Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Edorel Gatline le Mar 12 Avr 2016 - 21:09

"Putain de moignon !"

Gatline s'avançait dans le couloir qui menait directement dans le bureau du ministre des affaires étrangères. Il boitait s'appuyant sur sa canne tandis que Antimachos, son garde du corps persien le suivait de près. Le Feld-Maréchal n'était pas à proprement parlé furieux, ni même animé d'un désir d'homicide volontaire avec préméditation, mais il avait clairement l'intention, en débarquant à l'improviste chez le Duc des Zorcades, de lui exprimer tout le bien qu'il pensait de lui, ainsi que du gouvernement en général. De fait, le frêle huissier qui se tenait entre le comte de Caztelmore et la porte du bureau du ministre ne préféra pas s'interposer et s'écarta respectueusement (craintivement aussi). Ce n'est pas que le militaire lui faisait peur non, l'ex-hoplite juste derrière par contre...
Gatline offrit son sourire le plus narquois au laquais et ouvrit la porte avec fracas, il ne vit si il fit sursauter Babenberg, mais l'effet de surpris allait sans doute le mettre en difficulté.


"LEOPOLD ! Non seulement vous êtes un vieux lâche ! Mais en plus vous avez eu le culot de croire que j'allais me soumettre comme un brave toutou !?"

Gatline s'avança au milieu de la pièce, attendant la réponse de son opposant, Antimachos resta devant la porte grande ouverte, on pouvait entendre les pas du personnel de sécurité du ministère qui se rapprochaient, mais le placement subtil du persien les stoppa net. Il avait son bouclier hoplon attaché dans le dos. Celui avec la tête de méduse bien flippante.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Duc des Zorcades le Mer 13 Avr 2016 - 0:51

L'octogénaire ministre fut réveiller de la sieste qui l'avait emporté alors qu'il étudiait les nombreux dossiers qui s'accumulait sur son bureau, plus fort encore depuis ces derniers jours. Être ministre des affaires extérieures de Zollernberg n'était pas une sinécure. Le Duc des Zorcades comprenait à cet instant pourquoi le Feld-Maréchal Comte de Castelmore avait été mis au ban de l'eztablishment zollernois. Son caractère impulsif, la rudesse de ses manières, la familiarité de son langage en était sans nul doute la cause.

Sous l'invective, le Ministre sembla se ragaillardir et se dressa de sa superbe face au militaire :

- Monsieur le Feld-Maréchal, je vous prie d'employer un autre ton à l'endroit de votre ministre de tutelle, Duc et pair de Zollernberg de surcroit ! Je vous rappelle qu'en qualité d'ambassadeur plénipotentiaire vous êtes soumis aux instructions gouvernementales, votre fonction n'était pas celle d'un politique mais celle d'un exécutant et je vous prie de remplir vos autres charges et fonctions de la même manière ! Si vous n'avez d'autres remarques, je vous prie de bien vouloir sortir de ce bureau dans lequel vous n'avez pas été convié et vous demanderez de bien vouloir demander audience à l'avenir !
avatar
Duc des Zorcades

Messages : 35
Date d'inscription : 10/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Edorel Gatline le Mer 13 Avr 2016 - 11:49

"Vous me reprochez mon initiative ? Ça alors, ce gouvernement brille par son absence et à peine j'essaie de poser un cas de conscience sur la scène internationale, Il réapparait ?! Que vous essayez de négocier discrètement un TRM avec un état terroriste et esclavagiste de surcroît passe encore car je sais qu'il faudra seulement un changement de majorité pour que ça passe à la trappe, et en espérant que le micromonde entier ne nous en gardes pas rancune. Mais là ! Vous fermez les yeux sur Edoran parce que c'est Edoran ? Vous trouvez pas ça bizarre cette politique du deux poids deux mesures ? Ou bien je dois insinuer autre chose de plus déplaisant ?"

Gatline n'avait pas l'intention de quitter la compagnie du ministre, il voulait lui tirer les vers du nez.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Duc des Zorcades le Mer 13 Avr 2016 - 13:01

C'en était trop, pour le Ministre qui retrouvait la vigueur de sa jeunesse.

Monsieur le Feld-Maréchal je n'ai des comptes à rendre qu'à la représentation nationale, au chef du gouvernement et à Son Altesse Royale. Vous connaissez la nature scandaleuse de la motion que vous avez déposée, niant le principe de non-ingérence fixé par le gouvernement dont vous êtes le serviteur. Les prises d'initiatives sur un point aussi capitale, sans même demandé l'aval du gouvernement ne sont pas admissibles ! Maintenant, je vous prie de bien vouloir sortir de ce bureau. Cet entretien est terminé !
avatar
Duc des Zorcades

Messages : 35
Date d'inscription : 10/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Edorel Gatline le Mer 13 Avr 2016 - 16:18

Gatline se pencha légèrement en avant en s'appuyant sur sa canne, se rapprochant du duc, un petit regard en coin.

"Sinon quoi ?"

Antimachos n'avait toujours pas bougé de devant la porte ouverte, mais il haussait les épaules et soupirait mollement, la politique lui passait bien à des lieux au dessus de la tête.
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Duc des Zorcades le Mer 13 Avr 2016 - 17:01

Babenberg était scandalisé, une telle offense venant d'un subordonné !

- Je n'aime point vos manières, Messire Comte ! Votre comportement n'est pas digne d'un officier du Grand-Duc ! Veuillez obéir à votre ministre et sortir, dans le cas contraire je serai contraint d'en appeler à la Garde.
avatar
Duc des Zorcades

Messages : 35
Date d'inscription : 10/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Edorel Gatline le Mer 13 Avr 2016 - 18:09

Il observa son interlocuteur, il était rouge pivoine. Gatline n'insista pas plus, sans doute pour ne pas venir à bout du cœur fragile du vieillard dégarni. Sans rien dire, il se retourna et quitta la pièce tout en s'appuyant sur sa canne.

"Putain de moignon."

Le garde du corps persien le suivit de près, dévoilant dans son dos la tête de méduse grimaçante de son hoplon au Duc des Zorcades. Elle le fixait droit dans les yeux tandis que le rythme brisé des pas du Feld-Maréchal s'éloignait.

Gatline n'était pas satisfait, Babenberg ne lui avait fournit aucune réponse, ni explication, de la langue de bois basique. Mais d'un autre coté, il s'y attendait, et il ferait avec, ainsi qu'avec la petite troupe de journaleux qui attendait devant le fronton de la Wilhelmshof. En effet, l'information comme quoi le Comte de Caztelmore allait rendre une visite pas des plus courtoise au ministre avait ... "fuitée". Ce dernier ne s'en rendit pas tout de suite compte, son personnel n'ayant pas le même courage pour déranger un grand du Zollernberg dans sa sieste. Et tandis que le Duc des Zorcades reprenait l'exercice de sa fonction, le Comte de Caztelmore déclarait aux journalistes présents les propos suivants :


"Messieurs les journalistes. Comme vous le savez certainement, je viens de m'entretenir avec le Ministre des Affaires Extérieures. Vous aurez sans doute compris que les évènements qui secouent le Saint-Empire en ce moment même, ont étaient au centre de cette entretien. Malgré le manque de clarté de la ligne politique du gouvernement et son entretien délibéré durant toute cette mandature, j'ai pu bénéficier de la part du Duc une clarification de la ligne diplomatique zollernoise. Notamment celle concernant les relations entre le Grand-Duché et le Saint-Empire. Et celle-ci, si l'on peut dire, pourrait se résumer ainsi : "Entendez ce que je dis, mais ne voyez pas ce que je fais". Pour ne pas froisser un gouvernement édoranais lui-même à bout de souffle, comme l'a démontré le résultat des élections générales édoranaises, le gouvernement du Baron de Lezingham choisit l'ignorance, en fermant les yeux sur ce qui ressemble à s'y méprendre à une dérive autoritaire. Et non des moindres, sous de vague accusation de républicanisme militant, une milice judiciaire à prononcer l'interdiction du parti démocrate édoranais. Rien de plus simple pour réduire un adversaire au silence que de l'accuser de collusions avec un groupuscule terroriste, quand bien même le PDE n'a jamais remis en cause le principe de la monarchie en Edoran.

Ne pas s'ingérer dans les affaires des autres, d'accord, mais ignoreriez-vous votre voisin si il bat sa femme de manière excessive, bruyante et explicite ? Ignoreriez vous l'odeur d'alcool frelaté qui émane de l'usine censément être désaffecté depuis des années et qui se trouve à deux rues de chez vous ? L'ignorance feinte messieurs les journalistes, car il n'est pas possible selon les lois de la Nature d'ignorer ce qui se passe en Edoran, est plus vile que la complicité, c'est la participation même passive à l'acte. Et en tant qu'homme d'honneur, je ne saurais admettre pareil chose d'un pays allié. Le gouvernement se roule dans la fange en acceptant un pacte avec un état terroriste dont l'économie repose essentiellement sur l'esclavagisme à outrance, et se pavane fièrement la tête haute pensant pouvoir donner des leçons aux Micromonde. Mais qu'importe les leçons que dispense le Zollernberg au micromonde, puisque personne ne s'en soucie, ni dans le nord, ni dans le sud ?

Pour l'instant, je vous parle de choses qui se passe à des milliers de kilomètres d'ici, mais à l'avenir messieurs les journalistes, vous vous souviendrez certainement de mes propos quand nous verrons ici un parti au pouvoir interdire un parti d'opposition sous de fumeuzez zpéculations pour reprendre le fameux rondeau de Zolage. Et j'espère que vos lecteurs, auditeurs et téléspectateurs méditerons la-dessus, et vous les premiers bien entendue. Je vous remercie.

Malgré l'insistance des journalistes, Gatline ne parla plus, et antimachos fraya un chemin dans la petite foule jusqu'à la Rollz&Royze du Comte, ou ils s'engouffrèrent et prirent un chemin qui lui, resterait inconnue des journalistes. Une petite étincelle pour mettre la poudrière en stress.


Dernière édition par Edorel Gatline le Mer 13 Avr 2016 - 20:33, édité 1 fois
avatar
Edorel Gatline

Messages : 541
Date d'inscription : 01/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Duc des Zorcades le Mer 13 Avr 2016 - 19:58

Babenberg oublia un instant son langage châtié, observant la scène au dehors, il commenta à son chef de cabinet :

- Il est revenu pour nous faire chier !
- Doit faire quelque chose Monsieur le Ministre ?
- Laissez le faire Armand, il a peut-être de bonnes intentions, nous nous avons la signature du Grand-Duc.
avatar
Duc des Zorcades

Messages : 35
Date d'inscription : 10/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Julius Muller le Mer 13 Avr 2016 - 20:39

Les journaux du soir titraient sur l'entrevue du Comte de Caztelmore avec le Ministre des Affaires Extérieures.

L'attaque était sévère et plus encore venant du Feld-maréchal qui avait toujours veillé à demeurer dans une neutralité entre le pouvoir et l'opposition. L'affront fait par le gouvernement à Gatline était une erreur de plus et les marques de défiance s'empilaient au fur et à mesure que la législature arrivait a son terme.

Plusieurs responsables politiques libéraux envoyèrent dans la soirées des courriers de soutiens au Feld-maréchal. L'opposition, loyale s'il en est, grossissaient chaque jour un peu plus.
avatar
Julius Muller

Messages : 699
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue (si l'on peut dire ainsi) avec le MAE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum