École Zaint-Zacari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

École Zaint-Zacari

Message par Anthony Znodgrazz le Mer 2 Avr 2014 - 19:48

Anthony Znodgrass était un universitaire zollernois de tendance crypto-nationaliste. Pour autant, personne ne le voyait en grand militant politique. Petit et replet, il avait plutôt un physique rigolo qu'autre chose.

Znodgrass avait contribué à l'écriture du grand ouvrage La Désunion du Zollernberg sous la direction de Erich von Wolfenbüttel. Pour l'universitaire, la division du Zabrück était insupportable, et il militait depuis belle lurette pour une Réunion.

En attendant cette décision politique, l'historien continuait à mener ce combat. Comme le disait un chant populaire zaxon, il pensait que le savoir était un grand trésor, et que tous les moins que rien n'avait pour s'en sortir que l'école et le droit qu'à chacun de s'instruire. Il s'était donc décidé à créer une école pour expliquer aux jeunes Crassauerstinois que leur patrie était le Zollernberg. Il y mettait du temps et du cœur, pour que son école, du nom d'un saint local, grandisse et fasse fleurir les âmes.
avatar
Anthony Znodgrazz

Messages : 18
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: École Zaint-Zacari

Message par Anthony Znodgrazz le Mer 2 Avr 2014 - 19:52

Le Directeur de l'école était souvent retenu à Whilelstaufen où il était l'un des professeurs émérites de son Université. Mais, il revenait souvent en Crassauerstein, pour y enseigner l'Histoire, discipline avec la Géographie que les nationalistes affectionnaient particulièrement.
avatar
Anthony Znodgrazz

Messages : 18
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: École Zaint-Zacari

Message par Anthony Znodgrazz le Mer 2 Avr 2014 - 20:02

Les garçons de l'école s'agitaient, et s'amusaient comme tout les jeunes gens de leur age. Le professeur entra, et réclama le silence. Les élèves calmés, on fit la prière, et le cours commença.

- Histoire du Zabrück-Crassauerstein -


I. Géographie.

Comprendre l'histoire du Zabrück suppose préalablement d'en saisir la géographie. C'est la province au relief le plus tourmenté de notre pays.

Au nord, les Monts Zavonifères, ainsi appelés car on y exploite des mines de savons. Ils séparent le Zabrück de l'Helvétie. Très élevés, difficilement franchissables, ils constituent une barrière importante entre notre civilisation et la culture helvétienne. Son pic le plus élevé se situe sur le territoire de la province, il s'agit du Mont Haztenberg, haut de 3120 mètres.

A l'ouest, le Mont Crazzberg est très peuplé et hébergait, il y a peu, de nombreux dahus. Ils ont été chassés vers le Krassberg krasslandais, d'abord par l'activité humaine, ensuite par les pottoks, dont le nombre est en expansion depuis leur introduction, il y a une dizaine d'années.

Entre les deux, les plateaux du Zabrück sont traversés de failles géologiques importantes et on distingue trois ensembles :
- au sud, la plaine qui mène vers le Wilhelstein, qui est paisible ;
- au nord, une mince langue de terre qui borde la mer d'Helvétie et où se situe Zollenheim ;
- entre les deux, le plateau zabrückois, traversée par le Zolder et le Zô.

Cette nature tourmentée a fragmentée les hommes, les a isolés. Les communications ont longtemps été difficiles et les pouvoirs très localisés. De là provient la mentalité très autonomistes des habitants de ce pays.


II. L'économie.

Le Zabrück a toujours été une importante zone de production.

Son territoire raviné est peu propice à l'agriculture : c'est d'avantage l'élevage qui a prospéré, notamment en flanc de montagnes. Le Zabrück a fourni très tôt de la viande, mais aussi des peaux, à tout le continent. Une tradition de transformation des productions agricoles est établie depuis des millénaires.

Les mines des monts savonifères et Crazzberg sont exploitées également depuis des millénaires.

Enfin, la population, plus urbanisée que dans le reste du pays - car les villages y sont hostiles -, a dans le haut moyen-age investi dans des productions de transformation : tissus, dentelles, mais surtout armes et joailleries : la transformation du métal est la première source de revenus.

Cette organisation économique a une incidence forte sur la répartition de la richesse. Contrairement aux autres provinces, on a vu se développer une riche aristocratie foncière, le Zabrück présente une situation plus hiérarchisée. Mis à part quelques familles qui possèdent de grands espaces, les nobles ne dominent que des contrées limitées, bordées par des frontières naturelles. La noblesse y est plus abondante mais aussi plus pauvre qu'ailleurs. Parallèlement, une noblesse urbaine, de type patricien, possède et encadre la production manufacturière.


III. Les peuples.

Le Zabrück est une terre d'abord zollernoise, qui lie la Zaxe au cœur du Zollernreich historique. Mais, à cet endroit, deux pressions s'exercent : au nord est, la pression helvétianne, qui est toujours restée modérée. Au sud-ouest, la pression krasslandaise, toujours très forte. Le Zabrück a toujours constitué une zone d'immigration pour les Krasslandais, qui y trouvaient du travail et des conditions de vie et de liberté plus favorable qu'au Krassland. Les échanges économiques étaient également nombreux avec le Krassland même si les barrières naturelles étaient un fort obstacle aux échanges. Cela explique qu'il existe une forte communauté krasslandophone au Zabrück, qui s'est notamment fortement établie dans le plateau, la zone la plus industrielle. Les villes de Croenenberg, Crassdorf et Crassenbaden ont été fondées par des colons krasslandais, qui étaient implantées là par des seigneurs zollernois.

Aujourd'hui, selon des estimations prudentes, on estime que la population krasslandophone représente 29% de la population totale de l'Archiduché.Si on considère l'ensemble du Zabrück, cette proportion tombe à 18% - la population krasslandophone est en effet presque absente du Zabrück zollernois.
Il y a aussi une faible minorité helvétianne, essentiellement concentrée à Zollenheim.


IV. Histoire.

Le Zabrück n'a intégré que tardivement l'ensemble politique nouveau constitué autour de Wilhelstaufen à compter du XIe siècle, du fait de son organisation politique spécifique - on rappelle du reste que les forces militaires du Zabrück ont été complètement anéanties aux Monts Savonifères en 1028 et qu'après cette date, le Zabrück s'est tenu à l'écart de toute la reconquête et de toute influence krasslandaise ou wilhelstaufenoise.

La pragmatique sanction de 1403 fait sortir le Zabrück de l'orbite politique immédiat de Wilhelstaufen. Les Princes de Zabrück deviennent alors très largement indépendants tout en continuant à fournir régulièrement des Grands Ducs au Zollernberg. L'État Zabrückois a toutefois payé son isolationnisme par des conflits importants avec l'ensemble de ses voisins. Le territoire du Zabrück a largement fluctué, s'étendant parfois loin en Crassie, refluant ensuite jusqu'à Zollenheim.

Le Zabrück rejoint définitivement l'orbite Zollernois en 1759. Toutefois, cela ne met pas fin aux tentations isolationnistes d'une partie de sa population, ni à la forte pression politique en faveur du Krassland exercée par les krasslandophones. Entre 1852 et 1861, le Krassauerstein (c'est à dire la région la plus krasslandophone, au sud du Zabrück) va se constituer en république autonome, sur un programme de krasslandisation et de répartition égalitaire de la propriété. Il faudra plusieurs années au gouvernement zollernois pour mater cette rébellion et soumettre à nouveau le territoire. Une nouvelle république éphémère se constituera en 2001-2005, qui sera reconquise après une brillante campagne militaire et constitue l'actuel Archiduché de Zabrück-Crassauerstein.
Et le professeur de conclure : C'est tout pour aujourd'hui ...

avatar
Anthony Znodgrazz

Messages : 18
Date d'inscription : 23/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: École Zaint-Zacari

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum