Conseil des Ministres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseil des Ministres

Message  Feu Louis Ier le Sam 4 Fév 2012 - 21:53

Le Gouverment se réunissait au Palais. Louis s'accomodait des usages du régime parlementaire. Du moins des formes... sur le fond, il continuait à régner, entre deux parties, de pêche à la mouche ou de jambes en l'air. Les servantes de la suite de la belle Marialyn était fort jolie. Certainement moins que leur maîtresse, mais elles avaient un atout, celui de ne point répugner à coucher hors du mariage. Le Premier Ministre Babenberg et le Ministre-Chancelier Zabrücksi était présent. L'air du Grand-duc était grave, passablement énervé (il était rentré bredouille de la pêche)

- Bien messieurs, je vous ai réuni afin que nous évoquions la situation à Kreuzunburg. Je suis fort mécontent de votre action Zabrücksi vous êtes vous cru aux Zindes pour laisser des soldats de la Couronne piller, incendier une de nos bonnes villes. Vous êtes la honte de l'armée zollernoise. Quel général peut se vanter d'avoir assez peu d'autorité pour empêcher ses troupes d'agir comme en pays conquis, pour lever à votre solde une troupe de mercenaires zabrücksois ! On me parle de vous comme d'un héros dans les milieux conservateurs ! Vous n'êtes qu'un paltoquet et un gens foutre ! Madame von Manheim m'a demandé de ne point être trop sévère avec vous et l'amitié qui m'unie à elle m'empêche de vous jeter à la vindicte du public et de vous faire passer devant une commission militaire ! J'ai donc choisi de vous oter votre commandement dans l'Armée Zollernoise et de vous placer dans le cadre de réserve, vous prendrez en sus trois jours d'arrêt pour insubordination et serez rayé de la prochaine promotion dans les ordres grand-ducaux. Vous avez outrepassé le mandat que l'on vous avait confié, vous en payé les conséquences.

Il nous faut désormais ramener l'ordre en Wasserland. Aussi j'ai choisi de nommer Monsieur le Baron de Lezingham pour vous succéder en Wasserland ; il sera en outre nommé Gouverneur de la Province. Nous avons oublier ses mauvais choix, il saura faire une paix durable avec les insurgés et les ramener à notre Couronne.

Zabrücksi semblait attéré
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil des Ministres

Message  Feu Prince Zabrücksi le Sam 4 Fév 2012 - 23:16

Le Prince en déglutit. Son orgueil supportait mal d’être ainsi rabroué et insulté comme un enfant.

- Sire, en toute occasion, je n’entends que servir votre Couronne. Il m’a semblé que la mort était un châtiment bien doux pour des gueux qui insultaient votre nom et tuait vos agents. J’ai pris soin d’enrôler une compagnie de chasseurs, car l’armée me semblait insuffisante en nombre. J’ai été poussé à cet extrémité par les résistances que m’opposait Monsieur de Babenberg.

Je prends acte de votre jugement. J’ai juré de servir décemment votre famille. Aussi, Sire, après tant de torts envers Vous, je ne puis que présenter ma démission de ma charge de ministre et de chancelier. Daignez l'accepter.

Babenberg haussa un sourcil. Tant de hauteur affecté l'agacait.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil des Ministres

Message  Feu Louis Ier le Dim 5 Fév 2012 - 0:00

Nous l'acceptons puisque c'est votre souhait.

Huissier veuillez raccompagner Monsieur le Prince, il ne fait plus parti de notre gouvernement et n'a plus rien à faire au conseil de nos Ministres

Le Grand-duc n'affecta même pas un regard pour son Serviteur, que l'huissier raccompagna, non sans gêne. Le Grand-duc se retourna vers le Premier Ministre Babenberg, qui jugeait la situation irréelle, le Premier Noble du Grand-duché venait de se démettre, et de renoncer son poids politique. Louis continua à mener la séance

Monsieur le Duc, vous assurerez l'interim des affaires intérieures en attendant la nomination d'un nouveau grouvernement. Nous voulions en sus vous informer de notre souhait d'épouser la comtesse von Manheim.

Babenberg n'en crut ses oreilles et crut défaillir. Etait-il vraiment réveillé ? le Premier des nobles du Grand-duché démissionné, le Grand-duc de Zollernberg souhaitant épouser une simple dame. Etait-il vraiment au Palais Cobourg ? Puis reprenant ses esprits :

- Sire, je ne crois pas que Madame von Manheim n'ait les qualités requises pour devenir Grande-duchesse
- Comment cela ? Elle est douce et aimable, de bonne famille et je l'aime, bien sûr son bassin étroit n'augure pas de très grande qualité de reproductrice, mais elle fera une bonne mère et... et une bonne épouse. Le Grand-duc frisait sa moustache affichant le regard lubrique que l'on savait lui déceler.
- Madame von Manheim est certes de bonne famille, je ne doute pas qu'elle donne un belle héritier à la Couronne et fasse de vous un mari heureux Sire, mais... votre bonheur doit passer après la Couronne et vos peuples !
- Que me chantez vous là ?
- Sire le Pacte de famille de 1629 stipule que Votre Altesse et les membres de sa maison sont tenus d'épouser des membres de familles régnantes, ayant régnés ou médiatisé, sans quoi eux et leurs descendance perdrait leur qualité de dynaste au trône. Votre père s'était résigné à abandonner ses droits lorsqu'il avait voulu épouser une demoiselle Smith, avant que son frère Monseigneur de Kolstadt ne le ramène à la raison. Outre cette règle de droit, je ne saurais conseiller à Votre Altesse l'avantage d'une alliance avec une des monarchies qui nous entoure. L'Empire du Belondor, la Russlavie, Edoran ou le Noordzeeland serait heureux d'unir une de ses princesses à Votre Altesse. Nous pourrions ainsi contracter des alliances intéressantes.
- La Barbe ! Mes frères et soeurs sont là et impatients de se marier. Adalbert à cinquante-cinq ans, il est temps en effet que nous lui trouvions une épouse. Je ne lui connais pas d'aventure féminine, le coquin. Parbleu pourvu qu'il n'en soit pas... enfin vous voyez ce que je veux dire... Mon bon Babenberg que ce soit clair, je ne me sens incapable d'assumer la couronne qui m'échoit sans l'aide de la personne que j'aime à mes côtés. Trouvez une solution que diable ! Mettez vos équipes de juristes, d'historiens et de rats de bibliothèque en branle mais je veux l'épouser !
- Sire je crains que ce ne soit peine perdu... Prenez là donc comme Maîtresse officielle, il y a de nombreux précédants, votre ancêtre Wilhelm XIV a allégrement pratiqué cela.
- Ah ! ce bon Wilhelm XIV... Qu'importe je veux un mémoire sur les perspectives de mon mariage avec la comtesse von Manheim. Allons nous en avons terminé. Cela vous dit d'aller à la pêche à la mouche ?

avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil des Ministres

Message  Feu Prince Zabrücksi le Dim 5 Fév 2012 - 0:37

Le Prince sortit sans afficher d’émotions. Le pas légèrement raide, il suivit l’huissier. Ce dernier prit congé du disgracié dans le salon de la Marine. L’homme sortit et le prince vérifia qu’il était seul.
Le premier des nobles du Grand-Duché fit une chose qu’il n’avait jamais fait à Cobourg; il se laissa aller.
Apposant un avant-bras et son front contre un mur, il soupira. L’abattement montait.

Il n’avait plus ses charges. Jamais le Prince n’aurait pu imaginer une telle situation. Jamais il n’aurait pu imaginer que le Grand-Duc puisse réellement accepter sa démission.
La rancœur monta contre tous ceux qui l’avaient amené jusqu’à là. Ce palais n’était remplis que d’intrigants, de lâches et de peureux. Babenberg qui traitait d’autoritaire tous ceux qui n’était pas aussi couards que lui. Et Lezingham, ce gueux affublé d’un titre qui portait tous les vices des hommes de son rang et aucune des qualités de la noblesse !

Le prince s’autorisa deux minutes de désespoir et se redressa. Tout n’était point perdu. Il était l’homme fort du régime, le Grand-Duc n’avait personne d’autre, il serait rappelé.
Il était temps de reprendre contact avec Marialyn, elle devait maintenant lui rendre la pareille.

Le Prince quitta le palais et monta dans son fiacre. Ecarté des affaires du Grand-Duché ! C’était à peine croyable.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil des Ministres

Message  Zollernberg le Dim 5 Fév 2012 - 1:05

A peine était-il sorti la nouvelle avait le tour du Palais et se répendait. Zabrücksi était fini. Les courtisans qui se proclamait de ses amis la veille rajoutait aujourd'hui :
- Non mais moi le Prince, je ne le connaissais pas vraiment, c'était davantage une connaissance qu'un véritable ami" se défendit le comte von Sense-Gessässe
- C'est dommage pour lui, bon il doit bien l'avoir cherché tout de même ; quand est-ce qu'on mange des crêpes ? ajouta le marquis de Oliveira, noble eslagnais donc poilu et ventipotent en vacance à la cour,
- Encore un coup du camarade Zmith, ah ah ! moqua le Baron Ritterlich emportant avec lui le rire des deux autres.

Zollernberg
Admin

Messages : 490
Date d'inscription : 07/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://zollernberg.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil des Ministres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum