Château de Huezel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Château de Huezel

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Déc 2011 - 13:50



Le brouhaha montait devant le Chateau de Huezel.
-"Qu'est ce ?" demanda le Prince Zabrücksi, en levant à regret les yeux de son livre, Grandeur du Zollernberg.
-" Je crois que c'est Monsieur de Bersbourg. Il semble qu'il ait pris la liberté d'amener avec lui quelques uns de ses .. amis " répondit le majordome.
Le Prince se leva et contempla par la fenêtre la paysandaille qui piétinait ses beaux jardins zollernois. En tête, venait l'impudent Bersbourg. Zabrücksi eut un sourire, le républicain lui envoyait un message clair, il n'entendait pas se laisser dominer dans l'entretien à venir, il pouvait amener le peuple juste sous ses fenêtres.
-" Introduisez-le!"


Dernière édition par Feu Prince Zabrücksi le Jeu 9 Mai 2013 - 21:16, édité 1 fois
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Huezel

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Déc 2011 - 14:00


Le républicain fut introduit dans le salon du Prince. Zabrücksi ne put s'empêcher de constater qu'il était mal à l'aise dans ce salon feutré et luxueux, si étranger à son interlocuteur.
- Monsieur de Bersbourg ! Je suis fort aise de vous rencontrer. Votre renommée, voyez vous, a dépassé de loin le Wombatah, une région charmante au demeurant. Il est toujours un plaisir pour un Zabrücksi, de rencontrer un homme si soucieux du bien du peuple. Que buvez vous Monsieur de Bersbourg ?

Une fois assis, Zabrucksi reprit la parole.
-Je tenais à m'entretenir avec vous en qualité de Ministre de l'Intérieur. Les rumeurs les plus folles circulent à votre sujet. Ici, comme en la capitale. Je souhaite que vous puissiez éclairer ma lanterne et celle de notre souverain. Nous sommes attendu au Palais, cet après midi. Je compte sur vous, mais dites en moi plus sur vous ? Qui êtes vous ? Et quel sont vos projets en Zollernberg ?
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Huezel

Message par Otto Von Bersbourg le Mer 21 Déc 2011 - 14:34

- "Je veux bien un verre d'hypocras ... Enfin, si vous en avez bien-sûr" dit Otto en souriant, sachant bien qu'il y avait bien plus d'hypocras dans les tavernes et les fêtes populaires plutôt que dans des palais.

- "Je suis un ancien officier de l'armée Wombatienne, amateur de politique, et toujours prêt à s'amuser avec la plèbe, paysans comme sans-abris, plutôt qu'avec la bourgeoisie ou le patronat."

Von Bersbourg laisse un silence s'installer, pour mieux entendre les citoyens crier à l'extérieur. Puis il reprit.

- "Mes projets ? ... Améliorer la situation du peuple, sa qualité de vie, dans le monde du travail comme dans le milieu familial. Et sachez que je suis une personne incorruptible, si vous voyez ce que je veux dire. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir de temps en temps des élans patriotique en cas de guerre ou autres. Sinon, puis-je en savoir plus sur vous. Je voudrais mieux connaitre mon interlocuteur."
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Huezel

Message par Feu Prince Zabrücksi le Mer 21 Déc 2011 - 15:24

Le¨Prince resta interloqué. Avait-il mal entendu ? Était ce cet alcool répugnant que la majordome avait déniché avec peine de la cave du château ? Bersbourg se moquait-il de lui ? Fallait-il qu'il se présente, lui, Zabrücksi ?

- De toute évidence, la naturalisation ne fait pas de vous un vrai Zollernois. Le peuple le sentira bien assez tôt. Il est d'usage de s'adresser à ma personne, sans oublier mon titre princier.
Je suis le prince Auguste, de la grande et noble famille des Molenkopv von Zabrücksi. Pair de la Couronne, Comte de Meinhof , Baron de Huezel , Seigneur de Pratz & de Breztlitovsk, Chancelier et ministre de Zollernberg, Président de la Chambre des Pairs,Colonel-Général des Chasseurs,Secrétaire Général du PCZ. Et avant tout, défenseur de la Couronne et de la Vraie Foi.
Nous avons un Zollplin à prendre. Permettez que je vous invite à bord de mon appareil. Ne faisons pas attendre Louis Ier. Pour votre gouverne, c'est le Grand-Duc, et on s'adresse à lui sous le vocable de " Sire' ou "Votre Altesse."

Sur ce, Zabrucksi invita le jeune roturier à le suivre pour Wilhelstaufen.



Dernière édition par Prince Zabrücksi le Mer 21 Déc 2011 - 16:15, édité 1 fois
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Huezel

Message par Otto Von Bersbourg le Mer 21 Déc 2011 - 15:37

- "Je ne suis pas Zollernois par le sang, juste un citoyen du monde, comme vous, comme votre peuple qui meurt de faim. Le sang, les titres et ses origines ne nous donnent pas plus de droits que les personnes différentes de vous. Le peuple suivra la personne qu'ils auront choisis comme le leader. par pour un titre marqué sur un bout de papier, ou l'origine de son sang. Mais pour ses idées, ses convictions, et parfois son charisme."

Otto se leva pour suivre le prince.

- "N'oubliez pas que le bonheur du peuple passe avant le bonheur de la classe politique, et non l'inverse. Si vous voulez garder votre place, et éviter une révolution sanglante et meurtrière qui vous coûterait la vie, à vous comme à votre famille, pensez d'abord au peuple, plutôt que de savoir si vous aurez bien votre petit million à la fin du mois, si vous aurez un palais plus grand et plus doré, ou autre."

Von Bersbourg se doute qu'il a bien était un peu trop loin dans ses propos, au risque de perdre sa tête à la guillotine. Mais comme il se dit, le peuple passe avant tous, quoiqu'il arrive.
avatar
Otto Von Bersbourg

Messages : 49
Date d'inscription : 16/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Huezel

Message par Feu Prince Zabrücksi le Ven 3 Fév 2012 - 20:33

- Êtes-vous réellement certain de ce que vous avancez Karl ?

- Assurément. Vous n’êtes point au courant des dernières coucheries de la haute à Kreuzeunbourg. Il se dit dans les couloirs du Palais que Son Altesse est disposé à l’épouser.

- Ce ne sont que des rumeurs, Karl. Son Altesse ne se mariera point avec une comtesse, veuve de surcroit. Son épouse sera issue d’une famille régnante, cela tombe sous le sens.

- Ces rumeurs sont persistantes. Ils sont partis ensemble à Fissbach.

Le Prince esquissa un sourire. Marialyn à Fissbach ! Elle avait sans doute espéré un lieu de villégiature plus ... urbain. Pourquoi Fissbach ? Louis Ier n’avait quand même pas osé la convier à une partie de pêche ?!

-Quel diable de femme ! Elle ira loin cette petite. Quel ambition ! Comment ne pas s’émerveiller d’un tel vol de l’Aigle ?

Le Prince acquiesçait mentalement. Cette femme était une reine de l’intrigue. Sans faire de bruits, jouant l’innocente et l’effarouchée, elle tissait inlassablement sa toile. Dire que le Prince s’y était laissé prendre ! Il n’avait été qu’un simple marchepied vers le Grand-Duc. D’entrée, Zabrücksi avait été séduit par sa gracieuse intelligence, et un peu, par ses robes on ne peut plus .. seyantes. C’était Maziavel dans le corps de Vénuz.
Ceci étant, le Grand-Duc était aveuglé par son désir. Il ne pouvait prendre Marilyn von Manheim comme épouse. Il recouvrerait bien vite la raison.

- Et dire que je l’avais pris pour une aventurière ! Une petite oie blanche légère et trop gâté !

Il fallait résoudre ce point. Le Prince devait mobiliser ses informateurs. Quand Marialyn l ‘appelait encore «mon beau sabreur» , il n’avait pas manqué de souligner sa singulière destinée. Il y avait des zones d’ombres dans la vie de son amante. Jeune fille, la comtesse avait, un jour, disparu du Zabrück, pour ressurgir d’on ne sait où, une année plus tard. La rumeur courait qu’elle s’était retiré dans les Zindes. Un jour, le Prince l’avait questionné à ce sujet. Ses jolies joues avaient rosi et la comtesse avait changé de sujet. Pudiquement, le Prince ne l’avait plus embêter à ce sujet-là .
Elle s’était brièvement marié avec un nobliau local qui était mort accidentellement dans son usine. Décidément, les Dieux favorisaient la belle; elle avait hérité d’une fortune impressionnante.
Curieusement ce passé trouble ne la discréditait pas. À l’inverse, l’aventurière fascinait les jeunes hommes ou attirait la sympathie.

Il était temps pour le Prince de mobiliser l’un de ses informateurs. Marialyn allait devoir cesser les faux semblants.
avatar
Feu Prince Zabrücksi

Messages : 197
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Château de Huezel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum