[23e législature] Ouverture du Parlement

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[23e législature] Ouverture du Parlement

Message  Feu Louis Ier le Jeu 22 Mai 2014 - 21:45

En ce jour de pluie, la monarchie zollernoise n'en avait pas moins revêtu ses plus beaux atours. Les traditions parlementaires fidèlement ancrés, les fastes de la monarchie ouvrait solennellement la nouvelle législature. Le cérémonial était codifié dans la coutume depuis des siècles. Le Zollernberg était sans nul doute la plus ancienne et la plus juste des démocraties, c'était une fierté zollernoise.

Pour l'occasion, le Palais de Westernhalen, siège du Parlement, avait hissé la bannière grand-ducale, signifiant l'arrivée du souverain dans l'enceinte séculaire. Le Grand-duc sortit du carrosse d'apparat en tenue de Feld-Maréchal, toutes décorations pendantes, vêtu d'une robe de velours rouge doublé d'hermine, la couronne grand-ducale sur le chef, accueillit par son chambellan. Il était accompagné de la Grande-duchesse Marialyn qui tenait bien son âge. Le couple grand-ducal était suivi du Kronprinz, en uniforme écarlate de colonel des cuirassiers, arborant les insignes de l'ordre de l'empire, accompagné de son épouse la Princesse Marie-Constance. Personne ne manqua de remarquer et de se réjouir qu'elle était grosse. Un héritier viendrait bientôt

Une haie d'honneur formée des cavaliers des Gardes du Corps et des Gardes Pruzziennes longeait l'escalier d'honneur qui menait jusqu'à la chambre des Pairs, lieu de la cérémonie. Ce fut au Chambellan Smith d'aller inviter les députés des communes à se joindre aux Pairs. Ainsi que la tradition le commande, il se vit refuser l'accès à la Chambre, puis il revint s'incliner devant les députés, signifiant ainsi l'indépendance de ceux-ci face à la couronne.  Le Souverain rejoignit le trône, toujours vacant en grande pompe. Il invita les Pairs à s'assoir, les députés devraient suivre la cérémonie debout. Au Zollernberg on ne confondait pas démocratie et égalitarisme, le rang et la naissance gardait son importance.

Avant que Louis Ier ne débuta, un évènement vint interrompre la solennité de la cérémonie. On semblait vouloir ouvrir une porte. Un huissier intervint. Un député plutôt gros, moustachu, en sortit gêné devant l'assistance médusé, agacé pour certain de ses membres :


- Excusez moi, c'est qu'on ne sait jamais comment ces trucs s'ouvrent.

Sous le regard consterné de l'assistance, L'Honorable Marty Hugginz, c'est ainsi que se nommait le fauteur de trouble, député-bourgmestre de Zetternich, reprenait sa place parmi ses pairs. Il s'excusa auprès de ses collègues libéral Sonnenblum et Haddock, avec lesquels il travaillerait au zhadow cabinet de l'opposition

- Désolé, j'ai voulu allé au petit coin et qu'est-ce que c'est grand ici je me suis perdu.

L'ignorance de ces derniers le fit taire. Le Grand avait déjà débuté son discours :


Messieurs les membres de notre gouvernement,
Nobles pairs de la Couronne
Honorables députés réunis en Parlement,

C'est pour nous un motif de joie et de fierté que de présider à nouveau aux destinés de la nation. C'est avec confiance et espérance que nous nous préparons à gouverner. C'est instruit des épreuves du passé et fort du vœu des peuples que ceux appelé à gouverner entend guider le peuple zollernois.

Le micromonde traverse actuellement une période de turbulence et d'incertitude. Le premier devoir du gouvernement consistera à préserver la paix et la sécurité des nations. Œuvrant pour l'amitié et la bonne entente des nations, le Zollernberg cherchera toujours à faire œuvre de médiation entre les belligérants. Conscient de sa vocation propre à sa qualité de première nation zorthodoxe, nous entendons défendre nos coreligionnaires à travers le monde. Après avoir failli à cette mission, le Zollernberg défendra à nouveau le modèle de système politique et de civilisation qui est le sien.

A l'intérieur, le gouvernement œuvrera à l’intérêt et au repos du peuple zollernois. Pour autant, il s'emploiera à relever les vertus civiques et morales qui ont fait du peuple zollernois la première nation du micromonde. La Restauration de l'Ordre Moral va s'engager, elle mettra la discipline et la vertu partout, dans les familles, les villes et campagnes, les théâtres, les institutions, bref dans l’État.

Des précédents gouvernements ont fait une ouvre impie. Ceux qui ont souhaité par naïveté ou par haine chasser l’Église de la société verront ce mouvement s'achever. Mon gouvernement donnera les moyens nécessaires à l’Église pour qu'elle assure son séculaire devoir d'aide, de soutien et d'encadrement spirituel, intellectuel et sanitaires aux populations. L'Etat, également doit couter moins, être réorganisé et rationalisé dans l'intérêt du service des populations.

Telle est la voie judicieuse à suivre pour concrétiser notre aspiration commune à édifier un Zollernberg nouveau, fort, et avancé, garantissant à tous ses droits et son bonheurs, préservant leur dignité et sauvegardant l'unité et la souveraineté de la patrie. Sous l'égide de la séculaire alliance entre le Grand-Duc et son peuple, le gouvernement soutiendra notre génie national et lui ouvrira un nouvelle age de prospérité et de promesses.

Honorables Députés, votre tâche est des plus importantes. Puisse les Dieux vous guider dans vos délibérations futures.

Vive le Zollernberg !

L'assemblée répondit en chœur : Vive le Grand-duc ! Vive le Zollernberg !
avatar
Feu Louis Ier

Messages : 183
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum