Campagne libérale au Kolstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Campagne libérale au Kolstein

Message  Julius Muller le Jeu 31 Oct 2013 - 11:13

C'est vers 6h du matin que le train spécial loué par le Parti Libéral Zollernois entra en guerre de Kolstadt. La gare était déserte et seuls étaient présents le chef de gare et quelques employés des chemins de fer et quelques volontaires du PLZ dépêchés . Le train fut mené sur une voie de garage à l'écart des voies commerciales et mis à l'arrêt. Julius dormait avec de nombreux autres membres du staff, c'est Karl von Troppen, le directeur de campagne qui assure la gestion des opérations à l'arrivée. La grande salle des Halles de Kolstadt avaient été louée pour la soirée. Il fallait installer un PC de campagne et terminer la campagne de communication sur le meeting qui avait commencé il y a plusieurs semaines déjà.

A 9h, le PC était installé et les volontaires ainsi que le staff travaillaient ensemble pour la préparation du meeting du soir. Les Halles allait servir toute la journée pour le marché couvert et serait libéré vers 17h, il y avait deux heures pour aménager la salle. Pendant ce temps Julius devait rencontrer les membres du Parti local, une entrevue avec le Gouverneur avait été demandée.

avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne libérale au Kolstein

Message  Julius Muller le Jeu 31 Oct 2013 - 19:47

La journée a été plus détendue que la dernière. Le staff à travaillé toute la journée à la préparation du discours et des éléments de langage de Julius, ce dernier ne leur a réservé que trois points dans la journée pour pouvoir visiter la ville. Il a tour a tour rencontré les instituteurs d'une école de filles puis d'une école de garçons pour échanger avec eux sur l'éducation de la jeunesse et les impératifs dans ce domaine, ce fut alors le tour des commerçants de la ville, de membres de la prévôté. Les interviews et les points presse prévus dans la journée furent supprimés afin de garantir plus de monde lors de la conférence de presse de la fin de la journée.

Alors que la journée se terminait d'ailleurs, les Halles purent être récupérées pour l'aménagement en salle de meeting. Trois mille personnes étaient attendues, le pari était risqué mais la province était connue pour ses sympathies libérales...

avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne libérale au Kolstein

Message  Julius Muller le Jeu 31 Oct 2013 - 23:43

A 20h, la salle n'était pas encore remplie mais le flux ne diminuait pas, le début du meeting fut repoussé le temps que la salle se remplisse... A 21h30, les bénévoles aux entrées indiquaient que 2500 personnes étaient entrées et le flux diminuait peu a peu pour s'arrêter a un peu plus de 2800, on ne fera pas salle comble au Kolstein mais la mobilisation est plus importante qu'au Silverstein, l'objectif de dépasser la mobilisation de la veille était atteint, celui de marquer le coup à 3000 ne l'a pas été.

Le vice-président du PLZ local fit l'introduction, courte mais bien accompagnée par une salle bien chauffée et accueillante. Julius put apprécier l'accueil des kolsteinois en arrivant sur l'estrade.


"Citoyens du Kolstein, bonsoir !

C’est pour moi un grand honneur d’être ce soir dans la province de l’honorable Alexander Smith, l’ancien président du Parti Libéral Zollernois que j’ai la chance de pouvoir relever a ce poste depuis quelques temps ! Le Gouverneur est très occupé et j’ignore s’il a pu finalement venir mais en tout cas mes pensées vont vers lui !

Ce soir, j’ai plusieurs choses à vous dire, je vous parlerais essentiellement de libertés et de droits ! Car c’est pour nous zollernois les biens le plus précieux que notre souverain nous ait offert et ce sont des biens que nous avons le devoir de défendre par l’action politique !

Dans une démocratie et qui plus est dans un Etat de droit comme le notre, le but des représentants élus est de faire la loi et de la faire dans un esprit visant à développer les libertés du Peuple pour faire avancer la société vers le progrès et la prospérité permettant à chacun de trouver le bonheur. Les nationalistes et les conservateurs utilisent quant à eux les formidables possibilités de notre Constitution pour renforcer les pouvoirs du Souverain au détriment de ceux du Peuple dont ils nient la capacité à gérer les affaires de l’Etat. C’est ainsi que nous avons été précipités dans la Guerre de Réunion puis dans la Guerre Civile dans laquelle la droite zollernoise s’est honteusement compromise et qui pourtant ne lui a rien couté !

Notre mission, notre devoir en tant que libéraux est de garantir les libertés du Peuple quelle que soit l’alternance politique et d’en faire un principe fondamental de notre Etat. Pour cela, il nous apparaît important de mettre en place une déclaration des droits qui garantirait les droits inscrits dans la Constitution et leur donnerait une finalité pratique et applicable mais surtout opposable par les citoyens dans leur vie courante.

En ce qui concerne également la vie des citoyens, nous avons également la question religieuse. Le programme libéral propose également d’établir la liberté de culte et de conscience. Nous ne remettons pas en cause le fait que la religion zorthodoxe est un élément important de la culture zollernoise et fait partie intégrante de notre histoire. Toutefois, l’Etat ne peut considérer uniquement la question religieuse dans un rapport qu’aurait la Zorthodoxie par rapport aux autres cultes qui jouirait d’un crédit ou d’une reconnaissance moindre par rapport au culte majoritaire. Les citoyens zollernois ne sont pas d’une seule confession, ils sont pluriels dans leur foi mais unis par le lien qui les unis à la communauté nationale.

L’Etat doit garantir la liberté de cultes au Zollernberg et affirmer clairement la séparation entre la gestion des affaires spirituelles, qui relèvent de l’Eglise Zorthodoxe et du clergé des différents cultes et les affaires temporelles qui, elles, relèvent du ressort exclusif de l’Etat zollernois. Cela ne nie pas l’existence des cultes mais garanti la neutralité religieuse de l’Etat dans sa gestion des affaires publiques.  Pour cela, nous nous engageons, en plus de garantir la liberté de culte d’entamer un processus de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Par ailleurs, cela pose également la question des relations avec le Bienheureux-Ziège qui est un Etat souverain et avec lequel le Zollernberg peut et doit entretenir des relations privilégiées, ce qui est inévitable notamment sur la question de l’éducation. Car nous avons dans notre pays des institutions religieuses qui assurent l’éducation des populations. Ce travail assuré par l’Eglise est primordial mais doit se faire au Zollernberg sous le contrôle de l’Etat qui a la primeur dans le domaine éducatif.

L’éducation est un domaine vaste et compliqué, il est l’arme avec laquelle nous ferons du Zollernberg un grand pays. La réforme de l’éducation passera d’abord par une éducation monopolisée par un Etat fort et stratège disposant du monopole de l’instruction. L’enseignement privé ou libre peut naturellement avoir sa place dans ce dispositif, qu’il soit confessionnel ou pas tant qu’il prend en compte les exigences de l’Etat dans la formation de la jeunesse.
L’Université, enfin, nécessite un impérieux besoin de réforme. Il s’agit tout d’abord de définir quels sont les diplômes universitaires, d’articuler l’université zollernoise en faculté dont les domaines doivent correspondre aux besoins du monde professionnel mais également intellectuel. L’accès à l’université et les modalités de contrôle des connaissances doit être contrôlé par l’Etat mais également par l’Université elle-même pour compenser au niveau universitaire ce que l’Etat ne peut voir en termes d’ajustements nécessaire de la loi au contexte et aux réalités du terrain.
L’Université zollernoise a également pour but d’assurer la reconnaissance de l’excellence zollernoise dans la recherche et pour cela il nous parait indispensable d’assurer la collaboration internationale en matière universitaire. L’histoire micromondiale, l’économie, les sciences politiques, les sciences militaires, la littérature sont autant de domaine ou les productions et les publications sont nombreuses mais ou le matériau de base, l’écrit, l’est plus encore. Promouvoir le monde universitaire et son travail indispensable dans la réflexion micromondiale et dans la promotion d’une paix globale est un devoir. Nous nous engageons à réformer l’université pour en faire le pont qui liera et reliera la jeunesse et les chercheurs zollernois à leurs confrères du Micromonde.

J’arrive à la fin de mon… imposant monologue ! Je ne saurais vous rappeler de voter la semaine prochaine et de voter pour le changement ! Enfin, je vous prie d’avoir tous une pensée pour nos compatriotes morts en Laurasie et pour lesquels nous n’avons malheureusement rien pu faire bien que je garde l’espoir que ces morts ne seront pas vaines et que nous saurons garantir la paix micromondiale en empêchant les états-voyous de sévir !

Je vous remercie !"
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne libérale au Kolstein

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum