Statue équestre du Prince August Molenkopv von Zabrücksi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Statue équestre du Prince August Molenkopv von Zabrücksi

Message  Zanz Külloth le Sam 5 Mai 2012 - 17:19

La section ligueuse des Zorcades était connu pour son modérantisme. Ici, il n'y avait point eu d'intimidations contre les libéraux, il n'y avait point d'émeutes sanglantes comme en Zabrück. Les habitants de Zozolulu avaient coutume de dire que la mer Océane adoucissait les moeurs. Dans les faits, les ligueurs de la province étaient calmes parce qu'ils avaient vu de leurs propres yeux la défaite navale et les victimes civiles qui en avaient découlé. D'elle même, de guerre lasse, la section s'était dissoute et avait rendue les armes.
Les anciens ligueurs avaient monté une collecte de fond. L'objectif était d'acheter une petite portion du bord de mer afin d'y élever une statue au Prince Zabrücksi en souvenir de sa gloire et de son sacrifice final.
L'argent avait été récolté rapidement, la province était riche et ses habitants endeuillés avaient tenu en vengeance s'associer à la commémoration du héros malheureux.
Le cinq mai, Erwin Schlesien, pape du panzollernisme, avait dévoilé la statue, sculpté avec amour par un ex-sergent du Prince.




Le Zabrücksi représenté était le Prince à la fin de sa vie. On devinait dans ses traits et sa posture le chef fougueux, impulsif, romantique et plein de panache qui avait osé défier le micromonde. Le cavalier montagnard tournait le dos à son Zabrück natal et tendait une main rageuse vers la mer qui avait favorisé l'ennemi. Sur le socle de la statue était inscrit une devise vengeresse et insolente " Zollernae Est Imperare Orbi Universo "
avatar
Zanz Külloth

Messages : 25
Date d'inscription : 30/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statue équestre du Prince August Molenkopv von Zabrücksi

Message  Prince Zabrücksi le Dim 2 Sep 2012 - 19:50

Franz se promenait sur le bord de mer des Zorcades en compagnie de son frère Ztanizlaz, tout juste majeur. Les deux jeunes gens discutaient avant le départ du cadet pour les Zindes. Ztanizlaz, en effet, en tant que cadet de noblesse avait été promis au service ecclésiastique, il attendait le départ prochain d'un navire vers les colonies pour évangéliser les farouches sauvages.
Tout en conversant, les Zabrücksi arrivèrent jusqu'à la statue de leur illustre paternel, il était question de la princesse de Furstentein et de sa mise au couvent.


- Assurément, et comme le pense notre mère, on cherche bien à me faire épouser de force la sœur du Grand-Duc. Celui-ci est décidé à employer les grands moyens, il m'a promis une dot faramineuse, rends toi compte 15 000 £Z, ce serait quasiment doubler notre richesse ! Et que dire d'emprisonner mes prétendantes ! Je flaire un danger, je flaire un danger, Ztanizlaz !
- Et je ne te contredirais pas, sans doute cherche t-on à éteindre notre race ? Nous devons compter sur la force de persuasion de notre mère ... Ou peut-être restaurer l'alliance entre la Grande-Duchesse et les Zabrücksi, elle serait en mesure d'imposer à Louis Ier une épouse qui ne soit pas contraire à nos intérêts communs.

Franz eut un sourire devant la roublardise de son frère.

- Pour un humble clerc, je te trouve drôlement calculateur. Ce n'est pas très zorthodoxe.
- Il est vrai mais tu sors de tes gonds à chaque fois que je te reproche d'avoir fauté avec cette jeune femme. Sans cela, nous n'en serions pas là !
- Garde tes sermons pour les sauvages, cher frère !

Les deux frères plaisantèrent ensemble. Franz fut le premier à remarquer qu'il était arrivé face à la statue.

- Qu'aurait-il fait à ma place ....
- Nous n'en saurons jamais rien. Il avait encore une quantité de plans pour le Zollernberg et notre famille. Des plans qu'il a emporté avec lui dans la mort.
- Ce que cette statue est troublante. C'est tout lui, le panache, la témérité, la fougue. Cette chose en lui qui faisait qu'il ne subissait jamais les évènements, il en était toujours l'instigateur ... Il ne manque que son regard, ce regard que je n'arrivais pas à tenir.
- Soit ... Rentrons Franz. J'ai mon cartable à préparer pour demain et je veux absolument diner une ultime fois dans un Von Felgenheim.




Prince Zabrücksi

Messages : 408
Date d'inscription : 13/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statue équestre du Prince August Molenkopv von Zabrücksi

Message  Felix Kemnitz le Lun 30 Déc 2013 - 13:46

Dans la nuit, quelques mauvais vers avaient été affichés sur le buste de la statue.

Descends de ton cheval fier maréchal
Ton fiston n'est qu'un pauvre canasson
Tes épigones sont un pauvre bouffon
Et un piètre mercenaire bien vénal.

Cher cavalier, je changerai de toit,
Je cherche ceux qui comme toi étaient grands
Près d'Allancia, je serai près de toi,
Sans te renier, je pars en Edoran.


avatar
Felix Kemnitz

Messages : 11
Date d'inscription : 16/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Statue équestre du Prince August Molenkopv von Zabrücksi

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum