Bataille des Monts Savonifères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bataille des Monts Savonifères

Message  Edorel Gatline le Jeu 8 Jan 2015 - 21:53

Date :
28 juin 1598
Lieu :
Province du Zabrück
Combattants :
Zollernberg, Zollernreich VS Krassland
Forces en présence :
Zollernoises : 18 000 hommes / Krasslandaises 16 000 hommes
Commandants :
Duc Siegfried II de Kolstein, Commandant Otto von Riquewihr (+) VS Lieutenant-Kolonel Klovis le Krotale
Issue :
Victoire zollernoise
Pertes :
Zollernoises : 5000 morts / Krasslandaises : 12 000 morts


Gravure contemporaine de la bataille, auteur anonyme, crédit photos : Zeizz.


En juin 1598, une offensive crazzlandaise sur le Zabruck parait inévitable. Le Duc de Kolstein a levé une arme et se prépare à livrer bataille. Les Crazzlandais font alors mine de se diriger vers le Wasserland, obligeant le Duc de Kolstein à séparer ses forces. Il confie la garde du col du Tonnerre au jeune Commandant von Riquewihr, tandis que lui même prend la direction du sud.

Mais la nuit du 27 juin, les troupes crazzlandaises de Klovis le Krotale remontent brusquement en marche forcée vers le col du Tonnerre. A l'aube du 28 juin, les Crazzlandais épuisé, mais confiants dans leur supériorité numérique attaquent les forces du Commandant zollernois, juches sur le col. Otto von Riquewihr dispose seulement de 5000 hommes. Mais ce sont des Chasseurs du Zabrück qui connaissent le terrain, et disposent d'un excellent entraînement, et d'un bon moral.

Le terrain est accidenté et le Krotale doit se résigner a laisser dans la vallée son artillerie. Il envoie sans véritable stratégie ses troupes à l'assaut du col, pensant qu'à la vue de leur infériorité numérique, les Zollernois paniqués prendront la fuite. Mais à peine les premiers régiments crazzlandais sont-ils arrivés à une centaine de mètres du col qu'une pluie de balles s'abat sur eux. Les Crazzlandais prennent conscience que leurs ennemis ne sont pas si faibles qu'il ne l'avaient prévu. En outre, les Zollernois disposent de six canons mobiles, spécialement conçus pour être transports en montagne.

Après leurs premières pertes, les Crazzlandais se réorganisent: le Krotale envoie deux régiments d'élite pour prendre les Zollernois en tenaille, tandis qu'il continue d'envoyer des troupes face à l'ennemi pour cacher sa manœuvre. Entre-temps, attiré par les coups de canons, le Duc de Kolstein a rebroussé chemin. Il envoie un groupe de dragons en avant, tandis qu'il reste avec le gros des troupes. Le Marquis de Zainte-Wivine tient l’arrière-garde.
Vers quatre heures, la tenaille se referme sur le Commandant von Riquewihr. Attaqués de trois côtés, le régiment combat durement mais ne faiblit pas. Mais les pertes sont nombreuses. Le Krotale pense avoir son triomphe, et part lui même au combat, ce qui encourage ses hommes.

Les dragons de Kolstein font leur apparition au sud-est du champ de bataille. Leurs ordres sont d'attirer l'ennemi en contrebas où se trouve le Duc. Mais voyant leurs compatriotes en danger, ils lancent une charge féroce. Les Crazzlandais se replient, puis, sur l'ordre de leur chef font face. C'est un carnage: en quelques minutes, il n'est plus un cheval debout. Et du côté crazzlandais, beaucoup de pertes.
Le combat s'éternise. Les Crazzlandais comme les Zollernois n'en peuvent plus. Mais un repli est exclu des deux côtés. Chacun pense pouvoir faire céder l'ennemi. Vers 22h, alors que le soleil se couche, le commandant zollernois est tué. La panique s'installe. On songe déjà à la reddition lorsque, voulant venger son chef, le lieutenant des Zollernois fonce sur le Krotale. Celui-ci s'éloigne brusquement. Il harangue ses troupes, mais celles-ci sont démoralisées par leur fatigue et le manque de charisme de leur chef.

Une demie heure plus tard, les arquebusiers du Duc de Kolstein, et les régiments Zabruckois du Marquis de Zainte-Wivine arrivent en renfort. En quelques instants, la bataille se retourne. Après seulement quelques minutes de combat, les Crazzlandais commencent à faiblir. Quelques soldats fuient, bientôt suivis par d'autres. Dans cette débâcle presque générale, les Zollernois prennent un net avantage. Hélas dans les derniers instants de la bataille, le trop téméraire Marquis de Zainte-Wivine se retrouve encerclé avec quelques cavaliers. Ils se battent comme des lions, mais le Marquis tombe de cheval gravement blessé. Le Duc à l’arrière dirige plus sagement ses troupes. Une stratégie plus méthodique a vite raison des derniers crazzlandais.

Le chef crazzlandais, voyant ses régiments fuir l'un après l'autre tente de quitter le champ de bataille. Mais un régiment de cuirassiers le poursuit dans la vallée. Au milieu de la nuit, on perd sa trace. Il sera retrouvé le lendemain, arrêté et emmené à la forteresse de Mazzada.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum