Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Feu Baron de Lezingham le Sam 19 Avr 2014 - 22:35

C'était le mariage du siècle à n'en pas douter. Le Baron de Lezingham avait été nommé à la charge de Chambellan, pour la troisième fois de sa carrière de serviteur de la Couronne, un peu prématurément il faut l'avoué, la mort du Prince Hanz, puis celle du maître des cérémonies, le vieux comte Colonna-Walewzki, dont le cœur n'avait pas supporté le fardeau de la préparation d'un mariage princier d'une telle importance. C'était le mariage du siècle, la presse people comme politique en témoignait. Les enfants aînés des deux premières monarchies du micromonde convolait en juste noce. L'alliance d'Edoran et de Zollernberg se forgeait dans les liens matrimoniaux. Plus sûrement que les armes, ils assuraient la paix et la stabilité. Le Grand-duc n'aurait pu trouver meilleur parti pour le Kronprinz et de mémoire de courtisan, on ne se souvenait d'avoir accueillit un meilleur parti pour un Kronprinz. Le dernier mariage en date d'un héritier de la Couronne était celui du Kronprinz François-Joseph, futur François-Joseph III, avec Alicée de Miletine, cousine - et non fille - de l'Empereur de Persis.

Les Wilhelstaufenois, rejoint par des délégations de villageois et de bourgeois de tous le Zollernberg était fébrile. La monarchie déployait son faste, ses carosses d'apparat, ses grands uniformes, et ses parades militaires, pour l'accueil du meilleur allié du Grand-duché. L'Empereur d'Edoran, bientôt beau-père du Kronprinz, avait reçu toutes les marques de respect du à son rang de majesté impériale, accueilli dès l'aérodrome par le Chambellan Lezingham, un détachement de la Garde Pruzzienne, commandé par le Major-Général Duc de Wasserland, écuyer du Grand-duc. Au dîner d'Etat, qui avait eu lieu la veille, au cours duquel la Princesse Marie-Constance avait pu découvrir le visage de son futur époux, le Kronprinz, l'Empereur Philippe Ier avait reçu des mains du Grand-duc, "son cousin", ainsi qu'on se nommait entre monarque, les insignes de Grand-cordon de l'Ordre de la Couronne, plus haute des distinctions zollernoises après l'ordre de la Sainte-Trinité réservé aux seules zorthodoxes.

La nuit avait été courte pour le Chambellan. Au matin il était à la manœuvre, en maître des cérémonies, commandant les troupes de domestiques et d'officiers de la Maison du Grand-duc. La première épreuve de la mâtinée était la messe de mariage qui aurait lieu en la cathédrale Saint-Joseph, en présence de plusieurs princes et dignitaires étrangers, on comptait des dizaines d'Altesse et de Majesté, qu'il fallait placé selon leur ordre de préséance, tout en ménageant les susceptibilités de chacun. Fort heureusement le Prince Hanz, avait tout bien réglé avant sa mort. Alors que la cathédrale se remplissait de têtes couronnées, le Chambellan surveillait l'arrivée du Kronprinz.

avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Victor-August Ier le Sam 19 Avr 2014 - 23:30

L'escorte du Kronprinz avait traversé le chemin qui reliait le Palais Cobourg à la cathédrale Saint-Joseph, haut lieu des cérémonies de la monarchie, sous les vivats de la foule agitant dans les rues pavoisées aux couleurs d'Edoran et du Zollernberg, leurs petits drapeaux bleus et rouges au couleur de la dynastie et du Zollernberg. L'œil averti pouvait également apercevoir des drapeaux étrangers, édoranais bien sûr, mais aussi maurésiens, angmariens, persiens, locquetiens, craussauersteinois, ou encore laufenbourgeois. C'était en effet, l'héritier de tous ces royaumes qui se mariait aujourd'hui. Arrivé à la cathédrale Saint-Joseph, le Kronprinz, tout nouveau duc de Carrignan en Edoran à l'occasion de son mariage, revêtu de son uniforme de colonel des cuirassiers, arborant sur sa poitrine l'écharpe et la plaque de Grand-cordon de l'Ordre de l'Empire dont il était le titulaire depuis l'âge de ses dix-neuf ans, fut accueilli par le Chambellan Smith et le Major-Général Duc de Wasserland qui assurait le commandement des troupes de la Maison grand-ducale en l'absence de colonel-général de la Garde-Pruzzienne.

Lorsqu'il pénétra dans la cathédrale, le poids des voûtes séculaires sembla s'abattre sur lui. Ils sentaient les regards de ce que le Zollernberg et ses alliés, comptent de princes, de ducs et autres nobles titrés, jaugeait l'Héritier qui avançait d'un pas timide vers l'autel et dans le monde. Le Premier Ministre Baron de Finkelstein avait l'air satisfait. Il avait lui même suggéré le mariage au Grand-duc. Le prince Victor-August assumait ce jour à la face du micromonde un destin qui ne lui appartenait pas. Il se mariait par devoir à une épouse qu'il n'aimait. Tout juste l'avait-il rencontré quelques temps hier. "Mariez vous d'abord, aimez ensuite" lui avait enjoint le vieux Felgenheim. C'est d'ailleurs auprès du vieux comte Zabrückois qu'il trouva, en ce jour, le seul regard de réconfort de toute l'assistance. Il était loin le temps des cadets de Zandhurst se disait-il, il fallait désormais assumer son rang. Le Kronprinz pouvait également comptait en ce jour où il enterrait sa jeunesse sur l'amitié du capitaine-duc de Lichtenberg qui serait son témoin. Perzeval de Lichtenberg, issu de la famille ducale crassauersteinoise du même nom, avait été le meilleur de ses camarades de promotion à Zandhuzrt. Il servait désormais dans la Garde de Monseigneur l'Archiduc, affecté au service d'honneur du Grand-duc, Archiduc de Zabrück-Crassauerstein, lorsqu'il résidait à Kroenenberg. Le beau capitaine blond aux yeux bleus savait être séducteur. Il devait certainement ce physique à son ascendance palonaise connue et sue de tous. En effet, il rappelait à qui voulait l'entendre que sa grand-mère était royaliste... pour le Roi de Palogne. C'est d'ailleurs pour un Palonais que l'avait pris pour la première fois la princesse Royale, tant ses mœurs étaient parfois étranges. Les dames de la Cour observait avec envie ce bel apollon, archétype de l'idéal masculin en grand uniforme. Lui n'avait d'yeux que pour la Princesse Royale, qui elle espérait un autre prince charmant.

L'heure approchait le Kronprinz allait se marier. Des trompettes annoncèrent l'arrivée du cortège grand-ducal.


avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Edorel Gatline le Dim 20 Avr 2014 - 13:09

Edorel n'avait, normalement, plus aucun soucis à se faire au niveau de la sécurité. Les ZZZ avaient déployés les grands moyens. Hommes en civils dans la foule, znipers sur les toits, chaque véhicule de chaque cortège avait été fouillé et retourné pour détecter toutes traces d'explosifs et chaque chauffeurs et laquais était un agent des ZZZ prêt à intervenir au plus près des VIPs pour les protéger. Deux des servants de messe au plus près des officiants étaient également des agents. Quand il s'agit d'un mariage du siècle avec près d'une quinzaine de chefs d'états et de maisons princières, il fallait mettre les bouchées doubles.

La présence éventuelle du président krasslandais l'embêtait cependant. Il avait chapardé au chambellan la fiche récapitulant le placement de chaque invité et l'avait réarrangé Il avait fait en sorte que le krasslandais soit placé aussi loin que possible du baron de Fikelstein, autant que celui-ci avait été placé aussi loin que possible du comte de Castelmore. Toutes frictions dues à un récent scandale politique étaient à éviter, bien qu'il doutait que Bössemann vienne à ce mariage. Preuve du sens de la discrétion du directeur des ZZZ, il avait remis la fiche là ou elle était et Lezingham, tout frais chambellan n'avait rien remarqué du subterfuge. Ceci fait il regagna le PC des ZZZ, sorte de véhicule de transport garé à l'arrière de la cathédrale dont l'intérieur était bardé d'un poste de radio d'ou l'on envoyé à chaque équipe les consignes, ainsi qu'un tas de machine breveté ZZZ dont le fonctionnement restait un mystère pour Gatline. Son uniforme l'attendait, de directeur des ZZZ il passait Feld-Maréchal.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Prince Zabrücksi le Dim 20 Avr 2014 - 18:21

Le Prince Zabrücksi, comme toute l'assistance, jaugea du regard le Kronprinz qui s'avançait vers sa promise. Quel Grand-Duc ferait-il ? Franz vit également le Comte de Castelmore, et il fronça les sourcils. Il n'aimait pas du tout cet homme. Un peu parce qu'il était whig, un peu parce qu'il était mercenaire, un peu parce qu'il était païen, un peu parce qu'il ne tenait pas son rang d'aristocrate, et un peu parce qu'il se présentait à l'étranger comme plus malin que les Zollernois, qu'il dépeignait comme bellicistes, et impulsifs.
Franz n'avait pas non plus compris pourquoi Gatline avait refusé son offre gracieuse au sein de son ministère. Il avait offert un pont en or à cet homme-là qui l'avait refusé. C'était peut-être aussi bien ainsi. Le Prince se souvint avec quelle hypocrisie il avait du faire mine de trouver brillante l'idée de Gatline d'autoriser les Krasslandais à piller les richesses du sous-sol zollernois. Comme si on leur devait quelque chose !

Non sans cynisme, il lui demanda:

- Monsieur le Comte, vous êtes sur d'avoir été invité ? Peut-être êtes-vous perdu ?

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Philippe Ier d'Edoran le Dim 20 Avr 2014 - 20:35

L'importante délégation édoranaise était présente. On notait évidemment l'absence du Feld-Maréchal, plongé dans le coma et dont les jours semblaient comptés mais les festivités du mariage laissait cette pénible nouvelle loin du Zollernberg.
Toute la famille impériale était présente pour le mariage de la fille aînée du couple impériale avec le Kronprinz.
De ce mariage, les Edoranais attendait beaucoup, et surtout une union plus forte entre les deux grandes monarchies du Nord.
Parmi la délégation, il y avait les principaux représentants des forces politiques, les gouverneurs, etc... On reconnaissait aussi le Prince de Saint-Junien, l'inamovible Philibert Carnavon, ancien chancelier, ancien MAE, ancien président de la Diète et même éphémère président de la République édoranaise après le renversement de la tyrannie du Régent. Dans l'assemblée il avait reconnu une vieille connaissance, Upomavick Affmaplopdür, Comte de l'Empire, Lieutenant-Représentant de la Couronne en Maurésie.
avatar
Philippe Ier d'Edoran

Messages : 7
Date d'inscription : 22/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Edorel Gatline le Dim 20 Avr 2014 - 20:42

Tandis que tout le beau monde commençait à prendre place, Gatline n'avait oublié qu'une seul chose : qu'il était placé à quelques pas seulement du prince Zabrucksï.

Et merde.

Edorel fit mine de ne pas l'avoir remarqué sur le coup, se tournant vers Scarmyglyone, son fidèle valet/zide-kick/porte-flingue, il lui demanda par signes si rien ne péchait au niveau de la sécurité, il lui répondit par l'affirmative. Mais à peine Edorel se retourna qu'il avait le Prince en face de lui. Il manqua de peu de sursauter et le prince avait un petit sourire en coin qui laissa supposer à Edorel qu'il allait l'ennuyer. Il le laissa parler avant de répondre.

Et toi tu t'es vue ? On dirait que tu t'est chopés un herpès buccale à sentir ton haleine.


-Monsieur le Prince, quel surprise. Eh bien oui, je compte parmi les invités. Pourquoi le premier soldat du Zollernberg ne serait pas invité à cette heureux évènement ? Peut-être avait vous lus la liste des invités en diagonale pour ne pas m'y voir inscrit.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Feu Louis Ier le Dim 20 Avr 2014 - 22:45

Le carrosse grand-ducale était désormais sur le parvis de l'Eglise, entourée de l'escorte des Gardes du Corps qui le protégeait. Le Grand-duc ne pu s'extraire de l'hippomobile, là même ou le Lanze-caporal Hanz était mort vingt-cinq ans plus tôt, qu'avec lourdeur. Les valets ne se risquaient plus à l'exercice, l'on avait fait mander quelques colosses de la Garde-Pruzzienne pour cela. La foule acclamait son souverain. Le parieurs avaient attendus sa tenue. C'est dans son uniforme blanc de Feld-Maréchal, au parements écarlates, qu'il apparut à la foule, arborant l'écharpe bleue roi de la Sainte-Trinité et les plaques des distinctions zollernoises dont il était le grand-maître, ceignant autour de son large cou, afin d'honorer son invité, les insignes de commandeur de l'ordre de l'aigle d'argent dont il était le titulaire. Bien que diminué par la vieillesse, son physique transformé par des années d'excès alimentaires en tous genre, Louis était aimé de ses sujets qui en appréciait la bonhommie et le caractère affable. Tous voyait en lui le grand-père du peuple, qui préservait de sa figure tutélaires, les Zollernois des fléaux de ce monde. Son physique même rassurait. Il était une ode à l'abondance alimentaire dans le Grand-duché. Homme du monde, il tendit sa main gantée à la Grande-duchesse afin qu'elle descende de l'attelage. Elle avait vieilli mais l'âge n'avait pas altéré sa beauté. La princesse s'était fait aimer de ses sujets qui savaient lui rendre grâce de l'attention qu'elle portait à son époux.

Une fois accueilli par le Chambellan en grande tenue, et le Duc de Wasserland en uniforme, le couple s'avança sur le tapis rouge, reçu par le Carzinal Pikkendorff en personne à l'intérieur de la cathédrale. Après avoir salué les prélats présents, il parvint jusqu'à sa place, à la droite de l'autel. Désormais l'assemblée attendait fébrile l'arrivée de la mariée.
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Philippe Ier d'Edoran le Lun 21 Avr 2014 - 11:35


Vêtue de sa plus belle robe, création d'un grand couturier de Confolens, capitale du Chiron, portant des bijoux, sertis de pierres trouvées en Fransie et créés pour l'occasion par des joailliers de Bonne-Espérance, la jeune princesse s'avançait dans l'église au bras de son père, qui cachait mal son émotion devant le mariage de sa fille aînée, que certains pensaient être son enfant préféré.
Traversant l'église depuis l'entrée, Philippe Ier sentit la main de sa fille se serrer contre son bras. Il porta sa main sur la sienne afin de la calmer. Arrivé devant l'autel, l'Empereur d'Edoran embrassa sa fille, lui souffla quelques mots d'encouragement.
- Puisse Ether veillez sur toi ma fille.

La laissant face à son destin, il alla s'installer auprès de son épouse, l'Impératrice Iraina Samsonov
avatar
Philippe Ier d'Edoran

Messages : 7
Date d'inscription : 22/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Victor-August Ier le Lun 21 Avr 2014 - 15:38

Le Kronprinz ne découvrit sa future épouse qu'au dernier instant. Elle était sublime. Il perçut son angoisse, il voulu lui dire quelques mots rassurants, "dit lui qu'elle est ravissante se répétait-il" mais, emprisonné par sa timidité, le souffle coupé, il s'abstint et s'emmura dans le silence n'osant regarder à nouveau sa promise. La cérémonie religieuse débuta.
avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Anaztaze V le Lun 5 Mai 2014 - 14:02

La cérémonie religieuse se déroula dans le rite Zorthodoxe. Epousant le Kronprinz et se préparant à devenir Grande-duchesse de Zollernberg, Marie-Constance devait renoncer à la religion de ses pères. Les officiants, l'on comptait trois carzinaux, trois évêques et plusieurs prêtres, s'exécutèrent tous de manière impeccable, simplement Monseigneur de Klausbourg fut-il incommodé par sa vessie dont les qualités de rétention se réduisait avec l'âge. Après un sermon vibrant, et fort à propos, sur l'amour conjugal et son rayonnement dans le monde, le Carzinal Pikkendorff en vain à l'échange des consentements, réputés libres, pour que le mariage fut valide.

- Frères et soeurs, nous sommes réunis en ce jour afin d'unir devant la Zainte-Trinité des Dieux et devant la communauté des hommes, cet homme et cette femme, par les liens sacrés du mariage :

Victor-August acceptes-tu de prendre cette femme comme légitime épouse, devant les Dieux et les hommes, de la chérir et de l'honorer dans la Zainte-Foi Zorthodoxe jusqu'à ce que la mort vous sépare ?

Le Kronprinz ne pouvait faire défaut, sans conviction autre que celle de l'obligation à l'égard de son souverain et père et de ses futurs sujets, il répondit :


- Oui j'y consens

- Marie-Constance, acceptes-tu de prendre cet homme comme légitime époux, devant les Dieux et les hommes, de le chérir et de lui obéir dans la Zainte-Foi Zorthodoxe, jusqu'à ce que la mort vous sépare ?

La princesse Marie-Constance, qui dans quelques instants deviendra Kronprinzzezin, sentit s'abattre sur elle le poids d'être né princesse d'Edoran. C'est aussi par devoir qu'elle formula la réponse qui allait le lié pour la vie à cet étranger qu'elle connaissait à peine.

- Oui, j'y consens.

Puis ce fût à Pikkendorff de reprendre :

- Ce que les Dieux unissent, seuls les Dieux peuvent le délier. Si quelqu'un s'oppose à cette union par quelque cause d'empêchement, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais. Vous avez juré de vous chérir et d'accroître votre maison dans la Zainte-Foi zorthodoxe. De ce serment, seuls les Dieux peuvent vous délivrer. Jurez de poursuivre l'Oeuvre créatrice des Dieux ! Jurez de consacrer votre vie chacun l'un à l'autre ! Jurez de vivre dans l'adoration de la Zainte-Trinité des Dieux !

Les deux jeunes gens inconnus l'un à l'autre, désormais consacrés dans le mariage, répondirent ensemble.

- Nous le jurons.

L'archevêque reprit.

- Dieux omnipotents, daignez recevoir le serment de cet homme et de cette femme dans l'adoration de Votre Très Zainte-Trinité ! Daignez-leur accorder la confiance mutuelle et l'amour réciproque dans la Foi ! Accordez-leur de voir naître les fruits de cette fidélité en Votre Très Zainte-Trinité !

Monseigneur von Pikkendorff, sous le regard de l'assistance et du duc de Lichtenberg, visiblement interpellé par la beauté de la princesse édoranaise, traça alors avec bienveillance le signe de la croix trinitaire sur le front des époux à l'aide de l'huile consacrée, puis procéda à la bénédiction et à l'échange des anneaux.

- Fils et fille en la Très Zainte-Trinité des Dieux, je vous déclare mari et femme, unis par les liens sacrés du mariage. Yaïla
avatar
Anaztaze V

Messages : 26
Date d'inscription : 30/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Victor-August Ier le Lun 5 Mai 2014 - 19:47

C'était fait, le Kronprinz était marié, lié à vie à cette femme qu'il connaissait à peine. Le vieux Felgenheim, en bon pédagogue, lui avait seriné qu'il ne s'était pas marié parce qu'il aimait son épouse mais pour l'aimer, afin de lui apprendre que l'amour était affaire de volonté. Le couple princier redescendit la nef sous les regards insistants de l'insistance. Louis Ier semblait heureux de l'alliance certes, mais aussi du dîner d'état qui allait suivre sous les lambris dorés de la Rezidenz, théâtre de la monarchie en ses grands évènements. Le cortège des religieux sortit en procession, puis se fut au tour des marié, du couple grand-ducal et du couple impérial de rejoindre le parvis.

Au dehors la foule exultait. Le Kronprinz et la nouvelle Kronprinzezzin la saluèrent mimant un sourire en un jour où il n'avait aucune raison de se réjouir. Le cortège des gardes et des calèches se rendit vers le Palais Cobourg, là les deux mariés recevraient les vœux des invités de marque conviés à un vin d'honneur et salueraient, un peu vers 13 heures la foule rassemblée, avant de rejoindre la Rezidenz.
avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Feu Louis Ier le Lun 5 Mai 2014 - 20:15

Louis Ier sortit ému de la cathédrale, "son grand fiston" devenait un homme.

Le Grand-duc aimait les mariages et les festivités en général, qu'elles fussent populaires ou mondaines. Celui que la jeune génération surnommait affectueusement "Loulou", était en effet friand des festins qui accompagnaient ce genre de réjouissance, en eût-il pu être autrement ? Alors qu'au bras de son épouse, le souverain podagre rejoignait le fiacre qui le mènerait jusqu'au Palais, il envisageait les mets qui serait servi au dîner. Un seul regret pour le Grand-duc, le chef cuisinier du Palais avait retiré le dahu du menu afin de ne pas froisser les Krasslandais s'il se présentait. Louis en raffolait pourtant, en pâté, en civet, en barbecue. Nul doute cependant que les mets servis seraient de première qualité et des plus délicieux.
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Victor-August Ier le Lun 5 Mai 2014 - 20:41

Au Palais Cobourg, le vin d'honneur s'éternisait. Felgenheim parlait fort et le couple princier s'appliquait à faire bonne figure, ravissant les invités qui s'honorait de présenter leurs vœux de bonheur et de prospérité aux deux jeunes gens. Vint le moment où la foule, rassemblée aux grilles du Palais sous la direction impérieuse du chef de la prévôté de Wilhelstaufen, le colonel van Adelscott, colosse d'un quintal et demi et deux mètres de haut, dont la stature intimait le respect.

Le Kronprinz Victor-August et son épouse apparurent enfin au balcon sous les vivats des badauds venus se presser pour voir leurs futurs souverains. "Quelle est belle !", "Qu'ils sont beaux tous les deux !" s'extasiaient les groupies de la monarchie. Parmi eux, il y avait Ernst-Andreas Gelbmann qui suivait avec assiduité tous les évènements de la Cour. Il y avait aussi son camarade de toujours, Leander Der Klein qui exprima son amour pour sa nouvelle princesse en ces termes : "je la cognerais bien !". Sous le regard outré de Gelbmann, cela va sans dire.

La distance des premiers instants se dissipait entre les deux mariés, timidement... Victor-August se risqua :


- C'est une belle journée n'est-ce pas ?
- Oui. répondit de sa voix fluette la princesse de trois ans son aîné.
- Voyez comme vos futurs sujets vous aime
- C'est heureux. répondit de la même voix gênée la Kronrpinzezzin

Sous les cris de vive le Zollernberg ! vive Edoran ! vive le Grand-duc ! vive l'Empereur ! le couple princier désormais rejoint des deux monarques les plus puissants du continent Nord, saluait la foule. La monarchie zollernoise faisait toujours rêvé et n'avait jamais été aussi populaire. C'était là la plus grande réussite du règne de Louis Ier commencé par une profonde crise institutionnelle et de confiance.
avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Perzeval de Lichtenberg le Mar 6 Mai 2014 - 14:11

Perzeval de Lichtenberg, ravala sa déception. Pour lui-même, il commenta :

- C'est sans doute trop tard désormais ... Encore que jusqu'à la nuit de noces, c'est encore faisable. Peut-être faut-il que j'attaque pendant le vin d'honneur.

Et le Crassauerstinois de soupirer de jalousie devant l'insolente fortune de son camarade timide et gauche, paré il est vrai du titre prestigieux de Son Altesse Royale le Prince Victor-August, Kronprinz de Zollernberg.
avatar
Perzeval de Lichtenberg

Messages : 1
Date d'inscription : 20/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Prince Zabrücksi le Mar 6 Mai 2014 - 14:20

Répondant à Gatline, Franz répliqua en prétendant le corriger.

- C'est en qualité d'ancien ministre du Zollernberg que vous êtes ici. Et non pas en qualité de, comment dites-vous ? premier soldat du Zollernberg. C'est amusant quand j'étais à Zandhurst, moi aussi, je m'inventais des titres. J'étais le prince-sergent du champ de tir, et le Comte Felgenheim que vous voyez-là bas, s'était titré grand-officier de la cantine. Mais premier soldat du Zollernberg pour vous, c'est rigolo aussi.

L'épouse du Prince soupira. Elle détestait ce jeu qu'entretenait les courtisans zollernois et qui consistait à se tirer en permanence dans les pattes.

- Bonne cérémonie, Monsieur le Comte.

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Edorel Gatline le Mar 6 Mai 2014 - 15:55

Edorel regarda le prince comme si ce denier venait de dire une énormité beaucoup trop grosse pour être le fruit de son esprit. Dans le doute, il sorti la liste des invités qu'il s'était procuré de sa poche et la relut attentivement. Avant de relever la tête vers le prince.

-Ah mon bon seigneur, vous m'excuserez, mais dans la liste des invités, je suis marqué comme Feld-Maréchal et non pas comme ancien Premier Ministre, sinon je ne porterai pas l'uniforme...

Avant de rajouter.

-Si vous souhaitez, un stage de remise à niveaux au ZZZ augmenterait significativement la qualité de vos renseignement.

Il salua le prince avant de se remettre à sa place.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Victor-August Ier le Mar 6 Mai 2014 - 22:10

Le mariage prenait fin. Le dîner d'Etat s'était déroulé sans encombre. Simplement avait-on frôlé l'incident diplomatique lorsque le Grand-duc avait voulu serré la main de la matriarche d'Abaleccon, alors que cela était sacrilège. Par chance le Chambellan Baron de Lezingham, l'avait évité en annonçant l'arrivée d'une farandole de desserts, dont la pensée ôta au Grand-duc tout idée de geste amicale.

Le bal qui avait suivi le dîner d'Etat, où l'on avait remarqué et apprécié la présence de la Matriarche et de l'Empereur d'Armara, fut ouvert par l'Empereur Philippe et sa fille. L'instant avait été émouvant. La princesse et son père étant visiblement ému. Les danses se suivirent, le Kronprinz dansa au bras de son épouse et de sa sœur. Lichtenberg en profita pour faire des amabilités, notamment à la fille d'un obscur lieutenant-colonel de la prévôté qu'il se promit d'établir dans la garçonnière qu'il possédait à Wilhelstaufen. Il dansait extrêmement bien, toutes les dames de la Cour semblait le dévorer du regard. Il eut le privilège de se faire cavalier de la Grande-duchesse. Ce fut une sensation étrange pour celui qui, adolescent, découvrant le plaisir solitaire, avait érigé sa souveraine en égérie, objet de ses fantasmes les plus fous. Puis ce fut au tour de la Princesse Royale de tomber dans les bras du beau capitaine. Les demoiselles présentent ce soir là semblèrent l'envier, quant à elle, elle éprouvait, sinon une antipathie, un genre de répulsion pour le beau parleur collectionneur de maîtresses qu'il était, et, plus prosaïquement, pour ce nez musqué ! Il semblait si énorme, si... un frisson la parcourait à l'idée qu'il puisse rentrer en contact avec sa peau.

Le bal terminé, vint le moment des adieux. La Kronprinzezzin embrassa son père, une dernière fois. Désormais, elle dormirait en terre zollernoise. On avait préparé pour les deux jeunes gens les appartements d'ordinairement dévolu au Kronprinz dans le Palais. Contrairement à la tradition, au maintien de laquelle avait insisté Louis Ier pour sa propre nuit de noce, celle-ci ne se ferait pas en public. Le Kronprinz embrassant son père et sa mère, pris congé d'eux, une demi heure après que la Kronprinzzezzin fut parti. On la préparait à cette nuit capitale pour l'avenir du Grand-duché. Seule sa consommation faisait la validité du mariage dans le rite zorthodoxe. Louis avait toujours essayé de payer quelques prostitués, quelques courtisanes de haute renommé, afin qu'elles déniaisèrent son fils. Ce que ce dernier, pieux zorthodoxe, rêvant de la beauté d'un amour unique et exclusif à l'égard de celle qui serait sa femme, refusa toujours. A l'instant, où il vit son fils rejoindre ses appartements, Louis Ier repensa à sa première fois, il avait treize ans, c'était au Palais de Grazstadt, avec la bonne qui lui apportait son goûté...
avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Victor-August Ier le Mar 6 Mai 2014 - 23:33

Dans l'intimité de les appartements qui lui étaient réservé, le couple princier était fébrile, tendu. L'inconnu rendait anxieux, l'absence d'amour rendait tout cela encore plus angoissant. La princesse Marie-Constance était allongée, dans une fine nuisette de soie, prêt à s'offrir malgré elle à cet homme dont elle avait certes apprécié la courtoisie et les attentions de cette journée, mais pour lesquelles elle n'éprouvait rien de plus qu'une sympathie, guère singulière. C'était déjà cela. Son estomac se nouait à l'approche de l'heure où son mari pénètrerait dans la pièce nuptiale.

De l'autre côté de la pièce terminant ses ablutions, le Kronprinz n'était guère plus enthousiaste. Son estomac se nouait, son cœur se serrait, l'angoisse l'étreignait. Certes Marie-Constance était fort belle, tous les officiers de sa promotion aurait rêvé de la prendre pour épouse, en particulier son camarade Lichtenberg qui l'avait salué avec un regard lubrique et entendu avant qu'ils ne se quittent. Victor-August n'était guère un homme à femmes. La beauté juvénile de la princesse n'avait pas suffit à éveiller ses mâles instincts. Sans amour tout était plus difficile.

A son entrée dans la pièce, l'éclairage des bougies rendait une pénombre rassurante, la nudité n'en était que moins angoissante. Le Kronprinz s'approcha, il sentit le souffle de Marie-Constance plus pressant, les deux cœurs s'emballaient. Le Kronprinz hésitait, il posa ses lèvres sur celle de son épouse, lui pressa son sein gauche. Tout ses gestes étaient maladroit, ils singeait l'amour entre deux êtres. Docile, Marie-Constance se laissait faire, mais restait de marbre. Elle s'était dénudée. Leurs souffles coupés, vint l'instant où ils ne furent plus qu'un.

C'était chaud, humide, étroit, comme le lui avait décrit Lichtenberg. Marie-Constance acceptant ce corps étranger au sien, se résigna au va et vient de son époux. L'angoisse l'avait fermée à tout plaisir. Rien ne serait plus avant. Le regard dans le vide, ces quelques minutes, une dizaine tout au plus, parurent des heure. Lui, tentait de la fixer du regard comme pour implorer son pardon. Elle, versa une larme qu'il ne perçut pas. Le Kronprinz poussa un gloussement, l'étreinte était terminé. Le soulagement s'empara des deux âmes. Les deux jeunes gens restèrent allongés de longues minutes sans rien se dire, gêné de ce qui venait de se passer ils n'osèrent s'adresser la parole. Le Kronprinz rompit le honteux silence


- Bien je m'en vais rejoindre ma chambre...
- Oui. Répondit, d'une voix fluette et gênée, la Kronprinzezzin.
- Bonne... Bonne nuit Madame. conclut le Kronprinz tout aussi gêné

Un silence salua son départ. Les bougies étaient désormais éteinte. Marie-Constance ne pourrait trouver le sommeil ce soir là. Pas plus que son époux d'ailleurs. A l'aube seulement, la fatigue vint à bout des deux enfants que l'on venait d'unir sur l'autel de la raison d'état.
avatar
Victor-August Ier

Messages : 71
Date d'inscription : 09/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Dean K. Horton le Mer 14 Mai 2014 - 19:59

L'Empereur d'Armara avait assisté à la cérémonie accompagné de sa fiancée, Ginger Patterson. Le couple resta très discret. Horton ne tenait pas spécialement à médiatiser ce déplacement, tout simplement par respect pour les deux époux. Profitant de la fin de la célébration, Dean vint présenter ses félicitations aux deux époux. Une fois cela fait, comme l'Empereur armaréen détestait les festivités, le couple rentra en Armara, tout en laissant aux mariés un splendide cadeau. Une épée armaréenne forgée avec ses initiales pour le Prince, où le pommeau représentait les armoiries des deux pays. Il était de coutume pour deux militaires de témoigner leur respect et leur amitié en offrant à l'autre une arme. Pour la Princesse, une splendide parure de diamant et de rubis avait été conçue par les artisans de Poltmond. Une pièce magnifique, spécialement commandée pour l'occasion.

EL/ Je suis désolé de ne pas avoir posté plus tôt, j'ai été très pris ces derniers temps.
avatar
Dean K. Horton

Messages : 1
Date d'inscription : 14/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Prince Zabrücksi le Ven 16 Mai 2014 - 17:28

EL/ Pas de problème, c'est aussi le cas pour moi en ce moment. Votre passage est apprécié Wink

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 419
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage de S.A.R. le Kronprinz & de la Princesse Marie-Constance d'Edoran

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum