[Salle des pas perdues] Brèves de comptoir

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Salle des pas perdues] Brèves de comptoir

Message  Edorel Gatline le Sam 27 Déc 2014 - 0:31

Quand on s'ennuie ferme au parlement, ou à défaut que vos articulations hurlent au scandale à force de rester assis, il reste la salle des pas perdues aussi bien pour se dégourdir les jambes que pour faire du commérage, rien faire, ou aller boire un coup à la buvette. Oui il y a une buvette au parlement, et même une cellule de dégrisement au cas ou un député aurait un peu forcé sur les rasades.

Ce fut l'occasion pour Gatline de faire ce qu'il fait rarement : noyer sa dépression post-électoral dans l'alcool. La buvette occupé un petit coin discret de l'immense salle et les consommations étaient réservés strictement aux parlementaires et employés de la maison. Ramirez, le patron panacondien naturalisé tenait depuis quelques temps le lieu d'une poigne de fer.

-Un pastys, Rami.

Le tenancier au teint bronzé qui détonne en pareil hiver lui versa son volume.

-Ça fait un sour deux.

-Un sur deux ?

-Ch'est la nouvelle limitation, dépouis le scandale dou dépouté Wangler.

Wilfried Wengler, député Zentrum de Furstenberg, lors de la dernière législature, avait un peu abusé de la générosité du prédécesseur de Ramirez, et se faisant, tout soûl qu'il était, dégobilla sur son voisin d'a coté, le député conservateur Waldener. La scène provoqua quelques amusement à gauche et manqua de tourner au pugilat, Waldener ayant estimé que Wengler s'était volontairement soûlé.


-Ah oui, m'en souviens.

A dire vrai, Edorel s'en cognait l'esgourde avec une babouche comme de l'an quarante de cette histoire. il prit son verre et commença à boire par petite goulée son pastys. Devant lui les gens allaient et venaient sans lui prêter d'attention. C'était sans doute ainsi. Edorel quand il ne la cherchait pas n'attire pas de lui même l'attention. Ça ne tilt pas dans la tête des gens qu'ils passent à coté de l'un des hommes les plus puissants du pays sans doute même du micromonde avec un peu d'effort. Si quelqu'un voulait s'en prendre à lui, il s'en ficherait probablement, il n'avait d'yeux que pour son verre d'anys. Pendant ce temps là, on discutait à coté d'une loi instaurant la lieutenance-général. Edorel n'avait rien contre cette loi, et même, l'idée d'une police zollernoise, c'était la sienne. Sans doute Zab' s'était-il inspiré du programme Whigz, sachant que ce projet figure dans le programme du Whigz depuis au moins la 21ème législature. Si ça c'est pas du plagiat.

Finalement, Gatline but cul-sec son verre.


-J'y retourne. Dit-il à Ramirez en lui donnant son pourboire. Si je m'attarde trop, Zab' va nous faire une éjac précoce en se demandant ce que je fais dehors.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum