Château de Felgenheim.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Lun 13 Fév 2012 - 19:45

La famille Krämer-Felgenheim était installé dans le Zabrück depuis de longues générations. Les généalogistes qui se seraient intéressés à la famille auraient découvert qu'ils étaient originaires du Crassauerstein. Cette petite noblesse foncière et rurale était aujourd'hui représenté par le comte Karl von Felgenheim. Ce dernier, tout juste diplômé d'un brevet de lieutenant à l'école militaire de Zandhurst avait épousé une jeune femme de bonne famille.

Deux enfants étaient nés de cette union ; Carice, âgée de quinze ans et Hans âgé de treize ans, tous deux dotés des rondeurs inhérentes à la famille.
De petite extraction, épicurien et disgracieux, le comte Felgenheim avait été promis à une existence médiocre. Seulement, sur les bancs de l'école, il se trouva un camarade aussi distrait et cancre que lui : le Prince Zabrücksi.

Les deux hommes avaient sympathisés et ne s'étaient point perdus de vue après l'académie et pendant leur carrière militaire. Malgré le coté lourdaud du comte, celui-ci était devenu un confident et une véritable amitié du Prince; chose bien rare pour le second noble du Royaume.

Le comte s'imaginait complaisamment qu'il était un esprit fin et caustique et que tout le monde appréciait ses -mauvais- jeux de mots. À vrai dire, l'homme se moquait éperdument de ce que l'on pouvait penser de lui. Il avait fait taire les mauvais parleurs en reprenant la feuille locale du Prince, le ZollenheimMorgenPost. Modeste quotidien régional, la feuille devenait le journal d'opinion des conservateurs. Ne disait-on pas que la promise du Grand-duc le comptait pour son journal favori ?

Très épicurien et pantouflard, le comte avait cependant une autre aspiration fondamentale qui guidait sa vie : la quête des meilleurs plaisirs de la table.


Dernière édition par Comte Felgenheim le Mar 14 Fév 2012 - 18:49, édité 1 fois
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Mar 14 Fév 2012 - 11:31

Au delà de son indélicatesse en société et de ses éditoriaux virulents, le comte s'était fait connaître pour ses gras beignets qu'il s'obstinait à faire fourrer de toutes les volailles, bovins et cochonailles qui avaient eu le malheur de parcourir la terre.
Toute la bonne société zollernoise feignait dédaigner la rusticité et le mauvais goût des beignets Felgenheim mais nombreux étaient ceux qui s'en délectait en cachette.
Le comte en vint donc à ouvrir un restaurant à Zollenheim, espérant d'ici peu ouvrir une franchise : Von Felgenheim. Rapidement, les jolies serveuses et la mascotte du restaurant (le guignol des carnavals de Felgenheim ; un bouffon jaune aux cheveux rouges ) fut connu dans tout Zollenheim.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Mar 14 Fév 2012 - 22:50

Dès son ouverture, le restaurant Von Felgenheim connut un grand succès. Tout Zollenheim se rua pour déguster à bas prix les beignets du comte. Ravi, celui-ci parcourait les allées, son bel embonpoint semblait pourtant prévenir des conséquences physiques de ce genre de nourriture, mais nul n'y prêtait attention.

- Il serait puéril de le nier, j'aime beaucoup la nourriture.

- Oui, oui goûtez cela. Ce sont d'excellents bâtonnets. C'est comme des pommes mais ça pousse dans la terre ! J’appelle ça des friz !

Devant ce succès, le comte projeta d'ouvrir de nouveaux restaurants dans tout le Zabrück. On visait Pratz, Ztuttgart, Manheim, et bien sur Felgenheim.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Ven 17 Fév 2012 - 22:16

- Sur place ou à emporter ?

Les jolies serveuses des restaurants Von Felgenheim répétaient à l'infini cette phrase sans faire montre de lassitude, aux cohortes de clients affamés. La franchise allait de succès en succès. Tous les jours, de nouveaux gourmands poussaient la porte des restaurants Felgenheim, au grand dam des critiques culinaires de Zollenheim qui ,amèrement, qualifiaient ces lieux de «cantine populaire, de mangeoires à bœufs» dans le meilleur des cas, ou de « honte de la gastronomie zollernoise » dans le pire des cas.
Le comte Felgenheim était sur un petit nuage et passait outre les critiques. Il pensait populariser une de ses lubies alimentaires et il avait créer un nouveau mode de consommation. Les produits étaient standardisés, vendu à l'identique dans tous les restaurants. Derrière les fourneaux, les employés se divisaient la fabrication de beignets en douze taches simples à réaliser. Il fallait quarante-cinq secondes pour cuisiner le beignet standard, et deux minutes de cuisson. Cette application géniale du Taylorizm à la cuisine était époustouflante. Les quatre restaurants Von Felgenheim de Zollenheim produisaient plus de deux milles beignets par jour.
En allant se coucher, après avoir signé le projet d'un restaurant à Whilelstaffen, le comte se vanta auprès de sa plantureuse épouse.

- Bref, j'ai inventé la restauration rapide.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Mar 21 Fév 2012 - 23:27

Le modeste château, perdue dans la campagne Zabrückoise, autrefois quasi-déserté était aujourd'hui bondé et bruissait d'activité. Devenue le Quartier Général des restaurants Von Felgenheim, entrepreneurs, banquiers, et restaurateurs y affluaient.

Le propriétaire des lieux, centre de cet activité, avait reçu le directeur de la Banque Opuz Diviniz, désireux de s'associer à la très florissante franchise du comte. Le Directeur, qui autrefois, aurait à peine daigné accorder un regard au " boulet Felgenheim" usait et abusait désormais des " Monsieur le Comte " respectueux. Les deux hommes avaient conclu un accord. August von Felgenheim avait emprunté 2 000 £Z pour le développement de sa franchise.

Le comte reçut ensuite un représentant des conserveries du défunt marquis Hauzschwein. Celle-ci étaient propriété de sa veuve la comtesse, et future grande-duchesse, Marialyn von Manheim. La jeune femme avait daigné se séparer de cette petite affaire, elle n'en avait plus besoin, maintenant que la maison civile du Palais Cobourg lui était largement ouverte. Le conseiller personnel du Comte, un certain Schweitzer avait su lui montrer l'intérêt pour la franchise de contrôler la production en aval. Celui-ci tout ouvert aux conseils de son manazer avait acquiescé et la transaction s'était rapidement conclue.

Dehors, des centaines de badauds auxquels se mêlaient des journalistes scandaient le nom du comte. Plusieurs parmi eux, portaient au bout du bras comme un manifeste le Zollenheim MorgenPost, mais ceci était une autre affaire. ..
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Sam 3 Mar 2012 - 23:52

C'est avec beaucoup de dépit que le comte Von Felgenheim réalisa qu'il ne rentrait plus - et de loin- dans son vieil uniforme de capitaine des dragons. Vingt années de gourmandises faisaient leur effet.

- Monsieur le Comte ...

- Ah, j'avais demandé qu'on ne me dérange point ! Je suis en caleçon tout de même !

Autrefois, Felgenheim n'aurait sans doute pas réagi ainsi, mais le comte tenait, maintenant qu'il avait acquis une certaine notoriété à singer le comportement habituel des nobles. En pure perte.

- Nous avons ouvert un restaurant à Koldstadt.

- Et donc ?

- Maitre Schweitzer vous fait savoir que l'objectif que vous aviez fixé est rempli. Chaque capitale de province dispose désormais de son Von Felgenheim.

- Zuper, dites, vous ne trouvez pas que cet uniforme me fait un large séant Non ? Fort bien, vous pouvez disposer.

Le comte se jugea dans la glace. Le résultat était assez déplaisant. Fidèle à lui-même, le comte ne s'y arrêta pas longtemps.

- Bien, désormais, allons au mariage de la petite.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Jeu 15 Mar 2012 - 22:30

Le Comte bailla d'ennui tandis que Maitre Schweitzer lui exposait la situation de sa filiale gastronomique.

- Voici la répartition actuelle de nos restaurants.

Zabrück: 8
Zollenheim : 4
Pratz : 1
Ztuttgart : 1
Manheim : 1
Felgenheim : 1

Kolstein:2
Koldstadt : 1
Por-Zaid : 1


Silverstein : 1
Zotterdam : 1

Wasserland:1
Kreueunbourg : 1


Wilhelstein:4
Wilhelstaufen : 3
Wilhelstadt : 1

Zorcades : 2
Zozolulu:2

Autres : Kroenenberg : 2

Total : 20

- Magnifique, ne serait-il pas temps de passer à l'international ?

- Je ne pense pas Monsieur le Comte. Nous sommes bien implantés en Zabrück et à Wilhekstaufen mais dans les reste du pays, notre tissu de restaurant est assez lâche. Continuons des ouvertures sur le marché national, les banques vous prêteront sans difficulté au vue de la réussite que constitue les Von Felgenheim. Et entre nous, je ne suis pas sur que les autorités édoranaises soient prêts à vous laisser inonder leur marché.

Le Comte eut un sourire et répliqua.

- Bien, faites, faites, mais passez au Von Felgenheim le plus proche et ramenez moi le menu le plus copieux. J'ai faim, voyez-vous.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Ven 21 Sep 2012 - 2:07

Les affaires commerciales étaient fructifiantes, et les lois nationaliztes passaient toute seule au Parlement. Pourtant, en partant se coucher, Karl von Felgenheim n'était pas à la fête. Il se sentait nauséeux et maladif. Cela faisait un certain temps qu'il n'était pas en forme. Déjà, lors de la dernière session parlementaire, un petit effort l'avait terrassé, et il avait pensé s'évanouir à la tribune. Assez inquiet, le ministre avait légèrement diné, et cela avait mis tout son personnel en émoi. Karl en avait déduit que c'était le surmenage qui le guettait.

...

Le lendemain matin, un valet particulièrement exubérant d'origine bélondaure, un certain Josnet était entré en trombe dans la chambre à coucher. Tout en ouvrant grand les volets, il avait crié :

- Allons debout, c'est l'heure de l'office !

S'approchant un peu plus de son maitre, le valet eut la surprise de le découvrir rigide et très pale, lui qui était toujours très rougeaud. Seuls ses lèvres bleuâtres semblaient rompre avec la couleur blafarde du visage.

- Mes Dieux, appelez un médecin !!!

avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Dim 23 Sep 2012 - 18:53

Le médecin personnel du Premier Ministre entra peu de temps après dans la chambre à coucher. Après quelques auscultations, il en vint rapidement à une conclusion. Le mal était d'ordre digestif.
On ranima à grande peine le Premier Ministre, celui-ci ne put que bredouiller quelques mots. Pour autant, le médecin militaire y réagit fortement. Immédiatement, il demanda le transfert du malade à l'hôpital de Zollenheim.

S'adressant au dénommé Josnet, il lui demanda de faire convoquer ici un des représentants du gouvernement. C'est avec une incroyable anxiété qu'il comprit que le Zollernberg était actuellement un corps sans tête. Le Grand-Duc était à l'étranger, tout comme le ministre Zabrücksi. Le ministre des Affaires étrangères n'était plus et le Premier Ministre était gravement indisposé.


- Faites demander le ministre Lemberg. Dites-lui que c'est urgent. Le Premier Ministre a été empoisonné.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Alexander Lemberg le Mar 25 Sep 2012 - 20:34

Alexander Lemberg avait pris le premier train vers Zollenheim. Après douze heures d'éprouvant trajet -ce que le Zollernberg était grand !- il arriva dans la vieille capitale du Zabrück. Rapidement, il fut introduit auprès du Premier Ministre souffrant.

- Grands dieux, Monsieur le Ministre ! Que se passe t-il ?! Les bruits les plus fous courent à Zollenheim. Comment allez-vous ? Qu'en est-il exactement ?

- Il s'avère, Monsieur Lemberg, que je souffre d'un empoisonnement. Je ne savais pas que l'on pouvait tomber malade en mangeant mais passons. Plusieurs médecins ont examiné mes selles et y on trouvé des résidus de poison. Ce sont des composés chimiques que l'on trouve sur le versant des montagnes de Zaxe. La tentative est toute signée.

- Mes Dieux, que fait-on ?

- Informez le Grand-Duc. Rassurez la population. Expliquez que la Zaxe rouge n'en a plus pour longtemps à vivre. Il n'est pas cuisiné le burgerz qui me tuera !

- Peut-être devrions nous faire de même et envoyez des agents des ZZZ empoisonner l'un de ses scélérats ...

- Non, justement, nous n'en sommes pas nous. Nous ne sommes ni des brigands, ni des assassins. Je serais de retour en la capitale dans trois jours. Je vous laisse les rênes du Zollernberg ...
avatar
Alexander Lemberg

Messages : 184
Date d'inscription : 06/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Dim 28 Oct 2012 - 0:28

Le Comte Felgenheim complètement remis était venu faire une pause un temps dans son vieux château de Manheim. Quoique Premier Ministre, il laissait en cette fin de magistrature le premier rôle au jeune Zabrücksi. La diplomatie internationale l'emportait en ce moment, et les services de l'Adlersberg pouvaient organiser, sans sa présence continue, les fetes du trone et la tournée de Louis Ier.

Karl préférait se consacrer à son affaire, sa chaine de restaurant von Felgenheim. Elle avait bien grandi. Les von Felgenheim structuraient les villes et devenaient un grand lieu d'interaction sociale. Les jeunes citadins qui n'en comptaient pas dans leurs villes s'en plaignaient et guettaient de nouvelles ouvertures.

Maitre Scwheitzer, en compagnie de son assistante, une jolie jeune femme des Zorcades, gérait admirablement ses affaires et faisait l'inventaire des restaurants.


Zabrück: 16
Zollenheim : 6
Pratz : 1
Ztuttgart : 2
Manheim : 1
Felgenheim : 1
Kronebourg : 3
Zarathuztra : 2

Kolstein: 8
Koldstadt : 3
Port-Zaid : 1
Zigmundhof : 2
Wunderstadt : 2


Silverstein : 11
Zotterdam : 5
Fustenberg : 4
Zilverwald : 2

Wasserland: 6
Kreuzunbourg : 3
Zollernhafen : 2
Huezel : 1

Wilhelstein: 21
Wilhelstaufen : 10
Wilhelstadt : 2
Wilhelhof : 2
Filkenstein : 3
Bromzberg : 1
Neustrassenkampf : 3

Zorcades : 8
Zozolulu: 4
Zorkney-Harbour : 3
Fort-Memel : 1

Nordenmark : 8
Zachzenburg : 3 (probablement détruits )
Altenberg : 1
Azpen : 1
Otterstadt : 1
Mitau : 2

Autres : 5
Russlavie : 2
Locquetas : 3


Total : 81
- En conclusion, Monsieur le Comte, votre franchise ne se porte on ne peut mieux. L'an dernier, elle a dégagé 3.000 LZ.

Le Comte observait la jeune brune studieuse, il revient brusquement à lui.


- Ah, .. euh, fort bien. Hé bien, continuez de développer la franchise à l'international. C'est l'étape supérieure.

- Fort bien Monsieur.

Les deux employés du Comte prirent congé. Le Comte eut un sourire. Le lourdaud, l'obèse, l'homme d'État par hasard avait fait fortune ...


Dernière édition par Comte Felgenheim le Dim 1 Déc 2013 - 15:58, édité 1 fois
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Prince Zabrücksi le Mar 23 Juil 2013 - 19:43


Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi, etc
Karl Kramer, Comte de Felgenheim

Cher ami,

Je suppose que vous avez suivi l'actualité internationale et les affaires de la Laurasie ces temps-ci. Je pense que vous avez déjà pris connaissance de la tribune remarquable de Lemberg dans le Zollenheim Morgenpost, tribune que j'approuve en tout point

Je compte interpeller le gouvernement lors de la prochaine séance de questions sur le sujet. J'ose espérer que le gouvernement abandonnera sa politique de l'autruche, et affichera un soutien sans faille à notre frère du Sud pour reprendre les mots de Lemberg.

J'espère rassembler une large majorité autour de moi. Aussi, j'ose penser que les nationaliztes tiendront un raisonnement semblable.

J'estime que vous devez savoir certains évènements que le grand public ignore encore. L'Empereur de Laurasie s'est montré d'une irrévérence, et d'un irrespect ahurissant lors du Sommet de la Rezidenz.
Henri Ier a fait savoir qu'il considérait son trône barbare de despote oriental, comme plus digne et plus noble que celui de Zollernberg. Il s'est aussi permis de jeter un journal à la tête d'un représentant zollernois. (A savoir le PM, qui peut-être ne l'avait pas volé)

Je sais que vous tirerez les conséquences de cet incident diplomatique, et que vous soutiendrez ceux qui veulent laver l'honneur de la Couronne zollernoise.

Bien amicalement,

Zab

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 408
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 30 Déc 2013 - 18:27

Le facteur du petit hameau de Felgenheim s'empressa à apporté le colis arrivé ce matin à la Poste au château. Le petit fonctionnaire aimait cela. Il faut dire que le comte était toujours prompte à partager une bonne bouteille ou un bon sauciflard. Le colis n'était cependant pas des meilleurs augures. Qui ce souvenait que le Premier Ministre Felgenheim avait été un des théoriciens du mouvement nationaliste. Il avait en son temps, mené une étude controversée sur le peuplement zollernois.

ACADÉMIE ROYALE DE GÉOGRAPHIE

Le Secrétaire perpétuel,

Très Honorable Karl Krämer von Felgenheim, C.P.
Château de Felgenheim, Zabrück


Monsieur le Premier Ministre,


Nous vous remettons l'un de vos travaux passés. L'Académie de Géographie a jugé son contenu idéologique et scientifiquement contestable ne lui permettant de le conserver dans ses réserves.

Cordialement


Cézar-Franz Cazzinys
Secrétaire perpétuel de l'Académie Royale de Géographie


Comte Felgenheim a écrit:Le peuplement Zollernois.


En vert, les zones où vivent au moins 10% de zollernois.

Et la vieille carte, témoignage du passé nationaliste du comte, de finir maculée de tâches de graisse...
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Feu Comte Felgenheim le Jeu 2 Jan 2014 - 12:40

Depuis son retrait de la vie politique, le Comte Felgenheim s'était retiré dans son Zabrück natal, loin de Whilelstaufen. Il ne s'y rendait qu'épisodiquement pour assurer son rôle de garde des Sceaux. Cette sinécure lui permettait de se consacrer à la passion de sa vie : la cuisine.

C'est devant les fourneaux, un gros tablier vissé autour de sa taille, et une toque sur la tête, que le Comte ouvrit son courrier. La carte manqua de tomber dans le ragout, et le Comte grogna.


- Ah, ces libéraux, de bien mauvais cartographes ! Ah, mais écrire l'Histoire, c'est mettre la pagaille dans le Géographie, vous ne pensez pas ?

Et l'aimable postier, attablé devant une part du dit-ragout d'opiner distraitement du chef.

- Hé, mais non ! Ma carte est correcte, tant d'un point de vue ethnique que scientifique, je m'en vais leur renvoyer. Faites mander Joznet, mon secrétaire. C'est ma réputation d'universitaire qui est en jeu.

Château de Felgenheim, Zabrück
Très Honorable Karl Krämer von Felgenheim, C.P.
Cézar-Franz Cazzinys
Secrétaire perpétuel de l'Académie Royale de Géographie

Monsieur le Secrétaire,

Permettez-moi avant toute chose de vous féliciter pour votre nomination au secrétariat de l'Académie Royale de Géographie. Votre nom, illustre chez ceux qui étudient la géographie, vous invitent à une grand succès dans cette tache.
Je me vois navré de vous stipuler une erreur dans votre précédent courrier. Vos doutes émis quant à la véracité de la carte sur le peuplement zollernois ne sont pas fondés. Voici mes réfutations.

- Le territoire du Grand-Duché de Zollernberg est un état-nation. A part quelques populations d'origines yssoises en Zorcades, tout son territoire est peuplé exclusivement de Zollernois.
- L'ex-Nordenmark, aujourd'hui Valdisky, a été colonisé par les Zollernois depuis le XII siècle. Me faut-il vraiment rappeler la zollernité de Zachzenburg ? Cette colonisation, quoique partielle , est bien réelle. Toute la noblesse, et la classe marchande, et possédante est d'origine zollernoises. A l'époque de ces travaux, avant le révolution merksiste et le départ de ces populations, l'on comptait bien au moins 10% de Zollernois. Il faut en plus prendre en compte, que la plupart des Valdisks ont du sang zollernois, et s'apparentent à un peuple cousin, sinon frère du peuple zollernois.
- Les Krasslandais ont également du sang zollernois, au moins dix pour cent. Faut-il rappeler les nombreux conflits médiévaux, où nombre de soldats zabrückois et wasserlandais ont vécu sur ce petit pays et y ont fait souche. Neu Krassburg a été assiégé pendant près de soixante-dix ans, et les chroniques de l'époque rapportent que nombre de soldats ont pris femme parmi les autochtones.
- En CSH, le peuplement zollernois est reconnu, et il est composé de populations non-zorthodoxes qui ont fui l'inquizition médiévale.

Vos accusations ne sont donc pas fondés. Cette carte a une valeur scientifique indéniable, et elle est le témoin d'une époque que vous n'approuvez pas, mais qui fait partie intégrante de l'Histoire du Zollernberg. Aussi, je vous renvoie cette carte, et souhaite qu'elle soit accessible au plus grand nombre.

Recevez, monsieur le secrétaire, mes plus aimables salutations.

K. von Felgenheim.

Afin de ne pas vexer le Sieur Cazzinys, le Comte ajouta à son colis un beau pâté de pottok et une jolie carte de vœux avec des chatons.
avatar
Feu Comte Felgenheim

Messages : 134
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Felgenheim.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum