Campagne du Whigz dans la capitale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Campagne du Whigz dans la capitale

Message par Edorel Gatline le Dim 3 Nov 2013 - 22:31

Les fêtes du trône passés, le parti Whigz avait l'intention ferme de se maintenir dans sa position de dominant dans la politique zollernoise. Et c'est à Wilhelstaufen que démarrait le tour zollernois du premier ministre Gatline.

Lors de la dernière campagne, le Whigz était arrivé en seconde place dans la capitale ainsi que dans sa province, bien loin des conservateur mais avec une forte base d'électeurs. Le récent accrochage entre les conservateurs et les nationalistes au parlement avait due mettre dans la confusion un bon nombre de partisans de la droite, et Gatline avait une intention toute spéciale : gagner la capitale et le Wilhelstein en raflant l'aile gauche des conservateurs. Ça ne serait pas des plus difficiles si l'on pouvait compter sur les moyens dont peut jouir Gatline en tant que premier ministre, mais équité entre les candidats oblige, il avait mis de coté sa tenue de premier ministre. Il n'avait pas prévue de meeting dans la capitale. Il était suffisamment connu et son programme était affiché un peu partout en ville, ses plus fervents partisans veillant à ce qu'aucun n'aille afficher par dessus une affiche d'un autre parti.

Gatline avait prévu une ligne pour le parti, résumé en un slogan : "demain, dés aujourd'hui". Concis, simple, fluide et efficace. Gatline avait l'intention de miser sur la modernité que propose le Whigz pour s'assurer, sinon le maintien en première, une seconde place qui forcerait à la coalition. C'était le plan B de Gatline. Or, le plan A tant que le plan B de Gatline souffrait d'un défaut qu'il fallait impérativement corriger, la baisse de popularité. Quoique le vicomte de Castelmore était encore dans un grand nombre de cœurs des zollernois, l'on a constater une net baisse. La guerre en Laurasie, l'intervention tardive, et sans doute le fait que Gatline ne soit pas entrer le premier dans Byzas vaincue (en fait si mais personne ne l'a jamais su,) a du faire mal à l'orgueil habituel des zollernois qui doivent encore en garder une certaine déception.

Pour cela, Gatline eu une idée astucieuse, pas de meeting dans la capitale mais ...


-Bonjour, vous me reconnaissez ?

***

Avec plusieurs partisans, ainsi que de Scarmyglyone et, surprise, du carzinal Fussgänger (centriste convaincue), il arpentait les rues de la capitale, une liasse de programme sous le bras, un brassard du parti Whigz, et un pin'z curieux en forme de cœur et représentant le blason zollernois, décidément, on en fera jamais assez pour se montrer patriote.

-Demandez le programme du parti Whigz de la main même de son candidat fétiche ! Et un bisou à ces dames en bonus !

-Gatline, je pense que vous en faites un peu trop. Ajouta le prélat dans son dos.

-Monzeigneur, en politique, on en fait jamais assez justement, surtout quand on débute.

La présence du Carzinal au coté de Gatline était volontaire et voulue, le premier ministre voulait couper court au rumeurs d'athéisme anticléricale émanant d'un certain prélat zorcadien.

***

-Notez bien que j'adoooore les passions de Zchütz, une merveille de musique vocale sacrée vraiment. J'ai envie de dire qu'on en jouirait tellement c'est beau ! Ça me fait deux bonnes raisons d'aller à l'églize. Déclara Gatline à un petit bourgeois qu'il avait accoster.

-Et la première raison ?

-Être au frais l'été.

Le bourgeois resta dubitatif sur cette dernière parole. Gatline tenta de le convaincre un peu plus qu'il n'était pas anti-cléricale et finalement le bourgeois le quitta en disant qu'il allait y réfléchir.

-Ooh, celui-ci il va passer beaucoup de temps dans l'isoloir je sens.

-Et votre nègre, ce Mamadou, il n'est pas avec vous ? Demanda Fussgänger.

-Amadou ? Il fait la campagne de son coté, ne vous inquiétez pas pour ça.

En effet, le griot avait été affecté dans une artère commerçante très fréquenté ou il chantait des chansons à la gloire du candidat Gatline, le tout sur un registre à la fois épique et comique. Pas sur que ça fasse effet. Cependant, Gatline avait placé un homme de main des ZZZ pas très loin pour veiller à ce qu'il ne subisse pas une ratonnade imprévue.

***

-Oui, je suis aller à reculons au Skotinos, et alors ? Un chef de guerre à bien le droit de penser à ses hommes et à leurs familles, qui vont risquer leur vie à l'autre bout du micromonde sans être sûr de revenir au pays, et qu'après avoir dument réfléchi à tout ça il se dit "est-ce bien vraiment nécessaire ?"

-Oui mais finalement, ya pas eu beaucoup de mort à plaindre.

-Oui, mais ça c'est la faute aux belondaures.

-Ah.

Malgré l'idée, il restait encore malaisé de convaincre les électeurs même au cas par cas. Les gens comprirent vite que Gatline n'était pas là pour réduire en charpie le carzinal mais tout le monde lui en voulait un peu pour l'intervention tardive au Skotinos. Malgré tout, il faisait mouche la plupart du temps, certains se réclamant qu'ils avait voté conservateur, lui pardonnait bien sa lenteur durant la crise, lui prétextant une faiblesse toute humain. En début de soirée, de retour au siège du parti, on fit les comptes de la journé :

-55 nouvelles adhésions prévues au parti;
-une soixantaine de promesses de votes;
-Sur les dix cartons de fiches à distribuer, il restait un carton et demie;
-une centaine de bisous distribués à ces dames;
-12 photos;
-3 engueulades avec des partisans adverses;
-87 affiches de campagne collés;
-40 affiches de campagne adverses masqué ou arrachés;
-et 200 £Z récolté par Amadou qui, à titre de royaltiez, en ponctionna 50.

De l'avis du QG de campagne, c'était un petit bon début. D'autres allaient prendre la relève tandis que Gatline irait effectuer le reste de sa campagne de le Wilhelstein.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum