Délégation krasslandaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Délégation krasslandaise

Message  Bertram Liescher le Jeu 6 Fév 2014 - 21:19

Les relations krasslando-zollernoises étaient presque inexistantes depuis plusieurs années et jamais une des deux parties avait envoyé un émissaire dans l'autres pays. Mais le chancelier Meister - qui était parvenu à accord avec le Belondor - et le Président Bösemann avaient décidé d'envoyer le Ministre des affaires mikromondiales au Zollernberg pour rencontrer le Premier ministre Müller. L'objectif était bien entendu d'obtenir la réatttribution du territoire du Krassland oriental, que le Zollernberg avait repris quand le Krassland vivait dans une situation anarchique.
C'est donc dans la matinée, après avoir reçu la lettre du Secrétaire-Général du Palais de l'Adlersberg, que la délégation krasslandaise se mit en route pour Krassfürt-am-See en Cyva Optima, le haut de gamme de l'automobile krasslandaise. Après une trentaine de kilomètres de parcourus, la délégation arriva à la frontière zollernois. Les douaniers, peu habitués à ce que des krasslandais passent la frontière depuis quelques temps, procédèrent à la vérification des passeports des krasslandais, il avait été précisé qu'aucun garde du corps n'accompagnaient les quelques krasslandais présents. La délégation, qui suivait le ministre Liescher, avança jusqu'aux autorités zollernois qui avaient été prévenues de leur arrivée et qui les attendaient pour les amenées, en zollplin, à Wilhelstaufen.

Bertram Liescher

Messages : 7
Date d'inscription : 11/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Délégation krasslandaise

Message  Julius Muller le Ven 7 Fév 2014 - 3:56

Après le passage de la frontière, un bataillon de douaniers réuni pour l’occasion rendit les honneurs à la délégation krasslandaise qui passait a pied devant les soldats zollernois, rejoignant l’automobile qui devait emmener les krasslandais jusqu’au zollplinodrome situé quelques kilomètres plus loin, non loin d’un poste de commandement secondaire de la Ligne Gatline à Oberzollheim. Une fois les honneurs rendu et la délégation en voiture, le trajet dura une dizaine de minute, il y avait avec le ministre un officier supérieur zollernois chargé d’assurer la garde du convoi lequel lui faisait part des derniers retours de l’Adlersberg sur la rencontre.

Arrivés au zollplinodrome d’Oberzollheim, la délégation put se dégourdir les jambes pendant que les derniers préparatifs de décollage du « Wilhelmina » se terminait. C’est là que le colonel Kageneck, le secrétaire général de l’Adlersberg vint à la rencontre du Ministre krasslandais et de sa délégation. Les échanges furent cordiaux mais bref. Le premier assistant du Premier Ministre accueillit officiellement les dignitaires krasslandais. Le temps pour certains d’apprécier le décor du Wasserland, d’autres de fumer une dernière cigarette – il est interdit de fumer a bord d’un zollplin – et Kageneck put indiquer aux krasslandais qu’ils pouvaient embarquer.

L’intérieur avait été réorganisé pour l’occasion. Le Wilhelmina était un vaisseau d’attaque de deuxième génération, il avait participé à la défense du territoire zollernois lors de la Grande Guerre et n’avait que peu servi depuis. Les soutes à bombes et les quartiers de l’imposant équipage avaient laissé place à deux vastes salons et à des quartiers réduits meublés au minimum mais non sans gout.

Plusieurs dignitaires zollernois accompagnaient Kageneck, essentiellement des fonctionnaires de la Wilhelmshof, les affaires étrangères du Grand Duché, du service Nord-Micromonde dont certains spécialistes du Krassland étaient ravis de pouvoir échanger avec des krasslandais, ce qui était chose rare. La délégation d’accueil zollernoise cachait également quelques membres des ZZZ discrètement infiltrés et a l’affut des moindres échanges.

Le Ministre krasslandais et le secrétaire général Kageneck étaient installés dans le salon avant, situé en dessous de la passerelle. On entendait d’ailleurs les ordres secs relayés par les officiers de passerelle vers la salle des machines qui réveillait l’imposante mécanique pour mouvoir l’appareil dans les airs en direction de la capitale zollernoise.
Un homme d’équipage apporta des zcotchs aux deux hommes pendant qu’ils devisaient :


- Excellence, j’ai remis les dernières demandes d’ordre du jour au Premier Ministre. Celui-ci a accepté l’idée de parler des différends territoriaux car il pense important de crever l’abcès sur nos problèmes. Toutefois, et je m’exprime en mon nom mais je pense que chaque zollernois ici vous dira la même chose : vous êtes bien conscient que le Zollernberg ne rétrocèdera jamais le Wasserland occidental. Le gouvernement zollernois qui avalisera cette idée serait immédiatement balayé soit par le Parlement, soit par la foule ! Je n’ai pas le statut pour en parler avec vous toutefois… avez-vous une marge de manœuvre pour envisager une paix durable entre nos deux pays en maintenant la situation géopolitique actuelle ?

Pendant ce temps, le Wilhelmina avait atteint son altitude de croisière, au dessus des nuages et fonçait plein est, vers Wilhelstaufen.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Délégation krasslandaise

Message  Bertram Liescher le Ven 7 Fév 2014 - 18:37

Il était presque évident que jamais le Zollernberg ne prendrait l'initiative de rétrocéder le territoire du Krassland oriental à la Semi-Républik, le Krassland ne l'aurait jamais fait. Mais Bertram Liescher avait tout de même espéré que cela se produise. Confortablement installé, il but une gorgée de zcotch - bien différent de la krassbier - et répondit au Colonel Kageneck.

- Monsieur le Secrétaire-Général, je ne pense pas ke le Président Bösemann, membre du Mouvement patriotik krasslandais, n'akceptera de reconnaître votre souveraineté sur le Krassland oriental sans kontrepartie. Vous komprenez bien ke les krasslandais ne souhaitent pas un énième échek diplomatik ou bien ils seront tentés de prendre les armes. Je ne le veux pas, monsieur le Président et monsieur le Chancelier non plus.

Il fit une pause, but une autre gorgée, puis reprit.

- Mais je pense ke le Président sera prêt à négocier le territoire de la ville de Monte-Krasso, ou Zollenhafen. Je pense ke c'est la meilleure solution pour apaiser les tensions. Nous avons fait de même avec l'Empire de Belondor et nos relations sont devenues kordiales.

Il espérait que les zollernois répondraient favorablement à cette offre.
Tandis qu'il discutait avec le Colonel Kageneck, les autres membres de la délégation échangeaient quelques mots avec les zollernois qu'ils n'appréciaient guère. Il faut dire que c'était le comportement naturel du krasslandais que de se méfier de son prochain...

Bertram Liescher

Messages : 7
Date d'inscription : 11/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Délégation krasslandaise

Message  Bertram Liescher le Mar 11 Mar 2014 - 11:57

Logé dans un hôtel de la capitale zollernoise, Bertram Liescher profitait de sa visite diplomatique pour visiter les lieux culturels de Wilhelstaufen. Il se divertissait en allant au théâtre ou à l'opéra dans les lieux prisés de la bourgeoisie et de la noblesse. La nouvelle avait fait grand bruit dans le milieu mais l'on ne l'avait pas particulièrement appréciée, on en avait presque rit. L'idée qu'un krasslandais puisse se cultiver et se divertir était assez comique du point de vue d'un zollernois.

Mais le quotidien plaisant du ministre devait brutalement s'arrêter sans même qu'il ait pu rencontrer le Premier ministre Müller. En effet la présence de navires édoranais dans le Krassee, lac intérieur du Krassland que ses habitants considéraient comme entièrement krasslandais, n'était pas tolérable pour le gouvernement. Mais ce n'était pas pour ce motif quV'il devait repartir pour Neu-Krassburg, mais parce que le gouvernement zollernois avait autorisé les navires édoranais à pénétrer dans le lac via le canal zollernois du Wasserland.

Une missive fut donc apportée au Premier ministre zollernois pour lui annoncer que la délégation rentrait au Krassland.

MINISTÈRE DES AFFAIRES MIKROMONDIALES

À Son Excellence Julius Müller,
Premier ministre du Grand-Duché de Zollernberg.

Votre Excellence,

Nous nous voyons dans l'obligation de rentrer au Krassland et de ne plus vous rencontrer suite aux récents événements. La flotte édoranais a des intentions belliqueuses envers la Semi-Républik et vous appuyer lesdites intentions. Ceci n'est pas tolérable pour le gouvernement ki ne souhaite plus entamer de relations diplomatikes avek le Grand-Duché ki porte atteinte à notre souveraineté sur le lak intérieur k'est le Krassee.

Recevez mes respektueuses salutations.

Liescher,
MAM.

Le jour-même la délégation se mis en route pour la frontière krasslandaise en train...

Bertram Liescher

Messages : 7
Date d'inscription : 11/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Délégation krasslandaise

Message  Julius Muller le Sam 15 Mar 2014 - 19:46

Après le camouflet du Ministre Gatline, qui avait détourné la délégation krasslandaise avant de la laisser partir, le Palais de l'Adlersberg reçut la missive du Ministre krasslandais. La fenêtre permettant une paix durable avec le Krassland s'était refermée sans éclats.

Une réponse fut envoyée



GRAND DUCHE DE ZOLLERNBERG

PALAIS DE L'ADLERSBERG


Bureau du Premier Ministre


15 mars 2014


Monsieur le Ministre,

je comprends les impératifs qui vous obligent à rentrer. Je suis désolé que votre venue n'ait débouché sur aucune suites durables. Une fois vos relations avec Edoran normalisées, je l'espère, dans la paix, soyez assuré que je suis déterminé à venir au Krassland négocier avec votre gouvernement la paix que nos deux pays méritent.

En vous souhaitant un bon retour.

Le Premier Ministre
Julius Muller
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Délégation krasslandaise

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum