Etat de siège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etat de siège

Message  Prince Zabrücksi le Lun 15 Déc 2014 - 1:38



PREMIER MINISTRE DE SON ALTESSE ROYALE

A tous les Zollernois,


En raison des événements exceptionnels qui secouent notre pays, les autorités légitimes encore en fonction proclament l'état de siège sur l'ensemble du territoire du Grand-Duché. Cette mesure est applicable immédiatement. L'autorité militaire est chargée d'informer les autorités civiles de ces mesures. Ces autorités civiles se conformeront aux dispositions que les gouverneurs militaires prendront pour la préservation de l'Etat et de notre pays !
Le Zollernberg vivra ! Vive Louis Ier et notre chef !

Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
Premier Ministre de S.A.R Louis Ier de Zollernberg

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 408
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de siège

Message  Julius Muller le Lun 15 Déc 2014 - 14:21

A Finkelstein, la flemingite avait fait son apparition de façon assez tardive. La ville manufacturière travaillait au rythme qui était le sien et ce n'est que lorsque les grossistes de Wihelstadt cèssèrent de donner des nouvelles et que les diverses productions de la ville commencèrent à s'entasser dans les entrepots et que les coursiers, naguère nombreux et assurant la liaison avec le reste du pays, se firent de plus en plus discrets que de nombreux questionnements se firent jour.

La maladie, apportée par les quelques voyageurs de passage, apparu progressivement.

Le bourgmestre de la ville, un vieux médecin, sentant arriver la possibilité d'une épidémie déclara la quarantaine de plusieurs quartiers de la ville et fit déployer la Prévôté autour de ces derniers. Un monastère se trouvant non loin fit mettre à disposition ses moines qui commencent alors à intervenir dans les enclaves en quarantaine pour apporter ravitaillement et soins aux malades.

A quelques kilomètres de la ville, a Neu-Battenberg, la vie continuait. Depuis que le baron avait quitté la capitale après son échec politique, ce dernier avait dès lors pris une retraite méritée. N'ayant pas été démis de sa chaire universitaire, il dirigeait la faculté de droit et science politique de la capitale depuis Finkelstein et recevait les étudiants dont il dirigeait les recherches plusieurs fois par semaine. Il commencait également à mettre aux net plusieurs notes d'oeuvre de rétrospective sur sa participation à l'histoire politique et militaire du Zollernberg.

Cette paisible retraite fut interrompue en mi-décembre par l'arrivée d'un vétéran de la guerre de Réunion au domaine du général.
Cet ancien militaire était à la recherche d'un lieu épargné par le "fléau zollernois". Il fit un rapport circonstancié des évènements en cours et transmis l'information par laquelle Gatline avait pris le pouvoir à Wihelstaufen.
C'est au même moment que le bourgmestre transmis à Neu-Battenberg la nouvelle de l'établissement de l'état de siège dans le pays.

Une crise, deux pouvoirs, l'un établi par le peuple et l'autre par la force des choses, c'était peut être l'occasion de reprendre du service. Au moins pour relancer le pays sur le chemin de la loi et du bon droit.

Convoquant Kageneck, son fidèle aide de camp, il fit prendre une lettre :
Julius Muller a écrit:
Colonel Général Julius Muller
Baron de Finkelstein et Chevalier de Battenberg
Pair de la Couronne

a

Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi
Premier Ministre de Son Altesse Royale


Finkelstein le 15 décembre 2014,

Votre Altesse,

de nombreux rapports et des informations plus ou moins avérées font état d'une crise politique et sanitaire sans précédents dans notre pays. La ville j'ai reçu le privilège de porter le nom est un peu moins atteinte. Les mesures de quarantaines mises en place par le docteur Pazteur, bourgmestre de Finkelstein, semble donner des résultats intéressants. La ville comporte moins de la moitié de la population touchée. Toutefois, du fait de l'arrêt de l'activité économique, la plupart des secteurs de productions sont à l'arrêt ou en passe de l'être.

Dans tous les cas, Votre Altesse, je vous informe que je suis en pleine possession de mes moyens, avec de nombreux anciens soldats de notre pays présents ici, et nous nous mettons tous ensemble à la disposition de Votre Altesse ainsi que de Son Altesse Royale afin d'oeuvrer ensemble au rétablissement de notre pays. Bien que nous ayons été opposés sur de nombreux plans dans le passé, j'ose croire que nous pourrons oeuvrer ensemble pour dépasser cette crise. Nous attendons vos consignes.

Puissent les Dieux nous sortir de ce mauvais pas.

Julius Muller.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de siège

Message  Edorel Gatline le Lun 15 Déc 2014 - 22:23


Edorel Gatline
Feld-Maréchal du Zollernberg
Comte de Castelmore

à

Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi
Premier Ministre de S.A.R Louis Ier de Zollernberg

Monsieur le Premier Ministre,

Si il est un crime de lèse-majesté et de haute trahison que de vouloir porter secours à un pays frappé par une épidémie sans précédent, de le réorganiser pour paré à toutes éventualités et de veiller sur sa souveraineté en l'absence de toutes autorités compétentes, alors la flémingite vous à laisser des séquelles quant à vos capacités mentales. Ou alors la première idée qui vous est parvenue à l'esprit était de vous renseigner sur l'état du pays en lisant quelques torchons d'outre-Grauztrom.

Je ne peux être raisonnablement considéré comme responsable des évènements qui frappent le Zollernberg. Je les aient contrés du mieux que j'ai pue. Et maintenant que l'épidémie s'étiole et que de plus en plus des sujets de Son Altesse retrouvent la santé, je suis sommé de m'expliquer comme un criminel de droit commun ? Eh bien, ma foi, je suis en paix avec moi-même, je n'ai rien à cacher. C'est la raison qui m'a poussé à agir. Quel fou laisserait un pays comme le nôtre sombré dans le chaos alors qu'il a le pouvoir d'empêcher cela à porté de main ? Ni vous, ni moi, ni le Grand-Duc. Et c'est à la Fortune, cette femme de mauvaise vie, que je dois que le sort qui m'a été fait d'être le seul encore en bonne santé et de voir cette obligation me tomber sur les épaules.

J'ai d'abord agir pour mon pays avant tout le reste. Je ne pouvais faire autrement, j'ai prêté serment à ce sujet. Et vous me reprochez d'avoir fait mon devoir ? Auriez-vous préférer que je reste à ne rien faire, à voir la maladie gangréné le pays ? A voir les krasslandais profité de la chose pour envahir nos terres ? Au moins je suis averti pour la prochaine fois, je resterai tranquillement chez moi à m'occupez de mes terres plutôt que de m'échiner à sauver le pays.

D'ailleurs, je prendrai quelques jours de repos dans mon domaine avant de venir à votre rencontre.

Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, etc etc.

Gatline.

PS : Je vous pries de bien vouloir retirer ce mandat d'arrêt, cela ajoute à la situation un petit coté ridicule dont nous n'avons nullement besoin.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de siège

Message  Feu Baron de Lezingham le Mar 16 Déc 2014 - 11:42

A près de quatre-vingt-quatre ans, il en aurait fallu bien plus qu'une simple flémingite pour que "Monsieur le Baron" ainsi qu'on l'appelait dans les environs de Lezingham passât de vie à trépas. Alexander Smith, 1er Baron de Lezingham, était une vieille carne. Il avait résisté à tout : la crise institutionnelle de la fin du règne de François-Joseph III, la disgrâce, les guerres, celle de Réunion dont il avait été un des rares généraux auréolés de victoire - c'était en Edredonie il y a plusieurs dizaine d'année -, celle de Parranie au cours de laquelle il avait commandé la flotte du corps expéditionnaire, il avait survécu à l'usure du pouvoir, cumulant depuis ses vingt-cinq ans des décennies d'expérience ministérielle. C'est encore qu'il avait survécu à cette flémingite. Elle pas plus que sa mise en retraite anticipée par un gouvernement conservateur n'avait entamé sa passion immodérée de la chose publique qui réunissait en lui les défauts d'un politicien roublard et les qualités d'un grand homme d'état.

Le Baron de Lezingham avait, depuis son château de Lezingham, largement aidé les autorités municipales du petit village des Marches du Zomberg dans la gestion de la crise sanitaire mettant à disposition ses propres biens pour l'accueil des malades qui s'était vu refusé l'accès au seul hôpital de Kolstadt engorgé. Le vieux baron qui calculait chacune de ses décisions y avaient vu là un moyen aisé pour renforcer sa clientèle et fustiger par des libelles incendiaires publiés anonymement le pauvre gouverneur Meier dépassé par les évènements.

Pour ce qui concernait l'Etat, le Baron avait un véritable sens du bien commun, forgé au cours de ses années d'expérience du pouvoir, quoique celui-ci fût toujours entaché de quelques opinions intéressé. La nouvelle de la rémission du Kronprinz annoncé il se rendit à Wilhelstaufen, c'est auprès de l'héritier qu'il fallait désormais être, afin de le conseiller au mieux, dans le sens de ses intérêts si possible ; sa charge de Chambellan l'y aiderait. A l'heure où il montait dans son Zollplin privé, Baron de Lezingham ne savait encore quel parti prendre, celui du Prince Zabrücksi ou celui du Comte de Castelmore ? Devait-il soutenir un Premier Ministre qui l'avait évincé du pouvoir ou un dictateur qui le tiendrait peut-être à distance. Il fallait jouer fin. La perspective d'une cabale quelque soit la personne contre laquelle elle serait dirigée, réjouissait le vieux Baron ; elle l'avait rajeuni de vingt ans.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de siège

Message  Feu Baron de Lezingham le Mar 16 Déc 2014 - 13:16

[i]Après quatre heures de voyages, le baron qui venait de visiter le Grand-duc au Palais Cobourg atteignait désormais l'Hôtel Strendz, sa résidence à la capitale, au cœur de l'Île de la Couronne. Les quelques badauds qui s'aventuraient dans les rues avait reconnus les armes baronniales. La rumeur se répandait : le baron de Lezingham était de retour dans le monde. Le Chambellan-baron fit parvenir au Prince-chancelier une missive pour le moins alarmante.


Le Très Honorable Baron de Lezingham,
Chambellan de S.A.R.

Son Altesse le Prince Zabrücksi,
Chancelier de Zollernberg
Premier Ministre de S.A.R.


Monsieur le Prince,


Il m'appartient en ma qualité de grand-officier de la Couronne et de membre du Conseil Privé de Son Altesse Royale, de vous faire remarqué l'illégalité des actes que vous avez cru bon de prendre en date d'hier. L'état de siège, s'il n'est prévu par les textes constitutionnels, puisqu'il concerne le fonctionnement même des institutions, ne peut être rendu effective que par la signature du Grand-Duc. La dictature déclarée par le Feld-Maréchal comte de Castelmore est entachée d'illégalité en même temps qu'il établit un précédant dangereux et certainement avez-vous cru pallier au plus presser.

Un retour à l'ordre normale doit s'accompagner d'un retour au parlementarisme. Pour cela, il est nécessaire de mettre en place une régence afin d'organiser les élections convoquer lors du décret-en-Conseil en date du 8 octobre 2014 et repousser par la crise sanitaire que notre pays à connu.

La régence ne peut être instaurée qu'en vertu d'un acte de la régence par le Parlement, celui-ci empêché - les députés n'ayant plus de mandat -. La Chambre des Pairs est fondée à remplacer le Parlement empêché en vertu de l'article 2 de l'acte additionnel à la Constitution. C'est pourquoi je propose que vous la réunissiez au plus vite, en votre qualité de Chancelier et président de cette noble assemblée, afin de ramener notre pays à l'ordre normale. Ce que, j'en suis certain, vous espérez autant que moi.

Recevez, Monsieur le Prince, l'assurance de ma haute considération.

Smith-Lezingham

avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de siège

Message  Prince Zabrücksi le Mar 16 Déc 2014 - 18:40

Son Altesse le Prince Zabrücksi,
Chancelier de Zollernberg
Premier Ministre de S.A.R.

Edorel Gatline,
Comte de Castelmore.


Monsieur,

Le pouvoir tout entier réside dans la personne du Grand-Duc qui le délègue au Parlement et aux membres du gouvernement. Quelque soit les circonstances, rien ne vous autorise à usurper ce pouvoir.
Je vous notifie l'ajout du délit de fuite aux charges retenues contre vous.

Zab.

______________
Son Altesse le Prince Franz Molenkopv von Zabrücksi,
c.s.t, g.o.c, c.o.e.z, c.z., c.a.a.

Prince Zabrücksi (Zollernberg & Zabrück-Crassauerstein) & Pair de la Couronne
Comte de Meinhof (Kolstein) & Baron de Huezel (Wasserland)
Seigneur de Pratz (Zabrück) & de Breztlitovsk (Zaxe)
Chancelier de Zollernberg
Vice-Roi, gouverneur général des Zindes
Ambassadeur plénipotentiaire extraordinaire (en disponibilité)
Amiral de la Flotte
Colonel de l'Armée zollernoise (sans affectation)

Prince Zabrücksi

Messages : 408
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etat de siège

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum