Reigles Excellentes & Académiqves de l'Avarois Rigovrevlx (BUW.Av.1142)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reigles Excellentes & Académiqves de l'Avarois Rigovrevlx (BUW.Av.1142)

Message par Edorel Gatline le Jeu 18 Déc 2014 - 14:13

Note aux étudiants : indispensable dés la première année de licence pour tout ceux qui prennent l'avarois en Langue Vivante.

Reigles Excellentes & Académiqves
de
l'Avarois Rigovrevlx


Par Sa Lvmieire le Marqvis Harold de Thesavrvs & dv Léon d'Estainville,
Recteur des Universités Avaroises, Prime Académicien d'Avaricum,
& Son Excellence Sixte-Anaxagore Windsor zu Oxenberg,
Régent Ministériel du Sceptre & de l'Épée,

CHAPITRE I - DE LA GRAMMAIRE EſLEſMENTAIRE

Reigle grammaticale prime
Eſnoncé.
Le verbe tend à eſtre placé en fin de phrase, et ce le plvs sovvent qv'il est poſſible, tant à l'oral qv'à l'eſcrit.
Povr exemple.
« Lectevrs cvltivés à qvy ces reigles Novs imposons. »
Par Son Excellence Sixte-Anaxagore Windor zv Oxenberg-Harnoncovrt & Sacy, Vicomte d'Harnoncovrt & Sacy, Reſgent Ministeſriel dv Sceptre & de l'Eſpée, Sixte Académicien d'Avaricvm ès Latin & Mvsicoſloſgie, in De l'Art de l'Expreſſion.

Reigle grammaticale seconde
Eſnoncé.
Avecqves la constrvction [verbe + verbe à l'infinitif], le proſnom objet est tovjovrs placé devant le prime verbe.
Povr exemple.
« Soleil, Je Te viens voir povr la dernieire fois. »
Par Son Alteſſe Illvstriſſime Hippolyte-Septentrion d'Histelroy, Prince de Chandernagor, Second Académicien d'Avaricvm ès Latin, Grec, Philosoſphie, Histoire des Arts & François, in Pheidre, vers C LXX II.

Reigle grammaticale tierce
Eſnoncé.
Les lettres capitales sont appliqvées avx proſnoms non reſfleſchys persoſnnels dans les actes dv Proſtoſcole & les doſcvments institvtioſnnels, qvel qve soict le rang de la personne noſmmée. Elles sont soict appliqvées soict svpprimées dans les doſcvments eſmanant d'vn individv de rang plvs ov moins important qve cestvy dv destinataire ; cela est en fonction dvdict rang.
Povr exemple.
« Le Prince dv Skoſtinos s'est exhibé dans la matinée, en compagnie dv gros Mahé – qvy Lvy a montré Sa plvs grande fierté (et petite en veſrité) – dans l'optiqve non aveſrée, de les Lvy montrer. »
Par vn Anoſnyme, in Satires & Satyres poſpvlaires.
« Monsievr de La Bovrdonnais, Je svis consterné de devoir vovs reſprimer povr vos idées, qvy Me font le plvs grand mal. »
Par Son Excellence l'Eſmir de Gemme, in Correspondances skoſtinecqves secreites / Ars Avaricæ.
« Eh bien ie T'emmerde salopard. »
Par Son Excellence François-Mahé de La Bovrdonnais, in Coſrrespondances des hommes svbversifs av Povvoir / Ars Avaricæ controſversée.

CHAPITRE II - DE L'ORTHOſGRAPHE EſLEſMENTAIRE


Reigle orthographique prime
Eſnoncé.
Les temps de l'imparfait & dv conditioſnnel s'eſcrivent en "-oi-" & non en "-ai-". De meſme, les conjvgaisons des verbes dont l'infinitif est en en "-ai-" s'eſcrivent "-oi-", qvels qve soient les temps. Ceſte vltime reigle ne s'appliqve poinct avx infinitifs ne comportant qv'vne syllabe phoſniqve, ainsy qv'à levrs composés.
Povr exemple.
« J'eſtois dans Mon iardin, qvand svrvint vn poireav maleſfiqve ! Il se fit coſnnoiſtre, et j'en avrois ivgé qv'il se povvoit montrer meillevr qv'il ne l'avovoit. »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale.

Reigle orthographique seconde
Eſnoncé.
Les proſpositions "dans [+ proſnom indeſterminé]" et "en" sont le plvs sovvent qv'il est poſſible changée en "ès" dans le langage litteſraire.
Povr exemple.
« Il se distingva ès Philosoſphie. »
Par Sa Lvmieire Harold de Thesavrvs, Marqvis de Léon d'Estainville, Prime Académicien d'Avaricvm ès Omniscience, in Discovrs Académiqve MMMMMMM DCC XL IV.

Reigle orthographique tierce
Eſnoncé.
La lettre "u" existe en la langve avaroise, mais son vsage demevre restreint, car elle est remplacée par la lettre "v" d'vne manieire geſneſrale. Exceptions faictes de :
• Son apparition lorsqv'elle est preſceſdée de la lettre "v" ;
• Son apparition lorsqv'elle est accentvée de l'accent grave, en "ù", ov treſma, en "ü".
Povr exemple.
« Je l'ay vu nv, Ô Grands Dievx ! Mais où cela fvt-ce ?
– Mais qve dictes-Vovs, Ô mon Maistre ?
– Vovs me vovvoyez, fol ?! »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale, Chapitre II : De mes conversations avecqves mes laqvais.

Reigle orthographique qvarte
Eſnoncé.
L'accent circonflexe constitve vne favte qv'il est absolvement neſceſſaire de coſrriger. Selon la racine latine ov grecqve dv mot françois avqvel est adjoint ceſte immondiſſe, il conviendra de lvy apposer vn "h" ov vn "s" – eſcrit "ſ" dans les eſnoncés litteſraires – jvstes apreis avoir deſcirconflexisé la voyelle svr laqvelle l'oſpprobre circonflexe fvt jetée.
Noſnoſbstant, il existe les exceptions qve voicy :
• D'vne manieire geſneſrale, l'accent circonflexe est conservé dans le cas où la lettre accentvée finit le mot ;
• De meſme, il est conservé sy la voyelle circonflexée est svivye de la lettre "s" ;
• Les deſterminants "Notre" & "Votre" s'eſcrivent en Avarois "Noſtre" & "Voſtre" ; ainsy les poſſeſſifs "Nôtre" & "Vôtre" prennent vn accent circonflexe-inverse à ne poinct deſcirconflexiser-inversement, ce qvy se note "Noštre" & "Voštre", dans vn sovcy de diffeſrenciation eſvident ;
• La preſposition "sûr" est inchangée.
En les cas très particvliers où, lors de l'vtilisation dv paſſé simple de l'indicatif, de l'imparfait dv svbjonctif, ov meſme en la consideſration de formes singvlieires de l'idiome, la voyelle circonflexée se voict svivye de l'aſſoſciation "nm" ov "nt", le "s" est placé entre ces devx dernieires consonnes.
Povr exemple.
« Il en a pathy, le gvevx ! Av poinct de l'en envoyer à l'hoſtel de la Creiverie, là où se retrovvent tovs ses amys. Pvtains ! Il a dû s'en faire fovtre ! Hevrevsement qve sa gûstatividitvde n'en fvt poinct salye de la Noštre. Qvant à voſtre feſſier, il n'est poinct coſmmode, pvisqve sûr, lvy. »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale, Chapitre XIII : De la Perfection litteſraire.

Reigle orthographique qvinte
Eſnoncé.
Tovt phoſneime de son [o] qvy n'est poinct en fin de mot, dû à la lettre "o", sera svivy de la lettre "s" – eſcrite "ſ" – s'il n'est poinct deſjà svivy des lettres "s", "h" ov "x", ov sy la syllabe qv'il habite ne termine poinct vn mot.
Povr exemple.
« Apreis avoir vioſlé le chien de l'oſpeſra, ie le fvyois ostenciblement. »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale, Chapitre VIII : D'vne aventvre extraordinaire.

Reigle orthographique sixte
Eſnoncé.
La neſgation est sovvent exprimée par vn sevl eſleſment, car elle constitve vne marqve de raffinement.
Povr exemple.
« Mais ie ne te vevx, petite pvcelle. »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale, Chapitre IX : De mon aventvre avecqves vn poiſſon.

Reigle orthographique heptieime
Eſnoncé.
Le diacritiqve accent aigv est svpprimé & remplacé par vn "s" – eſcrit "ſ" ès textes litteſraires – à la svite dv "e" nagveire accentvé. Exceptions de conservation :
• Icestvy est placé à la tovte fin d'vn mot, et à la tovte fin d'vn participe paſſé ;
• Le mot ov participe paſſé est achevé par le phoſneime [e] composé en genre & en nombre ;
• La lettre accentvée est svivye d'vn "h" ov d'vne avſtre voyelle, accentvée ov poinct ;
• Les accentvations impliqvant vn "e" ovvert ;
• L'accent porte svr vne lettre svivye d'vn "s" ;
• In "Académie Avaroise", le terme prime conserve l'accent.
Povr exemple.
« Saloſparde, ie t'ay ovbliée, dvſſé-je me le rappeler, cartésien qve ie svis, damné & accvlé, j'ay peſté, mais ie te proſteſgeray ! »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale, Chapitre XVI : De mon dialogve avec ma chavſſvre.

Reigle orthographique octave
Eſnoncé.
La conjonction de coordination "et" est prohibée par l'Académie & est remplacée par le loſgoſgramme de l'esperlvette. Noſtons les exceptions :
• En teſte de phrase, l'esperlvette ne pevt eſtre maintenve & est ainsy remplacée par la conjonction de coordination "et" ;
• De meſme sy l'esperlvette est preſceſdée ov svivye d'vn signe de la ponctvation.
Povr exemple.
« Et qve dois-je faire ?
– Mangez vn articheav & vne patate.
– Coſmment ? Vovs Novs imaginez sciemment Novs svstenter d'vn tel leſgvme sy ignoble, et ieter svr Novs la Honte !? Novs ne le povvons et, en ovſtre, deſcidons de vovs faire pendre. Avxdievx. »
Par vn Anoſnyme, in Moqveries Geſneſrales !!, Dialogve II : Vn conseiller & Chandernagor.

Reigle orthographique endeſnieime
Eſnoncé.
La lettre "i" est formellement interdite à la vue povr des raisons de santé lorsqv'elle est placée en fin de mot, et en svs se doict d'eſtre remplacée par la lettre "y". Il en va de meſme povr les mots liés par vn traict-d'vnion. Le plvriel – ov le feſminin le cas eſchéant – dv mot singvlier achevé par vn "i", et doncqves d'vn "y", conserve ce "y". Il existe vne exception :
• L'adjectif & le nom "gai" conservent ceſte orthoſgraphe.
Povr exemple.
« Il est povrry.
– Il est gay.
– Non ! Il est gai. Mais à l'Académie ie ne vovs deſnonceray.
– Mercy. S'il est gai, il est... povrrye. »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale, Chapitre V : Discvſſions svr l'Impeſratrice.

Reigle orthographique deſcaieime
Eſnoncé.
La lettre "j" est inestheſtiqve lorsqv'elle est deſposée en teſte de mot. Il convient de la remplacer par la voyelle "i".
• Exception faicte de la consonne "J-capitale". • Exception faicte d'vn "j" preſceſdé d'vn tiret liant-verbal.
• Exception faicte d'vn "j" eſlidé.
Povr exemple.
« Je tripote ce ievne homme qvy est le Roy, ie prends plaisir, j'en vevx encor. Mais le svis-je ?
– Je tripote ce vieil homme qvy est mon valet, ie prends plaisir. »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Exercices de style, ov la Qveſte de la Beavté artistiqve, Paragraphe MMM D LI : C'est gagné !.

Reigle orthographique endéaieime
Eſnoncé.
L'accentvation & la ceſdillation svr les lettres capitales est effective en Avarois.
Povr exemple.
« Œdipe-Roy ! À vie ! »
Par Son Alteſſe Illvstriſſime Hippolyte-Septentrion d'Histelroy, Prince de Chandernagor, Second Académicien d'Avaricvm ès Latin, Grec, Philosoſphie, Histoire des Arts & François, in Androſmaqve, vers M DCCC LXXX III.

Reigle orthographique alexandrine
Eſnoncé.
Le dovble-s "-ss-" est noſté dans tovs les actes oſfficiels par l'eſcritvre "ſſ".
Povr exemple.
« Ceſte connaſſe qve tv es me faict iovir. »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Ma Vie Geſniale, Chapitre XVI : De mon dialogve avecqves Ma chavſſvre.

Reigle orthographique svsalexandrine
Eſnoncé.
L'accentvation grave sur le "e" est remplacée par l'aſſoſciation voſcaliqve "ei". Exceptions :
• Les mots d'vne syllabe ;
• Les mots qvy portent deſjà la marqve avaroise de la svppreſſion d'vne accentvation françoise. Ceſte vltime reigle n'est de faict qve très pev respectée & il s'aveire qve sa cadvcité tend à s'vniversaliser, et à rendre ainsy coſrrecte son oſmiſſion.
Povr exemple.
« L'Académicien ès Mvsicoſloſgie meine les Arts Impeſriavx d'vne poigne eſvènementielle ! »
Par Langeain de Povillac, eſcrivain eſtranger natvralisé Avarois, in Mes plvs beavx Discovrs, Discovrs I : Ma tentative d'inteſgrer l'Académie – Seſdvction raſtée dv Prince de Chandernagor.
Note
Icy, le mot "eſvènementielle" est mal consideſré par l'Académie dans le sens où le "e-ovvert" proſnoncé est eſcrit tel qvel, qvand bien meſme il dvt s'eſcrire "eſvénementielle".


Reigle orthographique meſdiante
Eſnoncé.
Le deſterminant "on" de sa nasalité insvpporte. Ainsy de le preſceſder de l'eſlidation "l-apostroſphée" il convient.
Povr exemple.
« Qve l'on Me l'emmeine chier des frvicts ! »
Par Sa Majesté l'Impeſratrice, in Rapports secrets / Ars Avaricæ, Rapport B

Reigle orthographique pentadeſcaieime
Eſnoncé.
Les dates sont noſtifiées en chiffres roſmains, selon le principe svivant : l'on indiqve d'abord le iovr de la semaine, svivy dv terme "année de Diev" ; pvis l'année chiffrée qve l'on divise d'espaces selon les milliers, les centaines, les dizaines & vnités ; l'on indiqve ensvite le mois ; et enfin en chiffres le iovr seſparé dv mois par vn poinct. Ces qvatre eſleſments sont seſparés par des traits-d'vnion vniſſant devx eſleſments, encadrés chalcvn par devx espaces, de part & d'avſtre de cestvy.
Dans vn sovcy d'exhavstivité & d'exactitvde, la liste des mois ordoſnnée voicy : JANVARIVS, MARTIVS, APRILIS, MAJVS, JVNIVS, JVLIVS, AVGVSTVS, tovs icevlx svivys dv terme "MENSIS", contrairement avx svivants : SEPTEM, OCTO, NOſVEM, DECEMBER ; ainsy qve celle des iovrs : LVNÆ, MARTIS, MERCVRIS, JOſVIS, VENERIS, SATVRNY, DOſMINICVS, tovs preſceſdés dv terme "DIES", excepté le qvint, qvy par sa feſminité iovit dv datif, en l'oſccvrence "DIEM", inscrit à sa svite.
Povr exemple.
« DIES JOſVIS - ANNO DEI - M DCC VII - MARTIVS MENSIS - I.III »
Par le Chancelier, in Rien ce iovr.

Reigle orthographique seſdeſnione
Eſnoncé.
Optioſnnellement à la langve, l'Académie conseille avx beavx parlevrs avarois l'eſleſvation verbale, noſtamment dv verbe "povvoir", qvy demevre néant moins facvltative, car consciente & lvcide de l'iniqvité des Svjets avxqvels Elle enseigne. Coſnnoiſſant deſjà la prime personne dv présent indicatif, noſmmeſment "pvis", la svbtilité est geſneſralisée à ses congeſneires de ce temps-cy.
Povr exemple.
« Je sais qve povr vovs ie svis ivste vne simple femme mais en simple qve femme qve ie svis mais ie sais faire grandes choses & j'aime les hommes de teste parce que ie svis femme de teste & ie svis de estre hevrevse avecqves vovs & vice-versa. Je vovs s'aime d'vn amovr qve personne pvict avoir vovs. d'vne femme qvy vovs aime d'vn vray amovr. »
Par Ma Dame Marie-Lovise de Vartvs, aventvrieire en mal de tendreſſe pleſbéienne, in De la reſcvrrente redondance.
Note
Ceſte postface fvt partiellement coſrrigée ; povr la singvlarité dv style demevrent certaines errevrs syntaxiqves, orthoſgraphiqves & majvscvles. Il est tovtes fois noſtable qv'il est faict vtilisation de "s" basiqves & non longs, ce qvy accentve la groſſieireté de la conclvsion de l'ovvrage, et le veſridiqve teſmoignage de l'intrinseiqve natvre de son avtevr.


Reigle orthographique heptadeſcaieime
Eſnoncé.
Av regard des noms propres, il est tovt d'abord neſceſſaire de s'aſſvrer de la distinction entre patroſnymes & tiers noms. Les premiers demevreront en l'eſtat françois, et ne svbiront qve les meſtamorphoses prescrites ès les reigles orthoſgraphiqves tierce, octave & alexandrine, lors qve les avſtres deſnoſminations refleitent inteſgralement les particvlarités idioſmatiqves avaroises.
Qvant avx adjectifs de gentilé, les eſventvelles terminaisons "ais" sont tovte svbstitvées par "ois", qvy raisonne noblement en bovche.
Povr exemple.
« Il se mvrmvre qve le Comte de Theſrence, Sievr Alcibiade de Dolce-Thérence, faict tovrnoyer son rvsé posteſrievr svr les exoſtiqves bviſſons des neſgreſſes importées dv Skoſtinos & exposées dans les sovbaſſements dv qvartier castilloſnois Saint-Rigidaſſ. »
Par vn Anoſnyme, in Satires & Satyres poſpvlaires.

Noſtifications ponctvelles de l'orthoſgraphe.
+ La conjonction de coordination "donc" n'est poinct avaroise. "Donqves" l'est.
+ Le mot "avec" n'existe poinct, car il est d'vsage de l'eſcrire "avecqves".
+ "Fait", "point", "dit", "droit" & levrs composés prennent vn "c" avant le "t". Ceſte liste n'est néant moins poinct exhavstive & ses reigles orthoſgraphiqves n'en sont par là arreſtées, dv faict d'vne pose noſtablement svbjective. L'on veillera cependant à en vser avecqves parcimoſnie.
+ Avecqves encor moins de preſcision s'eſgarent parfois qvelqves "l", particvlieirement en fin de mot, et lorsqve cela se preſte à la ioviſſance avricvlaire, svrtovt entre les devlx vltimes lettres dv svffixe "evx", qvelqv'en soient les termes le poſſeſdant.
+ "Outre", tovt comme "autre", à l'instar de levrs composés, prend vn "s" avant le "t". À ce svjet, l'on appreſciera comme vne dovcevrevse friandise qve l'on svçotte la figvre de style noſmmée "grenovillade" & consistant à fvsioſnner les loſcvtions "en ovtre" & "entre avſtre" & engendrant ainsy "entre ovtre" ; particvlieirement employée dans les salons litteſraires.
+ "Jvsqve" devient "ivsqves" lorsqve le mot est svivy d'vne voyelle qvy porte plvriel ov singvlier.
+ "Cette" & "cet" n'existent poinct non plvs car levr orthoſgraphe rigovrevse demevrera "ceste" & "cest".
+ L'adjectif deſmonstratif "ça" est à proscrire & devient "cela".
+ De meſme, "jamais" est "oncqves".
+ Le terme "yeux", plvriel de cestvy singvlier, se preſfeſrera orthoſgraphier comme svict : "œilles". Sa proſnonciation en diffeire svbseſqvemment.
+ L'on ne parle poinct de "meſdecins" mais de "leſdecins" ; orthoſgraphe oſriginaire d'en Gvysenval, par l'Vniversité eſpoſnyme.
+ Les adjectifs "beau", "fou" & "mou" s'eſcrivent "bel", "fol" & "mol" av mascvlin, et ce en tovtes circonstances.
+ En rapport avec la transformation de la gentilé, il s'agit de "palois" & de "moſnnoie".
+ L'adverbe "néanmoins" se voit de ses œilles vu mais avſſy deſcomposé en sa forme oſriginelle & apoſcalyptiqve, noſmmeſment "néant moins", tovt comme "parce qve", "parfois", "lorsqve" & "tovtefois" qvy s'eſcarteilent pvis deviennent "par [ce/le faict] qve", "par fois", "[dès] lors [ce] qve" & "tovtes fois".
+ Trois preſdicats svbiſſent eſgalement ce svpplice, car l'on appelle "Mon Seignevr", "Mon Sievr" & "Ma Dame", avecqves majvscvles.
+ La neſgation "pas" laiſſe place à "poinct".
+ L'adverbe "encore" perd le "e".
+ "Aucun" pevt eſtre plvriel & s'eſcrit "avlcvn(s)".
+ L'on distingvera les lettrés des hommes normavlx par l'employ de l'adjectif deſmonstratif "cevlx", "icelles" & "cestvy" respectivement avx places de "cevx", "celles-cy" & "celvy", tovtes fois orthoſgraphes admises. Les compositions svbseſqventes sont eſvidemment de mise.
+ L'on ennoſblit, mais l'on n'anoſblit poinct.
+ L'on sovffrira l'vsage de l'accord en genre de certains adverbes invariables, comme "absoſlvment" en "absoſlvement".
+ Le terme introſdvctif des loſcvtions conjonctives "afin" se voit annihilé & preſfeſrer cestvy d'"à fin", qvy permet par sa natvre de placer des svbordoſnnées non infinitives.

Note EL : Merci au joueur du Duc de Barotant d'avoir retrouvé cette merveille de littérature.
Original : http://web.archive.org/web/20070622041603/http://encyclopaedia.avaricum.org/index.php?title=Règles_Excellentes_%26_Académiques_de_l%27Avarois_Rigoureux
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum