(MAE) Conseil de Défense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Mar 14 Avr 2015 - 20:51


MINISTÈRE DES AFFAIRES EXTÉRIEURES
Palais de la Wilhelmshof


Convocation au Conseil de Défense


Objet : Ordre du jour du Conseil de Défense du 17 avril 2015


Le Ministre des Affaires Extérieures, Président du Conseil de Défense,
Officier de l'Ordre de l'Empire



A Monsieur le Secrétaire général de la Wilhelmshof,
Monsieur le Feld-Maréchal des Armées,
Monsieur l'Amiral de la Flotte,
Messieurs les officiers généraux membres du Conseil de Défense,



Monsieur le Secrétaire général,
Monsieur le Feld-Maréchal Gatline
Messieurs les officiers généraux,


J'ai le plaisir de vous convier au premier conseil de Défense qui aura lieu ce vendredi 17 décembre à 11 heures au Palais de la Wilhelmshof.

Voici l'ordre du jour :
I) Réforme des armées
- Présentation des forces, M. le Feld-Maréchal, Comte de Castelmore
- Schéma national d'analyse des risques et de défense
- Projet de décret portant organisation des armées

II) Armée territoriale
- Arguments, M. le Major-général von Wolfenbüttel
- Présentation du projet de loi portant création de l'armée territoriale

III) Formation des forces
- Analyse et perspective, M. le Colonel-général Baron de Finkelstein

Dans l'attente de vous retrouvez, soyez assuré, messieurs les officiers généraux, de ma haute considération.


Très Noble Ozcar Schrening von Watersee, Duc de Silverstein
Ministre des Affaires Extérieures

Ozcar, Duc de Silverstein



Dernière édition par Duc de Silverstein le Ven 17 Avr 2015 - 21:02, édité 2 fois
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Julius Muller le Jeu 16 Avr 2015 - 6:03

Spoiler:
La date ne semble pas être bonne... Tu parlais du 15 avril ?
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Ven 17 Avr 2015 - 21:29

Le deuxième conseil de Défense se réunissait en ce vendredi 17 avril au Palais de la Wilhelmshof. Il réunissait autour du nouvel homme fort du gouvernement le Ministre Silverstein, le très controversé Comte de Castelmore, Feld-Maréchal des Armées revenu de Talamanca où entre deux tournées au bar il représentait le Zollernnerg ; le Très Honorable Baron de Finkelstein, véritable vice-ministre des affaires extérieures officieux, très actif secrétaire général adjoint de l'O.N.A. ; il était présent à deux titres, celui de Colonel Général et celui de Secrétaire général de la Wilhelmshof ; et le Major-Général von Wolfenbüttel, officier général émérite, meneur d'homme et stratège de talent, l'une des dernière gloire militaire du Grand-duché.

- Messieurs avant de débuter ce conseil, je souhaite adresser mes félicitations au Colonel Général Muller que j'ai choisi pour conduire l'Armée zollernoise et prendre la tête de son état-major au titre de Lieutenant-Général. Vous êtes Monsieur le Lieutenant-Général, puisque votre nomination a été rendue officielle ce matin, un officier de grand talent, homme d'honneur et de confiance, je suis certain que vous saurez mettre toute votre énergie et votre expérience militaire comme civile au service de cette grande et belle institution qu'est l'armée zollernoise. Monsieur le Feld-Maréchal je vous laisse, à titre de chef d'état-major des armées, régler les modalités de la cérémonie de prise de commandement du Lieutenant-Général.

Dans son coin, Wolfenbüttel grommelait, soupirant que ses services, lui le vainqueur des campagnes de Zaxe et de Parranie, lui le militaire le plus médaillé de l'armée ; il accusait l'imbrication entre le civil et le militaire, qui donnait à des généraux politiques le haut du pavée. Mais il se trompait, il ne comprenait que davantage que sa compétence, c'était son âge qui l'avait éloigné d'un poste très exposé.


- Bien Messieurs, mettons-nous au travail. Premier point de notre ordre du jour : présentation de nos forces. Monsieur le Feld-Maréchal vous avez la parole.
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Julius Muller le Sam 18 Avr 2015 - 8:26

Julius Müller était arrivé à la Wilhelmshof comme à l'accoutumée, son quotidien au Ministère ne lui avait pas fait perdre ses habitudes, il arriva au bureau a 8h, c'était le moment de rotation dans les équipes d'analystes, il prit rapidement les nouvelles et put traiter quelques affaires urgentes.

L'ONA avait également pris l'habitude d'envoyer certains câbles diplomatiques de l'Organisation au ministère zollernois pour que celui qui était aussi Secrétaire Général adjoint de l'ONA puisse également resté informé des affaires internationales. Le dernier câble indiquait l'effet provoqué les dernières frasques enfumées du Feld-maréchal.

Arrivé en réunion, il attendit l'arrivée de chacun des participants en revoyant ses notes et les salua au fil de leurs arrivées.

La surprise du jour était la nomination de Julius à la lieutenance générale des armées. Le poste était prestigieux mais n'était plus pourvu depuis des lustres.


- Je vous remercie pour cette marque de confiance monsieur le Ministre, je vous assure que vous ne regretterez pas ce choix et j'ai hâte de me mettre au travail aux cotés du Feld-maréchal pour l'accompagner sur son grand projet de réorganisation de nos armées !
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Edorel Gatline le Ven 24 Avr 2015 - 11:10

"Scarmyglyone ?"

Le Zide-Kick s'avança, avec plusieurs dossiers qu'il distribua à chaque personne présent à cette table.


"Comme d'habitude, je vous épargne les détails techniques. Le mot d'ordre ici est d'augmenter nos capacités militaires sans augmenter de manière significative les effectifs, pour cela, diviser pour mieux régner, des régiments plus petits offrent une plus grande capacité en terme de mobilité, ce qui n'est pas négligeable si on part du principe que la vitesse est une arme aussi importante que d'autres. Mais je suppose que la lecture de ce dossier vous convaincra."


Spoiler:
EL : Je tire un maximum d'information des ruines du Wikiz et non pas de ce qui est trouvable sur le forum ou le site actuellement.
Armées de la Couronne
Ultima Razio Regnum
Siège de l'État-Major des Armées : Wilhelstaufen
Commandant en Chef : Grand-Duc de Zollernberg (Victor-Auguzt Ier)
Feld-Maréchal : Comte de Caztelmore (Edorel Gatline)

Maison Militaire Du Grand-Duc
(Inclus la Garde Grand-Ducal et la Prévotée)
Quartier-général : Wilhelstaufen
Colonel-Général des Gardes-Pruzziennes : NA

Garde Grand-Ducal
Division des Gardes à Cheval :
- Compagnie des Gardes-du-Corps à Cheval ; (22 officiers, 750 hommes)

Division des Gardes à Pied :
- Compagnie des Gardes-du-Corps à Pied ; (28 officiers, 1000 hommes)
- Compagnie des Gardes-Pruzziennes ; (64 officiers, 2500 hommes)
- Compagnie des Gardes-Zollernoises ; (64 officiers, 2500 hommes)
- Compagnie des Gardes-Maurésiennes ; (64 officiers, 2500 hommes)

Total : 242 officiers, 9.250 hommes (9.492)

Prévôté
Quartier-général : Wilhelstaufen
Prévôt de Zollernberg : Major-Général Arnulf Aloïs von Schwarzenegger
Département de la Zureté Général (DZG) (257 officiers, 10.000 hommes)
Maréchaussé du Zollernberg (MZ) : (190 officiers, 7.000 hommes)
Zervices Zpéciaux de la Prévôté (ZZP) : (110 officiers, 4.000 hommes)

Total : 557 officiers, 21 000 hommes (21.557)

Armées du Zollernberg
Siège de l'État-major des Armées : Wilhelstaufen
Lieutenant-Général : Baron de Finkelstein (Julius Müller)

Corps d'Infanterie
Colonel-Général du Corps d'Infanterie : NA
1er Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zaxe (257 officiers, 10.000 hommes)
2ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Kolstein (190 officiers, 7.000 hommes)
3ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Silverstein (190 officiers, 7.000 hommes)
4ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Wilhelstein (190 officiers, 7.000 hommes)
5ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Wasserland (190 officiers, 7.000 hommes)
6ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zabrück (190 officiers, 7.000 hommes)
7ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zorcades (190 officiers, 7.000 hommes)
8ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zavoye (190 officiers, 7.000 hommes)
9ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zcanthélois (110 officiers, 4.000 hommes)
10ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zoubize (110 officiers, 4.000 hommes)
11ème Régiment d'Infanterie de Ligne de la Princesse Mathilde (110 officiers, 4.000 hommes)

1er Régiment de Grenadiers du Grand-Duc (257 officiers, 10.000 hommes)
2ème Régiment de Grenadiers du Prince Ernst (257 officiers, 10.000 hommes)
3ème Régiment de Grenadiers Royal-Angmar (257 officiers, 10.000 hommes)
4ème Régiment de Grenadiers Royal-Norvas (190 officiers, 7.000 hommes)
5ème Régiment de Grenadiers du Prince de Maurésie (190 officiers, 7.000 hommes)

1er Régiment de Chazzeurs à pied du Prince Albrecht (257 officiers, 10.000 hommes)
2ème Régiment de Chazzeurs à pied de Zetternich (257 officiers, 10.000 hommes)
3ème Régiment de Chazzeurs à pied Royal-Weimar (190 officiers, 7.000 hommes)

3.880 officiers, 142.000 hommes (145.880)

Corps de Cavalerie
Colonel-Général du Corps de Cavalerie : NA
Régiment Impérial-Avaricum (75 officiers, 2500 hommes)

1er Régiment de Chazzeurs de la Princezze Royale (90 officiers, 3.000 hommes)
2ème Régiment de Chazzeurs du Prince Zabrücksi (90 officiers, 3.000 hommes)
3ème Régiment des Chazzeurs Royal-Locquetas (90 officiers, 3.000 hommes)

1er Régiment de Chevau-legers de la Kronprinzezzin (90 officiers, 3.000 hommes)
2ème Régiment de Chevau-legers de Wilhelstein (90 officiers, 3.000 hommes)
3ème Régiment de Chevau-legers de Zollmeinmeister (60 officiers, 2.000 hommes)

1er Régiment de Lanziers de Zorcades (90 officiers, 3.000 hommes)
2ème Régiment de Lanziers de Synance (90 officiers, 3.000 hommes)
3ème Régiment de Lanziers de Karlzfeld (75 officiers, 2.500 hommes)

1er Régiment de Huzzards de la Princezze Charlotte (90 officiers, 3.000 hommes)
2ème Régiment de Huzzards de Silverstein (90 officiers, 3.000 hommes)
3ème Régiment de Huzzards de Siegbaden (75 officiers, 2.500 hommes)

1er Régiment de Dragons du Prince Lorenz (90 officiers, 3.000 hommes)
2ème Régiment de Dragons de Hezzenberg (90 officiers, 3.000 hommes)
3ème Régiment des Dragons de Forzinger (90 officiers, 3.000 hommes)

1er Régiment des Cuirazziers de Monzeigneur le Kronprinz (90 officiers, 3.000 hommes)
2ème Régiment des Cuirazziers de Salzwick (90 officiers, 3.000 hommes)


3eme Régiment de Cuirazziers de Caztelmore (75 officiers, 2.500 hommes)

4ème Régiment des Cuirazziers d'Arzfeld (60 officiers, 2.000 hommes)

Total : 1.680 officiers, 56.000 hommes (57.680)

Corps d'Artillerie
Colonel-Général du Corps d'Artillerie : NA
1er régiment d'artillerie Royal-Zomberg (24 officiers, 480 hommes)
2ème régiment d'artillerie Royal-Azgrabah (20 officiers, 400 hommes)
3ème régiment d'artillerie Royal-Wilhelstadt (20 officiers, 400 hommes)
4ème régiment d'artillerie Royal-Zotterdam (16 officiers, 320 hommes)
5ème régiment d'artillerie Royal-Kreuzunburg (16 officiers, 320 hommes)

Total : 96 officiers, 1.920 hommes (2.016)

Total : 6.455 officiers, 230.412 hommes (236.867)

Viens la réorganisation.
Grilles des effectifs régimentaires actuelle :
     


Tailles de Régiment

Infanterie

Cavalerie

Artillerie

XXXXXXXXXXX

Officiers

Soldats

Officiers

Soldats

Officiers

Soldats

Grand Régiment

257

10000

90

3000

24

480

Moyen Régiment

190

7000

75

2500

20

400

Petit Régiment

110

4000

50

2000

16

320



Réorganisation de l'Infanterie
Modification apporté à la grille des effectifs :
   


Dénomination

Ancienne Taille

Nouvelle Taille

Taille

Officiers

Soldats

Officiers

Soldats

Grand Régiment

257

10000

125

5000

Moyen Régiment

190

7000

88

3500

Petit Régiment

110

4000

50

2000

Le ratio d'officiers/soldats est uniformisé pour être de 1 officiers pour 40 soldats (arrondie au chiffre supérieur en cas d'approximation).


1er Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zaxe (125 officiers, 5.000 hommes)
2ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Kolstein (88 officiers, 3.500 hommes)
3ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Silverstein (88 officiers, 3.500 hommes)
4ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Wilhelstein (88 officiers, 3.500 hommes)
5ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Wasserland (88 officiers, 3.500 hommes)
6ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zabrück (88 officiers, 3.500 hommes)
7ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zorcades (88 officiers, 3.500 hommes)
8ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zavoye (88 officiers, 3.500 hommes)
9ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zcanthélois (50 officiers, 2.000 hommes)
10ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zoubize (50 officiers, 2.000 hommes)
11ème Régiment d'Infanterie de Ligne de la Princesse Mathilde (50 officiers, 2.000 hommes)
Économies : 35000 891 (à partir d'ici, le premier nombre représente les hommes du rang, le second les officiers)

1er Régiment de Grenadiers du Grand-Duc (125 officiers, 5.000 hommes)
2ème Régiment de Grenadiers du Prince Ernst (125 officiers, 5.000 hommes)
3ème Régiment de Grenadiers Royal-Angmar (125 officiers, 5.000 hommes)
4ème Régiment de Grenadiers Royal-Norvas (88 officiers, 3.500 hommes)
5ème Régiment de Grenadiers du Prince de Maurésie (88 officiers, 3.500 hommes)
Économies : 22000 551

1er Régiment de Chazzeurs à pied du Prince Albrecht (125 officiers, 5.000 hommes)
2ème Régiment de Chazzeurs à pied de Zetternich (125 officiers, 5.000 hommes)
3ème Régiment de Chazzeurs à pied Royal-Weimar (88 officiers, 3.500 hommes)
Économies : 13500 338


Total actuel : 3.880 officiers, 142.000 hommes (145.880)

Totales économies : 1.780 officiers, 70.500 hommes (72.280)

73.492 personnes sans affectations dont 71.500 soldats et 1.992 officiers soit :
36.000 et 1.026 dans l'infanterie de ligne;
22.000 et 600 dans les grenadiers;
13.500 et 366 dans les chasseurs;

Rappel du ratio d'infanterie : 1 officier pour 40 soldats.
Proposition d'ajouts :
1 grand régiment de ligne
7 moyens régiments de ligne
3 petits régiments de ligne
500 hommes sans affectations.

1 grand régiment de grenadiers
2 moyens régiments de grenadiers
4 petits régiments de grenadiers
2.000 hommes et 50 officiers sans affectations

1 moyen régiment de chazzeurs
4 petits régiments de chazzeurs
2.000 hommes et 50 officiers sans affectations

4.500 hommes et 100 officiers sans affectations (1 off. pour 45 hommes), recommandation :
soit création d'un corps d'opérations spéciales (recommandation personnel) ;
soit promotion dans la MM et création d'une nouvelle unité dans la GGD.

Je rappelle que le but ici est principalement de crée de nouvelles unités plus petites, plus mobiles et plus autonomes, capables de se spécialisé et de se regrouper en corps spécialisé.

Destinations suggérées de chaque unité selon leurs tailles :
Petits régiments : corps spécialisés
Moyens régiments : corps polyvalent
Grands régiments : garnison urbaine ou fortifié

Nous aurions un total toutes tailles confondues de :
-22 régiments de ligne (2G, 14M et 6P) ;
-12 régiments de grenadiers (4G, 4M, 4P) ;
-8 régiments de chazzeurs (2G, 2M, 4P).

Réorganisation de la Cavalerie

Modification apporté à la grille des effectifs :
   


Dénomination

Ancienne Taille

Nouvelle Taille

Taille

Officiers

Soldats

Officiers

Soldats

Grand Régiment

90

3000

50

1500

Moyen Régiment

75

2500

34

1000

Petit Régiment

60

2000

17

500

Le ratio d'officiers/soldats est uniformisé pour être de 1 officiers pour 30 soldats (arrondie au chiffre supérieur en cas d'approximation).

Création de deux unités distinctes dans le Corps de Cavalerie :
-Cavalerie équestre (noblesse oblige) ;
-Cavalerie motorisé (modernité oblige) ;

Les hussards rejoindront la Division Motorisé de par leur nécessité de mobilité ;
Les dragons rejoindront la Division Motorisé en tant qu'unité d'infanterie monté ;
Les lanciers rejoindront la Division Motorisé en tant qu'arme anti-cavalerie et sera également doté de moyens anti-chars.

Les chevaux-légers et les chazzeurs à cheval fusionneront pour ne donner qu'une seul unité de par leur mission en tout point similaire.

Les cuirazziers gardent leur forme actuelle mais devront être modernisé pour répondre aux attentes de la guerre moderne.

Division Équestre :
1er Régiment de Cavalerie de la Princezze Royale (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Cavalerie du Prince Zabrücksi (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment des Cavalerie de la Kronprinzezzin (50 officiers, 1.500 hommes)
4ème Régiment de Cavalerie Royal-Locquetas (50 officiers, 1.500 hommes)
5ème Régiment de Cavalerie de Wilhelstein (50 officiers, 1.500 hommes)
6ème Régiment de Cavalerie de Zollmeinmeister (17 officiers, 500 hommes)
Économies : 9000 267

1er Régiment des Cuirazziers de Monzeigneur le Kronprinz (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment des Cuirazziers de Salzwick (50 officiers, 1.500 hommes)


3eme Régiment de Cuirazziers de Caztelmore (34 officiers, 1.000 hommes)

4ème Régiment des Cuirazziers d'Arzfeld (17 officiers, 500 hommes)
Économies : 4500 151

Division Motorisé :
1er Régiment de Lanziers de Zorcades (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Lanziers de Synance (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment de Lanziers de Karlzfeld (34 officiers, 1.000 hommes)
Économies : 4000 134

1er Régiment de Huzzards de la Princezze Charlotte (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Huzzards de Silverstein (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment de Huzzards de Siegbaden (34 officiers, 1.000 hommes)
Économies : 4000 134


1er Régiment de Dragons du Prince Lorenz (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Dragons de Hezzenberg (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment des Dragons de Forzinger (50 officiers, 1.500 hommes)
Économies : 4500 150

Le cas du Régiment Impérial-Avaricum reste en suspend faute de donné suffisante sur leur mission spécifique, un transfert dans la MM n'est pas à exclure mais avec une restructuration des effectifs pour répondre aux nécessités de la GGD.

Effectifs actuels : 47.500 1.562
Économies réalisés : 26.000 838

22.224 postes à pourvoir dont 21.500 hommes et 1.179 officiers :
8000 et 243 dans la cavalerie légère
6000 et 151 dans les cuirazziers
4500 et 121 dans les lanziers
4500 et 121 dans les huzzards
4500 et 120 dans les dragons

Rappel du ratio de cavalerie : 1 officiers pour 30 soldats.

Proposition de nouveaux régiments :
Cavalerie légère :
1 grand régiment
4 moyens régiments
5 petits régiments
Effectifs totalement pourvus.

Cuirazziers :
1 grand régiment
2 moyens régiments
2 petits régiments
Effectifs totalement pourvus.

Lanziers :
3 moyens régiments
3 petits régiments
Effectifs totalement pourvus.

Huzzards
3 moyens régiments
3 petits régiments
Effectifs totalement pourvus.

Dragons :
3 moyens régiments
3 petits régiments
Effectifs totalement pourvus.

Je rappelle que le but ici est principalement de crée de nouvelles unités plus petites, plus mobiles et plus autonomes, capables de se spécialisé et de se regrouper en corps spécialisé.

Destinations suggérées de chaque unité selon leurs tailles :
Petits régiments : corps spécialisés
Moyens régiments : corps polyvalent
Grands régiments : garnison urbaine ou fortifié

Nous aurions un total toutes tailles confondues de :
-16 régiments de cavalerie légère (6G, 4M, 6P) ;
-9 régiments de cuirazziers (3G, 3M, 3P) ;
-9 régiments de lanziers (2G, 4M, 3P) ;
-9 régiments de huzzards (2G, 4M, 3P) ;
-9 régiments de dragons (3G, 3M, 3P).

Réorganisation de l'Artillerie

La grille d'effectifs est maintenue en l'état actuel, le ratio y est de 1 officier pour 20 soldats.
Le Corps d'Artillerie est beaucoup trop petit en l'état actuel pour permettre de soutenir l'effort de l'infanterie et de la cavalerie, surtout après cette réforme. L'important ici sera probablement de procéder à la création de nouveaux régiments et le recrutement des troupes nécessaires pour combler le manque.

Il y a actuellement 5 régiments d'artillerie, 1 grand, 2 moyens et 2 petits, nous devrions donc doubler ce nombre et le porter à 10 en gardant la proportion des tailles actuelles.

L'artillerie devrait être diviser en deux groupes : l'artillerie de campagne qui comprend les pièces légères permettant de soutenir l'infanterie ; l'artillerie de siège, qui comprend l'artillerie lourdes tel que les obusiers et les mortiers, quoique les nouveaux modèles de mortiers semblent s'adapter plus à l'artillerie de campagne que de siège.

Avec la disposition prévue de 10 régiments d'artillerie dont :
-2 grands régiments ;
-4 moyens régiments ;
-4 petits régiments ;

Nous devrions pouvoir établir sans peine la disposition suivante en prenant en compte les divisions prévues ainsi :
-5 régiments d'artillerie de campagne dont 1 grand et 2 moyens et 2 petits ;
-5 régiments d'artillerie de siège dont 1 grand et 2 moyens et 2 petits.

Corps des Ingénieurs (à créer)
Partage la même grille d'effectif que l'artillerie.
8 régiments prévues dont
-2 grands régiments ;
-3 moyens régiments ;
-3 petits régiments ;

Destinations suggérées de chaque unité selon leurs tailles :
Petits régiments : corps spécialisés
Moyens régiments : corps polyvalent
Grands régiments : garnison urbaine ou fortifié

Corps des Panzers (à créer)
Partage la même grille d'effectif que l'artillerie.
8 régiments prévues, dont :
-2 grands régiments ;
-3 moyens régiments ;
-3 petits régiments ;

Destinations suggérées de chaque unité selon leurs tailles :
Petits régiments : corps spécialisés
Moyens régiments : corps polyvalent
Grands régiments : garnison urbaine ou fortifié

Conclusion
Total des régiments :

Garde Grand-Ducal
Division des Gardes à Cheval :
- Compagnie des Gardes-du-Corps (17 officiers, 500 hommes)
- Compagnie des Dragons de la Garde (Ex-Imperial Avaricum) (17 officiers, 500 hommes)

Division des Gardes à Pied :
- Régiment des Gardes-Grenadiers Pruzziens (50 officiers, 2.000 hommes)
- Régiment des Gardes-Zollernois de Coldztream (50 officiers, 2.000 hommes)
- Régiment des Gardes-Impériaux Maurésiens (50 officiers, 2.000 hommes)
- Régiment des Gardes-Compagnons Persiens (50 officiers, 2.000 hommes)
- Régiment des Gardes-Dragons Angmariens (50 officiers, 2.000 hommes)

Les Gardes Persiens et Angmariens seront crées comme l'ont étaient les Gardes Maurésiens. C'est à dire par délégation de troupes d'Angmar-Persis au Zollernberg (due à la souveraineté du Grand-Duc sur ces terres en tant qu'Empereur-Roi.) L'intégration de ces unités permettra de créer un véritable corps d'élite viable qui pourra être déployer en opération si cela s'avère nécessaire

Prévôté

Département de la Zureté Général (DZG) (257 officiers, 10.000 hommes)
Maréchaussé du Zollernberg (MZ) : (190 officiers, 7.000 hommes)
Zervices Zpéciaux de la Prévôté (ZZP) : (110 officiers, 4.000 hommes)
La Prévôté garde son organisation actuel en trois branches et n'est aucunement affecté dans ses effectifs.


Armée de terre

Infanterie :
1er Régiment d'Infanterie de Ligne de Whilelstadt (125 officiers, 5.000 hommes)
2ème Régiment d'Infanterie de Ligne de Zotterdam (125 officiers, 5.000 hommes)
3ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zaxe (88 officiers, 3.500 hommes)
4ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Kolstein (88 officiers, 3.500 hommes)
5ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Silverstein (88 officiers, 3.500 hommes)
6ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Wilhelstein (88 officiers, 3.500 hommes)
7ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Wasserland (88 officiers, 3.500 hommes)
8ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zabrück (88 officiers, 3.500 hommes)
9ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zorcades (88 officiers, 3.500 hommes)
10ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zavoye (88 officiers, 3.500 hommes)
11ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zcanthélois (88 officiers, 3.500 hommes)
12ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Crassauerstein (88 officiers, 3.500 hommes)
13ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Zindiens (88 officiers, 3.500 hommes)
14ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Micrarctique (88 officiers, 3.500 hommes)
15ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Pilzen (88 officiers, 3.500 hommes)
16ème Régiment d'Infanterie de Ligne Royal-Windzau (88 officiers, 3.500 hommes)
17ème Régiment d'Infanterie de Ligne (50 officiers, 2.000 hommes)
18ème Régiment d'Infanterie de Ligne (50 officiers, 2.000 hommes)
19ème Régiment d'Infanterie de Ligne (50 officiers, 2.000 hommes)
20ème Régiment d'Infanterie de Ligne (50 officiers, 2.000 hommes)
21ème Régiment d'Infanterie de Ligne (50 officiers, 2.000 hommes)
22ème Régiment d'Infanterie de Ligne (50 officiers, 2.000 hommes)

1er Régiment de Grenadiers de Kroenenberg (125 officiers, 5.000 hommes)
2ème Régiment de Grenadiers de Zollenhafen (125 officiers, 5.000 hommes)
3ème Régiment de Grenadiers de Kreuzeunburg (125 officiers, 5.000 hommes)
4ème Régiment de Grenadiers de Kolstadt (125 officiers, 5.000 hommes)
5ème Régiment de Grenadiers Impérial-Maurésie (88 officiers, 3.500 hommes)
6ème Régiment de Grenadiers Impérial-Persis (88 officiers, 3.500 hommes)
7ème Régiment de Grenadiers Royal-Angmar (88 officiers, 3.500 hommes)
8ème Régiment de Grenadiers Royal-Locquetas (88 officiers, 3.500 hommes)
9ème Régiment de Grenadiers (50 officiers, 2.000 hommes)
10ème Régiment de Grenadiers (50 officiers, 2.000 hommes)
11ème Régiment de Grenadiers (50 officiers, 2.000 hommes)
12ème Régiment de Grenadiers (50 officiers, 2.000 hommes)

1er Régiment de Chazzeurs à pied de Zollenheim (125 officiers, 5.000 hommes)
2ème Régiment de Chazzeurs à pied de Zozolulu (125 officiers, 5.000 hommes)
3ème Régiment de Chazzeurs à pied du Prince Albrecht (88 officiers, 3.500 hommes)
4ème Régiment de Chazzeurs à pied de Zetternich (88 officiers, 3.500 hommes)
5ème Régiment de Chazzeurs à pied (50 officiers, 2.000 hommes)
6ème Régiment de Chazzeurs à pied (50 officiers, 2.000 hommes)
7ème Régiment de Chazzeurs à pied (50 officiers, 2.000 hommes)
8ème Régiment de Chazzeurs à pied (50 officiers, 2.000 hommes)

Rappel : 4.500 hommes et 100 officiers sans affectations (1 off. pour 45 hommes), recommandation :
soit création d'un corps d'opérations spéciales (recommandation personnel) ;
soit promotion dans la MM et création d'une nouvelle unité dans la GGD.

Cavalerie :

Division Équestre :
1er Régiment de Cavalerie de la Princezze Royale (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Cavalerie du Prince Zabrücksi (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment des Cavalerie de la Kronprinzezzin (50 officiers, 1.500 hommes)
4ème Régiment de Cavalerie Royal-Locquetas (50 officiers, 1.500 hommes)
5ème Régiment de Cavalerie de Wilhelstein (50 officiers, 1.500 hommes)
6ème Régiment de Cavalerie de Zollmeinmeister (50 officiers, 1.500 hommes)
7ème Régiment de Cavalerie (34 officiers, 1.000 hommes)
8ème Régiment de Cavalerie (34 officiers, 1.000 hommes)
9ème Régiment de Cavalerie (34 officiers, 1.000 hommes)
10ème Régiment de Cavalerie (34 officiers, 1.000 hommes)
11ème Régiment de Cavalerie (17 officiers, 500 hommes)
12ème Régiment de Cavalerie (17 officiers, 500 hommes)
13ème Régiment de Cavalerie (17 officiers, 500 hommes)
14ème Régiment de Cavalerie (17 officiers, 500 hommes)
15ème Régiment de Cavalerie (17 officiers, 500 hommes)
16ème Régiment de Cavalerie (17 officiers, 500 hommes)

1er Régiment de Cuirazziers de Monzeigneur le Kronprinz (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Cuirazziers de Salzwick (50 officiers, 1.500 hommes)


3ème Régiment de Cuirazziers de Caztelmore (50 officiers, 1.500 hommes) *1

4ème Régiment de Cuirazziers d'Arzfeld (34 officiers, 1.000 hommes)

5ème Régiment de Cuirazziers (34 officiers, 1.000 hommes)
6ème Régiment de Cuirazziers (34 officiers, 1.000 hommes)
7ème Régiment de Cuirazziers (17 officiers, 500 hommes)
8ème Régiment de Cuirazziers (17 officiers, 500 hommes)
9ème Régiment de Cuirazziers (17 officiers, 500 hommes)

Division Motorisé :
1er Régiment de Lanziers de Zorcades (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Lanziers de Synance (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment de Lanziers de Karlzfeld (34 officiers, 1.000 hommes)
4ème Régiment de Lanziers (34 officiers, 1.000 hommes)
5ème Régiment de Lanziers (34 officiers, 1.000 hommes)
6ème Régiment de Lanziers (34 officiers, 1.000 hommes)
7ème Régiment de Lanziers (17 officiers, 500 hommes)
8ème Régiment de Lanziers (17 officiers, 500 hommes)
9ème Régiment de Lanziers (17 officiers, 500 hommes)

1er Régiment de Huzzards de la Princezze Charlotte (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Huzzards de Silverstein (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment de Huzzards de Siegbaden (34 officiers, 1.000 hommes)
4ème Régiment de Huzzards (34 officiers, 1.000 hommes)
5ème Régiment de Huzzards (34 officiers, 1.000 hommes)
6ème Régiment de Huzzards (34 officiers, 1.000 hommes)
7ème Régiment de Huzzards (17 officiers, 500 hommes)
8ème Régiment de Huzzards (17 officiers, 500 hommes)
9ème Régiment de Huzzards (17 officiers, 500 hommes)

1er Régiment de Dragons du Prince Lorenz (50 officiers, 1.500 hommes)
2ème Régiment de Dragons de Hezzenberg (50 officiers, 1.500 hommes)
3ème Régiment des Dragons de Forzinger (50 officiers, 1.500 hommes)
4ème Régiment de Dragons (34 officiers, 1.000 hommes)
5ème Régiment de Dragons (34 officiers, 1.000 hommes)
6ème Régiment de Dragons (34 officiers, 1.000 hommes)
7ème Régiment de Dragons (17 officiers, 500 hommes)
8ème Régiment de Dragons (17 officiers, 500 hommes)
9ème Régiment de Dragons (17 officiers, 500 hommes)

*1 : ce régiment ayant été crée par le précédant Baron de Caztelmore et Pair, ce régiment n'est pas à la charge de l'actuel Comte de Caztelmore et Pair, puisque sa gestion est revenu à la Couronne.

Artillerie :

1er régiment d'artillerie Royal-Zomberg (24 officiers, 480 hommes)
2ème régiment d'artillerie de Royal-Azgrabah (24 officiers, 480 hommes)
3ème régiment d'artillerie Royal-Wilhelstadt (20 officiers, 400 hommes)
4ème régiment d'artillerie Royal-Zotterdam (20 officiers, 400 hommes)
5ème régiment d'artillerie Royal-Kreuzunburg (20 officiers, 400 hommes)
6ème régiment d'artillerie (20 officiers, 400 hommes)
7ème régiment d'artillerie (16 officiers, 320 hommes)
8ème régiment d'artillerie (16 officiers, 320 hommes)
9ème régiment d'artillerie (16 officiers, 320 hommes)
10ème régiment d'artillerie (16 officiers, 320 hommes)

Corps des Ingénieurs :

1er Régiment d’Ingénierie du Comte de Caztelmore (24 officiers, 480 hommes)*2
2ème Régiment d’Ingénierie de (24 officiers, 480 hommes)
3ème Régiment d’Ingénierie de (20 officiers, 400 hommes)
4ème Régiment d’Ingénierie de (20 officiers, 400 hommes)
5ème Régiment d’Ingénierie de (20 officiers, 400 hommes)
6ème Régiment d’Ingénierie de (16 officiers, 320 hommes)
7ème Régiment d’Ingénierie de (16 officiers, 320 hommes)
8ème Régiment d’Ingénierie de (16 officiers, 320 hommes)

* Crée en tant que régiment de pair, au frais du Comte.

Corps des Panzer :

1er régiment de Panzer de (24 officiers, 480 hommes)
2ème régiment de Panzer de (24 officiers, 480 hommes)
3ème régiment de Panzer de (20 officiers, 400 hommes)
4ème régiment de Panzer de (20 officiers, 400 hommes)
5ème régiment de Panzer de (20 officiers, 400 hommes)
6ème régiment de Panzer de (16 officiers, 320 hommes)
7ème régiment de Panzer de (16 officiers, 320 hommes)
8ème régiment de Panzer de (16 officiers, 320 hommes)

Tout les nouveaux régiments recevront leurs noms dés leurs constitutions.

Total des effectifs :

Garde : 248 officiers , 11.000 hommes
Prévôté : 557 officiers, 21.000 hommes
Infanterie : 3.460 officiers (+100), 138.000 hommes (+4.500)
Cavalerie : 1.718 officiers, 50.000 hommes
Artillerie : 192 officiers, 3.840 hommes
Génie : 156 officiers, 3.120 hommes
Panzer : 156 officiers, 3.120 hommes
Total : 6.587 officiers, 234.580 hommes


Dernière édition par Edorel Gatline le Ven 8 Mai 2015 - 14:35, édité 2 fois
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Julius Muller le Ven 24 Avr 2015 - 11:30

Spoiler:
Au pire tu fais un pdf et tu l'annexe a ton message et du coup tout le monde peut lire Wink
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Edorel Gatline le Dim 26 Avr 2015 - 23:25

"Je tiens à souligner aussi que les nouveaux régiments créer n'étant pas nommés, peut-être que les pairs au vue de leur obligation de fournir un régiment de leur choix à la couronne n'auront qu'à se servir en premier dans la liste finale. J'ai donné l'exemple comme vous l'aurez constatés."
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Jeu 7 Mai 2015 - 21:41

Le Ministre Duc prenait connaissance avec intérêt des propositions du Feld-Maréchal. L'âge n'atteignait pas son jugement, l'aigreur ne semblait entamait sa bonne humeur. Il était certains que la pratique intensive du sport du zogging matinale, en passant par la méthode Lazay et ses séances de natation avait maintenu l'homme de soixante douze ans, qui allait bientôt entrer dans sa dixième année au gouvernement, en pleine forme. Il commentait :

- 10 000 hommes par régiment, c'est beaucoup. 3 500 hommes me semblent la limite raisonnable. Nous pouvons créer des brigades comme il se fait dans d'autres armées, si nécessaire.
8 régiments de Panzer ! Diantre !

Wolfenbüttel semblait défaillir à la vue de se chiffre. Le vieux général défendait la guerre de cavalerie, la guerre d'hommes à hommes, celle qui était un art et non ces immondes boucheries qu'imposaient les guerres modernes. Le ministre tout aussi dubitatif rajouta :

- Mais comment fonctionne-t-il vos panzers ? à pédales ? - la question était osée mais méritait d'être posée - Est-on sûr de leur utilité, ils peuvent tomber en panne, ce qui n'est pas le cas des chevaux ! Et eux on peut les manger si la nécessité s'en fait sentir ! Je serais beaucoup plus favorable à inclure des escadrons motorisés dans les unités de cavalerie qu'en pensez-vous ?

Je comprends mieux, des régiments de 3 500 hommes, je suis d'accord avec vous. en dessous de mille peut-être pourrait-on parler de bataillons ainsi nous pourrions donner une fonction de commandement à chaque grade et économiser sur les personnels d'encadrement : nous aurions des majors à la tête des bataillons, anciennement petits régiments, des lieutenants-colonels à la tête des moyens, des colonels à la tête des grands. Je suis comme vous d'avis de créer un corps d'opération spécial et d'intégrer le régiment impérial-Avaricum à la maison du grand-duc. Il semble y avoir une erreur, il n'y aucun régiment de cavalerie à proprement parles, le régiment de la Kronprinzezzin, ci-devant Kronprinz, est un régiment de cuirassiers, celui du Prince Zabrücksi, un régiment de chasseurs (sur dahu me semble-t-il ?), le Royal-Locquetas également, quand au Zollmeinmeister, c'est un régiment de dragons. Une objection : les hussards et les chasseurs réservés aux missions d'infiltration ne sont-ils pas mieux à cheval, du fait de leur mission d'éclairage ?
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Julius Muller le Ven 8 Mai 2015 - 19:53

Le nouveau lieutenant-général des armées écoutait le Ministre Silverstein suite à l’exposé du Feld-maréchal. Le Conseil de Défense était une instance politique mais au final peu partisane, c’est ainsi que s’y retrouvent les leaders des principaux partis du Parlement qui y échangent sur les questions militaires sans aucune animosité, ce qui faisait de cette instance un lieu d’échange inédit mais aussi un lieu de compromis sur la question de la défense, éminemment politique.

Le général Wolfenbüttel avait visiblement du mal à suivre et les regards qu’il échangeait avec Julius étaient au mieux vide, au pire chargés de reproches. Visiblement, le vieux général s’attendait à être nommé Lieutenant Général et le poids des reproches se faisait déjà lourdement sentir. Il semblait, par ailleurs, complètement dépassé sur la question des blindés. Cette même question avait par contre rapproché Müller et Gatline qui avaient chacun une vision innovante des sciences militaires. La mise en place d’unités blindées avait été suggérée par Müller mais c’était le Feld-maréchal qui avait mis en œuvre le développement de l’arme blindée en remplacement progressif des unités de cavalerie.
Ainsi, l’armée était maintenant dirigée par un belondaure et un maurésien, le pari était une réussite, le travail conjoint des deux hommes forts de l’armée grand-ducale feront passer la défense zollernoise dans les temps modernes.


- Monsieur le ministre, concernant les questions organisationnelles je laisse le soin au Feld-maréchal de vous répondre, je pense qu’il le fera bien mieux que moi d’autant que son travail d’analyse est déjà très pointu. Je vais uniquement répondre sur la question de développement de l’arme blindée. La mise en place d’unités blindées et motorisées est inédite dans notre armée. Je peux comprendre les réserves que certains d’entre vous pouvez avoir mais il faut voir dans la mise en place de ces nouveaux moyens une chance. Oui, la cavalerie est d’un apport non négligeable mais il faut garder une donnée importante en tête : la défense de notre territoire doit évoluer en même temps que la technologie militaire et les usages militaires dans le Micromonde. Or, la quasi-totalité des nations du Micromonde ont déjà fait passer leurs armées à l’ère de la guerre mécanisée. Qui dit guerre mécanisée, dit guerre rapide. Les blindées ne marchent pas à pédales monsieur le Ministre, il s’agit de véhicules fortement blindés à moteur et disposant d’un canon et de mitrailleuses. Pour information, le Krassland est équipé de blindés depuis de très nombreuses années. Leurs chars sont supérieurs à nos moyens militaires mais nous avons un avantage sur eux : leur technologie militaire n’a pas connu d’amélioration depuis plusieurs décennies. En misant sur la mécanisation de nos armées, nous nous donnons les moyens de garantir notre défense dans un Micromonde qui a connu de nombreux conflits dans les dernières années. Cette évolution n’est pas un déni de notre culture militaire, c’est une étape incontournable dans la restauration du Zollernberg comme grande puissance micromondiale. Vous disiez, monsieur le Ministre, qu’il pourrait être préférable d’insérer des unités mécanisées dans des régiments de cavalerie. Ce serait là une erreur tactique. En effet, la force des blindés c’est la vitesse et la capacité de frapper fort. Et pour obtenir cette force de frappe, nous devons rassembler les blindés dans des unités spécialisées : les régiments blindés. En liant l’action des blindés avec celle de l’artillerie et celle de notre aviation, nous obtenons le mélange parfait pour rénover l’art de la guerre zollernois. Je soutiens donc totalement la position de notre Feld-maréchal qui nous offre là une réforme historique de notre armée que nous ne devons pas rater.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Ven 8 Mai 2015 - 21:22

Le Duc de Silverstein était ministre des affaires extérieures depuis bientôt dix années, il en avait connu des projets de réforme, toutes avortées ou écartées. Il faut dire que l'état-major des armées étaient divisé entre moderniste et traditionaliste. La discussion et le compromis avait créé l'immobilisme. Ecoutant parler Muller, Silverstein s'offusqua sans dire mot que ce dernier présentait le Zollernberg comme une puissance militaire moyenne, ce que Wolfenbüttel releva par une quinte de toux et un regard inquisiteur à l'endroit de son cadet qui en plus d'avoir pris la place qui lui revenait par le privilège de l'âge et des honneurs, avait le tort de ne pas être de la gentry, de cette vieille aristocratie zollernoise attachée à la terre qui fournissait à l'armée bon nombre de ces officiers. Certainement Wolfenbuttel oubliait-il que Muller était prince en Maurésie, mais enfin pour le vieux zollernois bourgoisie terrienne valait bien haute noblesse de cour, surtout si celle-ci venait de Maurésie.

Silverstein reprit : Monsieur le Lieutenant-Général, j'acquiesce votre propos sur la nécessité d'une guerre moderne et de sa nécessaire rapidité, toutefois j'aimerais connaître notre nouveau schéma tactique si vous le voulez bien. Je suis favorable aux panzers mais que dans une proportion limité, 8 régiments voilà qui est beaucoup trop et trop onéreux. - S'adressant à Castelmore - De plus l'armée que vous nous proposez cher comte est obèse, vous doublez tous nos effectifs...
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Edorel Gatline le Ven 8 Mai 2015 - 22:33

"Monsieur le ministre, je constate deux choses : une, vous avez lu, ou devrais-je dire survoler, ce document en diagonale; et deux, vous manquez cruellement d'ambition pour le Zollernberg. Entre le total actuel de nos forces terrestres et le total estimé il y a une différence de 4.542 hommes à l'avantage du plan de réorganisation de nos forces, soit une augmentation de 1,9735% de l'effectif actuel. Dire que l'armée deviendrait obèse, cher duc, est une insulte pour un chose : mon intellect basé sur une construction et un raisonnement rigoureusement mathématique. Aussi, je vous invite à vous montrer plus attentif. J'ai le plus simplement du monde divisé par deux les effectifs dans chaque sorte de régiments, en harmonisant au passage le ratio d'officiers par soldats. De fait c'est le nombre de régiments et non le nombre d'hommes qui augmente, ou alors en quantité tout à fait limité et supportable pour les finances de l'État. Ces chiffres sont provisoires, des ajustements peuvent s'avérer nécessaires certes. Mais sachez que des régiments plus petits offrent nombre d'avantages : plus de mobilité, plus d'autonomie, une meilleur couverture du terrain. Pour le reste l'intendance suivra. Ensuite comme vous l'a si bien démontrer le Lieutenant-Général, je ne vais vous épargner de vous expliquer les nécessités de la guerre actuelle. Si le Zollernberg veut retrouver sa place de dominante à l'échelle micromondiale, il faudra passer par là."
Spoiler:
EL : ERRATUM : après re-calcul, le nombre d'hommes dans l'armée actuelle est de 6.455 officiers, et 230.170 hommes du rang (total : 236.625) et non de 230.412 hommes du rang.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Julius Muller le Sam 9 Mai 2015 - 19:18

- Monsieur le Ministre, le chiffre de 8 régiments proposés par le Feld-maréchal est, à mon sens, tout a fait correct. En liant ces régiments avec des unités d'infanterie motorisées et d'artillerie nous pourrons alors constituer 3 divisions blindées. Ce qui est un chiffre tout a fait acceptable pour notre armée qui conçoit en ce moment son arme blindée. Pour comparaison, l'armée d'Edoran comporte bien plus d'unités blindées. Mais... pourriez vous nous expliquer ou se situe le nœud du problème pour vous ?
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Edorel Gatline le Dim 10 Mai 2015 - 0:14

Tandis que Müller prit la suite du Feld-Maréchal, un aide de camp des ZZZ fit passer à Scarmyglyone un télégramme, qu'il fit lui-même passer à Gatline. Celui-ci la lut.

"Quand nous aurons bouclé cette affaire, voila à rajouter à l'ordre du jour."

Il fit passer le message au ministre.

Code:
Explosion à l'édoranium au large d'Edoran STOP Enquête en cours STOP Attendons instructions STOP
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Dim 10 Mai 2015 - 13:47

A la réponse cinglante du Feld-Maréchal l'atmosphère se glaça. Les regards se portèrent vers le ministre-duc mis en accusation, ce dernier resta impassible. Son caractère doux et affable, son calme légendaire le faisait fuir la confrontation. Aussi répondit-il le plus simplement du monde avec calme, mais fermement.

- Monsieur le Feld-Maréchal, j'ai bien lu votre rapport. Il me semble que vos chiffres sont erronés. Les régiments zollernois n'excèdent pas à l'heure actuelle 3 500 hommes. Nous avons trois type de régiment, s'échelonnant de 3 500 à 1 500. J'ai effectivement commis une erreur de jugement, trahis par l'inflation des régiments que vous proposez. Je ne remets aucunement en cause votre intellect, ni même la confiance que je place en vous ; si vous en doutez, je vous rappelle que sans mon intervention auprès du Premier Ministre vous seriez aujourd'hui sans affectation, sans solde et en disgrâce. J'approuve le choix de régiments de plus petites tailles et de meilleurs répartitions des effectifs.

Pour ce qui est de la modernisation des armées - et je vous réponds - Monsieur le Lieutenant-Général, je n'y suis pas hostile sur le fond, cependant je crois que l'état-major fait fausse route. Il ne s'agit de sauter sur sa chaise comme un cabris en criant : "modernisation ! modernisation ! modernisation" cela ne mène à rien et ne sert à rien. Le gouvernement ne souhaite pas mener une course à l'armement stérile avec Edoran, qui est de plus son allié. J'attends au contraire une réflexion sur nos besoins stratégiques. Nous pouvons nous interroger. Quelle évolution stratégique devons-nous mener sur les théâtres d'opération ? Quelles sont nos besoins en matières de défense du territoire et de défense de nos intérêts à l'extérieur de nos frontières ? D'ailleurs quels sont-ils ces intérêts ?

Voyez-vous messieurs, c'est une réflexion de fond sur notre politique de défense que souhaite voir émerger dans nos états-majors. Il ne s'agit pas de construire un joujou à la gloire d'un Zollernberg super-actif sur la scène internationale, mais de donner au gouvernement d'assumer ses missions fondamentales de défense des intérêts vitaux du Zollernberg. Bref, je souhaite que la réforme des armées s'accompagne d'une réflexion de fond et soit aussi une réforme de notre doctrine stratégique. C'est ambitieux, mais vous avez messieurs les épaules pour la porter. Votre expertise de militaires et de diplomates nous est précieuses pour comprendre le monde d'aujourd'hui et ses enjeux, pour appréhender les nouvelles manières de faire la guerre. Vous m'avez d'ailleurs fait part de très bonnes intuitions que je soutiens : qu'il s'agisse de la projectibilité de nos forces ou de la mécanisation des forces de mêlée.

Le discours du ministre fut interrompu par le télégramme que lui transmis Gatline. Messieurs : je vous informe qu'une explosion à l'édoranium vient d'avoir lieu au large d'Edoran. je vous demande Monsieur le Feld-Maréchal de garder la situation sous surveillance. Il n'est pas question de s'immiscer dans les affaires édoranaises. Reprenons nos travaux, je vous prie.
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Lun 11 Mai 2015 - 21:59

Le ministre semblait avoir repris l'ascendant. L'on pouvait déceler dans l'œil du vieux Wolfenbüttel une pointe d'admiration. Le ministre poursuivit :

- Bien Messieurs, nous ajournons si vous le voulez bien, l'étude des projets de décret portant réorganisation des armées au prochain conseil de défense afin que mon cabinet puisse prendre en compte les éléments dont nous venons de débattre. Je souhaite passer sans plus attendre au point suivant, et il poursuit notre discussion. En effet, je souhaite mettre en place un schéma directeur en matière de défense révisable au minimum tous les ans : le schéma national d'analyse des risques et de défense afin de superviser les risques et les menaces existants à l'égard des intérêts zollernois, afin de définir les grandes lignes de notre politique de défense et ainsi de superviser la répartition des forces sur le territoire, leur organisation, leur besoin de formation et tous ce qui vous semblerait pertinent d'y intégrer. Il serait intéressant de pouvoir boucler ce premier "SNARD" pour la fin de la mandature. Je vous propose donc d'aborder la question de nos intérêts : quels sont-ils ? pour ensuite envisager les menaces qui pèsent sur eux. Je vous laisse donc la parole, Messieurs.
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Mar 12 Mai 2015 - 21:12

- Je vous ai connu plus bavard messieurs ! Bien qu'il me soit permis de vous faire part des remarques préliminaires établis par mon cabinet. Notre priorité doit être fixé à la protection de notre territoire national, c'est l'objet de la création de l'armée dont le général Wolfenbüttel nous parleras tout à l'heure. Cette priorité donné à la protection du territoire doit nous conduire à renforcer la présence de nos troupes sur les frontières valdiskes, krasslandaises et enfin russlaves, l'Atropatène étant un vassal instable sinon turbulent de l'Empire des Tsars, donc dans le Zabrück et dans le Wasserland. Cependant l'exigence que commande la diplomatie de dialogue qui est la notre nous commande d'arrêter notre stratégie de fortification à outrance de nos frontières, je dirais même démenteler nos lignes de fortification pour préférer une stratégie de défense en profondeur du territoire. De même nous devons nous séparer des canons à longue portée qui placent injustement nos voisins en joue.

Concernant la Marine, nous devons maintenir notre présence en mer Océane au travers la flotte des Zorcades qui doit s'adapter au mission de lutte contre la piraterie, ainsi que renforcer notre présence à Massinissa dont vous savez qu'elle est la porte d'un Sud bien souvent bouillonnant. Ce renforcement se fera grâce aux éléments de la IIe flotte, puisque nous nous sommes engagés à démilitariser le golfe de Locquetas et qu'aucune menace ne se présente au Nord.

Que pensez-vous ?
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Edorel Gatline le Jeu 14 Mai 2015 - 13:31

"Ma foi, je veux bien admettre que la ligne qui porte si bien mon nom aura été un éléphant blanc plus qu'autre chose. En dehors de la forteresse de Mazzada qui reste une place importante pour nos frontières à l'ouest. Je propose qu'on démantèle tout l'armement pour commencer, les petits calibres pourront être réaffecter là ou nous le souhaitons et les grands calibres comme l'obusier Ludwig pourrait être installé sur rails. En quelques heures à un jour grand maximum, il pourrait être déployer n'importe ou sur le territoire. A condition que nos lignes ferroviaires puissent supporter son poids."
Comme quoi ce bouzin porte bien son nom.
"Pour les bunkers, nous pourrions essayer de récupérer un maximum de matériel, recycler les matériaux de construction, toutes sortes de choses dont le génie pourrait s'occuper sans problèmes.
J'aimerais aborder le cas des Zindes. En dehors des personnels de sécurité relevant de la Compagnie des Zindes, il n'y a à proprement parler pas d'armées régulières la-bas. Si la compagnie peut faire face à une force armée local, en cas de force majeur venant d'ailleurs et qui serait mieux équiper nous devrions constituer une armée local selon nos schémas. J'ai déjà vue un zindien se battre, je sais de quoi je parle, je puis vous assurer qu'un zindien armée à la zollernoise fera un excellent soldat, et même constituera une force auxilliaire sur laquelle nous pourrions compter."
Edorel le savait que trop bien. Il avait eu l'occasion de croiser le fer avec le nouveau maître d'armes du Grand-Duc, un guerrier zikh, tout maigrichon portant barbe et turban, passant bien quatre heures par jour en position du lotus avant de faire son entrainement. Dieux qu'il était balaise ! Edorel, en plein duel qui s'apprêtait à lui trancher la gorge de son yatagan fut stoppé net par le sabre du maître, qui, non content d'avoir de justesse empêcher sa mort, mis en joue le feld-maréchal avec son propre revolver qu'il lui avait dérober de sa main libre. le Comte en fut littéralement extasié de temps de maîtrise qu'il s'avoua vaincue, tout en lui demandant de ne pas en piper mot au Prince Zabrucksï.
"Pour la flotte, je souhaiterai vous proposer que nous réfléchissions dés maintenant à l'éventualité de construire un porte-avion. Nous pourrions certes en racheter un aux édoranais mais je crains qu'ils ne soit guère adapter, étant donné leur âge. De plus je suppose qu'une flotte de fabrication 100% zollernoise conviendrai mieux. Nous pourrions à partir de là créer une flotte aéronaval avec des éléments de la seconde flotte et le porte-avion, et placer le Contre-Amiral de Vignes, privée de sa flotte à la tête de cette nouvelle unité. Nous aurions une flotte de disons, une dizaine de navire, plus des frégates et des sous-marins, qu'il faudrait faire également construire car en nombre insuffisant, ce faisant ce groupe aéronavale compterait une quinzaine de navires, porte-avion inclus. Qu'en pensez-vous ?"

Spoiler:
EL Il se passe quoi avec le forum ? Ma mise en page est complètement écrasé même après édition !
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Jeu 14 Mai 2015 - 20:49

- Merci de votre intervention Monsieur le Feld-Maréchal. Je suis d'accord pour introduire des troupes zindiennes dans nos armées aux Zindes, mais celles-ci ne devront pas excédé le dixième des effectifs zollernois. On ne se souvient que trop dans nos livres d'Histoire de la révolte des zipayes. Pour ce qui est de la protection aux Zindes, elle est assuré par deux régiments d'infanterie de marine ce qui est bien maigre, peut-être pourrions instituer le roulement qui s'effectue depuis plusieurs années, ainsi chaque régiment de métropole serait aguerri aux Zindes. Pour ce qui est des lignes de défense, je vous suis à vous invite à travailler de concert avec le Major général Wolfenbüttel. Mazzada n'est pas en ruine ? Pour ce qui est du groupe aéronaval c'est une bonne idée, mais l'amiral de Vignes est désormais amiral de la Flotte, nous trouverons un autre nom, où comptez-vous l'affecté, à Massinissa ou aux Zorcades ?
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Julius Muller le Sam 16 Mai 2015 - 1:07

Pour répondre à vos dernières remarques monsieur le Ministre, la modernisation des armées n’est pas juste une marotte ou une invocation vaine. Je le redis, c’est une obligation stratégique dictée par nos concurrents ou adversaire. Je n’y inclus pas Edoran et je n’ai d’ailleurs jamais dit que nous entrions ou que nous devions entrer dans une course à l’armement avec ce pays. Là ou Edoran marque un point, c’est dans la façon avec laquelle ce pays fait évoluer son armée et en fait un excellent outil concourant à la souveraineté edoranaise. La force blindée de ce pays a enregistré d’excellents résultats dernièrement, notamment dans la guerre civile russlave. La Russlavie a d’ailleurs emboité le pas d’une modernisation et d’une mécanisation de ses armées alors même que ce pays était encore plus en retard que nous en terme de technologie militaire.

Concernant les évolutions stratégiques, le Feld-maréchal propose de désarmer la ligne Gatline, en soi c’est une bonne chose car cela nous permettra de dégager des ressources à réinvestir ailleurs. Le Krassland est plus tenu en respect par son encerclement actuel par de nombreux pays amis ou alliés du Grand-duché ce qui devrait l’empêcher à terme de tenter quoi que ce soit. En désarmant, nous montrons notre volonté de conciliation alors que le Krassland s’entête a exiger la rétrocession de son ancienne conquête wasserlandaise. En cela, le dossier du contentieux krasslandais devient assez facile à prendre en main par le Ministère par la diplomatie active. Nous pourrions simplement garder quelques garnisons le long de la frontière a titre préventif.
Les autres théatres d’opérations se situent aux Zorcades, nous avons des revendications sur les Petites Zorcades, a voir si nous maintenons une pression militaire dans le secteur. La question est éminemment stratégique mais relève principalement, pour sa mise en œuvre ou simplement dans la réflexion sur l’action qu’aurait la Flotte, je laisse donc ce pan d’analyse au Feld-maréchal qui doit avoir une vision plus globale que la mienne sur la question. La présence zollernoise dans le continent sud relève plus de la surveillance de nos intérêts. La base de Massinissa sert aussi de plate-forme logistique vers Argentorate ou une partie de nos forces sont engagées sous mandat de l’ONA. Argentorate nous offre la possibilité d’entrainer nos troupes dans le désert central de l’ile. Nous avons tout intérêt à y éprouver nos forces mécanisées dans un environnement difficile que nous ne connaissons pas en métropole.
Il y a également la question des Zindes que soulevait toute à l’heure le Feld-maréchal. L’intégration progressive de forces zindiennes dans les forces armées de l’Empire est une évolution à laquelle nous devons finir par arriver. La proportion importe peu, mais le format espéré de l’armée zollernoise proposé par le Feld-maréchal implique le développement d’une force armée zindienne car avec un peu plus de 200 000 hommes rien qu’en métropole, il sera compliqué de maintenir l’ordre aux Zindes. Cela devrait, à mon sens, s’insérer dans une démarche globale d’autodétermination politique des Zindes qui fera également baisser le risque de révolte sur place. Sans oublier que les Zindes pourraient nous permettre de doubler rapidement nos effectifs projetables et ferait de notre principale colonies une puissance militaire non-négligeable dans l’échiquier colonial.
Enfin, gardons à l’esprit que nous devons aussi finaliser le traité sur la Grande Alliance qui formalisera aussi des obligations militaires entre les différents pays qui la compose dont la mise à disposition de 100 000 hommes en cas de besoin. Cette obligation portant sur la moitié de nos effectifs terrestres pourraient s’avérer particulièrement lourde. En cela, nous devons donc garantir un niveau de disponibilité de nos forces en métropole qui dépasse les 50% rien que pour satisfaire nos obligations vis-à-vis de nos alliés.

Concernant nos besoins en matière de défense en métropole. De fait, a part la couverture de la frontière krasslandaise, le maintien d’une force de maintien de l’ordre et de garde frontière le long de la frontière russlave et valdiske, nous n’avons pas de besoins particuliers à couvrir. Notons toutefois que les derniers échanges avec la CSH envisageaient de conclure à nouveau un rapprochement en vue d’assurer la défense commune de la Confédération. Les agitations nodiennes de ces dernières années devraient nous amener à réellement considérer la question et a formaliser nos relations avec la CSH. Si un traité est effectivement signé dans le sens d’une défense commune alors nous devrions garder une partie de nos effectifs dédiés a une éventuelle intervention visant à la défense des intérêts scanthélois. En cela, l’état major de l’armée de terre s’en remets au Ministère pour connaître les objectifs de ce dernier pour savoir comment organiser les forces dans le nord du pays pour permettre, le cas échéant, d’aider le Scanthel.

Sinon, à part cela, l’armée peut être cantonnée sur le territoire de façon a valoriser ce dernier. Ainsi, je propose que les régiments soient endivisionnés pour la plupart ou embrigadés pour les autres et cantonnés. Cela nécessitera de construire de nouvelles casernes et de nouvelles bases de défense terrestres. En installant l’armée dans les villes, comme cela se fait déjà, nous permettons a de petites bourgades de se développer. La présence de militaires activera le commerce local ce qui ne sera pas sans impacter la santé économique des provinces, même les moins favorisées. L’investissement consenti par l’Etat dans les soldes se retrouvera donc indirectement dans le développement économique territorial.

En termes d’investissement, concernant l’armée de terre, les blindés ne sont pas la seule innovation que nous souhaitons pousser en avant. La mise à disposition de véhicules blindés, de camions et de voitures légères en dotations dans certaines unités actuellement hippomobiles doit nous permettre d’associer la puissance du moteur et des armes conventionnelles a celle des chars. Je travaille actuellement avec des ingénieurs en armement sur la construction de nouveaux canons autotractés, moins lourds, portant moins loin mais pouvant soutenir plus efficacement les troupes dans des combats aux enjeux plus rapprochés. Anton Ztark, de Ztark Industries avec qui je travaille depuis quelques temps doit me remettre bientôt un rapport d’expertise sur les nouvelles innovations militaires qu’il nous propose, je peux vous faire remettre ce rapport à l’arrivée. Par ailleurs, l’équipement de nos unités d’infanteries en mitrailleuses Gatline piétine. Ces armes sont les seules armes à répétitions rapides que nous ayons actuellement en dotation dans notre armée. J’envisage d’attacher une section de mitrailleuse à chaque bataillons d’infanterie de ligne ce qui représente un grand investissement. Je propose que nous rachètions la licence de la mitrailleuse Gatline pour la faire fabriquer en série par d’autres armuriers. Et je souhaiterais également savoir si il était envisageable d’équiper une partie de nos unités d’infanterie avec des armes automatique plus légère. J’ai reçu dernièrement les plans d’un fusil-mitrailleur léger inspiré d’un modèle maurésien, lui-même inspiré d’un modèle libertin et mis au gout du jour. L’ingénieur militaire Schmeizzer appelle ça un « pistolet mitrailleur » et a soumis à l’état major de l’armée de terre les plans d’un MP15. Je sais que la modernisation ne semble pas tout à fait à votre gout monsieur le Ministre, mais elle demeure un processus complet impactant plusieurs domaines du fonctionnement des armées.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Feu le Duc de Silverstein le Sam 6 Juin 2015 - 21:35

- Je vous remercie, Monsieur le Lieutenant-Général pour la qualité de votre intervention. Pourrait-on avoir un bilan chiffré des investissements que vous proposer ?
avatar
Feu le Duc de Silverstein

Messages : 196
Date d'inscription : 22/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: (MAE) Conseil de Défense

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum