De retour chez Smith-Lezingham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Dim 8 Jan 2012 - 16:59

Otto Von Bersbourg arriva avec hâte et rapidité à l'hôtel où habité Smith-Lezingham. Otto frappa à la porte, et le majordome ouvrit lui ouvrit.

- "Monsieur Lezingham ! La révolte a commencé ! Cela devait être une simple manifestation, mais l'armée sans est mêler car je n'avais pas les autorisations. Je n'en ai pas remplis, car je savais que cela serait refusé. Donc, du coup, l'infanterie nous a barrée la route, soutenue par la cavalerie. Comme l'officier voyait comme les grévistes restaient unis et prêt à continuer jusqu'au bout, au point de faire peur aux soldats, ce fou a ordonner de tirer. La colère a prit place dans les rangs des citoyens, et des combats ont commencés. On dénombre une cinquantaine de morts de notre côté, et plus d'une centaine dans l'armée, avec en plus une déroute totale."

Von Bersbourg repris son souffle, puis continua.

- "Maintenant, toute la ville est sous notre contrôle, et s'organise pour une éventuelle riposte. Etes-vous prêt à nous aider à ce moment crucial ?"
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 9 Jan 2012 - 0:03

Le Baron de Lezingham eu la stupeur de trouver Bersbourg chez lui : "Le sot, il est venu chez moi, au risque de nous faire tomber tous", se dit-il. Mais il ne s'emporta pas.

- Monsieur Bersbourg, asseyez vous donc et reprenez vos esprit. Tenez prenez un de ces cookizes... Votre affaire est bien mal en point. J'ai lu les dépêches de Kreuzunburg. Vos soutiens sont pour l'heure maître de la situation mais pour combien de temps...

Smith resta dix bonnes minutes sans rien dire. Bersbourg s'était tu lui aussi. Les flammes crépitaient. Le baron semblait les sonder comme pour trouver la solution à cet inextricable affaire, celle qui lui serait la plus avantageuse, ou la moins désavantageuse. Peut être sauverait-il Bersbourg. Il se dit qu'il y avait finalement tout intérêt, si Bersbourg trébuchait, cela pouvait entraîner sa chute. Et puis il y avait encore tant à gagner : la paix ferait de Smith un acteur incontournable du gouvernement, la guerre civile ferait l'affaire des entreprises d'armement... et de son portefeuille, puisqu'en plus d'en posséder, il devait avoir des dividendes dans tous ce que le Zollernberg comptait de fabrique de munitions, d'armes légère ou d'armes lourde, bref de dépeceurs de chair à canon.
Il se mit à écrire, au courant qu'il était - un de ces gars assistaient aux débats de la Chambre et lui rapportait avant le journal des débats ce qui s'y passait - un manifeste. Il tendit le papier à Bersbourg. Je vous propose de faire publier cela :





Nous, Peuple insurgé de Kreuzunburg,


DECLARONS



Notre fidélité à la Couronne de Zollernberg intact, Nous ne nous sommes soulevés que par l'exaction de ses mauvais serviteurs, qui, refusant de reconnaître la misère d'un peuple pourtant fidèle à Son Altesse Royale nous a contraint à prendre les armes de la révolte et de la sédition pour rétablir nos droits et libertés confisqués, en conséquence de quoi, nous supplions Notre Haut et Puissant Souverain d'écouter ses peuples et d'accéder aux voeux qu'il formule pour la gloire de Ses Etats.


NOUS DEMANDONS


L'amélioration de nos conditions d'existence ; car aucun homme, sujet de Son Altesse Royale, s'il vit honnêtement ne doit connaître la misère et la faim, l'insécurité et la prédation des plus riches.

Le respect des libertés octroyées et reconnues constitutionnelles par Son Altesse Royale le Grand-duc Frédéric-Guillaume Ier, Auguste prédécesseur de Votre Altesse, parmis lesquelles celles de s'associer et de s'exprimer librement.

Le respect de la Constitution de Zollernberg et de son Acte additionnelle, accordé par le même Frédéric-Guillaume Ier, de sainte mémoire Notre Grand-duc.

Le respect des droits, libertés et prérogatives Parlement de Zollernberg, expression de la volonté national et garant, avec la Couronne et les Nobles Pairs, des libertés du Peuple zollernois.

La tenue d'élection générale juste et équitable, afin de déterminé les aspirations légitimes du Peuple de Zollernberg



En conséquence de quoi votre Peuple de Kreuzunburg redeviendra le plus fidèle et le plus loyal de Ses sujets, et se déclarera devant tous prêt à défendre Votre Altesse contre les plus méchants de Ses ennemis, comme il l'a naguère fait si glorieusement contre l'envahisseur Crasslandais.



Signé : Bersbourg





D'ici là cachez-vous. Voilà les clés d'une garçonnière où j'invitais naguère quelques dames, personne ne pensera vous y trouver, l'appartement appartient officiellement à M. Meyer. Vous y logerez à votre aise. Là on l'on ne pensera pas à vous chercher, au coeur même de Wilhelstaufen. Sortez par la porte de livraisons aux cuisines, ce sera plus discret. Ah j'oubliais changez-vous. Voici des vêtements, afin qu'on ne puisse vous reconnaître si l'on vous a vous rentrer chez moi.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Lun 9 Jan 2012 - 0:14

- "Très bien, monsieur. Ce texte est très bien, et je l'approuve. En espérant que cela sera suffisant pour changer l'avis de la majorité. Bon, je m'en vais me cacher. J'espère que les citoyens seront s'organiser sans moi quand l'armée arrivera."

Von Bersbourg remercie son allié, et part.
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Mar 7 Fév 2012 - 18:14

Bersbourg revient sur la place publique, de façon discrète et déguisée. Il entre par un porte à l'abri des regards, puis monta. Il frappa à la porte de Lezingham, et c'est son majordome qui ouvra.

- "Bonjour monsieur dit le majordome.
- Bonjour. Puis-je voir votre maître ?"
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 13 Fév 2012 - 14:50

Neztor sembla quelque peu déconcerté. Un rustre mal fagotté sonnant à l'Hôtel Strendz, voilà qui était quelque peu étrange. Bersbourg était méconnaissable, mal rasé, en haillon.

- Je suis M. von Bersbourg

Neztor après quelque minutes vint à reconnaître l'homme qui était venu il y a quelques mois. La surprise fut grande, le majordome la contint.

- M. Bersbourg ! Veuillez me suivre si vous le voulez bien.

Le révolutionnaire fut invité à attendre dans une antichambre. Le domestique vint avertir son maître. Il déjeunait un de ces délicieux sandwich inventé par le comte de Felgenheim.

- Monsieur le Baron, Monsieur Otto von Bersbourg est ici
- Quoi ! Lezingham devint blême. Le fou ! il nous perdra tous ! Je le recevrai dans mon bureau.

Le Baron de Lezingham laissa sa serviette et son déjeuner pour rejoindre son bureau. Le rebelle entra.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Lun 13 Fév 2012 - 15:34

- "Bonjour sir dit Bersbourg. Désolé de venir ici. Mais ne vous inquiété pas, personne ne ma suivis.

Il regarde autour de lui. Sûrement une légère paranoïa qui c'est créée depuis sa fuite.

"Je ne serais pas long. C'est pour vous dire qu'après quelques semaines de cache-cache avec l'armée Grand-Ducale, les rebelles survivants et moi-même avons commencés à recruter de nouveaux combattants autour de notre base dans une forêt. Nous avons même retrouvés l'armée rebelle qui devait nous rejoindre au moment de la révolte. Bref, nous commençons à nous organiser dans un grand silence."
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 13 Fév 2012 - 21:54

Lezingham fronça des sourcils :
- C'est fini Bersbourg, Son Altesse Royale va me nommer Gouverneur de Wasserland et Major-Général commandant les troupes qui y sont stationnées. La révolution est terminée, elle est fixée aux principes qui l'ont vu naître. J'ai à coeur de ramener la paix. Vous m'aiderez en cela. Je suis de nouveau en faveur à la Cour et puis vous obtenir la grâce Grand-ducale.

Il fallait maintenant faire la paix. Lezingham gagnait tout : la faveur grand-ducale, les dividendes de ses entreprises d'armement ayant tourné à plein régime pendant les combats, les parts des entreprises wasserlandaises ayant périclité à cause de la guerre civile. Aider politiquement les rebelles à des fins affairistes et vaguement politique - pour revenir dans le jeu des intrigues de la Cour - mais fabriquer les armes qui servaient à les tuer. Soutenir le climat de rebellion et servir la Couronne. Smith connaissait l'art de la duplicité. Ses convictions de réformes libérales et sociales bien que de circonstance restaient inchangés. Il choisissait le camps des vainqueurs, les vaincus ne gagneraient que ce qu'il voudrait bien leur donné.

- Quelles sont vos revendications en contre partie d'une rédition de toutes les forces rebelles ?
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Lun 13 Fév 2012 - 22:17

- "QUOI ?! répondit Bersbourg. Vous laissez tomber la révolte ?! Vous vous êtes servit de moi pour votre profit ! C'est honteux de voir ça !"

La colère de Bersbourg était grande. Il n'aimait pas être trahit de cette façon.

- "Comment pouvez-vous éradiquer la misère du peuple à vous tout seul ? Avec un gouvernement aussi conservateur, cela ne sera pas possible ! Et je refuse de me rendre, après tous ce que j'ai fais. Je préfère continuer la rébellion, avec ou sans vous."
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 13 Fév 2012 - 22:35

- Me servir de vous. Comme vous y allez fort ! Nous sommes des alliés objectifs. Votre intérêt est celui du peuple. Le mien et bien... c'est celui de la Couronne - et surtout le sien pensait-il - . Nous avons a bâtir un monde meilleur. Ma démocratie sociale est couronnée - Lezingham se disait qu'il inventait là un tout nouveau concept de Monarchie sociale, il le ressortirait à l'occasion. Les armes ont eu le mérite d'instiller la terreur chez la bourgeoisie désormais plus prompte à écouter les revendications populaires. Nous ne pouvons faire voler en éclat un si bon partenariat. Je m'engage à faire amnistier vos soutiens et à obtenir votre grâce. Votre coup à réussit, on ne parle plus que de réformes sociales au Palais. Il est temps de ranger les fourches et les fusils, de se mettre au travail politique. La Province de Wasserland puis le Zollernberg. Les élections générales auront lieu dans peu de temps. Je m'occupe d'en ralentir l'échéance pour vous préparer à rentrer au gouvernement. Sans vous je ne peux rien, sans moi vous ne pouvez rien. Nous sommes lié, comme vous j'ai risqué ma tête et je n'ai pas risqué ma vie certes, mais je risquais bien plus au yeux d'un zollernois, si mon implication dans le complot que vous avez fomenté était éventée : mon honneur et mon nom, - et encore, ma fortune, mes titres surrenchérissa-t-il dans son esprit -. Vous ne pouvez m'abandonner maintenant comme j'ai refusé de vous abandonner au moment le plus critique. Rentrez dans le rang, vous serez bien plus utile à votre cause au gouvernement et au Parlement que mort ou fugitif dans un bois du Wasserland.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Lun 13 Fév 2012 - 23:05

Bersbourg savait que Lezingham avait plus ou moins raison, et que rentrer dans le gouvernement serait efficace pour faire voter des réformes sociales. Mais sa fierté, son orgueil sont là. Et sont envie de combattre la monarchie pour créer une république est toujours aussi grande. Mais est-ce qu'il pouvait faire confiance à son allié ? Pouvait-il vraiment le gracier ? Pourrait-il rentrer dans le gouvernement aussi facilement, après ce qu'il à fait ? Tant de question tournées dans la tête de Bersbourg.

- "Je ne sais pas si je doit vous faire confiance dit Bersbourg. Votre proposition est assez alléchante. Mais comment le Grand-Duc, et surtout le Prince, peuvent-ils me laisser libre en me graciant ? Après une révolte de cette ampleur, c'est difficile à croire. Et puis, cela serait difficile d'avoir mon mot à dire au gouvernement, même si le peuple Wasserlandais vote pour moi. Pour les monarchistes et les conservateurs, je ne suis qu'un rebelle à fusiller, même si ils auront toujours peur que je recommence."
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Feu Baron de Lezingham le Lun 13 Fév 2012 - 23:19

- La donne a changé Monsieur, vous en êtes la cause première. Zabrücksi est en disgrâce. La Cour parle, mon oncle le Carzinal Smith serait nommé Chancelier au dire de tous. Le Grand-duc vit dans la crainte d'une Révolution. Il rejoint la marche de la réforme sociale et du libéralisme en politique. Vous pourriez vous soumettre et prêter serment à la Couronne. Qu'y perdez-vous ? - Smith avait une conception très libérale du serment, pour lui cela consistait en ne servir qu'une personne à la fois, rien n'empêchait de changer de maître si le vent tournait - J'orchestre la réconciliation nationale. Une fois votre grâce acquis vous pourrez vous présenter aux élections, comme Gouverneur je ferai en sorte que terreau du Wasserland soit mûr pour vous porter au Parlement. Nous devrions gagner quatre des sept circonscriptions, ce qui devrait nous assurer la majorité à la Chambre. Je deviens Premier Ministre et Ministre des Affaires Extérieures pour rassurer l'Eztablishment. Je suis votre caution bourgeoise en quelque sorte. Quant à vous je vous propose au poste de Ministre des Affaires Intérieures ce qui vous laisse le champs libre pour vos réformes démocratiques et sociales.


Dernière édition par Smith-Lezingham le Lun 13 Fév 2012 - 23:30, édité 1 fois
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Lun 13 Fév 2012 - 23:26

- "Avec un tel poste, cela est sûr que j'aurais une certaine liberté."

Bersbourg se calme, et met sa fierté et son orgueil de côté.

- "Bien, j'accepte votre proposition. De toute façon, je n'ai pas trente-six solutions cela. Et je suis presque obligé d'accepter pour avoir une chance de changer les choses."
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Feu Baron de Lezingham le Dim 19 Fév 2012 - 0:02

- Vous m'en voyez ravi. Retournez dans vos bois. Assurez vous le soutien de vos amis, et attendez mes ordres. Je les rendrai public dès que ma nomination sera rendu officielle.

Vous devez être affamé : Je suis votre hôte, prenez place dans le salon, Neztor va vous apporter quelque nourriture. Du Von Felgenheim vous connaissez : c'est de la restauration rapide, du Fazt Food comme on dirait en Silversteinois, mais c'est fort délicieux. Prenez garde, cette sauce, attendez comment l'appelle-t-on... cette sauce Cézar dégouline facilement, s'il ne serait guère dommage de tâcher vos haillons, cela serait quelque peu ennuyeux pour ce tapis Persien...

Voyant Bresbourg manger à sa faim il ajouta :

Alors comment trouvez vous ce Von Chicken ? N'hésitez pas à prendre ces friz avec vos doigts, c'est ainsi qu'elles se mangent. C'est follement amusant. Lorsque vous aurez fini, Neztor vous apportera des vêtements chauds et de quoi vous laver.
avatar
Feu Baron de Lezingham

Messages : 153
Date d'inscription : 26/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Otto Von Bersbourg le Dim 19 Fév 2012 - 10:29

- "Ce repas est bien sympathique, et aussi original."

Il finit ces friz.

- "Merci pour votre aide. J'espère qu'il n'y aura point de problème jusqu'à ma nomination au sein du gouvernement. Sinon, je risque bien de recommencer la révolte pour prendre de force une place politique plus intéressante."

Il se leva, pour suivre Neztor pour se laver.
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De retour chez Smith-Lezingham

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum