Jakob Ostermann-Ivanovitch, Comte de Zalzford

Aller en bas

Jakob Ostermann-Ivanovitch, Comte de Zalzford Empty Jakob Ostermann-Ivanovitch, Comte de Zalzford

Message par Comte de Zalzford le Ven 1 Nov 2019 - 20:08

Jakob Ostermann-Ivanovitch, Comte de Zalzford Mai_bm10
MINISTÈRE DES AFFAIRES INTÉRIEURES
Hôtel de Carlsberg

Direction de la Nationalité/Service de l'Etat-Civil
Dossier suivi par : Sven Beckenbauer
Mise à jour : le 1 novembre 2019

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

Nom : Ostermann-Ivanovitch

Prénoms : Jakob

Titres : Comte de Zalzford (création du titre), Prince Livadien (titre de naissance), Grand-Prince de Livadia (titre russlave, confisqué)

Prédicat : Noble (Zollernberg), Altesse Royale (comme Prince Livadien, non reconnu par le Tsar), Altesse (en qualité de Grand-Prince)

Appel : Monsieur

Charges tenus & fonctions occupées :
Charges et fonctions actuelles
Ambassadeur de Son Altesse Royale à Sogol
Président de l'hôpital général de Wilhelstaufen

Anciennes charges et fonctions:


Distinctions :
Grand-Officier de l'Ordre de la Couronne
Grand-Officier de l'Ordre de l'Empire zollernois
Grand-Croix de l'Ordre royal de Livadia (comme Prince livadien, depuis sa majorité, non portée)

Diplômes :
Diplômé du Hilzbury College
Diplômé de l'Académie royale militaire de Zandhurzt

Éléments biographiques :

Jakob Ostermann-Ivanovitch est né Prince Jakob de Livadia au Palais royal de Livadia (actuelle Russlavie), capital du royaume éponyme, il y a de cela cinquante-six ans. Il est le dernier des quatre enfants du roi Nikolaï Ier de Livadia et de son épouse la reine Ludmilla. Il suit une scolarité au Hilzbury College puis à l'Académie royale de Zandhurzt, suivant en cela les traces de son aîné Jonas. Il sert dans au 1er hussards, jusqu'au grade de major. A l'âge de trente ans, il épouse, en l'église Zaint Wulfran, la princesse Louise de Klausbourg-Cordilbao, princesse du Sang de Zollernberg, fille du prince Alexandre de Klausbourg-Cordilbao - celui même défit son père et ordonna la destruction de la Ville - et de son épouse, la princesse Sophie-Charlotte de Zollernberg. Le couple a deux enfants : la princesse Marie-Charlotte (vingt-quatre ans) et le prince Rupprecht (vingt-trois ans). Il poursuit sa carrière militaire jusqu'au grade de major. A l'âge de quarante ans, il est promu au grade de lieutenant-colonel au sein de la Maison militaire du Grand-Duc, et prend le commandement de la 2e compagnie de Garde-du-Corps.

L'année suivante, le Tsar Mikhaïl II rétablit l'ancien royaume de Livadia sous la forme d'un kraï, confié au gouvernement d'un Grand-Prince. Son choix se porte sur Jakob. Il est le seul membre de l'ancienne Maison royale à ne pas avoir renoncé à sa nationalité russlave, contrairement à son frère aîné Lev, devenu Prince consort de Zollernberg, ayant renoncé au trône pour lui et sa descendance, lors de son mariage avec la Grande-Duchesse de Zollernberg. Enfin, au contraire de son frère, Jonas, ancien officier général édoranais, prétendant à la Couronne royale depuis la renonciation du premier, occupé à la refondation du royaume familial en Nouvelle-Livadia, il accepte la suzeraineté du Tsar.

A quarante-et-un ans, le prince Jakob prend congé de l'armée zollernoise, au rang de colonel honoraire, et s'installe avec son épouse en péninsule de Lazournïa, dans l'Orient russlave, portion congrue de l'ancien royaume, sur lequel s'exerce l'autorité du Grand-Prince. Jakob est un prince réformateur. Il octroie une Constitution, convoque des élections générales et gouverne en prince éclairé, relevant la Ville de ses cendres. L'arrivée des travaillistes au pouvoir sonne le glas de la Grande-Principauté. Par vengeance contre le nom de celle qui tint tête au merksisme et à la Valdisky, la Douma vote l'abolition du kraï et sa réunion au gubyerna d'Orient, marquant la fin d'une décennie de prospérité. S'en remettant au choix souverain du Tsar, Jakob prend le chemin de l'exil.

Le couple princier s'installe à Wilhelstaufen, au Pavillon de l'Horloge, dans l'enceinte du Palais de Kenzington. Jakob, qui a renoncé à son rang princier, est élevé quelques mois plus tard, par sa belle-soeur, dans la pairie de Zollernberg, au rang de comte de Zalzford. Comme membre apparenté à la famille grand-ducale, il prend part aux fonctions de représentation et de parrainage de la Famille Grand-ducale. Ainsi, il reprend ses fonctions de président de l'hôpital général de Wilhelstaufen, et préside, durant un an, le comité ministériel d'enquête sur les besoins médicaux, aboutissant sur la création de nouvelles formations en médecine.

En novembre 2019, il est promu au rang de Major-général honoraire et d'ambassadeur de Son Altesse Royale auprès de Sa Majesté l'Empereur du Gwanga. Le couple Zalzford quitte la capitale grand-ducale rejoint alors Sogol.

Propriétés :
Pavillon de l'Horloge, Palais de Kenzington, Wilhelstaufen (concédé) : 1000 £Z

Observations : Alors étudiants, le comte de Zalzford aurait été sympathisant des Pavlovistes auxquelles, il aurait, sans succès, offert ses services. N'apparaissant pas dans sa biographie officielle : le comte de Zalzford, alors jeune officier, aurait investi une part substantiel de son héritage dans la constitution d'une société militaire privé ayant depuis disparu.
Comte de Zalzford
Comte de Zalzford

Messages : 1
Date d'inscription : 31/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum