(MAI) Passation de pouvoir au Carlsberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(MAI) Passation de pouvoir au Carlsberg

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 11 Nov 2013 - 17:55

La nouvelle avait été rendue officielle à 13 heures, le Baron de Lezingham était de retour au gouvernement en qualité de Ministre d'Etat, aux affaires intérieures, ministère qu'il n'avait jusqu'alors jamais connu malgré sa longue carrière ministérielle. Le fiacre avait quitté à 14h30, l'Hôtel Strendz, lieu de résidence du Baron à Wilhelstaufen pour l'Hôtel de Carlsberg, siège du ministère, où était une passation de pouvoir avec son prédécesseur. Smith triomphait. Le lion de Kolstadt n'était pas mort. Au dehors, il contemplait les quelques manifestants conservateurs fustiger impuissants l'arrivée d'un libéral au Carlsberg, avec un programme que l'on jugeait très - trop - progressiste. Smith commentait amusé à son secrétaire particulier, le jeune et ambitieux Manuel Vallz, Ayalien naturalisé Zollernois, serviteur entièrement dévoué au ministre. Le fiacre ne fut arrêté que quelques minutes, le temps pour la prévôté d'éjecter les jeunes gens conservateurs manu militari :
- Et bien Vallz, il semble que les conservateurs ont la défaite difficile.

Un détachement de sécurité et d'honneur de la prévôté accueillait la venue du nouveau ministre, le ministre sortant Sonnenblum, dont il savait ce qu'il devait et allait encore devoir au nouveau ministre d'Etat, l'accueillit dès sa sortie de voiture avec la plus grande des déférences. Lezingham semblait être en terre conquise. Les deux ministres se transmirent les dossiers en cours, puis vint le temps des discours :


"En ce jour solennel, alors que je m'apprête à entrer en fonction, je voudrais remercier mon prédécesseur, l'Honorable Jakob Sonnenblum, pour l'action discrète, néanmoins utile, qu'il a menée à la tête de ce ministère. Je sais que ce genre fait partie de la coutume ministérielle, et je vois certains d'entre vous prêts à sourire d'une telle convention. Ne doutez pas, Honorable Jakob Sonnenblum, de ma sincérité : je ne sais que trop combien la charge d'un si vaste ministère peut user le plus préparé d'entre nous à en conduire la destinée. Vous avez été pour toutes les minorités composant notre Nation, un symbole. Je souhaite que vous en soyez remercié comme vous le méritez. Tous ici et en d'autres lieux connaissent votre valeur, personne ne doute, et moi le premier, que vous ne soyez appeler à de nouvelle fonctions où vous saurez j'en suis certain exercer vos talents d'administrateur. Je vous remercie."

La presse tentait d'interroger le nouveau ministre :

- Monsieur le Ministre, une déclaration, s'il vous plaît ?

- Messieurs, les directeurs des administrations du ministère et les membres de mon cabinet m'attendent, aussi serai-je fort bref. C'est un jour solennel pour le Zollernberg, le progrès est à portée de main, le gouvernement auquel j'appartiens a le devoir de réussir. Je vous remercie.

- Monsieur le Ministre, une autre question, quelle décision allez-vous prendre concernant les gouverneurs qui ont appliqué la censure ?
- Je suis en charge de la culture et je crois que toute les formes de cultures sont admissibles. La liberté d'expression est un droit constitutionnel.
- Monsieur le Ministre une autre question...

Au Baron de Lezingham de rejoindre son bureau au premier étage, laissant les journalistes sur leur faim.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum