(PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 31 Mar 2014 - 20:42

MINISTERE DES AFFAIRES INTERIEURES
Hôtel de Carlsberg

Le Ministre d'Etat,
Grand-officier de l'Ordre de la Couronne
Grand-officier de l'Ordre de l'Empire

L'Honorable Nola von Richthofen de Wasserland,
Présidente du Parlement



Madame la Présidente,


Il m'est un honneur de vous présenter le projet de loi portant séparation de l'Eglise et de l'Etat que le gouvernement souhaite soumettre dans les plus brefs délais aux Honorables députés. Le texte a fait consensus dans le gouvernement. Les leaders de la majorité, dont on ne sait s'il faut encore le Très Honorable Vicomte de Castelmore, sont favorables au projet.

Je vous prie d'agréer, Madame, l'assurance de ma haute considération.


Très Honorable Baron de Lezingham, C.P.
Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Intérieures

Smith-Lezingham






PROJET DE LOI PM-XXI-1

Loi portant séparation de l'Eglise et de l'Etat


Considérant la nécessité de garantir plus encore les droits fondamentaux de nos sujets et de maintenir la neutralité de notre Etat à l'égard de tous les cultes.


Article 1 : Le Grand-duché proclame et garantit le droit à la liberté de conscience. Il assure à tous le libre exercice de son culte.

Article 2 : Nul personne ne peut être inquiétée ou se voir refuser l'accès à un emploi public en raison de ses convictions religieuses.

Article 3 : Le Grand-duché ne reconnaît aucune religion nationale sans préjuger du rôle historique et social de la Zorthodoxie.

Article 4 : Le Grand-duché ne subventionne ni ne salarie aucun culte. Font exception au présent article les chapelains et aumôniers de la Maison Grand-ducales, les chapelains et aumôniers des armées, des prisons et des hospices et hôpitaux publics et les frais liés au caractère zorthodoxe de la monarchie zollernoise.

Article 5 : Les charges fonctions et dignités détenues par les ecclésiastiques zorthodoxes en raison de leur office sont supprimés, en dehors de celles énumérées à l'article 4.

Article 6 : Les dispositions réglementaires et législatives contraires à la présente loi sont abrogées.

avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Nola von Richthofen le Mar 1 Avr 2014 - 18:38

PARLEMENT DE ZOLLERNBERG
Palais de Wezternhalen - Hôtel de Weizturm


La Présidente,
Chevalier de l'Ordre de la Couronne,



Monsieur le Ministre d'Etat,


Je vous annonce la mise en examen du projet de loi PL-XXII-01 portant séparation de l'Eglise et de l'Etat, dès la séance plénière de demain, 2 avril.


Cordialement,

Hon. Nola von Richthofen de Wasserland
Présidente du Parlement

N. v. Richthofen
avatar
Feu Nola von Richthofen

Messages : 37
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Nola von Richthofen le Jeu 3 Avr 2014 - 21:52

L'ambiance était tendue dans la salle des débats. Les députés de l'opposition, unis et galvanisés par la perspective d'une victoire aux prochaines élections générales étaient remontés, bien décidé à en découdre. Les députés de la majorité, quoiqu'un peu sonné par la défection whig était fébrile eux aussi, gargarisé par l'idée du progrès qu'il allait apporté et l'excitation malseine de pouvoir mettre fin à une alliance multiséculaire. Certains parmi les leaders libéraux espéraient que le débat réconcilie les deux camps, ce qui n'était pas le cas de Smith-Lezingham, que l'on savait rancunier comme pas un. Il avait tout fait, depuis les derniers jours pour écarté les whig du pouvoir, allant même jusqu'à concevoir l'idée de démettre Gatline de son Feld-Maréchalat, chose impensable dans la classe politique. Le premier Ministre Muller avait laissé ses nouvelles nominations lettre morte. Le Maurésien ainsi que le surnommait Gatline cherchait-il de préserver les moyens d'établir une réconciliation future ? Peut-être.

Nola von Richthofen qui peinait à se faire une place dans un monde d'homme. Tantôt décrié pour son audace, tantôt convoité pour sa grâce, elle recevait des placets pour le moins évocateur : "pétasse" ou encore "chaudasse" en était la teneure.

Elle monta au perchoir. Jusqu'à présent son action de présidente avait été d'abolir le port de la perruque dont elle jugeait - à raison - le port inesthétique, de même que la vieille toge d'apparat que ses conseillers était parvenu à faire de conserver lors des cérémonies d'importance. Désormais, elle allait présidé à l'adoption d'une loi sociétale majeure pour l'avenir du Zollernberg.


- Messieurs les députés, chers collègues,


La parole est à Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Extérieures.
avatar
Feu Nola von Richthofen

Messages : 37
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Baron de Lezingham le Jeu 3 Avr 2014 - 22:33

Smith prit la parole, son calme transigeait avec la fébrilité de ses collègues. Smith était un animal politique à sang froid. Il semblait mépriser la critique, confiant en ce que le jugement de l'histoire dirait de lui.

Madame la Présidente, je vous remercie de me donner la parole.

Messieurs les députés, chers collègues,

Notre pays s'est forgé sur les valeurs zorthodoxes, associées à la Monarchie, elles ont fait notre puissance. Voilà ce que dira nos détracteurs. A ce constat, nous répondrons que la force du peuple zollernois vient de son aspiration à la liberté qui l'a porté de tout temps à devenir acteur de sa propre histoire. La fondation du Parlement marqua la première phase de son émancipation. Au sein de ses voutes, spectatrice de la conquête de nos libertés, vivait le cœur battant du Zollernberg. Aujourd'hui notre nation est à la dernière marche de son émancipation : celle qui affranchira de l'oppression des consciences et de la contrainte des cœurs et marquera à jamais la liberté de l'âme et de la pensée. Notre gouvernement a déjà œuvrer en ce sens permettant que la religion ou la non-religion ne soit plus discriminant dans l'entrée dans un emploi public. Il convient désormais de libérer les institutions publiques, dont la finalité est de présider aux destinés de la société, de l'emprise des religions. Il ne s'agit pas de considérer la religion comme néfaste. En effet, elle apporte bien souvent aux âmes égarées une consolation nécessaire, répondant à des aspirations intimes que seuls les cœurs peuvent sondées et dont il ne nous appartient de débattre. Il s'agit en revanche de considérer que la prédominance d'une religion au sein de la sphère du politique est une menace à la liberté de toutes les autres, une offense à la liberté de croire ou de ne pas croire. Il ne s'agit pas pour notre gouvernement de faire la guerres aux églises, mais de parachever l'œuvre de liberté de nos pères en ouvrant au sujet de Son Altesse Royale de nouveaux droits, imprescriptibles par nature : la liberté de la conscience et la liberté du culte.

Le texte que nous vous proposons n'est pas un texte de combat. Il est la garantit de nouveaux droits pour les minorités religieuses, et la garantit que chacun puisse exister en dehors de sa communauté religieuse. Si elle met fin à la prédominance de l'Eglise zorthodoxe dans les institutions politiques, ce n'est pas pour abaisser une institution que nous respectons, mais pour donner à nos institutions la stricte neutralité nécessaire à l'éclosion d'une vie démocratique apaisée. Pour autant, il n'occulte rien du rôle cardinale de la Zorthodoxie, au fondement de notre civilisation, dans notre histoire et notre société. Il reconnaît le caractère zorthodoxe de la monarchie et son nécessaire maintien, témoignage de l'attachement commun à l'onction du trône de nos souverains. Il reconnaît aussi à ses ministres d'être rémunéré lorsqu'ils servent nos concitoyens exposés aux dangers ou à la fragilités, qu'ils s'agissent des aumônier des armées ou des hospices. Vous le voyez mes chers collègues, le texte que nous vous présentons n'est pas un texte de combat, il est un texte de consensus et de progrès, un texte de concorde et de liberté.

Je vous remercie.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Nola von Richthofen le Jeu 3 Avr 2014 - 22:38

- Monsieur le Ministre d'Etat, je vous remercie. La parole est à l'Opposition Loyale à Son Altesse Royale.
avatar
Feu Nola von Richthofen

Messages : 37
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Alexander Lemberg le Ven 4 Avr 2014 - 17:45

Alexander Lemberg s'avança vers le perchoir. Conservateurs et zentristes s'étaient entendus pour que ce soit lui qui présente le réquisitoire contre ce projet de loi. On l'estimait comme le plus capable de le faire, tant ces questions-là le passionnaient. C'était aussi une manière d'inaugurer et d'entamer la prochaine coopération entre les deux partis pour les prochaines élections.

Assurément, la droite zollernoise serait en tête, mais elle aurait également besoin du Zentrum pour gouverner. Aujourd'hui, les conservateurs montraient à leurs homologues centristes qu'ils ne les considéraient pas uniquement comme une force d'appoint, mais comme de véritables partenaires qu'on investissaient des questions cruciales.

C'était donc à Lemberg que revenait la défense du lien pluriséculaire entre l'État et les Églises. Tracassé par l'angoisse, il se sentit défaillir en passant devant les rangs libéraux. Serait-il à la hauteur ? Il devait aujourd'hui défendre l'évidence devant des gens qui avaient des yeux mais qui étaient aveugles. Comment rappeler à ces gens-là que le spirituel et le temporel ne peuvent pas s'ignorer ? Comment mettre sous leurs yeux l'aberration antithétique, de vouloir laïciser une monarchie de droit divin ? Et enfin, comment attendrir le cœur de ces hommes qui en voulait tant à l'Église qui avait bâti le Zollernberg.

Alexander s'éclaircit la gorge et commença son plaidoyer.
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Alexander Lemberg le Sam 5 Avr 2014 - 23:44


- Monsieur le Ministre, madame la présidente, chers collègues,

Nous avons soutenu jusqu'à maintenant tous les engagements en faveur de la liberté mené par le gouvernement. Mais, il y a aujourd'hui, une profonde confusion qui m'interpelle. La liberté de conscience qui existe au sein du Zollernberg est une réalité. Depuis des temps éloignés, les minorités religieuses zollernoises sont sous la main protectrice et bienveillante du Grand-Duc. Les cultes colvinistes, poséidonistes et hébraïtes sont pleinement libres. Les fidèles de ces religions peuvent bâtir leurs temples, et assister aux offices que prescrit leurs religions. Je me suis battu dans cette hémycicle pour la liberté religieuse en Laurasie, ce n'est pas pour en priver mon pays.

Monsieur le Ministre, il est de mon devoir en qualité de représentant du peuple, de vous rappeler que la quasi-totalité des Zollernois sont opposés à ce projet qui bouscule toutes les coutumes, et toutes les valeurs qui fondent notre société, et notre régime monarchique. Cette voix doit être entendue. Là ou vous pensez mener une nouvelle conquête en faveur de la liberté, comprenez bien que le peuple n'y voit qu'une volonté de déconstruction, de destruction d'un lien multiséculaire. Le peuple ne comprend pas ce qui se passe ici, lorsque l'on dit dit de lui que sa force repose sur l'aspiration, à la liberté et non sur la Zorthodoxie. Il ne le comprend pas, car il n'y voit pas d'opposition.

Monsieur le Ministre, le dialogue entre vous et les Zollernois est rompu parce que vous ne vous comprenez plus. Le gouvernement n'est pas en avance sur son temps, il n'a pas le tort d'avoir su avant les autres. Non, il s'est égaré.

Pour les braves gens de Zotterdam, la Zorthodoxie n'est pas un vain secours aux âmes égarés en quête de consolation. Elle est la Vérité. Elle n'a pas joué un rôle important dans la construction du Zollernberg. Elle est le Zollernberg. Le peuple zollernois le sait instinctivement, il est le peuple qui porte le plus la Zorthodoxie. Souvenez-vous du vieil adage médiéval " Les Dieux aiment leurs Zollernois" Vous ne pouvez pas retirer son Église au premier des peuples zorthodoxes. Il appartient au Zollernberg de commander à l'univers dit-on. Ce n'est pas par le force des armes, comme certains l'on crut. Non, le Zollernberg doit prendre les cœurs et les âmes du monde. Là est sa véritable vocation universelle en qualité de première nation zorthodoxe, avec son souverain Defensor Fideis. Zytchen-Itza n'est pas une enclave étrangère, elle est bien le coeur battant du Zollernberg, en son milieu. Monsieur le Ministre, vous ne pouvez pas retirer au Zollernberg, ce qui fait son essence même.

Vous prétendez vouloir édifier un État areligieux mais vous bâtissez un État anti-religieux. C'est une lourde erreur que de vouloir séparer le pouvoir spirituel et temporel. Ils ne doivent pas s'entremêler certes, mais ils doivent se soutenir et se nourrir mutuellement l'un l'autre. Monsieur le Ministre, puis-je vous demander comment vous justifierez d'une monarchie de droit divin, en refusant toute contribution du pouvoir spirituel ? Pourquoi Louis Ier est-il notre bon souverain ? Non, par les Dieux, mais seulement par la volonté populaire ? Mais c'est la République que vous nous faites là ?  En conscience, je ne puis voter en faveur d'un texte qui nie toute influence divine dans les affaires des hommes.

Tout ce que je viens de vous dire là est ressenti instinctivement par les Zollernois. Votre loi passera pour une grave agression d'idéologues, acharné à détruire une réalité qui était belle et réjouissante. Peut-etre avez vous perdu cette réalité là des yeux, mais pour l'homme de la rue, on ne peut séparer le souverain, et son État de son Église.

Monsieur le Ministre, chers collègues, nous épuiserons tout les moyens et recours possibles contre ce texte. En conscience, nous ne pouvons pas l'accepter, il nous est insupportable. Pour autant, ce ne sont pas nos plaintes qui doivent infléchir vos avis, ce sont celles du peuple Zollernois. Il ne veut pas de cette loi, et nous le soutiendrons de toutes nos forces. Nous ne nous arrêterons pas là. A notre grand regret, et avec nos consciences d'hommes libres et engagés, nous voterons contre ce projet qui est attentatoire au Zollernberg, et qui ne répond pas aux aspirations profondes de son peuple.

Monsieur le Ministre, ce n’est pas un ultimatum, c’est un appel du cœur des Zollernois. Laissez-les en paix. Laissez-nous en paix.

Je vous remercie.
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Prince Zabrücksi le Sam 5 Avr 2014 - 23:57

Le Prince Zabrucksi, très ému, applaudit à tout rompre, et glissa à un confrère libéral :

- C'est vrai ça, pourquoi tu veux détruire le Zollernberg, zalaud ?

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 407
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Nola von Richthofen le Lun 7 Avr 2014 - 21:41

Le discours de Lemberg avait touché les députés de l'opposition conservatrice au cœur. Était-ce suffisant pour atteindre les libéraux engoncés dans la cuirasse de leur certitude. Nola surprit le Prince proféré une insulte à l'égard d'un député de la majorité. Elle intervint :

- Monsieur le Prince, je vous signifie un rappel à l'ordre. Je vous prie de bien vouloir modéré votre langage ou... ou je vous corrigerais moi même. Poursuivit-elle d'un air mutin presque enjôleur.

Les députés libéraux rirent de la situation. Zabrücksi se faisait rabrouer tel un vilain écolier de l'Institution Zainte-Trinité. Cependant entre le Prince et la Présidente. Il s'agissait bien d'une tout autre évocation, moins chaste elle...

- Bien la parole est à Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Intérieures.
avatar
Feu Nola von Richthofen

Messages : 37
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 7 Avr 2014 - 22:12

Les plaisanteries furent de courte durée. La passe d'arme repris.

Monsieur le député Lemberg,
Mesdames, Messieurs les députés,

Qui êtes-vous Monsieur Lemberg pour parler au nom du peuple zollernois en son intégralité !

Un brouhaha de désapprobation se dégagea des rangs de l'opposition

Non Monsieur Lemberg nous n'avons pas l'orgueil et la prétention de parler au nom de tous les zollernois, mais au moins souhaitons nous être la voix de ces zollernois et de ces étrangers appartenant à ces minorités silencieuses trop souvent oppressées.

Le brouhaha se fit plus net que la première fois. Une intervention de la Présidente Richthofen vint l'interrompre

Le texte proposé par le gouvernement n'a qu'un but, garantir dans la loi la liberté de conscience et la liberté de culte, ainsi que la non discrimination en raison de ses convictions religieuses ou areligieuse. Ne vous en déplaise Monsieur Lemberg, elles ont été il y a quelques dizaines d'années source de discrimination. Dois-je vous rappeler l'œuvre du gouvernement nationaliste auquel VOUS avez fait parti !

Désormais les rangs conservateurs criaient au scandale et à l'amalgame honteux. La menace de la suspension de séance fit le calme.

Encore une fois, Messieurs les députés, ce texte de combat, mais un texte qui garantit de nouveaux droits. Oui, nous libéraux, nous voulons un Etat areligieux, c'est à dire neutre et protecteur à l'égard de tous ses administrés quelques soit ses convictions personnelles ! Non nous ne voulons pas d'un état antireligieux qui se dresse contre les croyances de chacun. Fidèle à notre tradition, nous voulons un état neutre ordonnateur des libertés publiques, dont celle du culte. Enfin, nous n'avons aucunement l'intention de remettre en cause le caractère zorthodoxe de la Monarchie zollernoise. L'Etat est laïc, la Couronne est Zorthodoxe : l'équation nous semble limpide.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Nola von Richthofen le Lun 7 Avr 2014 - 22:15

- Messieurs les députés, chers collègues, je vous appel au calme.

Clap ! Clap ! Clap !

Monsieur le Ministre d'Etat, je vous remercie de la concision de votre intervention. Puisque l'Opposition n'a déposée aucun amendement, nous pouvons désormais passer au vote.
avatar
Feu Nola von Richthofen

Messages : 37
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 7 Avr 2014 - 22:18

Les libéraux votèrent naturellement "POUR" convaincu, pour la plupart que cela était bénéfique et nécessaire pour le peuple, même s'il ne le savait pas encore.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Alexander Lemberg le Lun 7 Avr 2014 - 23:01

Alexander Lemberg ne répondit pas aux invectives du Ministre. De toute manière, les ficelles étaient trop grosses, et le personnage trop hargneux. Les députés du Silverstein votèrent donc CONTRE, en suppliant la Providence qu'elle leur laisse dans le futur immédiat ou plus lointain une occasion de revenir sur cette indignité.

Le député du Silverstein reprit la parole.

- Mon groupe parlementaire vote contre ce texte, et annonce qu'il saisira la Cour Suprême. Dès demain, avant 14 heures, j'aurais l'honneur de soumettre personnellement un recours pour juger de la constitutionnalité du texte aux motifs qu'il enfreint la Constitution et les lois coutumières en particulier aux articles trois, quatre, cinq et six.


Dernière édition par Alexander Lemberg le Lun 7 Avr 2014 - 23:11, édité 1 fois
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Prince Zabrücksi le Lun 7 Avr 2014 - 23:10

L'entente entre conservateurs et députés centristes-zorthodoxes se forgeait en cette cruciale séance de vote. L'on cherchait à retarder délibérément les discussions, et à repousser le vote jusqu'à la dissolution de la chambre qui interviendrait très prochainement.

Un instant, le Prince se dit qu'il allait jouer un rôle qui n'était pas le sien. N'était-il pas en train de mettre son grand parti à la remorque du Zentrum ?


- L'opposition conservatrice demande une suspension de séance. L'heure tourne, et il nous faut examiner les textes.

Il était tard. Le temps que les députés sortent, prennent le quart d'heure de pause, et rentrent. Il serait trop tard. Et peut-être renverrait-on le vote au lendemain.

Les libéraux maugréèrent, criant à l'obstruction parlementaire, et ils avaient raison.


______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 407
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Nola von Richthofen le Mar 8 Avr 2014 - 8:41

- Du calme Messieurs !

Nola n'avait peine à se faire obéir dans ce milieu d'hommes sensible à la beauté féminine. Son charme plus que tout faisait autorité


- Nous prenons note de votre intention Monsieur Lemberg. Monsieur le Prince, un vote ne peut être suspendu lorsqu'il est débuté. Votre demande est rejetée. Aussi, je vous prie de bien vouloir voter avec votre groupe ou vous serez considérés comme abstentionnistes.

Le ton impérieux de Nola l'a rendait encore plus désirable. C'est ce à quoi devait penser le Prince. Déjà des députés conservateurs criaient à la dictature libérale. Lorsque la politique était faite d'oxymores...
avatar
Feu Nola von Richthofen

Messages : 37
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Prince Zabrücksi le Mar 8 Avr 2014 - 12:12

- Dictature valdisk ! Vive la Zainte-Église !

Le Prince pensa à se faire intimer un rappel au règlement qui entrainait de fait une suspension de séance. Un instant tenté, il s'en abstint, pensant que cela n'était pas compatible avec sa dignité, même si lancer une fine allusion quant au métier nocturne de l'épouse d'un libéral, ou carrément un dossier sur le nez de Lezingham était vraiment tentant.

- Nous votons contre !

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 407
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Feu Nola von Richthofen le Mar 8 Avr 2014 - 21:36

- Messieurs de l'Opposition soyez sérieux je vous prie, par respect pour nos frères Nordenois sous dictature valdiske.

Ainsi assénée, la parole de la Présidente mis fin à toute agitation. Les députés conservateur un peu honteux procédèrent au vote sans encombre.

Au moment des résultats l'on sentit les parlementaires fébriles. La présidente annonça les résultats :


- POUR : 262
CONTRE : 191

Je déclare la loi portant séparation de l'Eglise et de l'Etat adoptée ! Clac !

Les députés conservateurs fulminèrent. Quant aux libéraux, un flot de joie les envahirent, ils s'embrassèrent, s'étreignirent, tout heureux d'avoir repousser l'obscurantisme, fait changer la société et avancer la marche du progrès. Désormais, dans leurs esprits commençaient le travail de pédagogie, pour faire entrer la loi dans les mœurs. A l'issue de la séance, une question était sur toute les lèvres : pourquoi les whigz s'étaient-ils abstenus ? Les observateurs politiques s'intéressaient à cela plus qu'au commentaire de la loi. Beaucoup avançait l'hypothèse d'un accord futur avec les conservateurs. Les opposants à la loi, quant à eux, Lemberg à leur tête, n'était pas abattu. Commençait une nouvelle bataille, celle qui porterait le texte devant la Cour Suprême.
avatar
Feu Nola von Richthofen

Messages : 37
Date d'inscription : 17/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (PL-XXII-01) Projet portant séparation de l'Eglize et de l'Etat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum