ne défend que les intérêts stratégiques, les intérêts économiques, et les intérêts vitaux du Grand-Duché ! Deuxièmement, le Skotinos ne dispose ni du premier, ni du second, ni du troisième !

A chaque fois qu'Edorel énuméré ses bonnes raisons, les hués devenaient plus fort, le Duc de Wilhelstein semblait avoir beaucoup de mal à calmer tout le monde.

TROISIÈMEMENT !! C'est le Grand-Duc et NON le patriarche qui décide si on doit entrer en guerre ou non contre un pays ! L'âge sombre des guerres de religion est terminé ! QUATRIÈMEMENT ! Le dernier rapport ! Le dernier rapport, des ZZZ, indique une importante livraison d'armes et de munitions à la résistance skotinèque venant d'une puissance étrangère qui n'a toujours pas été identifié. Nos hommes, son actuellement entrain de faire acheminer certaines de ces armes aux laboratoires des ZZZ pour une étude approfondie !

Cette fois-ci, Edorel ne s'entendait même plus. Il osa alors, ce que nul autre n'avez osé auparavant dans cette "noble" assemblé.

HEY LES CONNARDS !

Étonnement de l'hémicycle.

VOUS ALLEZ FERMER VOS GUEULES CINQ MINUTES ?!

Silence outré, quelqu'un dans les loges parmi les spectateurs lâcha un "bien parlé !" Le coté roturier d'Edorel avait repris le dessus et le dernier carré de ses partisans l'applaudirent. Le Duc-Président semblait tétanisé par l'injective. Les sténographes eux ne savait pas si il fallait noter cette liberté de parole qu'avait pris le Premier Ministre. Il n'y avait que lui et seulement lui pour osé cela. L'audace du militaire sans aucun doute.

C'est quand même pas croyable d'être aussi mal éduqué. Bref, dernièrement, la loi n'interdit pas la création et l'entretien de Corps Franc autonome par rapport au commandement militaire régulier, comme Monsieur le Prince ici présent l'a si bien fait durant la campagne de Zaxe. Si cela vous enchantent d'aller lambiner au Skotinos avec vos laquais et vos propres gens d'armes, je ne vous retiens pas. Je n'aurais pas la mort de jeunes zollernois sur la conscience et je ne serai pas tenu responsable en tant que Feld-Maréchal des agissement qui pourrait se faire au détriment des populations autochtones !

Sur ces fortes paroles, je vous remercie.

Le Premier Ministre descendit du perchoir, applaudit par ses soutiens, l'un des sténo l'interpella.

-Monsieur le Premier Ministre, que devons nous écrire votre ... comment dire ?

-Retranscrivez cela de manière plus "poétique", ça passera mieux et les gens comprendront parfaitement.

Ayant soulagé la conscience des sténos, Edorel s'en retourna à sa place, il fixa ensuite le ministre Lemberg toujours avec son regard noir, puis le pointa d'un petit doigt plein de reproches.

Toi, j't'ai à l'oeil.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Prince Zabrücksi le Jeu 25 Juil 2013 - 13:02

Un député conservateur ironisa.

- Monsieur le Premier Ministre, en sortant, pensez à prendre le rappel au règlement que l'on vous tendra. Pensez-y impérativement, vous ne reviendrez sans doute plus ici.

Alors que Gatline passait devant lui, le Prince Zabrücksi lui glissa.

- Vous rendez vous compte seulement de ce que vous avez fait ? Insulter ainsi la représentation nationale ? Je n'aurais jamais pensé voir ça de ma vie. Vous perdez le sens commun et vos nerfs. Et enfin, quel bassesse, n'avez-vous donc jamais compris la vocation universaliste du Grand-Duché ? Le Grand-Duc est Fidei Defensor, Défenseur de la Foi. Avez-vous seulement compris cela ?

Regardant autour de lui pour voir si des personnes l'écoutaient, le Prince Zabrücksi ajouta.

- Je le savais déjà, mais maintenant j'en ai la certitude. Vous êtes finis.

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 408
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Edorel Gatline le Jeu 25 Juil 2013 - 13:31

Gatline répondit à Zabrucksï.

-Allez combattre au Skotinos, voyez la guerre d'aussi près que moi ou votre père avons pue la voir, et après, seulement après, je daignerai vous adresser la parole avec tout le respect que je dois à votre rang. Je ne vous retiendrai pas.

Mais Edorel, malgré son expérience se doutait bien qu'il serait difficile de faire entendre raison à un prince fils de prince et qui n'a connut rien d'autre que les dorures de son château.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Séance des questions au gouverment

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum